Jump to content

Ex navire météo France I


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

De retour aprés quelques jours de périple familial et touristique notamment du côté de la Rochelle.

Arrêt indispensable (et programmé) sur les quais pour découvrir le musée maritime hébergé par l'ex navire météo France I, de 76 mètres, entretenu et rénové pour la circonstance (désarmement en 1985).

 

Jusqu'aux annéees 80 France I et France II (son double mais qui n'existe plus) avaient pour mission principale de faire des relevés et des observations depuis les points qui leur étaient assignés sur l'Atlantique nord.

Ces mesures étaient radio transmises à Bracknell en Angleterre.

Il s'agissait du service primaire des missions du navire.

 

En service secondaire, ces navires intervenaient pour l'assitance éventuelle aux autres navires, bateaux de pêche, avions; l'observation des oiseaux, des dauphins etc...

Parmi la cinquantaine d'hommes à bord 17 à 18 techniciens météo environ étaient embarqués sur chaque navire.

 

France I ci dessous.

 

http://img71.imageshack.us/img71/8472/img0454alh3.jpg

 

En 1920 une conférence météorologique internationale a recommandé de créer une flotille de stations météo sur l'Atlantique nord. France I et II enfont partie.

L'Atlantique nord devenant aprés la première guerre mondiale un lieu de passage trés important pour la naviguation maritime puis aérienne progressivement.

 

De 1954 à 1974 sept points sont occupés sur l'Atlantique nord (ci-dessous).

A C J K R M L. France I et II sont chargés de A J et K.

De 75 à 85 les 2 navires Francais se relaient au point R (Roméo)

 

http://img501.imageshack.us/img501/2320/img04451um0.jpg

 

Si vous passez dans ce secteur, on ne peut que recommander cette visite (prévoir une bonne 1/2 journée).

L'ensemble du navire est visitable, de la machinerie jusqu'au poste de commandement en passant par les cuisines, cabines, pupitre radio transmission etc...

 

Je pense que quelques lecteurs de ce forum auront pu travailler sur cette station flottante. Qu'ils se manifestent pour en dire plus...

 

Pour en revenir à la situation actuelle, la canicule ne semble pas de retour.

En absence de GF au large du Portugal et par la présence de HP sur l'Océan, les girouettes orientées au nord ouest devraient maintenir un niveau de températures "confortable" mais sans pluie notable.

 

Les coupes GFS manifestent toutefois un effondrement des épaisseurs par le nord vers le week end prochain.

 

A suivre...

Link to comment
Share on other sites

Salut Jean Louis,

 

Bonjour à tous,

 

j'avais également visité ce bateau il y a maintenant 6 ou 7 ans à côté d'un triste mais célèbre Croiseur de Mine, cher au Commandant Cousteau "La Calipso"

 

La petite anecdote: j'avais commencé la visite, à l'époque, par le bloc opératoire peint en vert, si ma mémoire est bonne, du bateau! Et oui, en plus des "Météo", il y avait un véritable hôpital en miniature! Normal, puisque ce bateau restait plusieurs semaines en mer.

Je crois connaitre quelqu'un du côté de St Chinian , que je salue au passage, qui pourrait nous en raconter, sur ce bateau ( à moins que ce soit sur le france 2), avec une relève retardée de plusieurs jours pour cause d'un état de mer épouvantable. :(

 

 

Bonne journée à tous

 

Et bonnes vacances pour les Chanceux.

 

PS: Christian L, Avez vous connu Rainier Munsch? Alias "Bunny" un guide connu et reconnu de la vallée d'ossau, qui s'est tué sur le Pène Médaa au dessus de Gourette, il y a quelques semaines. Je l'avais croisé deux fois, une pour mon UV2 nivologie et pour mon diplôme d'accompagnateur CAF raquettes à neige dans les incantats au refuge Amidge. Ils s'étaient perdu avec un autre guide et un groupe de rando à ski et étaient arrivés au refuge vers 22 h. Comme quoi, la montagne reste intraitable, même avec les meilleurs! :wacko:

Link to comment
Share on other sites

Mission mars-avril 1967 ) .

