Jump to content

weather.bordeaux

Membres
  • Posts

    229
  • Joined

  • Last visited

Contact Methods

  • Website URL
    http://weather.bordeaux.free.fr
  • ICQ
    0

weather.bordeaux's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

0

Reputation

  1. Les cumuls des précipitations depuis le début de l' année sont particulièrement élevés pour les stations proches des Pyrénées occidentales. En l' espace de 6 mois le cumul est très proche de la normale annuelle !! Avec par exemple : 1215.4 mm pour Biarritz, normale 1981/2010 de 1450.9 mm 1044.3 mm pour Pau, normale 81/10 de 1069.9 mm 932.9 mm pour Tarbes, normale 81/10 de 1047.4 mm Le nombre de jour avec RR>=1 est important mais n' apporche pas les normes annuelles avec 93 jours pour Tarbes, normale annuelle de 120 j 96 jours pour Pau, normale de 125 j 97 jours pour Biarritz normale de 141 j. Historique des crues dans les Hautes-Pyrénées : http://inondations.loucrup65.fr/pgie0823.htm
  2. En Avril ne te découvre pas d'un fil, en mai fait ce qu'il te plaît", apparemment non ! En mai ne vaut mieux pas encore se découvrir d'un fil, l'hiver peut faire son retour ... En effet, après un mois d'avril estival (par exemple, le 4ième plus chaud à Bordeaux), des records mensuels de froid ont été battus pour les températures maximales. Le 4 Mai: 6°C à Carcassonne (précédent record : 7,4 °C le 1 er mai 1949) 6,6°C à Toulouse (précédent record : 7,2 °C le 5 mai 1987) 6,9°C à Perpignan (précédent record : 9,2 °C le 1 er mai 1949) 7,6°C à Auch (précédent record : 8,7 °C le 5 mai 1987) Le 5 Mai: 7.3°C à Agen (précédent record : 7.7°C le 4 Mai 1991) 6.7°C à Auch (précédent record le 4 Mai 2010) 8.1°C à Bergerac (précédent record 8.1°C le 4 Mai 1991) 7.1°C à Mont de Marsan (précédent record de 8.5°C le 4 Mai 1991). 8.4°C à Bordeaux-Mérignac (précédent record de 9.1°C en 1972).
  3. L' hiver 2010 a été froid. Cela a été la conséquence d'une modification normale de la circulation atmosphérique sur l'Atlantique nord. L' Oscillation Nord Atlantique (NAO) a été le plus souvent négative au cours de l' hiver 2010. Une NAO positive se traduit par un flux d'ouest apportant pluie et douceur sur une grande partie de l'Europe. A l'inverse, une NAO négative favorise des flux orienté à l'est apportant un temps sec et froid sur une grande partie de l'Europe, et le flux d' ouest descend très bas en latitude entre la péninsule ibérique et l' Afrique du Nord. Schéma d'une NAO positive : http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/NAO%2B.gif Schéma d'une NAO négative : http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/NAO-.gif Cas 2010 Au niveau de pression 500 hPa, soit 5000 m environ, l' indice NAO a été quasi-continuellement négatif au cours de l' hiver climatique (décembre, janvier, et février) et rarement positif. http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/nao.gif La carte des anomalies des vents montre entre la Russie et le Canada des vents d'est plus fort que la normale. : http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/v850.gif Vent et direction vers 1500 m - Normale: http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/V850nor.gif L' oscillation nord-atlantique (NAO) représente les changements "typiques" de la pression au niveau de la mer dans l'Atlantique Nord d'un hiver à l'autre. Plus précisément, l'indice NAO mesure la différence de pression entre les Açores et l' Islande. La carte ci-dessous représente les anomalies de pression au niveau de la mer observé au cours de l' hiver: http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/AnomaliedePression.gif La carte ci-dessous montre les anomalies de précipitations par jour par rapport la normale (1968-1996). L'extrême sud de l' Europe et le Maroc ont connu des précipitations plus abondantes que d' habitude. http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/rPP.gif