Jump to content

Probabilités pour Toulouse et région


Recommended Posts

du 16 au 20:Etablissement d'un régime de Nord puis Nord-est . Temps pluvieux et refroidissement marqué Samedi 17.

Du 21 au 28:Amélioration relative puis nouvelle coulée de Nord-ouest à Nord samedi 24

et Dimache 25:Temps frais avec passages assez persistants de pluie ou d'averses

Du 27 au 30

Nette amélioration avec régime de Sud à Sud-est et vent d'autan.

Commentaire personnel :Cette séquence d'aggravations et de refroidissements peut être

reliée au décalage puis à la disparition au bord ouest du Soleil de la tache 798 particulièrement

active

Merci JEAN-LOUIS pour le message.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous.

 

Bonjour Dominique

 

Raymond, avec plus de 45 ans de Météo derrière lui, dont peut être 40 passé à MF en France et à l'étranger, et loin de dire des bettises, du moins il me semble. Je pense qu'il connait sur le bout des doits tous les rouages de l'atmosphère observés pendant toutes ces années, et toutes les situations météos possible et inimaginable en France (en 45 ans et peut être plus de pratique et d'opérationnel, cela donne une belle dose d'expérience aquise)

 

C'est un homme, qui du haut de son grand age continue à étudier et réfléchir sur d'autres aspects de la météo autre que du purement mathématique, il l'a fait tout au long de sa vie et continue de le faire. Des concepts actuels qui laissent encore sans explications de nombreuses zones d'ombres. D'après certains témoignages; il aurait fait ça toute sa vie. Je suis assez impressioné.

 

Pour qu'une science évolue, il faut se pencher sur toutes les voies de la recherche, y compris vers d'autres voies jusqu'à maintenant non exploitées. Compares avec les travaux de recherche en médecine, et toutes les voies annexes à l'alopathie, homéopathie, etc, etc...et toutes les mèdecines parallèles qui quelques fois donnent de bien meilleurs résultats sans aucune explication purement scientifique.

 

J'ai parfois l'impression, Dominique, que tu réajis comme l'on fait les scientifiques de l'époque en écoutant les résultats des travaux de Galilée. ^_^

 

Il faut avoir une ouverture d'esprit, se dire , pouvoir , permettre, et accepter d'explorer d'autres pistes, et attendre des résultats (des fois très longs sur plusieurs années) pour pouvoir porter un jugement ferme et définitif sur tel bilan de recherche et sur tels travaux!

 

Alors de grâce, peut être, trouves tu les analyses de Raymond peu crédible, mais cela n'engage que toi, laisse la liberté aux autres, qui sont parfois plus tolérents, de pouvoir librement réfléchir et d'analyser ses interventions pour pouvoir réellement se forger une opinion. Ce n'est pour l'instant que des constatations entre réaction solaire et comportement de l'atmosphère. N'oublions pas que sans l'astre soleil, pas de chaleur, donc pas de circulation atmosphérique ni océanique!

 

Nous commençons seulement depuis une décénie à réellement prendre en compte l'intéraction océan atmosphère. Tu vois, cela à évolué, et je pense, que nous ne sommes pas à l'abris d'autres surprises et découvertes dans les 10, 20, 50 ans et peut être pourquoi pas dans des domaines jusqu'à présent peu ou pas explorés.

 

Les anciens ont bati les fondations, nous, la génération montante, (25-45 ans) 37 ans me concernant, nous montons les murs sur ces fondations qu'aussi , nous renforçons. Si l'on retire les fondations, les murs ne tiendront pas.

 

Donc, nous comptons activement sur toi pour faire preuve de plus de retenue et de tolérence dans tes messages! ^_^

 

Bonne journée sous les premières inversions radiatives saturées dans les vallées (brouillard de rayonnement plus étendu ce matin sur la vallée de la Garonne Gironde, Landes, Dordogne, Charente maritime et Charente).

 

Cordialement

 

Laurent Violet ;)

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

Salut Laurent, salut Raymond,

 

Respect à la longue carrière de Raymond !

 

Mais on peut ne pas être d'accord avec sa "théorie astrale" !!!

Laurent, tu as parlé de liberté de penser (et donc d'écrire) sur ce forum, n'est-ce pas !? Laissons le débat contradictoire s'y développer.

 

On peut quand même dire ce qu'on pense, tout de même, à partir du moment où l'on respecte les personnes (ce qui n'est pas le cas de tout le monde ici !!!).

