Jump to content

question à propos des modèles météo(cartes de prévision)


EricB

Recommended Posts

Bonjour, j'ouvre un sujet totalement en lien avec les prévisions météos dans le but d'apprendre à utiliser les cartes de prévisions. J'apprend à consulter la carte GFS modèle des précipitations mais il y a tellement de cartes que je m'y perd, ça veut dire quoi les cartes suivantes:  2mT 2m Td 2m Hmidité, etc. Le tout dans le but que je puisse devenir comme vous et faire des prévisions détaillées… sans toujours aller consulter MM pour savoir le temps qu'il va faire ^_^  Par le fait même, en vous lisant je constate que le GFS est le plus performant? Il y a le NAm le  CMC le NCEP etc. C'est pour savoir sur quel modèle me fier, comment interpréter les cartes bref, pour devenir aussi bon que mizar, softin ou dave entre autres avec les cartes de prévision, merci beaucoup de vos réponses  :)

2m T sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 17:44Z 2m Td sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 18:00Z 2m Humidité Rel. sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 18:04Z 10m Vent sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 17:53Z 10m Rafales sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 17:56Z 850-hPa T sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 17:48Z 700-hPa Mvt Vertical sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 18:07Z 500-hPa Tourbillon sam. 14 mars 12Z sam. 14 mars à 18:10Z 250-hPa Vent

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Tu n’as pas nommé le plus performant: le ECWMF. Perso, je me fis surtout à lui pour les températures et les précipitations (quantités et types), puis le NAM 3 km ou le HRRR pour les temps intermédiaires et leur résolution dans le court terme. Je dirais que je consulte principalement le GFS et le NAM pour valider mes impressions générales. Je trouve le NAM/NAM 3 km et le HRDPS particulièrement efficaces avec l’Euro pour les températures en période hivernale. Je discarte généralement le RDPS et le GDPS que je trouve les plus mauvais, n’en déplaise à EC. Cela n’a rien de scientifique, sauf pour l’Euro qui est scientifiquement plus efficace. Voilà, si ça peut accélérer ton apprentissage!

Edited by Blizzard
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ok, commence doucement. Moi même je me perd dans toutes les cartes disponibles, c'est pas grave, ce qui compte c'est de commencer doucement et graduellement en apprendre plus.

Je ne fais pas parti des plus connaissant, mais depuis 1 an j'ai appris beaucoup en lisant les Wave,Dave,Mizard de ce monde.

Commence par cliquer sur la bande noire en haut de la page où il est indiqué "prévisions", il va apparaitre un menu déroulant mais clique sur le mot prévision en noir.

On va te présenter les modèles selon les pays qui les a conçus.

GFS/NAM = États-Unis   ECMWF= Europe  etc.

Le 3km ou 12km est la résolution du modèle, donc le 3km fait ses prévisions sur des petits carrés de terrain de 3km alors que le 12km le fait sur plus grand, donc plus c'est grand moins c'est précis.

Va voir cette page qui est sur Météocentre, elle a plein de renseignements éducatifs, amuse toi à étudier ça, tu vas en apprendre pas mal.

http://meteocentre.com/intermet/main/education.htm

Edited by softin
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Link to comment
Share on other sites

C'est la carte "2m T" ... Cela signifie 2 mètres du sol.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

C'est la carte "2m T" ... Cela signifie 2 mètres du sol.

Étrange, je ne vois pas la même carte que toi quand je clique sur ce lien posté par EricB : je vois plutôt la carte de 850 hPa. Elle ressemble à la carte des températures à 2 mètres, mais ce sont les températures à 850 hPa.

 

Pour Eric, on constate que, sur la prévision du GFS à 156 heures initialisée à 8h ce matin (c'est-à-dire à 12Z), la ligne de 148 dam (de la carte 850 hPa) passe par Montréal. Ça veut dire qu'il faut monter à 1480 mètres pour que la pression soit de 850 hPa. Mais ce qui est intéressant, c'est la configuration de ces lignes d'égale altitude (appelées isohypses), car elle nous indique la direction et l'intensité des vents à ce niveau de pression.