Écart la normale des températures vers 1500 m : http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/t850A.gif Bien que froid, les anomalies de températures sur l' hiver 2010 ne sont pas exceptionnelles. L' hiver 1963, hiver le plus froid du XXe Siècle, ainsi que février 1956 avaient connu, vers 1 500m, des anomalies encore plus négatives qu'en 2010. Hiver 1963: http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/Hiver1963.gif Février 1956: http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/Europe1956.gif L'hiver 2010 a été remarquablement long et marqué par 4 vagues de froid le plus souvent accompagnées de neige et de verglas. -premier épisode du 15 au 20 décembre 2010 -deuxième épisode début janvier du 4 au 12 -troisième du 8 au 16 février -quatrième début mars. Les cartes ci-dessous montre l' extension des glaces ainsi que les zones continentales recouvertes de neige lors du 19 décembre 2009, du 9 janvier 2010 (Les îles britanniques quasiment recouverte par la neige !! ) et du 13 février 2010. En France l'hiver 2010 a été l' un des plus enneigés de ces 30 dernières années. http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/neige_dec2009.gif http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/090110.gif http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/13022010.gif Classement Hiver 2010 Pour Paris, depuis 1676, l' hiver 2010 se classe parmi le 109 ième hiver le plus froid. Sur 100 ans, c'est le 20ième hiver le plus froid ! Et le deuxième plus froid de ces 20 dernières années. Hivers les plus froids depuis 1911;Écartsà la moyenne du XIXième siècle 1963 : -4.1°C 1942 : -2.9°C 1947 : -2.7°C 1929 : -2.2°C 1917 : -1.9°C 1940 : -1.9°C 1941 : -1.7°C 1934 : -1.7°C 1985 : -0.9°C 1964 : -0.9°C 1956 : -0.9°C 1987 : -0.9°C 1973 : -0.9°C 1953 : -0.8°C 1918 : -0.5°C 1965 : -0.4°C 2009 : -0.4°C 1986 : -0.4°C 1945 : -0.3°C 2010 : -0.3°C Pour Bordeaux, sur un siècle, l'hiver 2010 se positionne au 32ième hivers parmi les plus froids. Sur ces 20 dernières années c'est le 4ième plus froid derrière 1991, 1992 et 2006. Lors de l'hiver 2010 la température moyenne a été de +5.8°C pour une normale de +7.0, record minimum de +2.7°C en 1963. Les zones rouges représentent les jours où il a fait plus chaud qu'en 1963. http://www.meteo-bordeaux.fr/image/news/hiver2010/1963_2010.jpg Phénomènes marquants pour Bordeaux (et éventuellement la Gironde) au cours de cet hiver : -Neige dans le sud-est du département le 18 décembre 2009 et verglas ailleurs. -Neige le 6 janvier sur une bonne partie de la Gironde précédé parfois de bruine verglaçante paralysant Bordeaux durant la matinée. Neige à nouveau au sol sur l'est de la Gironde le 9 janvier. La couche atteint parfois 4 à 5cm dans l'est Gironde et le Médoc. Le mois de janvier est le deuxième froid depuis 1988, seul janvier 1992 a été encore plus froid que celui de 2010. -Un orage de neige, phénomène rare, concerne le Bordelais le 10 février en soirée apportant de la neige au sol. Pour le département de la Gironde, sur ces 30 dernières années les épisodes neigeux les plus remarquables restent toujours ceux de 1987, 1991 et 2007 aussi bien qu'en quantité qu'en durée. Mais, la région de Bordeaux a connu 2 épisodes de neige (janvier et février) au sol lors de deux mois distincts est exceptionnel. Cela ne s' était pas produit depuis l'hiver 1987. -La tempête Xynthia a concerné la Gironde, les vents ont été le plus souvent compris entre 100 et 120 km/h dans les terres (120 à Mérignac) et jusqu'à 130 km/h au Cap Ferret. Lors du passage de la tempête un puissant effet foëhn a concerné les Pyrénées, et les effets se sont faits manifestés jusqu'en Gironde. Ainsi au cours de la nuit, la température a atteint près de 20°C (19.6°C à Mérignac ) et un taux d' humidité autour de 40% vers 1 heure du matin !
