Jump to content

bladic

Membres
  • Posts

    453
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

bladic last won the day on July 16

bladic had the most liked content!

Profile Information

  • Localité
    Lachute, alt. 190 m
  • Prénom
    François
  • Nom
    Tremblay

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

bladic's Achievements

Proficient

Proficient (10/14)

  • One Year In
  • Very Popular Rare
  • One Month Later
  • Collaborator Rare
  • Week One Done

Recent Badges

268

Reputation

  1. Ça a pas mal brassé par chez moi, avec beaucoup de vent, beaucoup d'éclairs, et des pluies diluviennes. Peut-être un peu de grêle, mais pas longtemps s'il y en a eu (je ne suis pas sorti sous la pluie pour vérifier; ma dévotion à la cause n'allait pas jusque là).
  2. Un petit air de juillet 1987 sur Décarie... (En moins pire quand même...)
  3. Ça semble monter davantage vers le nord que ce qui était prévu. Comme le dit @Zeus je crois qu'il pourrait y avoir pas mal d'eau dans les Basses-Laurentides, et je n'excluerais pas des surprises, localement, dans les montagnes au nord-ouest. Le sol étant déjà saturé, des inondations locales ne seraient pas à exclure...
  4. Pas certain pour le bulletin météorologique spécial d'Environnement Canada dans mon secteur... Environ 13 mm pour le GFS. Environ 17 mm pour le GDPS : Environ 17 mm pour le RDPS également : C'est un événement qui touchera le sud du fleuve, et près de la frontière avec les États-Unis. Évidemment, ça peut encore changer, mais à mon avis le « bulletin météorologique spécial » devrait surtout toucher ces secteurs... À suivre!
  5. Beaucoup de belles cellules actuellement dans l'ouest :
  6. Possible record de froid battu à Rouyn-Noranda la nuit dernière, alors qu'il aurait fait 2,2 degrés (l'ancien record de 2,8 avait été établi en 1952).
  7. J'ai pris la route au courant des derniers jours et j'ai vu beaucoup de dégâts un peu partout dans les Laurentides : rivières qui débordent, quais emportés, rues coupées, partiellement ou même presque complètement, morceaux d'asphalte dans les fossés, etc. Les quantités étaient importantes, mais c'est l'intensité, la rapidité avec laquelle toute cette eau est tombée, de même qu'avec la topographie, qui ont causé ce résultat. Plusieurs autres records de haut débit pour plusieurs rivières dans la région. La rivière Rouge, notamment, est sortie de son lit à quelques endroits au nord de Mont-Tremblant.
  8. Bonnes accumulations dans Lanaudière, avec du 120 mm à Cherstey. Les rivière seront particulièrement hautes par endroits au courant des prochains jours.
  9. Merci! Dommage qu'on ne puisse pas avoir accès à toutes les données historiques; ça donnerait une perspective très différente et ferait changement des « records » qui datent souvent d'à peine 70 ans. Merci encore de faire ce travail et de nous en partager les fruits.
  10. Super, merci! Une dernière question : pour le 8 juillet 1847, a-t-on une source externe pour vérifier ces données ou ce sont tes propres recherches et des documents qui ne sont pas disponibles en ligne?
  11. Un gros merci! Par curiosité, quel est le maximum absolu selon tes données pour Montréal, et l'humidex absolu? L'humidex 47 de 1975 a-t-il été battu? Les données du 19e siècle et avant sont-elles aussi fiables que les plus récentes? (On a vu certaines données historiques remises en question à cause des méthodes plus anciennes... de mémoire je pense à un record en Libye par exemple).
  12. La température commence à chuter légèrement dans les Laurentides, mais ce qui fait réellement du bien c'est la baisse de l'humidité et les vents qui se lèvent un peu. Source Ce n'est pas un balayage en règle, mais ça glisse tout doucement vers le sud-est, qui aura son répit un peu plus tard aujourd'hui. Pour le reste, on peut déjà faire le bilan de la canicule pour Montréal. Il a fait, au plus chaud, 44 degrés avec l'humidex. Par rapport à l'ensemble des données depuis 1952, c'est dans le tiers supérieur, mais pas loin de la moyenne. Source
  13. Ça pop à vue d'oeil les cellules actuellement dans un axe entre Lachute et Drummondville.
  14. En effet! Sans avoir passé des heures à chercher, j'ai vu un 36,7 degrés le 10 juillet 1955 à Bathurst et un 37,2 degrés le 19 août 1935, donc on n'est pas très loin. À noter qu'ailleurs au Nouveau-Brunswick, à Fredericton, il avait fait 38,9 degrés en 1935. Faudrait fouiller un peu plus, mais effectivement ça doit pas être loin de l'absolu.
×
×
  • Create New...