Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

serge44 : (20 octobre 2019 - 17:48) Ah ça c'est bien Mizar , j,espère qu'il va y avoir du soutient dans celà . En attendant de meilleurs technologies moins coûteuse, le gouvernement devrait subventionner de moitié , les petites voitures de moins de 100 chevaux vapeur .
Mizar : (19 octobre 2019 - 06:59) Y'a de l'espoir quand même Serge...!!! Dans mon domaine ou travail, cette année, nous avons une bonne augmentation de vente dans les bornes de recharge électrique domestique. C'est quand même significatif. Petit pas par petit pas... nous y arriverons ''peut-être un jour''. :thumbup:
serge44 : (19 octobre 2019 - 00:05) Les véhicule les plus vendus en 2019, sont des VUS qui dépense 2 fois plus d,essence que les voitures vendue dans le milieux des années 80 , c'est en partie la raison que je poste de musique de l'époque
serge44 : (19 octobre 2019 - 00:00) Il a été élue en 2015 , or depuis 2015 , il y a eu une augmentation de 30 pour cent de véhicule neuf VUS vendu
serge44 : (18 octobre 2019 - 23:57) Un chef qui achète un pipeline et qui le fait payé par le peuple ET QUI juste avant les élécections , dit , je fais ça pour vous et ce qui va sortir de ce pipeline va vous êtres taxé de 10 cents le litres , tous ça pour soit disant , sauvez l'environnement!
Redimensionner le Shoutbox

Photo

Chaleur et sécheresse actuelle inédites ? Rappelons nous...


  • Please log in to reply
Aucune réponse à ce sujet

#1 Jean-Louis

Jean-Louis

    Contributeur

  • Modérateurs
  • PipPip
  • 1 756 messages

Posté 07 septembre 2016 - 15:59

Bonsoir à tous,


Juste pour évoquer rapidement cette sècheresse et la période chaude actuelle en Occitanie que les médias attribuent abusivement et à tour de bras au « réchauffement climatique ».
Des coups de chaud il y en a toujours eu; surtout...en été ! Ils ne sont pas plus nombreux qu'autrefois.
Par contre il semble bien d'une part que la saison estivale, qui tarde à commencer en juin juillet, se décale, depuis quelques années, vers septembre et octobre,
D'autre part, les blocages sont plus marqués et plus durables, que ce soit pour le temps dépressionnaire ou anticyclonique. Difficile d'y voir un rapport précis avec le réchauffement climatique.

J'évoquerai simplement septembre 1985 (on parlait encore peu de réchauffement à l'époque) qui avait été particulièrement, chaud et ensoleillé du début à la fin.
La chaleur avait fait monter le mercure aux environs de 30° a plusieurs reprises même dans les derniers jours du mois.
Pas une goutte de pluie sur Toulouse et les environs du 1er au 30 ! Après un mois d'août presque aussi sec avec à peine 11mm.
Il aura fallu attendre le 26 octobre suivant pour enregistrer une pluie de 20 mm en quelques heures !

A observer la situation de l'époque, ce blocage correspondait presque entièrement à celui d'aujourd'hui.
Par exemple la journée du 12 septembre (ci-dessous) où l'on avait enregistré 37°2 à Tse Blagnac,

A 500 hPa on voit bien que le flux perturbé Atlantique est largement refoulé vers le nord alors que les « épaisseurs chaudes » dessinent la crête d'altitude qui remonte du Maroc, sur la Scandinavie via l'Espagne et la France.
Confirmation par la montée de l'air chaud depuis Maroc Algérie à 850 hPa.
A 700 hPa ou l'indice d'humidité est vraiment faible (50% ou moins) au sud du 50 ème parallèle le tout dans un marais barométrique à tendance anticyclonique à 1020 hPa en surface, des Canaries à la Norvège: aucune chance pour l'orage. Presque la même situation durant tout le mois.

Comme me disait un jour Monsieur Pierre Bessemoulin (Directeur de la Climatologie de Météo-France de 1998 à 2006 et Président de la Commission de Climatologie de l’Organisation Météorologique Mondiale) : "En climatologie, c'est souvent la mémoire qui fait défaut..."

Miniature(s) jointe(s)

  • Rrea1985091212.gif

Ex prévisionniste en hydrométéorologie sur le bassin de la Garonne.




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)