  4. Ce mois de mai a été marqué par de fortes pluies orageuses et tout particulièrement lors de la dernière décade. A Bordeaux-Mérignac ce mois de mai a été le deuxième mois de mai le plus pluvieux depuis l'ouverture de la station. La hauteur mensuelle a été de 151 mm , proche du record de 158,4 mm atteint en mai 1997. La normale, pour un mois de mai, est de 83,8 mm soit un excédent de 78% environ. Toujours à Mérignac, le nombre avec précipitations a été particulièrement important. Il y a 17 jours avec pluie, le record reste toujours détenu par mai 1981 avec 19 jours. Si l'on remonte au-delà de 1946, en mai 1932 il y avait eu 21 jours pluvieux. Dans le bordelais, mai 2008 a été plus arrosé que mai 2007 qui avait été lui aussi exceptionnellement pluvieux (entre le 1er et le 3e rang depuis 1946). Compte tenu de conditions maussades, l'ensoleillement a été déficitaire d'une dizaine de pourcent seulement ( 204 heures, normale de 225 heures). Toutefois, les températures ont été excédentaires de +1,7°C. Dans l'est de l'agglomération bordelaise ce mois de mai a été le plus pluvieux depuis le début de mes relevés en 1989 et battant ainsi le record de l'an passé ! Il est ainsi tombé 148,9 mm, ancien record de 131,5 mm en 2007. Le record, établi en 1997, du nombre de jours avec pluie a été égalé (18 jours). De forts voire parfois de violents orages ont concerné la Gironde: les 11, 12, 18, 23, 28, 30 et 31. Ces orages ont été accompagnés de fortes pluies provoquant parfois quelques inondations: avec par exemple le 18 dans le sud de l'agglomération bordelaise (à Villenave D'Ornon), le 28 dans le Blayais où il tombé en l'espace d'une heure entre 50 et 70 mm d'eau, le 31 à Libourne où un octogénaire est décédé des conséquences d'une crise cardiaque provoquée par la soudaine montée des eaux dans son appartement etc....
  5. La longue présence des conditions anticycloniques au cours de ce mois de février 2008 a permis d'atteindre les records d'ensoleillement ou de s'en approcher. A la date du 25, il y a eu: --181.1 heures de soleil à Bordeaux-Mérignac, battant l'ancien record de 176.3 heures en 1975. Ce mois de février est le plus ensoleillé sur les périodes 1930/1940 et 1949/2008. Le nombre de jours ensoleillés (au-moins 80% de la durée du jour) a été de 14, battant là aussi un record ( 12 jours en 2004). On égal le record de 1998 du nombre de jours avec une insolation continue (8 jours). --173.5 heures de soleil à Toulouse-Blagnac. On s'approche du record de 1998 avec 181,0 heures. Pour le moment février 2008 est le deuxième mois de février le plus ensoleillé depuis 1949.