Par exemple, l'allopathie et l'homéopathie, c'est pas très efficace, convenons-en ! Cela a été prouvé scientifiquement, sauf qu'au passage cela fait vivre des milliers de gens !

 

Je suis, au contraire, ouvert à toutes les avancées scientifiques et technologiques, mais aussi je sais faire la part des choses !

 

Bonne journée à tous,

 

Dominique ^_^

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

En ce qui concerne Raymond, je suis tout à fait respectueux et personnellement interessé de son travail qui necessite des recherches assez importantes.

 

Recherches par ailleurs similaires de haut niveau et tout aussi respectueuses poursuivies par Torrent et Williams dont on regrette les absences trop longues sur ce forum.

 

L'intervention de ces trois passionnés correspond chaque fois à un échange de posts des plus interessants.

 

Trop rare hélas. Continuez Messieurs et faites vous plus assidus si le vous pouvez...

 

En ce qui concerne la situation à courte échéance, je vous propose les 500hPa et champs de pressions en surface de vendredi à dimanche.

On voit bien une descente froide en début d'échéance mais cela ne dure pas longtemps.

Sur les 500 on remarque en effet la "corne de rhinocéros" d'air chaud, au dessus de la dorsale, débouler par l'ouest le long du 60ème nord et couper rapidus toute véléité de descente froide supplémentaire. Ceci amoindrissant bien sûr le talweg dans sa durée et dans son intensité en extrémité sud ouest. En surface hausse relative et rapide du champ de pression.

Les derniers préisos de Bracknell font apparaître l'épaisseur 546 sur un grand tiers nord est du pays au plus creux du talweg. Première "faiblesse" de la saison...

 

On peut conseiller à ceux que cela interesse d'imprimer ces documents et crayons de couleurs en mains (rouge et bleu suffisent) à colorer graduellement les isothermes froids et chauds (étagement et gradient de températures).

Non seulement vous aurez une meilleure perception en tête mais bien des choses apparaîtront spontanément et plus facilement...

Le tout à décliner sur les champs de pressions en surface à droite.

 

Un dernier mot pour remercier Naunau de son travail analyse pour lesquelles il n'y à pas grand chose à redire.

Naunau on a parlé de toi hier au soir avec Christian Pagé et aussi d'Enzo également remarquable.

 

http://img380.imageshack.us/img380/9900/00dwdp0500hpa36722nx.gif

Link to comment
Share on other sites

Jean-Louis,

 

Je trouve que les cartes que tu nous montres et qui préfigurent le temps du week-end corroborent à quelque chose près à ce que je disais dès lundi soir, à savoir de l'instabilité marquée samedi, suivie d'une "belle" hausse des champs par le nord dès dimanche. La moyenne échéance de ce début de semaine était donc excellente. Je ne pense pas maintenant que tout va changer !!!!

 

 

Pour en revenir aux différents intervenants de ce forum, c'est vrai que c'est très hétéroclite, la "vieille" et la "nouvelle" école se frottent, se côtoient, se piquent parfois, mais le tout dans la bonne humeur et le respect mutuel et c'est ce qui prévaut, je crois, non !?

 

Et, pour reprendre tes remarques sur Naunau et Enzo, qui sont tous les deux, deux jeunes passionnés, l'avenir est assuré !

 

Cordialement

 

Dominique ^_^

Edited by cpweather
Link to comment
Share on other sites

Oui Dominique Enzo n'a que 12 ou 13 ans!! ^_^

 

Heu moi à cet age là!!! ;) c'était train élèctrique Jouef et les Big Jim!

 

bon daccord, internet n'existait pas!

 

Pour demain, brumes brouillards sans doute beaucoup plus généralisés et plus long à évoluer qu'aujourd'hui. ( Je parle pour ma région l'Aquitaine)

 

Par contre effectivement, dimanche et lundi matin, ciel bleu sans doute très lumineux, je ne pense pas que des formations brumeuses de fin de nuit puissent s'y développer. Air vraiment très sec, (TD très bas) même au niveau des vallées.

 

Bonne journée

 

Laurent Violet ^_^

Link to comment
Share on other sites

Parfait, Laurent,

 

Même analyse que toi.

 

D'accord avec toi pour peut-être un peu plus de formations brumeuses et de brouillards demain matin, en Aquitaine notamment ! Mais, on n'est jamais sûr de rien avec ces phénomènes qui sont très difficiles à prévoir, tant dans leur localisation géographique que dans leur durée de vie.

