Ressources éducatives
En route vers InterMET
Observations et prévisions
Spécialistes et visites guidées
L'agora
Accueil
 



LA PRESSION ATMOSPHÉRIQUE

Le poids de l'air
Nous pensons que l'air ne pèse rien, mais en réalité il est lourd. L'air contenu dans une grande salle de classe pèse autant qu'une petite automobile! Au-dessus de nos têtes, l'air s'entasse sur des kilomètres de hauteur. Tout cet air a un poids et ce poids s'applique sur tous les objets à la surface de la terre. C'est la pression atmosphérique.

Haute et basse pressions
Une hausse de pression de l'air favorise généralement du beau temps tandis qu'une baisse de pression est souvent associée à du mauvais temps. C'est avec le baromètre que l'on mesure la pression de l'air.

Les unités de la pression
On mesure la pression atmosphérique en contrebalançant le poids de l'air avec du mercure. C'est comme si l'on déposait sur une balance, d'un côté l'atmosphère, et de l'autre, du mercure. Cette méthode s'est tellement répandue qu'on exprime souvent la pression par la hauteur d'une colonne de mercure. La pression peut donc être mesurée en millimètres ou en pouces de mercure, soit en millibars ou en kilopascals. Un kilopascal est égal à 10 millibars. Un millibar représente environ la différence de pression qui s'exerce sur 10 m d'altitude. Par exemple, au sommet d'un édifice de 10 m de hauteur, la différence de pression entre le toit et le sol est de 1 millibar.

retour