  6. BILAN DE L' ANNEE 2007 à BORDEAUX-MERIGNAC TEMPERATURE Tn : 9,4°C ( +0,9°C par rapport 1971/2000) Tx : 18,3° ( +0,3° C par rapport 1971/2000) Tm : 13,8° ( +0,5° C par rapport 1971/2000) Depuis 1997, aucune année n'a connu une Tm inférieure à 13,8°C. Sur la période 1961 /1990 la normale était de 12.8°C ! Tnn : -6,3° le 17/11 Txx : 36,4° le 5/8 Txn : -0,6°C le 30/1 Tnx : 21,3°C le 27/8 Nombres de jours avec: Tn<=-10,0°C: 0 (normale 1971/2000: environ 0) Tn<=-5,0°C : 3 (normale 1971/2000: 3 jours) Tn<=0,0°C : 29 (normale 1971/2000: 32 jours) Tx<=0,0°C : 2 (normale 1971/2000: 1 jour) Tn>=20,0°C : 3 Tx>=25,0°C : 66 (normale 1971/2000: 70 jours) Tx>=30,0°C : 10 (normale 1971/2000: 17 jours) Tx>=35,0°C : 1 (normale 1971/2000: 2 jours ) Du fait d'un été frais les nombres de jours avec chaleur, forte chaleur, et très forte chaleur ont été déficitaires. Le nombre de jour avec forte chaleur est le plus faible depuis 1981 ! Il faut remonter à 1980 et 1977 pour retrouver un nombre de jour avec forte chaleur encore plus faible qu'en 2007 (8 jours en 1980 et seulement ... 1 jour en 1977 ! ). Le premier semestre a été exceptionnellement chaud, ce premier semestre a été le plus chaud depuis l'ouverture de la station (13.4°C de tm pour les six premiers de l'année, ancien record de 13,1°C en 1990 et 1997). Lors de ce premier semestre, le mois d' avril a été historiquement chaud. Il s'agit du mois d'avril le plus chaud qu'ait connue la région depuis au-moins 100 ans, le printemps a été le troisième plus chaud derrière 2003 et 1997. Le second semestre a été frais. L' été (le plus froid depuis 1989) a été très légèrement en dessous de la normale (-0.2°C par rapport 1971/2000), l'automne a connu un net déficit (-0.8°C par rapport 1971/2000) et a été le plus froid depuis 1994. De juillet à décembre tous les mois ont été déficitaire en moyenne de 8 dixième. Ce second semestre est le plus froid depuis 1981 ! Jusqu'en 1980, un semestre plus froid que celui de 2007 se produisait en moyenne 2 fois sur 3 environ ! PRECIPITATIONS Hauteurs annuelles : 881 mm ( Ecart avec 1971-2000 : -103 mm) L'année 2007 est la septième année consécutive de déficit ! Le déficit est cependant moins sévère que lors des années 2002 à 2005. Le déficit est dû à une fin d'année très sèche (plus de 50% de déficit) entre septembre et décembre alors que la période de janvier à août a été excédentaire de 17%. Maxi en 24 h : 48,4 mm le 1er Mai Nombres de jours avec: RR >= 1 mm: 125 (-3) RR >= 5 mm: 52 (-12) RR >= 10 mm : 31 (-1) INSOLATION La durée d'insolation est proche de la moyenne 1991/2000 malgré les 8 premiers mois de l'année en très net déficit ! Cette période a été l'une des moins ensoleillées depuis le début des mesures (record minimum depuis 1991). . A l'inverse la fin de l'année a connu une durée d'insolation exceptionnelle importante (record maximum depuis 1990). Durée annuelle de l'insolation : 1 976 heures (moyenne 1991/2000: 1 993 heures) . Soit 17 heures de déficit. 37 jours sans soleil dont 24 jours de janvier à août . 83 jours ensoleillés (plus de 80% de la durée du jour), dont 43 entre septembre à décembre et seulement 19 jours entre mai et août. 30 jours avec insolation continue dont 16 entre septembre et décembre. DIVERS Chute de neige : 4 Chute de grele : 5 Orage : 23 Brouillard : 68 Vitesse maximale instantanée du vent: 115 km/h le 9 /12 Epaisseur maximale de neige: 6 cm le 25 /1 (Parfois 15 à 20 cm dans le département de la Gironde).
  7. Après un printemps et un été pluvieux dans le Bordelais, le déficit pluviométrique marque pour le moment cet automne 2007. La période du 1er septembre au 8 novembre a été l'une des plus sèches depuis le début des relevés à Bordeaux-Mérignac. La hauteur des précipitations a été de 85 mm environ, cette valeur est exceptionnelle car elle inférieure à la première quintille*. La normale étant de 211 mm, le déficit a été de 60% environ. Seuls 1921, 1945, 1956, 1970, 1972, 1977, 1978, 1983 et 1985 ont connu un déficit encore plus marqué que 2007, le record minimum étant de 28 mm en 1921. *première quintille (Q1): Valeur à laquelle sont inférieurs 20% des observations. Cela revient à dire que l'on observe en moyenne une 1 fois 5 , une valeur inférieure à Q1 Depuis 90 jours, soit depuis le 11 août dernier, d'après les cartes et les analyses NCEP le déficit concerne aussi d'autres stations du sud-ouest de Mont de Marsan, Pau, Toulouse, Agen, et plus au nord Limoges et Poitiers.
