Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

Stratus : (17 septembre 2018 - 12:56) Peut-être, c'est une possibilité.
Snoreau : (17 septembre 2018 - 11:20) Sunspot donne une vue exceptionnelle sur un complexe militaire d'importance pour la US Airforce, où d'importantes R & D s'y fait. Il pourrait s'agir d'un cas sécurité nationale relatif à de l'espionnage. D'où la discrétion, comme dans ces cas, du FBI.
Dal : (16 septembre 2018 - 21:59) :thumbup1:
erol : (16 septembre 2018 - 13:44) Raison de plus de rester vigilant et ne pas tout gober comme des carpes.
Dal : (16 septembre 2018 - 12:49) Il y a tellement de chose qu'on se fait cacher , j'aimerais bien voir le jour qu'il n'y aurait plus de ces silence mystérieux.
Redimensionner le Shoutbox

Photo

Blocage sans précédent


  • Please log in to reply
Aucune réponse à ce sujet

#1 Jean-Louis

Jean-Louis

    Contributeur

  • Modérateurs
  • PipPip
  • 1 756 messages

Posté 19 décembre 2015 - 16:49

Bonsoir à tous,

 

 

On a beau regarder sur l'horizon des prévis lointaines, la situation actuelle se répète à perte de vue lors de chaque actualisation.

Ce n'est pas la douceur des températures qui est rare ou exceptionnelle mais plutôt la durée, sans la moindre interruption, de ce type de temps depuis des semaines.

 

On évoque la forte activité d'el Nino mais depuis les antipodes, sur l'autre émisphère, difficile à croire que son influence soit puissante à ce point pour influencer de la sorte le continent Européen et au delà.

 

Cette NAO + récurrente est en partie due au vortex polaire bien présent mais assez immobile et rétracté au delà des hautes latitudes. Les ondes se suivent sur l'Océan mais elles sont de faible amplitude, peu ou pas méridiennes et plus aptes aux remontées sub tropicales à l'avant qu'aux advections froides à l'arrière.

 

Surtout ne pas avoir la faiblesse de croire, comme nous l'imposent les médias, que ce qui arrive est essentiellement du au réchauffement climatique. Le réchauffement climatique serait plutôt une conséquence de ce que nous connaissons depuis plusieurs semaines et non une cause.

 

Les prévisions globales de températures du NCEP n'indiquent pas de profondes modifications jusqu'au 4 janvier 2016, à confirmer.

 

Ces hautes pressions inamovibles maintiennent de l'air chaud en altitude, parfois plus chaud qu'en plaine d'où le désarroi des stations de sports d'hiver.

 

Ci-dessous quelques températures relevées ce samedi après midi; c'est remarquable.

 

Miniature(s) jointe(s)

  • 20151219-152529-METEO-Paris-REPORTER_WEB-189806_g.jpg

Ex prévisionniste en hydrométéorologie sur le bassin de la Garonne.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)