A propos de MétéoCentre.com


Qui sommes-nous

MétéoCentre (également dénommé Centre Météo UQAM), est un site géré par son fondateur Christian Pagé, actuellement ingénieur de recherche au CERFACS, en collaboration, depuis 2009, avec Jean-François Caron, chercheur scientifique à Environnement Canada, et hébergé sur les serveurs du groupe des Sciences de l'Atmosphère de l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

Historique

1993-94

Avant 1993, le web tel que l'on le connait aujourd'hui n'existait pas et seuls quelques rares sites ftp, telnet et gopher présentaient quelques données météorologiques. En 1993-1994, au début du World Wide Web, il y avait déjà quelques sites web météo qui existaient sur internet, mais très peu au Canada et encore moins pour le Québec et Montréal. Alors étudiant au programme des sciences de l'atmosphère du département de Physique de l'UQAM, Christian Pagé eu l'idée de créer en 1994 une page html afin de rassembler les meilleures adresses web fournissant des informations météorologiques pour Montréal. Au début, cette page n'était qu'un fichier accessible localement sur un serveur de l'université.

1995-1999

En juillet 1995, le site, alors nommé "Sciences de l'Atmosphère", devient publiquement accessible sur le web à l'adresse http://www.phy.uqam.ca:2000/. Jusqu'en 1999, le site ne contiendra presque exclusivement que des liens vers des produits externes, hormis quelques images du radar et du profileur vertical de l'Université McGill que Christian Pagé réalisent lors de son travail à cette université. En 1997, le site adopte le nom de "Centre Météo Montréal" et modifie son URL pour http://www.sca.uqam.ca suite au rattachement du programme des sciences de l'atmosphère au département des Sciences de la Terre.

2000-2004

A l'initiative de Christian Pagé, l'UQAM adhère en 1999 au programme Unidata (http://www.unidata.ucar.edu), un programme américain de diffusion de données météorologiques en temps réel aux universités (américaines seulement, à l'origine). Dès lors, plusieurs produits spécifiques à Météocentre feront leur apparition au fil des années à venir: observations et analyses horaires de surface, cartes des modèles de prévision numérique du temps, images satellitaires, cartes de foudre, etc. En octobre 2000, le site adopte son nom de domaine actuel: http://meteocentre.com/.

Suite au séjour de Christian Pagé à Météo-France en 2001, le site se dote d'un portail pour la France et étend ses produits à l'Europe. Des cartes du modèle de prévision Canadien GEM font leur apparition grâce à un accès privilégié de l'UQAM aux données d'Environnement Canada. Toujours en 2001, des forums de discussions pour le Québec et la France sont lancés et MétéoAlerte Québec, un site participatif inspiré du défunt site Français Oragenet, est inauguré. En juin 2002, MétéoAlerte est étendu à la France et prendra rapidement de l'expansion au fil des ans grâce à une association avec le site Infoclimat (http://www.infoclimat.fr/). C'est en 2002 que Météocentre adopte l'appellation de "Centre Météo UQAM".

2005-2009

En 2005, la version 2 de MétéoAlerte est lancée et permet de soutenir le trafic devenu important en plus de voir l'ajout de plusieurs fonctionnalités. Une convention officielle entre Météo-France, MétéoAlerte et Infoclimat a même été signée en 2009 pour partager les rapports météorologiques faits sur MétéoAlerte France pour la mission sécurité et vigilance de Météo-France.

C'est en 2009 que le portail pour le Royaume-Uni voit le jour suite à la participation de plus en plus active de Jean-François Caron, ancien collègue de Christian Pagé à l'UQAM, au développement du site. Cette nouvelle collaboration permet au site d'ajouter plusieurs nouveaux produits basés sur les modèles de prévision numérique du temps, ainsi que d'étendre la portée de MétéoAlerte en Europe.

2010-présent

En 2010, les pages web ont été ajustées aux nouveaux standards html afin de faciliter la visualisation sur les plateformes mobiles. Cette même année, Météocentre et MétéoAlerte font graduellement leur entrée sur les médias sociaux par l'entremise de Twitter.

A l'automne 2012, la migration du site sur deux nouveaux serveurs 4x fois plus puissant permet l'ajout de plusieurs nouveaux produits et entraîne une hausse considérable de la fréquentation: jusqu'à 200 000 visites par mois sont enregistrées sur chacun des domaines météocentre.com et météoalerte.com!


Dernière mise à jour: 25 août 2016