Jump to content

Observations 1er-2 février 2008


Trapper

Recommended Posts

Un petit mot sur la tempête d'hier ici à Shawinigan, c'était la plus grosse tempête depuis le début de l'hiver et même depuis plusieurs année surtout par la force du vent.

 

Entre 35 cm et 45 cm de neige ( localement) de tombé et des congères dans les rues de plus de 1 mètre par endroit. Plusieurs autos étaient pris dans les rues.

 

J'ai une bonne pensée pour les gens de la Rive-Sud du Fleuve et près de Montréal. Je sais que vous avez eu autre chose que de la neige selon les secteurs. Pour ceux qui aiment la neige, dites-vous que l'hiver n'est pas terminé et que les chances sont encore l'à pour avoir des belles tempêtes de neige.

 

56r

Edited by 56r
Link to comment
Share on other sites

  • Replies 623
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Hier soir ( samedi ) j'ai pris ma marche dans le coin de la première avenue a Limoilou, les trottoirs n'étaient même pas encore déneigé et.... j'ai mis le pied dans une poubelle -_- :P :lol:

Edited by wingei
Link to comment
Share on other sites

en tout ka a repentigny ya tomber pas loin de 40 cm certain regg peuttu me comfirmer les quantite du cote de la sation a l assomption

La station l'Assomption indique 52mm et c'est pratiquement uniquement de la neige qui est tombé - très peu de grésil. Même en enlevant les 2 mesures où il y a eu du grésil (6mm durant cette période), ça donnerait 46cm de neige ou plus selon le ratio.

 

En ce dimanche 3 février, petite neige légère qui tombe ce matin. Selon l'animation radar, ça semble les restants d'un ''Lake snow effect'' du lac Ontario. C'est plus soutenu sur Montréal qu'ici à en juger par les plans de caméra sur RDI.

Edited by Regg001
Link to comment
Share on other sites

en tout ka a repentigny ya tomber pas loin de 40 cm certain regg peuttu me comfirmer les quantite du cote de la sation a l assomption

La station l'Assomption indique 52mm et c'est pratiquement uniquement de la neige qui est tombé - très peu de grésil. Même en enlevant les 2 mesures où il y a eu du grésil (6mm durant cette période), ça donnerait 46cm de neige ou plus selon le ratio.

 

En ce dimanche 3 février, petite neige légère qui tombe ce matin. Selon l'animation radar, ça semble les restants d'un ''Lake snow effect'' du lac Ontario. C'est plus soutenu sur Montréal qu'ici à en juger par les plans de caméra sur RDI.

merci regg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Est-il possible de connaître la quantité exacte de neige tombée (sans pluie verglaçante) durant la tempête du 1er et 2 février dernier à Montréal et St-Hyacinthe. Sinon, pouvez-vous m'indiquer un site qui pourrait me fournir cette information.

 

Merci et bonne journée.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Pour en finir avec récente tempête, cette scène que j'ai prise hier de ma fenêtre, vers 16h00! :-)

 

Ceci dit, on parle encore d'un 40 cm au centre-ville de Québec, et moi j'en mets 30... qui a raison?

post-2-1202073679_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Pour en finir avec récente tempête, cette scène que j'ai prise hier de ma fenêtre, vers 16h00! :-)

 

Ceci dit, on parle encore d'un 40 cm au centre-ville de Québec, et moi j'en mets 30... qui a raison?

Je dirais 30 cm d'accumulation à Québec (j'y étais), mais ça inclut le grésil. Je pense qu'il faut comprendre que Québec a reçu 40 mm d'équivalent eau, dont une partie en grésil (15 à 20 mm). C'était lourd à pelleter !

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Voici ma petite péripétie vécue durant cette forte tempête.

 

Je suis parti vers 20h00 de Montréal pour Québec en voiture, avec une pelle "au cas où". Sur la 40, la forte accumulation de grésil rendait la conduite précaire : nous roulions à 60 km/h, sauf cette voiture qui dépasse tout le monde à 100 km/h. Puis, cinq minutes plus tard, une voiture emboutie contre le parapet... étais-ce la même ? :unsure: Il me semblait que oui, sans en être certain.

