Jump to content

MétéoQuébec

Membres
  • Posts

    1,030
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Localité
    canada

MétéoQuébec's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

0

Reputation

  1. On surveillera de très près la formation d'une importante tempête au large de l'Atlantique d'ici la semaine prochaine. Le GFS pousse un ouragan sur la Floride et la Côte-Est dès lundi prochain... évidemment c'est encore très sommaire, tout peut changer. Check out the Satellite image below. Notice the wave coming off Africa. That is the wave the GFS and EURO have keyed on to become a hurricane through the Caribbean and then eventually striking the US the week of the 20th. While the exact path is still unknown, because really no storm has formed yet, the GFS has been showing two possible strike areas. One on the Gulf Coast near New Orleans, and the other coming up the East Coast. I think for now, both areas should be considered until the storm forms. I think a strike on the East coast will really depend on how strong the trough coming in will be and how long that trough sticks around. In addition, the Atlantic ridge has been so strong this year that it continues to be the dominate feature across much of the Eastern half of the country i.e. the heat and humidity. We have 10 days to play the tropical game, so get ready for a long haul. http://sirocco.accuweather.com/sat_mosaic_640x480_public/ei/isaehatl.gif @ suivre... MQ GFSX 11-08-07 ++ 00z
  2. Il semble qu'enfin, une coupure majeure se manifestera au même moment du début des vacances de la construction! En effet, la fin de semaine du 14 juillet est, pour le moment, la date retenue pour l'arrivée (enfin!) de l'été... La première semaine des vacances de la construction s'annonce donc superbe, côté chaleur, avec des maximas qui frôleront les 30°C de façon constante. À cela s'ajoutera le beau temps avec cependant une humidité qui grandira tout au cours de la semaine. Parlerons-nous d'une canicule? Ceci n'est qu'un aperçu qui, pour le moment, est très positif pour les vacances de la construction! Reste à voir si la tendance va se maintenir et surtout si la deuxième et dernière semaine de juillet et des vacances sera aussi chaud que la première s'annonce. Une situation à suivre! MQ
  3. http://www.club-jeux.com/images/marmotte.jpg (PC) Les marmottes canadiennes et américaines s'entendent: le printemps sera précoce cette année. En ce Jour de la marmotte en Amérique du Nord, trois dignes représentantes de la race ont émergé de leur terrier et n'ont pas vu leur ombre. Selon la tradition, c'est un signe que l'hiver sera de courte durée. Ainsi, Punxsutawney Phil, en Pennsylvanie, Shubenacadie Sam, en Nouvelle-Écosse, et Wiarton Willie, en Ontario, sont unanimes: le printemps pointera à l'horizon plus tôt que prévu.
  4. (PC) Que font les Québécois lors dun avertissement de smog ? Rien. Voilà ce que révèle une étude de lInstitut national de santé publique du Québec (INSPQ) qui démontre que les citoyens ne changent pas leur comportement même lorsquils sont informés de la mauvaise qualité de lair. À Montréal, où le programme Info-Smog hivernal a été implanté il y a près de six ans, les gens continuent ainsi à bourrer le poêle, à conduire à toute vitesse et à utiliser leur démarreur à distance même si cela leur est expressément déconseillé. «Sans mesures contraignantes qui obligent les citoyens à agir, Info-Smog seul, cest travailler pour rien, conclut le Dr Pierre Gosselin, médecin-conseil à lINSPQ et coauteur de létude. Il y a une totale déconnection entre le message diffusé et le comportement des gens.» À laide dun sondage mené auprès de 5500 personnes vivant dans le Québec méridional, lInstitut a présenté deux analyses pour comprendre ce qui influençait le comportement des citoyens au cours des vagues de froid et de chaleur dans la province. Elle a ainsi constaté que «lavertissement de smog ne semble pas influencer lutilisation dune automobile, dun démarreur à distance lhiver et du chauffage au bois». «Aussi, il apparaît que la transmission de cette information météorologique nait pas encore limpact escompté», ajoute-t-elle. Il y a eu à Montréal, en 2005, 66 journées de mauvaise qualité de lair, une situation attribuable à 80 % aux concentrations de particules fines. Ces dernières proviennent en grande partie des automobiles et du chauffage au bois. Cest en 1994 que les différents ordres de gouvernement ont mis sur pied le programme Info-Smog (2001 pour la saison hivernale) pour informer la population de lexistence de conditions météorologiques pouvant mener à un épisode de smog. Il a aussi pour objet de diffusion des conseils préventifs à cet égard. Dabord implanté à Montréal, il couvre aujourdhui lensemble des régions du sud du Québec. Or lanalyse de lInstitut révèle que toute cette information némeut guère les citoyens, pas plus à Montréal quailleurs, alors que les conseils ne sont absolument pas suivis. LINSPQ y va ainsi de ses recommandations visant tous les gouvernements. «Il serait des plus nécessaires daller au-delà des avis en investissant dans des mesures concrètes de réduction des polluants atmosphériques, comme les infrastructures de transport en commun et laménagement de pistes cyclables», peut-on lire. Plus encore, M. Gosselin recommande au gouvernement