 

A+

 

Dominique ^_^

Link to comment
Share on other sites

Merci à Dominique et à Laurent pour leurs commentaires.

Je répondrai d'abord à Dominique respectant en celà l'ordre chronologique des interventions.

 

"Limite- toi aux modèles"

 

Excuse -moi de me mettre en avant mais peut-être n'est-il pas inutile de préciser que j'ai commencé mon activité de prévisionniste météo à Cayenne-Rochambeau en Avril 1954,époque

où le prévisionniste ne disposait ni d'image satellite ni de modèles.

 

La méthode de prévision consistait à repérer les invasions froides liées aux perturbations atlantiques à partir des radiosondages du Portugal, des Açores ,de Madère,des Canaries ,du Cap-Vert,dans le courant général essentiellement Nord puis Est à la vitesse de six à huit noeuds par jour ,suivant le cas.

Certes, la méthode était imprécise,mais il n'y en avait pas d'autre.

 

Ce dont je suis sûr c'est que les froids de 1956 en Europe ont provoqué en Guyane des précipitations record de l'ordre de quatre-vingt centimètres (je dis bien centimètres) en vingt

jours; battant de loin tous les records observés jusque là et très probablement jusqu'à ce jour.

 

Quand l'air froid venait de l'hémisphère Sud, à partir de Juin ,la même méthode était appliquée

grâ

ce aux observations et radiosondages de la pointe Nord-Est du Brésil.

Affecté à Toulouse-Blagnac en1960,il a fallu attendre encore longtemps l'arrivée des premières

images satellitaires transmises par télétype et encore plus pour disposer des modèles.

A suivre! et Bonsoir à tous!

Link to comment
Share on other sites

Un dernier mot pour remercier Naunau de son travail analyse pour lesquelles il n'y à pas grand chose à redire.

Naunau on a parlé de toi hier au soir avec Christian Pagé et aussi d'Enzo également remarquable.

 

Et, pour reprendre tes remarques sur Naunau et Enzo, qui sont tous les deux, deux jeunes passionnés, l'avenir est assuré !

 

Eh bé dites donc ! Le grand hydrométéorologue Jean-Louis et le grand météorologue Christian Pagé qui parlent du tout petit Arnaud ^_^ ! Ainsi que le très scientifique Dominique ! Je vais finir par attraper la grosse tête moi :P .

 

Mais la palme revient à Enzo. 12/13 ans ? A cette époque j'ignorais encore l'existence des modèles :blink: . Lui il ira loin, c'est sûr :huh: .

 

Et, pour reprendre tes remarques sur Naunau et Enzo, qui sont tous les deux, deux jeunes passionnés, l'avenir est assuré !

 

Je sais pas si mon niveau (très modeste finalement) me suffira pour faire de la météo mon métier (ça reste mon plus grand rêve pourtant :rolleyes: .

 

Il va falloir travailler très très dur les maths et la physique pour espérer une petite place de pévi à MF... Et dieu sait que ça se bouscule pour rentrer à l'ENM B) ..

 

A+

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, je ne trouve pas les posts de dominique si intolérants lol... je pense que enzo, naunau, (et moi par la même occasion bientôt 17ans, lol la jeunesse envahie le forum)

avons la chance de pouvoir vivre sous le couvert des nouvelles théories qui il faut le dire ne sont pas si neuves que ça... dès la fin des années 30 ça bossait dur à Chicago sur l'inversibilité du TP... Aujourd'hui la campagne FASTEX (phénoménale campagne! un lourd investissement mais très bien investi) est passée et les théories de A Joly et bien d'autres chercheur du CNRM ont été validées... à l'ENM on apprend au futur TSE, ITM les rudiments zones baroclines, jet, précurseur d'altitude... bref les temps ont changés.

IL y a fort à parier que de nouvelles améliorations seront apportées dans un futur proche, sachant que la vérité sera toujours devant nous.

Remarquables interventions de Naunau, car je note que de tous les jeunes présents sur le web naviguant sur les forums météo c'est l'un des rares à s'être penché si tôt à la météorologie dynamique. Le Norvégien est encore bien installé, difficile de penser anafront et compagnie. Rien que sur le sujet de l'épisode pluvieux exceptionnel des 5 et 6,7 sept on pouvait lire sur un autre forum très connu, le front froid reste bloqué dans 1 message sur deux... pourtant bien difficile de caractérisé l'épisode par un front froid bloqué quand on a une organisation convective bien établie avec différentes cellules gourmandes en énergies se développant selon les forçages et phasages entre les différents élements en altitude.

