Ressources éducatives
En route vers InterMET
Observations et prévisions
Spécialistes et visites guidées
L'agora
Accueil
 


LE PARC MÉTÉO... Jurassique!

Idéalement, il faut installer les appareils météo dans un endroit parfaitement dégagé, afin que les obstacles environnants tels que les bâtiments, les clôtures ou les arbres n'influencent pas trop les mesures. Il faut que la distance entre les instruments et les obstacles soit au moins égale à deux fois la hauteur de ces obstacles. Evitez d'installer les appareils sous les arbres ou sur une surface asphaltée ou bétonnée. De préférence, l'emplacement doit être recouvert de gazon assez court.

L'abri météorologique
La pièce maîtresse du parc météo est l'abri météorologique. Cet abri est une boîte en bois à double toit, dont l'ouverture est orientée face au nord de sorte que les rayons du soleil ne peuvent pénétrer dans l'abri quand la porte est ouverte. L'abri est peint en blanc et installé à environ 1,2 m du sol.

Les thermomètres sec et mouillé
Dans l'abri on installe deux thermomètres: le thermomètre sec et le thermomètre mouillé. Ce dernier est relié à un petit réservoir d'eau par un bout de mousseline, de manière à ce que la base du thermomètre soit toujours mouillée. Le thermomètre sec mesure la température de l'air à l'ombre tandis que le thermomètre mouillé mesure la quantité de vapeur d'eau dans l'air. Pour trouver le point de rosée, il faut consulter des tables psychrométriques.

Mesurer la pression
Pour mesurer la pression, il faut se procurer un baromètre. Il en existe de nombreuses variétés sur le marché. Il est suggéré d'accrocher l'appareil à l'intérieur, dans une pièce qui n'est pas trop humide et sur un mur qui ne donne pas sur l'extérieur. Il faut éviter que le baromètre soit exposé aux rayons directs du soleil.

Mesurer le vent
L'appareil qui mesure la direction et la vitesse du vent est l'anémomètre. La construction d'un tel appareil, solide et fiable, n'est pas facile. Pour des mesures précises, il vaut mieux s'en procurer un dans un magasin spécialisé. À défaut d'anémomètre, l'échelle de Beaufort fera très bien l'affaire. Cette échelle a été inventée en 1805 par l'amiral Beaufort pour suppléer à un manque d'instruments dans la marine Britannique. L'échelle de Beaufort, encore très utilisée aujourd'hui, donne une bonne idée de la vitesse des vents à partir de leurs effets sur les plans d'eau.

Mesurer la pluie
Le pluviomètre est l'appareil qui mesure la quantité de pluie. C'est un récipient cylindrique de 36 cm de hauteur. Sa partie supérieure a la forme d'un entonnoir par lequel l'eau passe pour s'égoutter dans un tube gradué à l'intérieur. La pluie est mesurée en millimètres. Généralement, la quantité de pluie est notée deux fois par jour. Le pluviomètre mesure la quantité de pluie tombée entre deux périodes mais ne dit rien sur l'intensité de la précipitation (le taux de chute). Pour le savoir, il faut utiliser un pluviographe.

Mesurer la neige
Il y a deux sortes de mesure de la neige: la chute de neige et l'épaisseur de neige au sol. Cette dernière est très importante au printemps car elle détermine le danger d'inondation. Pour mesurer la neige tombée, on emploie un cylindre en cuivre placé à l'intérieur d'une sorte de tube qui ressemble à un trombone. Cette forme est conçue pour réduire au minimum les tourbillons de neige autour de l'appareil. Pour connaître l'équivalent en eau, on fait fondre la neige recueillie et on mesure l'eau dans un verre gradué. Normalement, 1 millimètre de neige fondue représente 1 cm de neige tombée.

Le temps présent
Une bonne observation météo contient des informations sur le temps qu'il fait à l'heure de l'observation. La visibilité est-elle bonne? Y a-t-il présence de brouillard, de fumée ou de précipitations? Ces informations sont sans doute les plus importantes.

retour