Jump to content

Google Earth


Luc

Recommended Posts

La dernière version de Google Earth a une option plutôt sympa pour nous las amateurs de météo.

 

On peut afficher les masses nuageuses sur la terre entière et faire une animation sur 6 ou 24h. D'ailleurs grâce à cette animations on voit bien qu'actuellement les nuages remontent de l'Espagne vers le Sud-est.

 

On peut également afficher les échos radar. Là on voit que le plus gros de la pluie tombe au alentour de Lacaune et se rapproche de Toulouse.

 

Les graphismes ne sont pas hyper top mais c'est sympa je trouve, surtout que c'est gratuit.

 

 

Ci-dessous plus d'informations :

 

Nuages

Depuis les années 60, deux types de satellites météorologiques ont rendu possible lobservation depuis lespace des masses nuageuses qui couvrent la Terre : les satellites géostationnaires et les satellites en orbite basse. Au moins cinq satellites géostationnaires positionnés au niveau de léquateur fournissent des données météorologiques globales, mises à jour chaque heure. Du fait que ces satellites gravitent à une altitude de 36 000 km au-dessus de léquateur, leurs capteurs ne sont pas en mesure de "distinguer" très nettement les zones situées à des latitudes très élevées, notamment autour des pôles. Au contraire, du fait que la trajectoire des satellites en orbite basse passe au-dessus des régions polaires environ toutes les 90 minutes, les images produites par ces satellites complètent idéalement celles fournies par les satellites géostationnaires, ce qui permet dobtenir une couverture de lintégralité de la planète. Néanmoins, fusionner ces données satellite est une opération complexe du fait que chaque observation satellitaire constitue un "instantané" des masses nuageuses, pris à un moment légèrement différent, alors que ces masses nuageuses se déplacent et évoluent constamment.

 

Au cours de lanalyse des masses nuageuses, les données produites par les satellites sont traitées de manière à distinguer les zones claires (transparentes) des zones nuageuses. Pour les zones nuageuses, la luminosité est évaluée approximativement en comparant la température des couches supérieures des nuages à la température de surface pour déterminer la "hauteur" de chaque pixel. Du fait que les nuages de basse altitude, comme les strato-cumulus et les stratus (brouillard), se trouvent relativement près de la surface terrestre, leur représentation peut être dune qualité médiocre.

 

Pour plus d'informations, visitez le site du département Marine Meteorology Division du NRL (Naval Research Laboratory).

 

Radar

Les images radar présentées dans Google Earth sont fournies par weather.com et Weather Services International (WSI) par lintermédiaire dun produit nommé NOWrad. NOWrad permet dobtenir une image composite constituée à partir des données fournies par 141 radars Doppler distincts gérés par le U.S. National Weather Service and military. La "mosaïque" générée par NOWrad est mise à jour toutes les 5-6 minutes et est soumise à un contrôle qualité rigoureux effectué par des algorithmes logiciels spécialisés et par des météorologues. Ces opérations de contrôle visent essentiellement à identifier et à éliminer les "cibles non météorologiques", cest-à-dire les éléments apparaissant sur les radars météorologiques alors quil ne sagit ni de pluie, ni de neige (immeubles, chaînes montagneuses, insectes, avions, bateaux, etc.)

 

Conditions et prévisions

Conditions météorologiques actuelles : les conditions météorologiques actuelles présentées dans Google Earth sont fournies par weather.com et traitées en utilisant la technologie exclusive HiRAD (High Resolution Aggregated Data) développée par The Weather Channel. HiRAD fournit un instantané très précis dans le temps et dans lespace des conditions météorologiques actuelles à nimporte quel point de la partie continentale des États-Unis. Cette technologie permet danalyser et de combiner des observations météorologiques effectuées depuis la surface terrestre et des données issues dautres sources, notamment des radars Doppler, des satellites météorologiques, un réseau de détection des éclairs, des programmes informatiques de modélisation météorologique et des profils climatologiques, ce qui permet dobtenir des informations très complètes et mises à jour en continu pour plus de 1,9 million de lieux différents.

 

Globalement, on peut dire que la technologie HiRAD "colmate les brèches" du système dobservation météorologique actuel, qui repose sur un réseau de stations météorologiques éparpillées dans tout le pays. Alors que les programmes informatiques de modélisation météorologique permettent dobtenir une évaluation précise des conditions météorologiques à proximité dun lieu quelconque, la technologie HiRAD apporte aux utilisateurs des informations que les autres réseaux spécialisés ne fournissent pas, tels que les précipitations (pluie, neige, brouillard, orages, etc.), la couverture nuageuse (temps ensoleillé ou nuageux) et le niveau de visibilité (détail important en cas de neige ou de brouillard).

 

Prévisions : les données prévisionnelles sont fournies par weather.com et reposent sur les prévisions établies par le centre GFC (Global Forecast Center) de The Weather Channel. Le GFC génère des prévisions pour plus de 17 000 points distincts, dont 10 000 se trouvant dans la partie continentale des États-Unis. Le processus de création de chaque prévision météorologique à léchelle de la planète toute entière débute par une opération de simulation informatique très complexe nommée "Digital Forecast" ou DiCast. Ces informations de premier niveau sont ensuite transmises à un météorologue, qui les ajuste au cours de ce quon appelle un "cycle d'intervention sur les prévisions". Une fois cette intervention terminée, les prévisions finales sont transmises simultanément à toutes les plates-formes de The Weather Channel et à ses partenaires.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Effectivement ça marche en Europe...

http://frenchpolyair.org/images/meteo/google-earth-1.jpg

 

...mais aussi en Amérique du nord, donc nos amis québécois ne sont pas oublié ^_^

http://frenchpolyair.org/images/meteo/google-earth-2.jpg

Edited by Luc
Link to comment
Share on other sites

Merci à Luc de nous avoir fait savoir qu'il existait sur GOOGLE EARTH un moyen d' animer le déplacement des nuages et l' animation des radars ce qui m' a permis de les mettre en service sur mes deux micros portables.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Merci Luc, c'est vraiment pratique !

 

Pour ceux qui veulent activer cette fonction sous Google Earth, il faut cocher "Météo" dans la zone "Infos Pratiques". (voir capture d'écran ci-jointe).

 

Est-ce que vous savez si c'est possible d'avoir une vue animée du radar, en particulier, pour voir l'évolution des précipitations ?

post-3-1212937579_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...