  8. Bonjour à tous ! Les conditions anticycloniques qui règnent sur le pays depuis le début du mois font, pour l'instant, de ce mois de septembre un mois plutôt radieux dans le bordelais. Du 1er au 20 septembre la durée d'ensoleillement a été de 200 heures environ à Bordeaux. Depuis 1949, cette durée représente un nouveau record pour les 20 premiers jours de septembre, ancien record de 196 heures en 1977. La journée du 21 a été très ensoleillée. Donc à la date du 21, avec plus 200 heures, septembre 2007 a été plus ensoleillé que les mois de mai, juin et juillet ! Mai et juillet mois ont été les moins ensoleillées depuis 1989. Pour rappel: Mai: 151 heures Juin: 200 heures Juillet : 204 heures. Si la durée d'insolation de la dernière décade est conforme à la moyenne de la période 1991/2000, alors ce mois sera l'un des mois de septembre les plus ensoleillées. Il y a aussi de forte chance à ce que ce mois de septembre soit le second mois de l'année le plus ensoleillé et pourquoi pas le plus en ensoleillé. A confirmer durant les prochains jours. Pour le moment les 2 mois les plus radieux ont été: Aout : 233 heures (mais en déficit par rapport à la moyenne 1991/2000) Avril : 220 heures
  9. Bilan de l' été pour le SUD OUEST (Aquitaine, Poitou-Charentes, Limousin et Midi-Pyrénées) Les normales sont celles de 1971/2000 Stations de Bergerac, Bordeaux, Mont de Marsan, Agen, Biarritz, Pau, Brive, Lepaud/Gueret, Limoges, St Girons, Millau, Toulouse-Blagnac, Auch, Gourdon, Tarbes,Albi, Montauban,Cognac, La Rochelle, Niort et Poitiers. Ecarts à la normale des températures minimales: sud-ouest: +0,3°C Aquitaine: +0,2°C Poitou-Charentes: +0,2°C Limousin:+0,1°C Midi-Pyrénées: +0,2°C Ecarts à la normale des températures maximales: sud-ouest: -0,7°C Aquitaine: -0,3°C Poitou-Charentes: -1,5°C Limousin: -1,1°C Midi-Pyrénées: -0,4°C Ecarts à la normale des températures moyennes: sud-ouest: -0,3°C Aquitaine: -0,1°C Poitou-Charentes: -0,7°C Limousin: -0,5°C Midi-Pyrénées: -0,1°C Le nombre de jours avec chaleur est généralement déficitaire sauf à Biarritz. Le déficit atteint de quelques jours à parfois plus de 20 jours en Poitou Charentes. Le nombre de jours avec fortes chaleur est déficitaire aussi sauf dans quelques stations comme Biarritz, Pau, St Girons, Gourdon. Le déficit atteint parfois 10 jours à Montauban, Niort. Les précipitations sont le plus souvent excédentaires. Déficit parfois en Midi-Pyrénées pour la quasi totalité des stations sauf St Girons et Gourdon. Ailleurs, elles sont excédentaires avec des excédents atteignant 44% à Biarritz, 81% à Cognac, 83% à Gueret, 99% à Poitiers. Le nombre de jour avec précipitations est excédentaire partout de 1 jour à St Girons et Tarbes à 17 jours à Gueret. L'ensoleillement a été nettement déficitaire de qqs pourcent à parfois 20% (20% de déficit à Poitiers, 17% de déficit pour Brive, 10% de déficit pour Bordeaux etc.). Toutefois, l'ensoleillement a été excédentaire près des Pyrénées et notamment à Biarritz, Pau, St Girons, et Tarbes.
