Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

Stratus : (13 octobre 2017 - 14:21) Mes premières tomates en 2016 étaient le 14 juillet, alors que j'ai attendu début août cette année. Mais l'an dernier était tellement fantastique ! Dans tous les cas, septembre a sauvé les meubles cette année !
Stratus : (13 octobre 2017 - 14:20) Oui et non. Un retard de 2 semaines et demi par rapport à l'été dernier. On s'est rattrapé un peu sur la fin, mais pas totalement.
FileCity : (12 octobre 2017 - 10:31) Un ami m'a dit environ 4 degrés pour les tomates mais rendu au 12 octobre, l'année à été généreuse tout de même.
Stratus : (12 octobre 2017 - 08:55) Même si je ressors les sandales, dès qu'il a eu gel au sol ou moins de 3 degrés, les tomates c'est fini.
FileCity : (12 octobre 2017 - 08:39) Si il fait plus chaud, je prépare ma souffleuse :) Je haie faire ça au froid, je n'ai pas de garage :)
Redimensionner le Shoutbox

Photo

C'est bel et bien la canicule...


  • Please log in to reply
1 réponse à ce sujet

#1 Jean-Louis

Jean-Louis

    Contributeur

  • Modérateurs
  • PipPip
  • 1 756 messages

Posté 19 juin 2017 - 12:10

Bonjour à tous,

 

Elle s'installe petit à petit, sournoise, sous ses faux airs de "beau temps durable", au final difficile à vivre; c'est bien elle. 

 

Nous l'avions plus ou moins évitée dans les années précédentes; elle était bien présente mais sur d'autres méridiens, plus à l'est notamment. Cette fois-ci c'est pour nous et il semblerait qu'elle insiste une bonne partie de l'été.

 

Une carte à 850 hPa ci-dessous avec échelle de températures à 1500 mètres(pour jeudi 22 juin) que je viens d'assembler pour montrer l'origine de ce coup de chaud (veuillez excuser les défauts d'assemblage, les projections cartographiques n'étant pas les mêmes sur chacune des 2 cartes) de l'ouest Saharien au moyen Orient, il y a de la réserve implantée pour plusieurs semaines sans doute !

 

Certes, ce n'est pas la garantie d'une canicule continue (heureusement!) mais le moindre "prétexte météo" pourra la déclencher à nouveau. Pour le moment elle se passe largement des flux océaniques de sud sud ouest, ce qui est inquiétant pour la suite.

 

Enfin sur la deuxième carte au dessous, identique mais globale, on voit bien cette surchauffe installée de l'ouest du Sahara jusqu'en extrême Orient sur des milliers de km, à la mi-juin qui plus est !

Sur toute la ceinture terrestre à cette latitude de l'équateur météorologique, ce sont les secteurs les plus impactés.

 

La question est quel rôle jouera l'Océan pour contrer (ou accentuer) cette fournaise sur l'ouest ou le sud ouest Européen ?

Miniature(s) jointe(s)

  • Sans titre.png
  • render-atls20-98f536083ae965b31b0d04811be6f4c6-OKB5eT.jpg

Modifié par Jean-Louis, 19 juin 2017 - 12:13.

Ex prévisionniste en hydrométéorologie sur le bassin de la Garonne.

#2 Laurent

Laurent

    Nouveau

  • Membres
  • 365 messages
  • Localité :Maisons-Alfort
  • Prénom :Laurent

Posté 22 juin 2017 - 15:35

Bonsoir Jean-Louis, bonsoir à tous,

 

Merci pour cette analyse. Le potentiel de chaleur est bien présent aux latitudes sub-tropicales. Il manque plus qu'une nouvelle dorsale bien positionnée pour rejouer l'événement caniculaire  :scared:

37°C à Paris, très difficile à supporter avec un pic de pollution à l'ozone (bien sûr avec ce dôme anticyclonique).

Ce soir, on "respire" un peu plus en région Parisienne avec quelques degrés en moins et un petit vent de nord ouest, mais jusqu'à quand...?

 

Laurent  


Modifié par Laurent, 22 juin 2017 - 15:38.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)