Jump to content

Inversion de température


Recommended Posts

Bonjour,

 

Rien de bien passionnant coté ciel sous ces conditions anticycloniques. Je voulais juste illustrer le phénomène dinversion que connaît la région toulousaine et en gros la vallée de la Garonne où le ciel est désespérément gris avec des brouillards, brumes et stratus. La température glaciale que connaît actuellement Toulouse nest pas représentative dun air froid généralisé sur notre pays, comme nous lavons connu au cours de la semaine passée. Nous sommes donc en présence dun phénomène dinversion de température, phénomène assez fréquent en hiver lors de conditions stables. Lair froid "vieillissant "de la semaine dernière, piégé dans les basses couches par la subsidence actuelle (sans trop de brassage) et entretenu par des nuits dhiver longues nous valent ces conditions. La masse dair est alors refroidie par sa base en contact avec le sol (radiatif). Labsence de gradient de pression actuellement sur notre région favorise un vent très faible (favorisant un très léger brassage qui refroidi la première couche par conduction avec le sol). Ci-dessous, jai crayonné le dernier RS de Bordeaux à 12h UTC où les conditions étaient similaires :

 

http://hcastelin.free.fr/RS%20BDX%2012H00%20MODIF.GIF

 

Sur ce RS on voit nettement le profil thermique qui illustre la situation actuelle. On notera donc une élévation de la température au fur et à mesure que lon sélève depuis le sol où la température est voisine de 0°C, jusquà environ 920 hPa (env. 800 m) où elle atteint env. 10°C. Ce point marque le sommet de linversion. Ensuite la température décroît à nouveau pour atteindre à nouveau la valeur de 0°C à env 760 hPa (env. 2400 m). On notera également une couche saturée près du sol (courbe bleue et rouge confondues). Cette couche est le berceau de notre grisaille actuelle. Les couches supérieures témoignent dun assèchement de masse dair (écartement des courbes) liée aux conditions anticycloniques (subsidence). Ainsi, le beau temps règne au-dessus de cette couche de grisaille tenace qui nous empêche de bénéficier de la relative douceur actuelle par manque densoleillement au sol. On remarquera également sur la gauche du RS, le vent très faible dans les basses couches. Les prévisionnistes ne doivent pas avoir la tâche simple pour se prononcer sur la dissipation de cette chape de grisaille (dissipation aléatoire). Avec ces conditions, les valeurs des températures maximales observées révèlent de fortes différences sur une faible distance (à 14h aujourdhui St Girons T=10.7°C, Toulouse T=1.8°C). Souvent, on peut même entendre dans la rue, là où on est situé sous cette chappe de grisaille glaciale que " la météo " sest trompée ! Et pourtant non ! Cette opinion est parfois accentuée comme ce matin, où on pouvait entendre "il neige !" En effet, entre la zone du Palays et Ramonville, il tombait au sein dun brouillard dense de fines particules solides laissant une fine couche blanche sur un sol froid et sur une végétation déjà givrée (probablement accentuées par les particules des polluants en suspension servant de support de condensation et piégés dans ce faible brassage. Phénomène redoutable pour la circulation routière, Jean-Louis pourra nous en parler...).

 

Enfin et pour finir, pour illustrer quil valait mieux être en altitude quen plaine aujourdhui. Une image prise par webcam (direction nord Source Observatoire Midi-Pyrénées) au Pic du Midi de Bigorre à 2860 m en début daprès midi :

 

http://hcastelin.free.fr/cam_tourelle_picmidi.jpg

 

On y voit donc un soleil radieux sous un ciel bleu. On remarque dans la direction où est prise cette image que la plaine lointaine est enveloppée par des nuages bas que nous connaissons (stratus, brouillard). A ce moment là, à lobservatoire la température était de 0.5°C, plus chaude quà Toulouse !!. On peut remarquer également que la couche de neige nest pas très épaisse à la suite des précipitations de la semaine dernière. Au cours des prochains jours, aucune précipitations significatives ne semble en vue. Le travail pour la conservation de la neige devrait être de rigueur dans les stations de ski pour les vacances de février A suivre

 

A bientôt,

 

Hervé

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

eh bien oui, rien de bien passionant sous l'anticyclone si ce n'est cette inversion trés marquée, un peu comme les 25 et 26 décembre derniers.

C'est quand même assez rare dans la région pour être souligné :o

En ce qui concerne la neige "carbonique" c'est assez difficile d'expliquer aux "non initiés" que la neige qu'ils voient tomber n'est pas vraiment de la neige mais plutôt une combinaison brouillard givrant / particules de pollution :P :P

C'était le cas ce matin aussi entre Sesquières et les Minimes (1 cm environ), cette "pseudo" neige n'avait toujours pas fondue ce soir et le paysage était magnifique.