 

Et, sur cette prévision, il "fait" -17 degrés Celsius environ à cette altitude.

 

Unités de pression : 1 hPa = 1 hectoPascal = 1 mb

Unités d'altitude :  1 dam = 1 décamètre = 10 mètres

Edited by Wave
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

N'oublie pas que tu peux voir aussi le Québec seulement en cliquant sur "QUÉBEC" en bleu sur le haut de la page.

attachicon.gifCapture.JPG

Je suis si habitué à filtrer l'information et à rechercher toujours la même chose, que je n'avais pas remarqué ce détail vraiment utile. Merci Martin ! ! !  :)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Étrange, je ne vois pas la même carte que toi quand je clique sur ce lien posté par EricB : je vois plutôt la carte de 850 hPa. Elle ressemble à la carte des températures à 2 mètres, mais ce sont les températures à 850 hPa.

 

Pour Eric, on constate que, sur la prévision du GFS à 156 heures initialisée à 8h ce matin (c'est-à-dire à 12Z), la ligne de 148 dam (de la carte 850 hPa) passe par Montréal. Ça veut dire qu'il faut monter à 1480 mètres pour que la pression soit de 850 hPa. Mais ce qui est intéressant, c'est la configuration de ces lignes d'égale altitude (appelées isohypses), car elle nous indique la direction et l'intensité des vents à ce niveau de pression.

 

Et, sur cette prévision, il "fait" -17 degrés Celsius environ à cette altitude.

 

Unités de pression : 1 hPa = 1 hectoPascal = 1 mb

Unités d'altitude : 1 dam = 1 décamètre = 10 mètres

Oups je répondais en fait à sa question loll il voulait savoir c'était quel carte qui donnait la température au sol :)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je place une carte en date d'aujourd'hui où l'on voit bien l'effet multiplicatif sur les vents d'une basse pression suivi d'une haute pression, et le contraire, deux basses pression qui se suivent.

Dans le premier cas on voit bien les vents qui sont poussés dans la même direction, ils sont forts et de direction constantes(venant du nord)

Dans le deuxième cas, sur la côte ouest, les barbules (voir l'explication ici.http://meteocentre.com/intermet/vent/p_vent10_mesure.htm)

sont presque de force nulle et souvent de direction variables, ce qui confirme que les vents s'entrechoquent.

post-2464-0-19274500-1584369101_thumb.gif

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ces quoi ces cartes de vigilance? 

MétéoAlerte-Prévision: Un Système de Vigilance Automatisé pour le Sud du Québec
Ensemble SPENA-REG (CMC+NCEP)CMC-REPSNCEP-SREFSPENA-GLB (CMC+NCEP)CMC-GEPSNCEP-GEFS
Cycle mar. 17 mars 12Zmar. 17 mars 00Z
Carte Sommaire des VigilancesPluieVentNeigeVerglasTempérature basseRefroidissement Éolien
Jour Aperçu 7 joursJ+1 : mer. 18 marsJ+2 : jeu. 19 marsJ+3 : ven. 20 marsJ+4 : sam. 21 marsJ+5 : dim. 22 marsJ+6 : lun. 23 marsJ+7 : mar. 24 mars
Archives
http://meteocentre.com/images/french_on.pnghttp://meteocentre.com/images/english_on.png

Régions: Québec | Amérique du Nord - MétéoAlerte-Prévision pour la France

http://meteocentre.com/vigilance/quebec/ncl/qc_12/VI.all.gif

Link to comment
Share on other sites

J'ai vue ça moi aussi l'autre jour...intéressant, on peut choisir entre pluie, vent, neige,verglas,températures basses et refroidissement éolien.

Ce qu'il nous donne ensuite ce sont les jour 1 à 7 suivant la date d'aujourd'hui avec les probabilités d'avoir ces événements météo et la région du Québec concernée.

