Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'orages'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Centre Météo UQAM-Montréal
    • Discussions générales
    • Informations sur le forum : A LIRE AVANT DE POSTER!
    • Vie du site et du forum
    • Autres discussions et informations
  • Centre Météo UQAM-Toulouse
    • Discussions générales

Calendars

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


AIM


MSN


Website URL


ICQ


Yahoo


Jabber


Skype


Interests


Localité


Prénom


Nom

Found 4 results

  1. Le 20 novembre, il y a eu un séminaire au Centre ESCER sur les zones de convections dans le sud du Québec. Vraiment très intéressant!!!!! Voici le résumé. Ça explique beaucoup de choses!!! Vendredi 20 novembre, local PK-6610 – 14 h Conférencier : Daniel Kirshbaum, McGill University Titre : Preferred locations of convective storms over southern Québec Résumé : Observations and numerical simulations presented herein reveal strong mesoscale variability in deep-convection occurrence over southern Québec. Based on a 22-year climatology from the McGill radar located just west of Montréal, deep-convection maxima exist (i) within the St. Lawrence valley between Ottawa and Montréal, (ii) within the Champlain valley of upstate New York, extending north to just east of Montréal, and (iii) along the western edge of the Laurentian mountains just northeast of Trois Rivières. These features exhibit clear sensitivity to the background low-to-mid-level geostrophic wind direction, shifting northward as the southerly wind component increases. A meridional axis of suppressed convection also extends from Lake Ontario and the Adirondacks of New York north through Montréal and into the Laurentians. To physically interpret these features, a suite of quasi-idealized, convection-permitting simulations of regional convection events is conducted, which reproduce the observations reasonably well despite neglecting synoptic-scale forcing. Analysis of the pre-convective simulated environment indicates that the deep-convection maxima develop within pockets of moisture and mass convergence at the junctions of major river valleys and in the lee of prominent orography. In these locations, enhancements in water-vapor mixing ratio and Convective Available Potential Energy (CAPE) coincide with near-zero Convective Inhibition (CIN), which both favor convection initiation. In contrast, deep convection is suppressed over and downwind of water bodies, where reduced surface heat fluxes reduce CAPE and increase CIN, and over the higher terrain, where a lack of low-level moisture limits CAPE.
  2. Bonsoir à tous, Toulouse risque d'être touché par de gros orages dans les heures qui suivent... un MCS est sur le Pays Basque, et se déplace rapidement vers le nord-est. Une longue ligne d'orage s'étire aussi sur tout l'ouest de la France avec de forts cumuls en peu de temps, et les Alpes sont touchées aussi. Tous ces orages génèrent beaucoup de foudre http://meteocentre.com/lightning/map_sfuk.php?time=0&lang=fr&map=France&type=strikes&size=large! De la grêle a aussi été signalée dans le Pays Basque sur MétéoAlerte France http://meteoalerte.com/france.
  3. Bonjour à tous! Le sud-ouest en alerte orange... pour cause d'orages. On mentionne des risques de grêle et de vent violent. Si on analyse rapidement le sondage de Bordeaux, on voit le fort potentiel de convection au-dessus du nez chaud à 800 hPa Il faudra juste que ça soulève suffisamment par la dynamique, et qu'on ne soit pas trop loin de la température de convection. On a un PW de 26 mm, ce qui se rapproche de la prévision qui mentionne 30 mm localement. Les premières cellules sont déjà développées au sud de la haute-garonne et dans le pays basque. À suivre! Christian
  4. Voici quelques photos des orages du 25 mai 2012. J'ai du ajuster le contraste car il n'y avait pas beaucoup de définition dans la couche nuageuse à cause des rideaux de pluie, hail shaft et de l'humidité ambiante - sans compter que la luminosité était pas mal réduite. En exemple la photo ci-dessous, à gauche on devine qu'il y a peut-être quelque chose, et à droite en jouant avec le contraste, ça révèle la structure. Pas certain de ce que ce renflement pouvait être - Mathieu était plus près, peut-être qu'il l'a vu - c'était près de Gatineau selon moi. Je me suis installé en Outaouais - là où les modèles donnaient un très bon potentiel. J'étais entre Casselman et Alexandria (environ 10km au sud est de Casselman). Lorsque je suis arrivé sur place en fin d'après midi, c'était plutôt dégagé et il y avait de forts vents du sud. Ça balayait très fort, au point de lever des nuages de poussières. À ce moment la ligne de cellule n'était que très ambryonaire et pas mal loin. Mais après environ 30 minutes la ligne a vraiment explosé d'un coup - et particulièrement dans le coin de Pembrooke où un cellule très forte a levé, avec hook echo et rotation évidente. Cette cellule a traversé du côté du Québec et se dirigeait vers Gatineau (un peu au nord). Je pense que Mathieu Lussier s'est dirigé vers cette cellule. De loin ça avait l'air très actif en éclairs et un très gros shaft de grêle était visible. La photo du haut (l'exemple) est justement un exemple de ce que je pouvait voir de loin. De mon côté, une autre cellule s'est formé près d'Ottawa et se dirigeait en plein où j'étais. J'ai donc continué à observer la première, tout en surveillant l'évolution de la nouvelle. Dès qu'elle a dépassé Ottawa, les radars ont montrés des méso - et de mon côté je pouvais voir le mouvement lent de rotation de cette grande masse. Et c'est là que le fun a commencé car les deux cellules se sont approchés de ma position. à droite la cellule qui passe du côté du Québec, et à gauche la cellule qui se dirige vers moi (avec sa petite bosse à la bonne place). Quelques minutes plus tard, ce qui me semblait être une micro rafale - ou - à tout le moins une down draft évidente est devenu apparente par la formation à très bas niveau de petits nuages et un peu de poussière au sol. Voici le début et l'évolution par la suite. Le tout était en train de se transformer en wall cloud, avec le mouvement et la rotation (faible). Peu de temps après il n'y avait plus de doute, c'était un wall cloud - la rotation devenait de plus en plus évident et j'ai démarré pour le suivre - sauf que c'est devenu complètement enveloppé (wrappé) de pluie et il n'y avait plus rien à voir. Pour une première ''vraie'' chasse de la saison, j'ai trouvé ça pas mal bon. Mon plan était de revenir vers le sud pour suivre les cellules et capter quelques éclairs à la faveur de la nuit - mais un petit pépin m'a plutôt fait revenir rapidement (circuit de lumière qui a sauté - pas pratique le soir.) Autres photos , un éclair de jour et un très beau couché de soleil - ça finit toujours bien une journée. Petit détail.. Habituellement après un tel balayage frontal, il fait frais et sec. Encore hier soir très tard, c'était toujours très doux et très humide. Est-ce que le weekend sera bardé de soirée orageuse.. ça fait longtemps ;-) Malgré les grands vents, tout ce que j'ai vu en fait de dommage c'était de petites branches et des feuilles - rien de magistral là où j'étais.
×
×
  • Create New...