 

Oui dominique, bien d'accord ces bêtes là donnent bien du fil à retordre.. mais les modèles s'améliorent sans cesse, on en sait de plus en plus tout de même à leur sujet. Cela dit il faudra sans doute bcp de temps avant que les modèles puissent nous aider à les prévoir sur leur durée.

Par ailleurs, le meted pour les personnes intéressées par le phénomènes a publié différentes pages vulgarisées en anglais sur les plus récentes propriétés mise en évidence.

Ca semblera sans doute simple pour certaines personnes, mais étant donné qu'il n'y a pas que des pros qui parcourent le forum (la preuve : moi :P )

http://meted.ucar.edu/mesoprim/mpradfog/print.htm

http://meted.ucar.edu/mesoprim/dynfog/medi...plash/title.jpg

j'ai trouvé ces dossiers très bien faits comme souvent avec le metED

 

Pour l'enm, naunau les perspectives d'avenir sont pas très réjuissantes, de moins en moins de place en vu... le rapport de la cours des comptes n'a fait qu'empirer les choses, si on rajoute à cela le fait que l'état subventionnent de moins en moins... :huh: Bon bourage à toi

Edited by js13120
Link to comment
Share on other sites

Je sais... 1 chance sur 1000 peut être d'y arriver un jour B) ?

 

Il reste une autre alternative : bosser dans une société météo privée.

 

Mais le mode de recrutement m'échappe un peu... Et puis c'est moins "prestigieux" que MF. Tous ces écrans d'ordinateurs braqués vers le prévisionniste, toutes ces informations fournies par les radars, satellites, stations au sol, radiosondages et les modèles à maille fine made in MF (quoique le modèle le plus fin sur l'Europe disponible gratuitement a actuellement une résolution horizontale de 13km, ce qui fait un peu de concurrence à ALADIN, avant qu'AROME ne fasse son apparition sur les postes synergie des CDM)...

 

Ca fait rêver toutes ces infos à portée de main :huh: .

 

Bon, je reviens sur terre :rolleyes: !

Link to comment
Share on other sites

Attention Naunau, quand bien même il y a une chance sur 1000 alors accroche toi si tel est ton rêve. Rien que sur infoclimat 3 personnes ont eu leur ticket pour l'ENM et sont actuellement sur le campus toulousain...

Oui il faut bosser, s'acharner mais comme le dit la virgule : "impossible is nothing"

si tu as pas de pb en Phys et Maths tu pourras tenter raisonnablement tes chances, mais attention pas directement après TS, la plupart des reçu ont fait prepas car n'oublie pas que quand tu passe le concours ton objectif c'est de faire mieux que des bac +2 +3 et même +4, cela dit mieux vaut le faire de manière secondaire vu le faible taux de réussite et choisir une autre voix au cas ou...

Edited by js13120
Link to comment
Share on other sites

Merci du soutien de la jeune garde montante qui fréquente maintenant régulièrement ce forum ! Je pense tout particulièrement à Naunau, js (j'ignorais ton âge) et à Enzo qui se fait rare ces temps-ci (je crois qu'il a un faible pour les "flacons" :P ).

Comme quoi on peut être "jeunot" et toucher sa bille, n'est-ce pas J...34 !?

 

J'apprécie ton intervention js sur le fait qu'il faut que certains comprennent que les temps ont changé en matière d'accès à la connaissance et de formation, je pense notamment à celle qui est dorénavant dispensée à l'ENM où la vieille théorie norvégienne a été rangée depuis quelques années déjà en haut d'une armoire (merci -bis repetita- à des gens comme A. Joly, S. Malardel ou encore à P. Santurette dans le domaine de la vulgarisation scientifique).

 

Il y a encore beaucoup de boulot à faire (en matière de pédagogie notamment) pour faire admettre par certains récalcitrants les nouvelles approches méthodologiques pour mieux comprendre, expliquer et prévoir le temps qu'il fera.

C'est vrai que parler d'un front froid bloqué pour caractériser les deux épisodes cévenols de la semaine dernière, c'est à mourir de rire... Enfin, à chacun ses crayons !

