Jump to content

Compléments FOEHN pour Jean Louis (29 X 2010)


lefevre.65

Recommended Posts

Bonsoir à tous : juste les RS qui m' avaient alerté le vendredi 29 où Jean Louis a vécu sur le terrain ce magnifique effet de foehn.

 

http://img143.imageshack.us/img143/3490/foehnsec.jpg

 

Bonne soirée à tous en attendant il va falloir digérer l'entrée dans les masses d'air polaires. C . L .

 

BONJOUR A TOUS : je me répète mais BORDEAUX ET SANTANDER DE 0000 H SONT TYPIQUES D ' UN FOEHN SEC à plusieurs niveaux si + 10° à 2000 mètres font bien 30° en thêta , c' est à dire à 1000 hpa .

QUELQUES TEMPERATURES à 5 h loc :

+ 14,5 à Loudervielle ( 1548 m )

+ 12 ° à Campistrous ( sur le plateau de Lannemezan )

+ 2,6 à Vic Bigorre ( dans le brouillard sans doute ) comme à Montauban où l' autan n' est pas encore déclenché contrairement à Toulouse . Mais c' est un autre problème, même s' ils sont liés . A compléter et à suivre donc dans le temps et dans l' espace .

De quoi meubler vos cartons .

Edited by lefevre.65
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Christian,

 

 

Un grand merci pour vos illustrations,

C'est superbe, comment avez vous fait ?

 

Mais au sujet du foëhn sec, quel est son principe exact ?

 

A priori le réchauffement sur le versant sous le vent découle de la compression

de l'air qui a abandonnée ses calories par la pluie (condensation puis précip.) sur le versant au vent.

 

Dès lors, les adiabatiques ne sont pas les mêmes lors de la montée au vent et de la descente sous le vent.

 

Mais en air sec les adiabatiques devraient être les mêmes de part et d'autre de la chaine montagneuse ?

 

Dans notre cas et d'après les RS il s'agit plus d'une forte subsidence d'altitude vers la plaine que d'un « forçage » de plaine à plaine par dessus les Pyrénées.

 

Ce que Jean Claude Thillet nomme le faux foëhn peut-être ?

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous et notamment à Jean Louis . C' est vrai peut être faudrait il faire un rappel sur les types de foehn .Mais il doit rester sur un vieux message du forum, tout un topo que j' avais fait à partir de sondages analogues : c' était le 28 octobre 2005 à 12h02, le 29 à 14h41, le 30 X à 06h21 et 21h06 . Serait il possible de les ressortir ?

J' ai essayé mais schack n' a pas voulu lâcher le croquis intéressant qui s' y trouvait sous " user posted image " .

A moins que mon fils que j' ai embauché pour enrichir mes RS avec l' aide de "paint.net" ne passe par là car je n' y connais pas grand chose . Je suis vraiment trop mal habitué avec cette aide précieuse .

Amitiés et bonne soirée . C . L .

Link to comment
Share on other sites

Voilà, c'est réparé. Vous pouvez consulter le message de 2005 ici:

 

http://meteocentre.com/forums/index.php?sh...indpost&p=14601

Sujet: Petits rappels sur "foehn sec" et RS

Ecrit le : Samedi 29 Octobre 2005 à 14h41

 

Bonjour à tous : je vais essayer de répondre à vos questions : pour Jean-Louis  qui saurait très bien répondre à ma place, les shémas décomposés en trois pour souligner la dissymétrie pseudo-adiabatique entre "au vent" et "sous le vent", essentielle à la compréhension du mécanisme . , au moins à grande échelle .

 

  Sur cet exemple, j' ai pris un gradient de pseudos peu rigoureux de 0,5° par 100m, seulement valable en conditions moyennes à nos latitudes .

#Lien permanent #1-

 

 

Bonsoir, juste une dernière précision qui me semblait évidente : pour qu' il y ait foehn humide, il faut qu' il y ait précipitations au vent du relief et donc dessèchement de la masse d' air . D' où un niveau de désaturation plus élevé sous le vent que le niveau de condensation au vent du relief, induisant la dissymétrie entre H1 et H2 où le refroidissement ascendant est pseudo-adiabatique, tandis que le réchauffement dans les mouvements descendants est adiabatique, d' où le gain de tempé . Le foehn dénature complètement les perturbations de sud en France sous le vent des Pyrénées, en Espagne en régime perturbé de nord, cas le plus fréquent . C' est ce qui permet de gérer pour les montagnards des sorties compromises par un passage perturbé . Il m' est ainsi arrivé devant une forte perturbation de sud de me rabattre sur le Pène Sarrière à Gourette après avoir fait demi-tour devant le Balaïtous coiffé par les débordements ibériques . Dans le cas inverse ( perturb de nord), il suffit de passer le premier tunnel venu pour profiter du beau temps chaud dans le "trou de foehn" espagnol . Reste le problème de vents localement très violents comme on en trouve au refuge du Maupas, par exemple . Amitiés et bonne nuit à tous . C.L.

 

http://img139.imageshack.us/img139/5882/foehnhumideetfoehnsec.jpg

 

 

. C.L.

Edited by lefevre.65
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Merci à Christian Lefevre de nous donner ces clefs importantes à la compréhension de la traçabilité de lécoulement par transformations adiabatiques en cas de foehn.

Je dois avouer que je naurais pas eu la même lecture du RS 00 UTC de Bordeaux, peut-être pas assez attentif aux modules du vent dans le "ventre du foehn" et induit en erreur par la subsidence du sondage de Trappes par ex.

 

Si le temps me le permet, je tacherai de figurer en pièces jointes des coupes verticales simulées avec WRF version non hydrostatique à résolution kilométrique, avec champs de vents et de vitesses verticales, quand la situation sy prêtera évidemment.

 

Merci également aux contributions de Jean Louis et des intervenants réguliers qui font que ce forum est toujours aussi intéressant et passionnant à consulter.

Bien amicalement

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et merci à "calou34" de son intervention : c' est vrai que trappes était typiquement du convectif divergent ( anticyconique sans doute ) mais avec un pied à VII ° en pseudos , donc une autre masse d' air que Bordeaux Kd à XI °.

Ce qui me gêne beaucoup plus c' est l' absence de Sarragosse non dépouillé alors qu' il est pointé sur les cartes isobares . il eût été précieux à comparer puisque représentant la masse d' air " au vent " des Pyrénées .

Christian Pagé pourrait-il y remédier , sans parler de La Corogne toujours hors champ ?

Merci de votre contribution . A bientôt avec des modèles fins qui simulent très bien ces phénomènes ; mais j' aime toujours partir de la réalité . D' où mes regrets de voir disparaître des RS malgré tout le bien que l' on peut dire du 4DVAR .

Amitiés à tous . C . L .

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

merci Christian, pour cette belle piqure de rappel.

 

Même si je reste "jeune" de moins en moins, j'aurai beaucoup de mal à me passer des RS. Je pense que sans eux, le travail sera pas le même.

 

En tout merci à l'ensemble des intervenant de ce forum, c'est pour moi, le seul forum "sérieux".

 

Amicalement

 

Laurent.

 

Nouveau coup de foehn pour samedi? à vos crayons...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...