 

À Repengny, l'intense grésil a fait place rapidement à la neige forte et la visibilité est passée de bonne à passable, puis à presque nulle. Une, deux, puis trois autos prises dans la neige, dont une avait pris le fossé. À la troisième, les secours n'étaient pas arrivés, alors je m'arrête pour aider. Les deux occupants, deux jeunes qui allaient à Trois-Rivières, m'ont dit que ça faisait une heure qu'ils attendaient la dépaneuse. Alors, nous avons assayé de déprendre l'auto, mais elle était "jackée" sur la neige :( (il y en avait plus d'un pied tout autour). Ils m'ont remercié et j'ai continué mon chemin, tandis que la dépaneuse arrivait. :)

 

Quelques minutes plus tard, je sacrais contre mes essuis-glace quatre saisons :angry: . J'ai dû arrêter deux fois en bordure de la route pour en déloger la glace. Deux ou trois autres voitures s'étaient arrêtée, peut-être pour la même raison. La progression était ardue : la chaussée était partiellement dégagée, mais on y voyait à peine à 25 mètre tellement il neigeait abondamment :blink: , alors mes 60 km/h étaient limite. Le paysage éatit surréaliste : on aurait dit une petite route perdue dans le grand nord, tellement il n'y avait personne et tellement ça ne ressemblait plus à une autoroute ! :lol:

 

En descendant la côte menant à Trois-Rivières, la neige s'est mise progressivement à faire place au grésil :wacko: . Au centre-ville, c'était 50% neige et 50% grésil. Puis, au Cap-de-la-Madeleine, c'était uniquement un fort grésil qui claquait sur l'auto, poussé par un fort vent du nord-est, contre lequel je roulais. Une seule voie était bien dégagée, alors ça n'invitait pas au dépassement de la filée de voitures ralentie par cette voiture en avant, qui roulait à 60 km/h, malgré la visibilité plutôt bonne et la chaussée relativement gégagée.

 

Je devais être rendu à Port Neuf lorsque j'ai commencé à ressentir la fatigue. À un moment, je m'apperçois que l'accélérateur était "jammé" : il fallait que j'appuie sur le frein au lieu de l'accélérateur, pour ne pas aller trop vite ! Mais le problème est parti de lui-même. Puis, il y a eu cette quasi perte de contrôle, où j'ai failli prendre le décor, avec 20 cm au sol et la voiture qui, l'espace d'un instant (toujours très long !), avançait avec un angle de 30 degrés.

 

À Donacona, la neige a repris, mélangée au grésil (50-50). Mais surtout, les bourasques de vent devaient avoisiner les 90 km/h, ce qui, en deux secondes, pouvait faire passer la visibilité de 50 à 2 mètres ! :blink: Quelle tempête ! Et il y avait de nombreux congères dont il fallait se méfier. Enfin, je suis arrivé à Québec sain et sauf, mais épuisé. Il était minuit quinze.

 

À bien y penser, avec les vents et l'intensité des précipitations qu'il y avait, sincèrement, je ne crois pas que j'aurais pu me rendre à Québec si tout le grésil était tombé en neige. Il me semble évident que l'autoroute aurait fermé entre Port-Neuf et Québec, car la visibilité aurait été nulle, les voitures se seraient enlisées dans les congères et la route aurait rapidement été bloquée. :ph34r:

 

Alain :)

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? :)

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. (Ayez un kit d'urgence dans l'auto : en particulier des feux et une couverture). Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? :)

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose (comme un bâton de hockey) qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

Je te comprends très bien étant représentant sur la route et roulant plus de 2000 km par semaine! :)

Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? :D

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. (Ayez un kit d'urgence dans l'auto : en particulier des feux et une couverture). Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

À moins que ce soit pour une question de vie ou de mort, sachez que trop de gens prennent des risques inutiles à sortir dans de telles conditions en plein coeur d'une tempête. Si le danger existe réellement, laisser faire le cellulaire, une pelle ou le bâton de hockey, les feux, la couverture..... Restez chez vous ou prenez une nuit à l'hôtel !!! C'est beaucoup plus intelligent.