 

js, à te lire, n'en rougis pas, tu es digne d'un futur pro ! Tu l'es même sûrement plus que certains pro d'aujourd'hui (référence aux 'boulets' - terme disgracieux et méprisant au demeurant - que mentionnaient J...34)

 

Oui, Naunau, bosse un max les maths et la physique, mais aussi l'anglais, sans sous-estimer les autres disciplines. J'espère que tu te diriges vers un bac S, condition 'si ne qua non' pour espérer se présenter aux concours techniques de MF, du moins à celui de technicien supérieur d'exploitation. Tu es lucide, car tu as doublement raison de dire que ça se bouscule au portillon, il faut être le meilleur des meilleurs ! C'est ce que j'ai essayé de faire comprendre à certains habitués de ce forum qui ont du mal à l'admettre, mais enfin, passons !!!

 

Quant à Raymond, tu dois être le doyen de ce forum, ... à te lire !!!

Je me met à ta place, cela ne doit pas toujours être facile de nous suivre et de nous comprendre dans nos échanges... On doit faire figure parfois de drôles d'extra-terrestres !!!

Et nous dans tout ça, dans 40 ou 50 ans, on y comprendra plus rien non plus. Enzo, Naunau et js seront les références de ce forum (s'il existe encore) et nous scotcheront les méninges avec leur savoir accumulé au cours des décennies !

 

Moi, personnellement, je me sens plus proche de Galilée que de ses détracteurs qui portaient des chapeaux pointus, qui croyaient dur comme fer que la Terre était plate et qu'elle était le Centre du monde ! Tu vois, Laurent, là, tu t'es trompé à mon sujet, Galilée n'avait rien d'une "Madame Soleil"... :P

 

A+

 

Dominique :huh:

 

PS : Au fait, toujours pas de "cévenol" en vue pour ce week-end, peut-être un semblant de retour sur l'extrême Sud-Est et la Corse, mais c'est tout ! Sur le reste du pays, par contre, il fera frisquette malgré le soleil.

Link to comment
Share on other sites

Crois-moi, je vais m'accrocher, et mettre toutes les chances de mon côté pour espérer réaliser mon rêve.

 

D'ailleurs, si mon niveau est suffisant : je ferai certainement une prépa maths B) .

 

Mais le problème, c'est de choisir entre :

 

-Se convaincre qu'on va y arriver... Bref, avoir la rage de vaincre ! (dans ce cas, si je réussi pas le concours, c'est l'effondrement de toute une passion en un claquement de doigts, et j'aurai du mal à m'en remettre je pense :huh: ).

 

-Ou rester les pieds sur terre et penser sérieusement à envisager autre chose que la météo : la détermination d'y arriver est alors bien moins importante ( et si je me plante au concours, je serai très déçu, mais je resterai debout :P ).

 

Alors quelle option choisir ^_^ ?

 

EDIT : dépassé par Dominique :rolleyes: ...

Edited by Naunau
Link to comment
Share on other sites

Dans les boîtes privées de météorologie, c'est pas les meilleurs, loin s'en faut !

Ce sont souvent d'anciens militaires météorologistes à la retraite (à 35, 40 ans !) qui ont reçu une formation rapide à l'ENM (la plupart n'ont pas leur bac, c'était possible il y a 20/30 ans de se retrouver à faire de la météo au sein des armées). Maintenant, le profil des jeunes militaires météorologistes a changé, il se rapproche de celui des techniciens et des ingénieurs des travaux, fort heureusement d'ailleurs !!!

 

En plus, ces transfuges de l'ex-Météorologie Nationale sont pas tendres du tout avec MF : normal, ils défendent leur gagne-pain !

 

Naunau, non, continue de rêver ! Reste dans tes nuages, tu y arriveras, foi de Dominique !!! :rolleyes: et en plus, par la grande porte !!!

 

Dominique :huh:

Link to comment
Share on other sites

et à Enzo qui se fait rare ces temps-ci (je crois qu'il a un faible pour les "flacons"  ).

Non ce n'est pas tout à fait cela lol, mais c'est que la situation est vraiment extrèmement molle actuellement, donc je passe beaucoup moins de temps sur les forums!

En fait, ce que je préfère, ce sont les gros épisodes neigeux (bon les épisodes neigeux Montalbanais, 5cm me suffisent amplement), les violents orages estival et les gros épisodes de vent d'Autan (contrairement à certain! :rolleyes: )

Par contre les longs épisodes de pluie et le froid sans fin, ca ne me dit pas trop! :huh:

De plus, c'est vrai que j'ai l'air d'être le cadet du forum, et pour information, j'ai eu 13 ans vendredi dernier.