Actu sur Cadalen: brouillard, givre, encore un peu de neige au sol (chute de mardi dernier) T -2.0.A noter qu'une semaine de neige au sol cela aussi c'est rare, il faut en profiter puique a priori demain c'est le dernier jour.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Hervé, Momo, Paul, bonsoir à tous,

 

 

Pas grand chose à rajouter par rapport à ton excellent exposé illustré sur l'inversion actuelle de température.

La vallée inférieure de la Garonne rafole de ces pellicules froides et humides importées peu de temps avant par quelque invasion froide continentale.

Elle sait les conserver longtemps...

 

De manière générale, une fois bien callées, ces pellicules continentales et glaciales de surface sont extrêmement difficiles à déloger. Les perturbations peuvent facilement glisser et se succéder au dessus de cet air froid à grand coup de pluies verglaçantes.

Souvenons nous de fin janvier 2006 en Haut Languedoc et Tarn...

 

Quant à la neige de pollution j'en ai eu quelques petits échantillons ce matin en nord Toulousain sous les stratus les + épais; de quoi blanchir légèrement pendant quelques minutes. Ca peut se reproduire.

 

C'est vrai, comme tu le précises, que cette neige était une hantise pour la météo routière notamment entre l'échangeur de Langlade et d'Empalot sur le périphérique sud Toulousain.

 

Ce secteur géographique de rejet polluant associé au passage humide de la Garonne est assez souvent affecté par ce type de neige quasi impossible à prévoir précisément.

De petite dimension elle prend plusieurs formes, au cours d'une même chute, en fonction du taux d'humidité (saturation du stratus), de sa température de fabrication et probablement des noyaux polluants.

La fixation sur les supports est particulièrement collante.

 

Sur les chaussées ça peut être trés dangereux. Notamment s'il n'a pas plus depuis longtemps; les granules de glaces déjà +/- "grasses" viennet se mêler au résidux glissants des chaussées (gommes, huile, gas oil etc...).

 

Le traitement au sel (sodium ou calcium) attaque difficilement cet agglomérat neigeux se transformant en pate qui encrasse également les balayeuses mécaniques.

Si on le chasse d'un revers de main il s'écrase sans s'évacuer.

 

En fait il n'y a pas de solution miracle, si ce n'est de l'information sur panneaux lumineux. Heureusement, elle se voit malgré les trés faibles épaisseurs.

 

Pour la suite, les HP semblent encore se maintenir pour plusieurs jours malgré quelques "contorsions".

Peu ou pas de précipitations ni de neige en montagne.

 

GFS envisage une nouvelle descente temporaire de nord en début de semaine prochaine. Désaccord du CEP pour l'instant.

 

En attendant, gros temps sud Portugal, Gibraltar, Maroc, Algérie...

 

Quant aus USA nouvelle descente hivernale imminente et marquée ! :o

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

 

Le stratus s'est enfin déchiré sur le grand Toulouse qui retrouve des couleurs aprés quelques jours en tons de gris.

Le vent au 170° faible ce matin n'y est sans doute pas étranger; l'autan piaffe d'impatience! Il n'ira pas loin.

Vous remarquerez au passage que son retour potentiel coincide avec celui de notre Pilou qui a abandonné ses cocotiers ! :huh: :o

 

Je reprends le site webcam Pic du Midi (voir post d'Hevé ci-dessus) en abandonnant le nord pour nous tourner vers le sud et l'ouest en cette mi-journée.

 

Peu de neige en effet y compris sur les + hauts sommets.

Grand soleil avec vent de sud et -1°5.

 

Au milieu du panoramique, on remarquera les nuages d'altitude en marge nord de la perturbation qui tourne en flux de sud est sur le nord Espagnol (minimum relatif de ce cyclonisme sur Portugal, voir animations sat).

 

Il semblerait même qu'il y ait un peu d'instabilité en altitude ?

Avec peut-être de la pluie verglaçante; +2° ce matin en vallée de l'Ebre...

 

Images et données Copyright © OMP - Utilisation des images et données à but commercial non autorisée. http://img142.imageshack.us/img142/4653/webcampmzp9.png

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous : pensez à ajouter par débordement Pyrénéen le RS de Sarragosse de 12h aujourd' hui par dessus le pied de Bordeaux et vous fabriquez un beau Rs à verglas quelque part en fonds de vallées ou au pied de la chaîne , comme Jean Louis le suggère ( Km à X ou XII en pseudos sur radiatif à moins trois ou moins cinq ) .

Amitiés . C.L.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...