  10. Le premier jour du mois de juillet 2007 s'est déroullé sous la domination grisaille dans la région de Bordeaux .... Ce qui est dans la suite "logique" des 6 premiers mois de l'année 2007 qui ont été parmi les moins ensoleillés depuis le début des relevés ! Le déficit a donc été très important sans atteindre le triste record de 1930 à Bordeaux-Mérignac. Il y a eu, de janvier à juin 2007, environ 860 heures. Ce premier semestre a été le sixième le moins ensoleillé sur les périodes 1930/1940 et de 1949/2007 à Bordeaux-Mérignac (voir détails ci-dessous). Rang:Période de janvier à juin: Durées d'insolation 1er : 1930 : 733 heures 2e : 1951 : 770 heures 3e : 1988 : 852 heures 4e : 1931 : 855 heures 5e : 2001 : 849 heures La moyenne 1991/2000 pour ce premier semestre est de 1025 heures,il y a donc eu un déficit de 16% équivalent à 165 heures envrion. Tous les mois ont été marqués par un déficit plus ou moins important à l'exception du mois d' avril qui a connu un excédent important. Les mois de mai et juin ont connu un déficit très important. Le mois de mai 2007 a été le troisième mois de mai le moins ensoleillé avec 1930 et 1988. Le mois de juin a été le 11ième mois de juin le moins ensoleillé.
  11. De nombreux orages se sont produits depuis le début mois ayant été parfois particulièrement violents. J'ai comptabilisé, jusqu'au 19 juin, 8 jours avec orage (normale de 4 jours). La liste est longue ... mais celui de dimanche soir a été éclipsé par l'actualité. La presse régionale commence à en parler. La rive droite de l' agglomération de Bordeaux a été particulièrement touchée par un orage virulent dimanche 17 vers 23h. Il s'est accompagné d'une intense activité électrique (essentiellement intra-nuageuse), de très fortes pluies (j'ai relevé 26.5mm en 1/2heure ) mais aussi d'un déluge de grêle et de grêlon pendant 1/4 heure causant des dégâts importants sur le vignoble (touché à 80% parfois) sur les communes d' Yvrac, Tresses, Saint Loubès etc Gros dégâts pour le château Lafite Laguens.
  12. SOURCE: http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,...105@7-37,0.html
  13. Du 1er juin 2006 au 14 avril 2007, la température moyenne à Bordeaux-Mérignac a été de 15,0°C ce qui constitue un record depuis l'ouverture de la station, ancien record de 14.6°C sur la période juin-1989/ 14 avril 1990. La normale étant de 13,0°C; l' excédent a donc été sur cette période de +2,0°C ! Depuis juin 2006 à Bordeaux: * juin 2006 exceptionnellement chaud (4ième mois de juin le plus chaud) * juillet 2006, mois de juillet le plus chaud * L' été 2006 a été le 2ième plus chaud derrière 2003 * Mois de septembre et d' octobre 2006 les plus chauds connus * Novembre, exceptionnellement doux (3ième mois de novembre le plus doux) * L' automne 2006 a été le plus chaud depuis l'origine des relevés ! * Mois de janvier très doux (10ième mois de janvier le plus doux; première quinzaine de janvier la plus douce connue). * Mois de février exceptionnellement doux (5ième plus doux). * 11ième hiver le plus doux. Seuls les mois d' août, décembre 2006 ont été déficitaires. Le mois de mars a connu un léger excédent par rapport à la normale. Ce début avril 2007 fait partie des plus chauds connus.