J'aime pas trop qu'ils utilisent le mot  "vigilance" , c'est plutôt "probabilité" en blanc=nul en jaune=bas/moyen orange=moyen/élevé

rouge=élevé

Link to comment
Share on other sites

Merci viel OISEAU et jeune MARMOTTE - mes vieux yeux de GORILLE travail fort... j'utilise une loupe LLOOLL...

 

 

Eric, sur TROPICAL TIDBITS  (en haut de la carte avec le mauve que n'aime pas viel oiseau ...)  Pour les orages j'essais pour ma part de faire une conclusion logique avec toute les infos sur plusieurs sites.

Edited by Pooram
Link to comment
Share on other sites

En plus, pour voir où les éclairs ont frappés, va voir la carte sur la page de meteocentre, comme ça tu peux voir si ça se rapproche. Comme dit Pooram, en regardant la carte des précipitations, ensuite la carte des éclairs, ont peux prévoir l'arrivé des orages. Présentement il y a beaucoup d'orages vers le Texas, justement où il y a le plus d'énergie CAPE.

post-2464-0-01786700-1584628593_thumb.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Bon matin le vieux singe.

Pour la carte CAPE, voici le lien, comme tu vois, aujourd'hui, il y a un peu d'énergie CAPE dans le sud des USA.

https://www.tropicaltidbits.com/analysis/models/?model=gfs&region=us&pkg=cape&runtime=2020031906&fh=6

Vous pouvez aussi aller voir la page de Wikipedia : Énergie potentielle de convection disponible.

C'est plus précis et moins confus au niveau des unités et du type d'énergie en jeu. Vous pouvez sauter par-dessus les détails mathématiques pour aller voir les explications physiques et le lien avec le développement des orages violents.

 

Au fond, il s'agit de la même énergie qui fait que les montgolfières s'élèvent dans le ciel. C'est une énergie de flottabilité, comme celle d'un bouchon de liège qu'on amènerait sous la surface de l'eau et qui remonte naturellement par la poussée d'Archimède. Le bouchon de liège flotte parce qu'il est moins dense que l'eau.

 

Cette énergie est dite "disponible" parce qu'elle n'est pas nécessairement utilisée. En effet, il faut un mouvement initial qui amorce l'ascension d'une parcelle d'air pour qu'elle se retrouve plus chaude (ou moins dense) que le milieu environnant. C'est à ce moment que la poussée d'Archimède entre en jeu et que la parcelle d'air se soulève "d'elle-même". Ce soulèvement transforme l'énergie potentielle convective (liée à la différence de densité) en énergie cinétique (le mouvement).

 

Un taux d'humidité élevé participe à augmenter le CAPE, car la condensation associée au soulèvement de la parcelle d'air dégage de la chaleur latente, ce qui amplifie l'écart de densité entre la parcelle et l'environnement.

 

Souvent, le mouvement vertical initial n'est pas suffisant, car il y a une couche d'air stable qui l'amortit. On dit que cette couche d'air se comporte comme le couvercle d'une marmite, de sorte que l'énergie s'accumule (surtout si le soleil réchauffe le sol). Pour faire sauter le couvercle, il faut soit davantage d'énergie accumulée, soit de la turbulence causée par le cisaillement des vents, soit un soulèvement orographique (dû aux montagnes), soit le passage d'un front ou d'une onde courte en altitude.

 

Éventuellement, le couvercle va (ou non) sauter. Lorsqu'il saute, la convection sera d'autant plus intense et profonde qu'il y avait beaucoup d'énergie accumulée. C'est alors qu'il se forme des cumulonimbus et des orages.

Edited by Wave
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Donc si je comprend bien, dans cette carte, il y a beaucoup plus de chance d'avoir des orages et même des tornades dans le cercle bleu que dans le cercle rouge, à cause que les vents sont en cisaillement dans le bleu et sont presque dans la même direction à divers altitudes dans le rouge?

post-2464-0-65255600-1584661568_thumb.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...