Effectivement mon stage de 43 jours sur France II au fameux point " K " restera un souvenir unique surtout par la longueur de la mission qui en principe ne dépassait guére 1 mois et qui pour des raisons de problémes mécaniques de France I nous avait valu de prolonger la mission de 13 jours.La frégate météo était armé par un équipage de la compagnie maritime Delmas-vieljeux et pour les missions était affrétè par le ministére des transports dont la météo et l'aviation civile. Le trajet se faisait en 2 jours et la reléve se passait en mer dans le rectangle nord-est du secteur du bateau. Pour cette mission et les suivantes le bateau avait été appareillé sur chaque bord d'un appareil a effet doppler pour faire des mesures de houle avec plus de précision quà l'oeil de l'observateur; je pense pouvoir dire que cet appareil s'est bloqué à 9 métres sur chaque bord durant une semaine durant , c'est à dire que durant une selmaine nous avons eu des hauteurs de vagues mesurées et observées de 18 métres et plus. Les postes de travail (Observation 24/24 était faite par les marins au nombre de 6 et 2 méteos tunisiens en stage également que nous n'avons pas vu souvent à cause du mal de mer...... qui a duré pour eux 43 jours plus les 4 jours aller et retour. L'observation se faisait a partir du pont arriére juste devant le radome radar qui a été enlevé et qui nous faisait traverser toute la longueur du bateau pour accéder à l'abri méteo qui par grosse mer était périlleux et qui neccessitait que l'on s'attache avec un harnais le long d'une main courante en acier. C'était assez dangeureux surtout en pleine nuit. Le radiosondage était fait par les techniciens de méteo-france dans des conditions parfois difficiles me rappelant les missions radiosondages faites sur les aviso de la marine nationale lors des campagnes de tirs au centre d'expérimentation du pacifique. La transmission des messages était faites par un technicien de l'aviation civile qui était également chargé de la veille radio concernant les fréquences rescue des avions de ligne qui déservaient le continent sud et nord-américain. Pour cela france I et france II étaient équipées de balise gonio pour renseigner les avions de ligne sur leur trajectoire. Nous avions une mission de rescue maritime pour les bateaux gros et petits et durant la mission plusieurs voiliers chahutés par une mer démontée venaient réclamer assistance au commandant du bord.

Nous avions souvent la visite de bon nombre d'oiseaux migrateurs qui pour des raisons de vents contraires étaient éloignés involontairement de leur trajectoire ( palombes ,hirondelles, grives etc ... ) souvent dans un état assez pittoyable.

Les repas étaient bien équilibrés et nos jours de détente étaient réservés à la pratique du palet de jour et de la péche aux requins et aux calamars de nuit , attirés par un énorme lamparo que nous prenions à la fouine . Je me souviens avoir pris lors d'une soirée un calamar de 30 kilos qui était amené au cuisto du bord qui nous servait ce monstre aux repas suivants.

L'équipe de techniciens de météo-france était pratiquement la méme sur chaque bateau. Le régime était composé de 1 mois de mer et un mois de repos. Un ingénieur météo était à la téte de l'équipe et tout était parfait et bien rodé. Le frigo du carré des techniciens était toujours bien approvisionné en friandises de tous ordres (( foie gras , charcuteries , huitres , palourdes ) que chacun amenait pour la durée de la mission de leur région d'origine. Aprés l'observation de nuit nous allions souvent déguster une de ces friandises sans se faire voir de préférence pour mieux y revenir la nuit suivante. Par contre les marins météos mangeaient avec l'équipage du bateau . Notre lieu de couchage était tout à l'arriére juste au dessus des deux lignes d'arbre d'hélices qui par grosse mer faisait un bruit épouvantable. Tout cela nous préparait à la vie future.

Il y avait des journées de grand calme , sans vent et sans mer que nous metions à profil pour faire sécher le linge.

Les 5 autres collégues du cours de BE avait embarqué sur france i au point " A " entre l'islande et le groenland pour une mission de 1 mois au mois de février , certains en parle encore car en plus des dépressions trés creuses il y avait le froid , la neige et le reste...c'est à dire le verglas sur toutes les superstructures du bateau qui se revelait étre super-dangereux.