Encore plus surprenant, à l'âge de 8 ans je faisais déja mes premières prévisions avec GFS! et j'ai commencé à regarder La Chaine Météo à l'âge de 4 ans! B) (même moi j'en suis étonné, pour dire...)

Et bien sur, pour finir, mon rêve est comme celui de Naunau, de devenir météorologue! Cela semble en tout cas bien parti, mais j'ai encore de longues années devant moi, le futur est entre mes mains!

Sur ce je vous souhaite une agréable soirée, bye!

Cordialement, Enzo.

Link to comment
Share on other sites

Dominique :

 

Eh ben si tu le dis :rolleyes: ... Je vais essayer de bosser un max et y croire un max aussi :huh: ...

 

Sinon oui, je me dirige lentement vers un bac S (je suis actuellement en 1ere S-SI).

 

PS: Effectivement, les précipitations intenses sur le SE attendues ce w-e et dont je parlais dans un autre sujet hier semblent s'être décalées vers l'est (N-Italie) sur le dernier run de GFS B) ...

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous ...

 

Eh ben dites-moi, ça pianote dur ici ... ces temps-ci !

Je prends le train en marche, juste pour signaler à Raymond que je suis toujours dans l'attente de ses analyses "solaires" et que, du reste, je les apprécie, le plus souvent, pour leur "justesse"... D'accord avec toi Jean Louis pour ajouter les apports, dans ce domaine, tout a fait pertinents de Torrent, Wiliams mais aussi de Florent sur un site voisin que tout le monde connait ...

Je crois pouvoir dire que Torrent réapparaitra dès les premiers frimas ... :P

C'est un peu comme Paul Griffe, là haut dans sa Montagne Noire ... Au fait Paul et demain ?

Ce sont des pistes qui méritent d'être explorées. Après tout pourquoi pas ? D'accord également avec Laurent V sur ce point précis.

Bonne route demain à Yves et Laurent V.

Bonne nuit.

Piloutop

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Les derniers runs des modèles confirment la moyenne échéance de ce début de semaine avec peut-être toutefois une instabilité sur le pays demain pas si marquée que cela !

 

D'accord avec Naunau, concernant l'évacuation rapide vers l'Italie du Nord de l'enroulement perturbé associé à la goutte froide dynamique parcourant le pays entre aujourd'hui et demain soir.

 

Amical bonjour à Enzo qui revient sur le forum ! L'aurais-je réveillé de sa torpeur estival, notre Einstein en herbe !!! :P

 

Bonne journée à tous !

 

Dominique :huh:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous , et notamment à la jeunesse à laquelle je peux donner quelques conseils pour les concours : au niveau ingénieur des travaux , math spé; au niveau des techniciens supérieurs, deux branches: TSE et TSI , les deux permettant de passer le concours interne d' ITM au bout de quatre ans d' ancienneté, les deux ans d' école y compris . Le niveau de ces deuxièmes concours théoriquement niveau bac, en fait bac +2 ou +3, étant donné le nombre de places , en fait niveau mention bien au bac S ou STI car l' épreuve de physique des TSE devient électronique pour les TSI . Par contre, pour ceux-ci, il y a un quota de places plus intéressant et ce peut être une solution pour ceux qui ont fait un BTS ou un IUT . Dommage que l' on ne puisse passer les deux, ce qui existait autrefois . Il suffirait de décaler les épreuves de physique et d' éléctronique au lieu de les faire subir en même temps . Encore un mystère .

Bien sûr, après ce nouveau bac+2, et réussite au concours interne ( il existe dans la maison une préparation par correspondance bien faite ), vous entreriez en école avec les ITM issus du concours extérieur et des TSE : aucune importance, puisque vous auriez 3 ans pour acquérir la météo elle-même .

Tout ceci parce qu' il n' existe pas de prolongement du corps des ITM en ingénieurs électroniciens comme à l' aviation civile . Je ne devrais pas vous le dire , mais les TSI de MF qui ont également accès aux concours internes de la N.A. sont plus tentés de quiter la météo devant la grosse disparité des primes des deux services .

Mais personnellement, j' ai trop aimé la météo pour y penser et je vous souhaite de rentrer chez nous pour le plaisir d' exercer un beau métier .