Edited by Yalangingras1969
Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? :D

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. (Ayez un kit d'urgence dans l'auto : en particulier des feux et une couverture). Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

À moins que ce soit pour une question de vie ou de mort, sachez que trop de gens prennent des risques inutiles à sortir dans de telles conditions en plein coeur d'une tempête. Si le danger existe réellement, laisser faire le cellulaire, une pelle ou le bâton de hockey, les feux, la couverture..... Restez chez vous ou prenez une nuit à l'hôtel !!! C'est beaucoup plus intelligent.

Quitte à parler de ça (là je vais faire un quasi plein hors sujet, quoique...), je voudrais faire une petite remarque, même si je suis conscient qu'elle ne touchera pas grand-monde, puisque lue que par peu de personnes...

 

Alors voilà : depuis que je suis ici au Québec, j'ai constaté que les gens (donc les québécois, pas tous, bien sûr, mais beaucoup, vraiment beaucoup !) avaient la très mauvaise habitude de rouler collés les uns derrière les autres, c'est frappant ! C'est très fréquant de voir des automobilistes collés à moins d'une seconde (si ce n'est 0.5 seconde) juste derrière celui de devant, même sur autoroute à 100 km/h(style Henry IV, par exemple : ceux de Québec voient de quoi je parle)... et ce, par n'importe quel type de conditions : que ce soit sur route mouillée, sous la pluie, sous la neige...!!!

Il faut normalement laisser un écart de 2 secondes entre vous et le véhicule devant, c'est extrêmement important !

Alors forcément, ça ne m'etonne pas de voir autant d'accidents pour une population aussi faible !

Et je ne parle pas du fait qu'ici, tout le monde peut vous doubler par la droite, qu'il est très fréquent de voir des gens conduire avec leur cellulaire collé à l' oreille, de les voir déboîter sans clignotant, et j'en passe...

 

Attention, je n'ai jamais dit que les français étaient des champions en matière de conduite, ce n'est pas le but de ma ptite remarque. Mais je dois malheureusement constater que les Québécois ne font pas fort de ce côté là ! Alors, au moins pour les 2 secondes, passez le message s'il vous plait !

 

Je vais ptet me faire traiter de "maudit français", mais peu importe...

 

Voilà, désolé pour le hors sujet ! ;)

Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? :)

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. (Ayez un kit d'urgence dans l'auto : en particulier des feux et une couverture). Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

À moins que ce soit pour une question de vie ou de mort, sachez que trop de gens prennent des risques inutiles à sortir dans de telles conditions en plein coeur d'une tempête. Si le danger existe réellement, laisser faire le cellulaire, une pelle ou le bâton de hockey, les feux, la couverture..... Restez chez vous ou prenez une nuit à l'hôtel !!! C'est beaucoup plus intelligent.

Quitte à parler de ça (là je vais faire un quasi plein hors sujet, quoique...), je voudrais faire une petite remarque, même si je suis conscient qu'elle ne touchera pas grand-monde, puisque lue que par peu de personnes...

 

Alors voilà : depuis que je suis ici au Québec, j'ai constaté que les gens (donc les québécois, pas tous, bien sûr, mais beaucoup, vraiment beaucoup !) avaient la très mauvaise habitude de rouler collés les uns derrière les autres, c'est frappant ! C'est très fréquant de voir des automobilistes collés à moins d'une seconde (si ce n'est 0.5 seconde) juste derrière celui de devant, même sur autoroute à 100 km/h(style Henry IV, par exemple : ceux de Québec voient de quoi je parle)... et ce, par n'importe quel type de conditions : que ce soit sur route mouillée, sous la pluie, sous la neige...!!!

Il faut normalement laisser un écart de 2 secondes entre vous et le véhicule devant, c'est extrêmement important !

Alors forcément, ça ne m'etonne pas de voir autant d'accidents pour une population aussi faible !

Et je ne parle pas du fait qu'ici, tout le monde peut vous doubler par la droite, qu'il est très fréquent de voir des gens conduire avec leur cellulaire collé à l' oreille, de les voir déboîter sans clignotant, et j'en passe...

