Jump to content

Encore une tentative caniculaire


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

 

Nous sommes au bord d'une alerte canicule (critères : mini >20° et maxi >33° pendant au moins 3 jours et 3 nuits). La 500 hPa ci-dessous indique son origine.

 

Au sud est de l'Algérie et en Lybie on voit bien la zone surchauffée dont une partie s'advecte par le Maroc et l'Espagne et alimentant le dôme anticyclonique chaud d'altitude sur la France et le sud ouest Européen.

Les vents y sont faibles à nuls et, peut être plus que la canicule, on devrait évoquer les forts risques de production d'ozone en basses couches à proximité et autour des zones urbaines.

Heureusement que cette langue chaude n'arrive pas directement par le sud; elle prend une origine sud ouest qui l'amortira quelque peu.

 

Ce dôme de chaleur d'origine dynamique en altitude et thermique en surface (rayonnement solaire) laisse peu ou pas de place aux orages pour le moment.

Malgré des MUCAPE par endroits élevés et de l'ordre de 3000 J/Kg sur les reliefs, l'humidité nécessaire à de nombreux orages fait encore défaut.

A titre d'exemple à Toulouse à 16 heures on relève une température de 34° et 10° de point de rosée ce qui en valeur absolue donne une humidité extrêmement faible de 20 à 23 % en humidité relative !

Ainsi et en plaine si nous avons bien l'énergie thermique au départ du sol, nous n'avons pas encore l'effet thermo dynamique de la transformation d'une particule trop sèche dans son soulèvement : (processus de condensation donc de libération de chaleur et accentuation de l'instabilité).

Sur les reliefs, il en va autrement entre l'orographie et les brises de pente qui propulsent les particules à plus haute altitude dans de l'air plus froid, la formation orageuse peut-être localement atteinte,

 

Sur cette carte on voit bien la tentative de forçage qui se prépare depuis l'ouest de l'Irlande, elle emmènera un peu plus de fraîcheur et d'humidité qui déclencheront une certaine instabilité au contact et au dessus d'un sol surchauffé.

Cette instabilité devrait affecter d'abord l'arc Atlantique Français par le nord ouest et gagner vers l'intérieur mais le dôme chaud limitera nettement cette évolution, d'autant qu'il paraît résister plusieurs jours encore même s'il est temporairement « coupé » (Cut off hight) de son alimentation nord Africaine.

post-44-0-41302100-1433432206_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...