Je viendrai voir dans quarante ans si vous avez bien appliqué l' équation du tourbillon potentiel . Ne croyez surtout pas que, même si l' on a passé un concours il ya une cinquantaine d' années, on ne sache pas ce que c' est . A la fin des années 80 quand j' étais responsable du département analyse/prévision et de la station de l' ENM, j' en demandais la sortie sytématique pour que nous puissions en faire l' expérience . Mais les cinq minutes de calcul demandées à notre plus gros ordinateur pour chaque carte étaient vraiment trop rédhibitoires . Il fallait attendre la montée en puissance de notre plus grosse bête pour les sortir .

L' un de mes derniers élèves fana de ce paramètre étant monté à Paris en sortie d' école m' en envoyait un de temps en temps ; il est d' ailleurs devenu l' un des pionniers de son utilisation . Revenu à Toulouse et passé ingénieur des ponts, il oeuvre d' ailleurs au coeur du laboratoire de prévision .

La suite est donc dans de bonnes mains, on vous attend pour dans cinq ans, n' est-ce pas ?

Amitié météorologiques C.L.

Link to comment
Share on other sites

Merci Christian pour toutes ces précisions.

 

Je crois qu'elles sont utiles pour que tout un chacun se fasse une opinion quant à la manière de rentrer à MF. C'est d'ailleurs ce que je disais dans un de mes précédents posts, il faut être le meilleur parmi les meilleurs (surtout par les temps qui courent de pénurie d'emplois) : déjà pouvoir décrocher un bac S avec mention bien, c'est pas donné à tout le monde, plus deux années de classes préparatoires pour avoir une chance de réussir le concours de technicien, c'est très laborieux comme parcours !!! :rolleyes:

 

Il existe également la filière universitaire où par une maîtrise de sciences, on peut accéder directement en deuxième année d'école d'ingénieur des travaux.

Il existe aussi la voie professionnelle, où au bout de 10 ans d'ancienneté en tant que technicien supérieur d'exploitation ou instruments, un examen est proposé (qui en fait s'apparente à un concours), suit alors une formation de remise à niveau sur un an avant d'être titularisé dans le nouveau corps des ingénieurs des travaux.

 

Remarque importante : TSI et TSE c'est pas du tout pareil. Pour les amoureux des nuages et des modèles de prévisions, mieux vaut passer le concours TSE, car le concours TSI prépare uniquement aux métiers de la maintenance électronique, éventuellement informatique, à la télémesure, mais pas vraiment à l'analyse des cartes et à l'équation du tourbillon potentiel ! :P

 

Dominique :huh:

Link to comment
Share on other sites

Rebonjour, oui tu as raison Dominique , je voulais aussi signaler le recrutement en maitrise, ce qui fait des bac+6 à la sortie .

Le concours professionnel à dix ans a le désavantage pour les anciens TSI de ne pas leur donner les trois ans de formation météo, alors qu' elle est moins indispensable pour les TSE qui en ont fait déjà deux ans . Les postes de fonction prévi leur sont donc interdites, pratiquement ; par contre après le concours à quatre ans, ils sont précieux parce que possédant deux caquettes, notamment en missions lointaines où ils savent tout faire .

D' où la nécessité d' ouvrir un corps commun avec la NA d' ingénieurs électroniciens, le nôtre serait trop petit , comme ça a été le cas pour les ingénieurs de la météo, refondus dans le corps des ingénieurs des ponts .

]Pour les jeunes]: c' est le troisième niveau recruté après polytechnique pour moitié, et dans le corps des ITM par concours interne pour l' autre moitié, je crois .

Donc si vous êtes très bons, n' hésitez pas : 2 ans de prépa, et ... polytechnique . Sauf que vous ne ferez pas de prévi mais de l' encadrement de grands services et de la recherche .

Dominique : il faudra bien que tu m' accostes quand je viens traîner à la prévi, pour faire connaissance . Amitiés C.L.

Link to comment
Share on other sites

La boucle est bouclée, je pense que tout a été dit ou presque sur les possibilités d'accès à la vénérable institution pourtant décriée par certains !

 

Il existe aussi, pour clore le sujet, des formations en météorologie appliquée dispensées à l'Université de Lyon III (je crois !?) dans les domaines de la recherche !

 

Christian, je n'ai pas souvent l'occasion de venir sur Toulouse, mais quand je le pourrais je tâcherais de te rencontrer à la météopole ou ailleurs !

 

Dominique :huh:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...