 

Attention, je n'ai jamais dit que les français étaient des champions en matière de conduite, ce n'est pas le but de ma ptite remarque. Mais je dois malheureusement constater que les Québécois ne font pas fort de ce côté là ! Alors, au moins pour les 2 secondes, passez le message s'il vous plait !

 

Je vais ptet me faire traiter de "maudit français", mais peu importe...

 

Voilà, désolé pour le hors sujet ! :D

Tout à fait Dann! On dirait que certaines personnes craignent de n'avoir personne devant eux... ça les rassure apparemment! Et pourtant... et moi je compte davantage un 3 secondes! :D

Link to comment
Share on other sites

La règle du pouce est de compter ''mille et un'' ''mille et deux'' par 20km/h .. Ex: à 100km/h il faut pouvoir compter jusqu'à ''mille et cinq'' avant de passer au même endroit que le véhicule précédent.

 

En terrain glissant, c'est supposé être mille et un par 10km/h.

Link to comment
Share on other sites

Oui, il faut surtout être cinglé !! Je t'avais pas dit que j'aimais les tempêtes ? B)

 

P.S.

Si vous faites une telle excursion, sachez que ce n'est pas nécessairement une partie de plaisir et que le danger existe réellement ! Armez-vous d'un cellulaire, d'une pelle et de quelque chose qui pourrait servir à enlever la neige sous l'auto, au cas où elle s'enliserait. (Ayez un kit d'urgence dans l'auto : en particulier des feux et une couverture). Surtout, il faut adapter sa vitesse à la condition de la chaussée et à la visibilité. Sachez aussi que, dans les pires conditions, votre sort ne dépend pas que de vous, mais aussi des gens devant et derrière vous : le plus grand danger est probablement l'empilement des voiture lorsque la visibilité varie brusquement ou que la chaussée est glacée.

À moins que ce soit pour une question de vie ou de mort, sachez que trop de gens prennent des risques inutiles à sortir dans de telles conditions en plein coeur d'une tempête. Si le danger existe réellement, laisser faire le cellulaire, une pelle ou le bâton de hockey, les feux, la couverture..... Restez chez vous ou prenez une nuit à l'hôtel !!! C'est beaucoup plus intelligent.

Quitte à parler de ça (là je vais faire un quasi plein hors sujet, quoique...), je voudrais faire une petite remarque, même si je suis conscient qu'elle ne touchera pas grand-monde, puisque lue que par peu de personnes...

 

Alors voilà : depuis que je suis ici au Québec, j'ai constaté que les gens (donc les québécois, pas tous, bien sûr, mais beaucoup, vraiment beaucoup !) avaient la très mauvaise habitude de rouler collés les uns derrière les autres, c'est frappant ! C'est très fréquant de voir des automobilistes collés à moins d'une seconde (si ce n'est 0.5 seconde) juste derrière celui de devant, même sur autoroute à 100 km/h(style Henry IV, par exemple : ceux de Québec voient de quoi je parle)... et ce, par n'importe quel type de conditions : que ce soit sur route mouillée, sous la pluie, sous la neige...!!!

Il faut normalement laisser un écart de 2 secondes entre vous et le véhicule devant, c'est extrêmement important !

Alors forcément, ça ne m'etonne pas de voir autant d'accidents pour une population aussi faible !

Et je ne parle pas du fait qu'ici, tout le monde peut vous doubler par la droite, qu'il est très fréquent de voir des gens conduire avec leur cellulaire collé à l' oreille, de les voir déboîter sans clignotant, et j'en passe...

 

Attention, je n'ai jamais dit que les français étaient des champions en matière de conduite, ce n'est pas le but de ma ptite remarque. Mais je dois malheureusement constater que les Québécois ne font pas fort de ce côté là ! Alors, au moins pour les 2 secondes, passez le message s'il vous plait !

 

Je vais ptet me faire traiter de "maudit français", mais peu importe...

 

Voilà, désolé pour le hors sujet ! :lol:

Tout à fait d'accord avec toi (au risque, moi, de me faire traiter de maudi belge!)

 

Note qu'il est impossible de respecter les distance, car automatiquement, quelqu'un vient se mettre devant toi, même si il n'a aucune espèce de raison de changer de bande

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.

×
×
  • Create New...