C'est vrai que le france I amaré au port de la Rochelle reste un beau bateau qui a rendu des services précieux à tous les prévisionnistes exercant en bretagne et littoral atlantique et qui pour leur briefing de fin de journée attendaient bien souvent l'observation ou le radiosondage des différents points K , J , I ) pour finaliser leur prévision.

Comme dirait Jacques Darchen en guise de fin de texte sur met-mar: "à bientot matelot".

 

PS: merci à jean-louis pour ce rappel historique pour les uns et palpitant pour les autres , et à Laurent Violet de s'étre souvenu de l'anecdote pricipale de la reléve entre les deux frégates ou par moment l'on ne voyait que le bout du mat de l'une ou de l'autre tant les conditions étaient monstrueuses.

Link to comment
Share on other sites

Je fais part de la reléve février-mars 1967 des deux frégates au point Kilo entre france 1 (qui avait fini sa mission ) et france2 ou j'étais dessus pour une mission de 43 jours. C'est à la reléve suivante ( mars - avril ) entre france 2 et france 1 que le temps était épouvantable. Sur ces photos le bateau avait beaucoup de gite et de roulis mais la mer était "presque plate " , vagues et houle estimées entre 3 et 3,5 métres/ . La quille des deux frégates étaient lestées à l'uranium appauvri , c'était un bouchon de champagne sur la mer.

 

JS

post-3-1155301511_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

Merci pour cette avalanche de reportages et de clichés sur le France 1 et autres.

 

Je pensais bien en écrivant ce post que Jackote (que je salue au passage) allait réagir pour avoir séjourné sur ces navires.

 

Effectivement, le bateau est actuellement "désarmé" mais avec un peu d'attention on retrouve trace des divers équipements météo extérieurs.

L'intérieur est parsemé de posters qui rapellent la vie à bord et les anecdotes racontées par Jackotes.

Une photographie notamment d'un technicien sur le pont arrière tenant triomphalement un thon d'une bonne vingtaine de Kgs !

Quelques exemples également de relève "sportive", de mer démontée ou de forts givrages.

Comme Laurent l'a dit la salle médicale est bien peinte en vert.

 

Dommage que cette visite ne soit pas commentée.

 

Un "ancien" serait la bienvenue. Jackote, je t'ai trouvé un job ... ;)

Link to comment
Share on other sites

J'ai du le visiter 5 à 6 fois à la rochelle le france 1 et effectivement comme jean-louis l'a remarqué cela manque d'explications. Cela serait un superbe tremplin pour redorer la maison meteo-france. L'equipe qui anime le musée martime est certes dynamique mais ne peut penser a tout. Il y a de cela une paire d'années je leur avais écris pour leur dire que j'avais des photos de l'arrivée de bernard moitessier en juin 1969 à Papeete sur son voilier " le joshua " aprés un tour du monde et 10 mois passé en mer et en solitaire . J'attends toujours la réponse.....

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

bonjour a tous.je suis bien content d'avoir trouve ce forum.j'ais moi aussi navigue sur le FRANCEII j'y ai fait mes debuts a la delmas,c'etait en 1974.j'ais fais deux points et la route pour lareleve de mon tout premier embarquement ( je precise que j'ai fait 3 ans a la royale mais sur des bateaux desarmes )nous avons eu deux jours avec des creux entre dix et onze metres.bonjour l'ambiance et surtout le moral pour un debutant.mon mal de mer???c'est le bosco qui me l'a passe avec une bonne dose de ricard pur et m'a force a manger.quelqu'un a t'il connu joseph le dreff et surtout rene tanguy il etait pretre ouvrier et comme moi garçon de carre aux techniciens meteo.

quelqu'un a parle de thon quand j'en parle autour de moi les gens ont du mal a le croire.

je me souviens d'une fois ou nous avions dispose les tangons et tout le monde etait sur le pont.nous avons tellement peche ce jour là que nous avons mange du thon a toutes les sauces.

mais j'ai encore en memoire le jour ou nous avons sorti un requin de trois metres de long,plus les parties de palet et les ronds dans l'eau avec la chaloupe.

sinceres salutations a tous et si quelqu'un a encore des photos j'en serai ravi.

bonne continuation

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...