Ressources éducatives
En route vers InterMET
Observations et prévisions
Spécialistes et visites guidées
L'agora
Accueil


L'HUMIDITÉ RELATIVE

En météorologie, il est important de connaître le taux d'humidité présent dans l'air (quantité de vapeur d'eau). Entre autres, il nous renseigne sur la possibilité de formation de nuages et de précipitations.

En météorologie populaire (nouvelles à la télé, etc.), on se sert du taux d'humidité relative pour renseigner les gens sur l'humidité présente dans l'air.

L'humidité relative compare la quantité d'eau présente dans l'air à la quantité qu'il faudrait pour saturer (voir le principe de saturation) cet air à une température donnée.

Par exemple, si l'humidité relative est de 50 %, cela signifie que l'air contient la moitié de la quantité maximale de vapeur d'eau qu'il peut contenir. L'air est saturé lorsque l'humidité relative atteint 100 %.

Vous savez que l'air est saturé de vapeur d'eau lorsque le nombre de molécules d'eau qui retournent à l'état liquide devient égal au nombre de molécules qui s'évaporent d'une surface d'eau. Lorsque l'air est saturé, la pression de la vapeur d'eau (voir le principe de pression de vapeur d'eau) est égale à la pression de vapeur d'eau maximale de l'air.

Rappelez-vous aussi que plus la température de l'eau est élevée, plus il doit y avoir de molécules d'eau dans l'air pour que la saturation soit atteinte. Ce qui veut dire que, pour une même quantité de vapeur d'eau dans l'air, l'humidité relative sera plus grande si la température est basse.
 

Plus l'humidité relative est grande, plus l'air est humide.
 
Évaporation

Haut de la page


eau États | Cycle de l'eau | Évaporation | Humidité | Mesure humidité | Condensation eau

Comprendre la météorologie
Menu par objectif | Menu par sujet