Jump to content

01/02/1956 01/02/2006


Jean-Louis

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

1er février 1956, il y a cinquante ans :

 

La dépression centrée à 1000 hPa hier sur la France sest rapidement décalée en Méditerranée. Issues de bas géoporentiels plus nordiques, elle vient s'isoler de manière trés violente en G.F sous le 45ème parallèle.

Aprés son passage, les hautes pressions ont fait la jonction entre nord des Acores et Scandinavie ce qui a pour effet de resserrer les isobares et daccélérer le vent qui souffle en tempête dans le sud est. La poussée anticyclonique formée au large de lEspagne se décalera vers lest en affaiblissant les vents sur le sud est du pays lors de son déplacement. La faible perturbation qui se dirige vers le sud ouest depuis la Scandinavie donnera quelques chutes de neige sur le nord de la France la nuit prochaine avec une légère atténuation des gelées.

 

Nous en sommes à un point où lextension fulgurante des hautes pressions vers le sud ouest a fait baisser fortement les températures diurnes qui sont souvent nettement plus basses que les minimales nocturnes précédentes. Exemple : A Bordeaux, le mardi 31 janvier il a fait +7° au plus froid de la nuit alors que le lendemain il faisait 5° à 18h00 TU.

La majeure partie du pays est maintenant sous le flux de nord est dont la dépression en Méditerranée a accéléré linvasion.

Les vents de nord est faiblissent un peu mais le mistral et la tramontane se sont renforcés.

 

Avant de céder sa place à lanticyclone, la dépression et sa perturbation ont pris par endroits en moitié sud, un caractère de violente tempête ; notamment sur le Pays Basque et sur les Pyrénées où lenneigement déficitaire se trouve soudain conséquent par phénomène de blocage sur versants nord.

La côte d'azur n'est pas en reste ni même Marseille ou les embruns de la mer démontée retombent en glace sur la promenade de la Corniche...

 

La moindre humidité est en train de geler durement et instantanément ; la neige même faible na aucun mal à tenir. Les températures ont légèrement remonté aux environs du centre anticyclonique encore à 1045hpa.

Perturbations océaniques et douceur sont largement rejetées vers louest et le sud de lIslande.

 

Le matin du 02 février 1956 le mistral et la tramontane ont atteint : 110 km/h à Marignane,

135 km/h à Perpignan et 180 km/h à Orange. Le 01 février, il soufflait à 80 km/h à Marseille.

 

Il y avait bien quelques jours que les hautes pressions se stabilisaient et se renforçaient sur la Scandinavie mais nous étions en flux douest doux et humide.

 

Le 28 janvier à Toulouse Blagnac le minimum était de10°7 et le maximum de 13° avec encore 13° le 29 janvier.

Entre le 23 et le 30 janvier les maximales ont varié de 10°à 13°.

Ce mois de janvier navait connu que sept jours de gel modéré avec des maximales atteignant parfois les 15°.

Quel changement en quarante huit heures !.

 

Il s'agit d'un extrait de mon futur (j'espère) recueil sur le coup de froid de février 1956...

 

Extrait du BQR; avec l'aimable autorisation de METEO FRANCE.

 

http://img25.imageshack.us/img25/6817/sanstitre7pl.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...