  14. Janvier 2007 le mois de janvier le plus chaud ! http://weather.bordeaux.free.fr/temporaire/janvier07.jpg La carte ci-dessous représente les anomalies (excédents et déficits) de température de janvier 2007 par rapport à la normale. Rares ont été les zones en déficit ! L' Eurasie (Europe+Asie) a connu les plus forts excédents. Et tout particulièrement la Sibérie qui a connu les plus importants, puisqu'une grande partie de cette région a connu des excédents supérieures de 10°C ! A l'extrêmité ouest de l' Eurasie, et plus précisement en France, malgré une troisième décade hivernale dans certaines régions, le mois de janvier 2007 a été le deuxième plus chaud derrière 1988. Certaines stations ont même connu le mois de janvier le plus chaud comme Niort, Paris-Montsouris etc. A l'échelle de la planète Janvier 2007 a été le plus chaud depuis au-moins 1880, pulvérisant l' ancien record de 2002. L'excédent global a été de +0.85°C battant les +0.71°C de 2002. Janvier / Anomalie / Rang depuis 1880 / Record de 1880 à 2006 Global: Terre / +1.89°C / 1er / 2002 (+1.44°C) Océan / +0.47°C / 4ème / 1998 (+0.52°C) Terre et Ocean / +0.85°C / 1er / 2002 (+0.71°C) Hemisphère Nord : Terre / +2.28°C / 1er / 2002 (+1.87°C) Océan / +0.49°C / 2ème / 1998 (+0.51°C) Terre et Ocean / +1.16°C / 1er / 2002 (+0.93°C) Hemisphère sud : Terre / +0.71°C / 4ème / 2006 (+0.79°C) Océan / +0.46°C / 6ème / 1998 (+0.55°C) Terre et Océan / +0.50°C / 4ème / 1998 (+0.58°C) Sur les 88 stations de référence dans le monde prises par le DWD: * 69 ont eu une moyenne excédentaire (soit environ 8 sur 10). * 17 une moyenne déficitaire * 2 une moyenne égale
  15. On appelle une vague de froid l'ensemble de jours où la température minimale est inférieure ou égale à -2°C (une vague de froid contient au-moins de 2 jours). Le poids d'une vague de froid est la somme des températures minimales PLUS 2 fois la durée (en jours) de la vague de froid. La vague de froid qui a touché la région du 21 au 28 décembre n' est pas exceptionnelle en intensité maisla durée de la période sans dégel est remarquablement longue et exceptionnelle . =>La plus basse température mesurée a été de -4.8°C le 23 décembre. La durée de retour d'une température inférieure ou égale à -4.8°C, pour un mois de décembre, est de l'ordre de 2 ans. =>Le poids de la vague de froid n'est pas non plus exceptionnel. Le poids a atteint -14.2°C. Pour un mois de décembre, on est très loin du poids d'autres vagues de froid qui ont été parfois exceptionnelles Périodes : Poids : durées : Températures minimales absolues Du 17 au 27/12/1931 : -50,8°C : 11 jours : -9,7°C Du 16 au 23/12/1946 : -46,7°C : 8 jours : -11,8°C Du 14 au 25/12/1933 : -43,5°C : 12 jours : -10,6°C Du 20 au 27/12/1938 : -43,2°C : 8 jours : -13,4°C Du 22 au 28/12/1962 : -42,4°C : 7 jours : -13,0°C Du 16 au 21/12/1920 : -41,0°C : 6 jours : -12,4°C Du 14 au 22/12/2001 : -33,7°C : 9 jours : -8,9°C Du 26/12/1996 au 2/1/1997 : -32,7°C : 8 jours : -9,4°C =>La durée de la période sans dégel est remarquablement longue et exceptionnelle . Il s'agit de l'une des plus longues depuis le début des mesures. Il y a eu 5 jours CONSÉCUTIFS sans dégel du 23 au 27 décembre 2006. Tous mois confondus, parmi toutes les périodes sans dégel, la période du 23 au 27 décembre 2006 arrive au 3ième rang ! Rang* Période* Durée en jours consécutifs sans dégel 1er*/ Du 10 au 16/1/1985* 7 Du 16 au 22/12/1946* 7 2eme* Du 16 au 21/1/1987* 6 3eme* Du 23 au 27/12/2006* 5 *Du 31/1 au 4/2/1963* 5 *Du 23 au 27/12/1962* 5 *Du 31/1 au 4/2/1954* 5 *Du 24/1 au 28/1/1947* 5
×
×
  • Create New...