demboîter le pas aux États-Unis où la vente de poêle à bois est, depuis 1988, fortement réglementée. Au pays, non seulement est-il possible dacheter des poêles très peu efficaces, mais rien ne vient en outre encadrer leur utilisation lors des journées de smog. Pis encore, il ny a aucun outil juridique à la portée de Montréal (ou des autres villes) pour agir en cas de long épisode de smog, comme celui qui a sévi dans la métropole durant neuf jours consécutifs, du 31 janvier au 8 février 2005. «Si ça survenait à nouveau, on serait aussi embêté quon la été à lépoque», confirme Claude Gagnon, chimiste et responsable du Réseau de surveillance de la qualité de lair de Montréal. MM. Gagnon et Gosselin font ainsi valoir limportance pour les gouvernements dagir rapidement pour influencer le comportement de la population. On précise que dans certaines villes comme Paris, les autorités peuvent fermer le centre-ville aux automobiles lorsque nécessaire. Dautres maires ont le pouvoir de réduire la production de certaines industries, voire de les fermer les journées de smog. «Or ici, il ny a rien dans le collimateur, déplore M. Gosselin. On a pourtant des bons épisodes de smog au Québec.» Cela dit, on se réjouit de lexistence dun nouveau règlement municipal visant à contrer la marche au ralenti des véhicules à Montréal. Reste maintenant à lappliquer, ajoute toutefois M. Gagnon. MQ
  5. Communiqué d'Environnement Canada 11 octobre 2006 Plus de choix pour les utilisateurs dans la section «Imagerie RADAR». Les changements apportés à la section d'images RADAR du présent site améliorent grandement les choix d'utilisation. Ces améliorations comprennent des références géographiques supplémentaires, plus d'aisance pour naviguer d'un site RADAR à un autre et un « Guide d'utilisation » L'utilisateur peut maintenant à son gré afficher en transparence de nouvelles références géographiques qui comprennent: davantage d'agglomérations, les routes principales et les rivières. De plus, la fenêtre de navigation au bas de page permet d'accéder plus facilement aux sites RADAR adjacents. Enfin un « Guide d'utilisation » permet une meilleure utilisation des différents produits RADAR. Pour prendre connaissance de ces récentes améliorations, veuillez visiter notre section « Imagerie RADAR » N'hésiter pas de nous faire parvenir vos commentaires en visitant « Contactez-nous » MQ
  6. Dans les prévisions d'Environnement Canada... Avertissement d'onde de tempête en vigueur. http://weatheroffice.ec.gc.ca/city/pages/q...4_metric_f.html Montmagny - L'Islet. Avertissement d'onde de tempête en vigueur. Ce soir et cette nuit..Nuageux avec 40 pour cent de probabilité d'averses. Pluie débutant au cours de la nuit. Vents du nord-est de 40 km/h avec rafales à 60. Températures stables près de 8. Jeudi..Pluie. Vents du nord-est de 40 km/h avec rafales à 60. Maximum 13. Jeudi soir et nuit..Pluie passagère. Vents du sud-ouest de 30 km/h. Minimum plus 3. Charlevoix. Avertissement d'onde de tempête en vigueur. Ce soir et cette nuit..Pluie passagère. Vents du nord-est de 30 km/h avec rafales à 50. Températures stables près de 7. Jeudi..Pluie. Hauteur prévue de 10 à 20 mm. Vents du nord-est de 30 km/h avec rafales à 50. Maximum 10. Jeudi soir et nuit..Pluie passagère. Hauteur prévue de 5 à 10 mm. Vents du sud-ouest de 30 km/h devenant légers au cours de la nuit. Minimum plus 2. C'est quoi au juste? MQ
  7. (AFP) Les services américains de météorologie prévoient un hiver 2006/07 clément sur l'ensemble des États-Unis avec des températures au-dessus de la normale grâce au courant chaud El Nino dans le Pacifique, selon des prévisions rendues publiques mardi. Ces prévisions pourraient entraîner une moins grande consommation de fioul et de gaz naturel. Toutefois l'hiver sera plus froid que le précédent, qui était le cinquième plus chaud aux États-Unis. «Le renforcement en cours du courant El Nino dans la zone tropicale de l'océan Pacifique devrait persister pendant tout l'hiver avec la possibilité qu'il devienne plus intense dans les prochains mois», explique l'administration océanique et atmosphérique américaine (NOAA). «L'intensification d'El Nino aura une influence sur la localisation et la force du courant chaud au-dessus de l'océan Pacifique ce qui affectera les précipitations et les températures dans l'ensemble des États-Unis», a indiqué Michael Halpert, le principal météorologue du centre de prévisions du climat, à la NOAA. «Ceci va probablement entraîner des températures moins froides dans le pays que durant la plupart des hivers pendant lesquels le courant El Nino ne se manifeste pas», a-t-il ajouté dans un communiqué posté sur le site Internet de la NOAA. Toutefois, l'hiver prochain sera plus froid que le précédent avec en moyenne de 5 à 10 % de plus de jours de chauffage qu'en 2005/06. L'hiver dernier a été le cinquième plus chaud enregistré aux États-Unis avec une température moyenne de 2,4 degrés Celsius. Le plus chaud a été celui de 1999/2000 avec une température moyenne de 2,8 degrés. http://www.noaanews.noaa.gov/stories2006/images/winter-outlook-2006-2007-temps2.jpg http://www.noaanews.noaa.gov/stories2006/images/winter-outlook-2006-2007-precip2.jpg MQ
  8. Je part le sujet comme ça parce que mercredi sera fort probablement une journée très... très venteuse! Plusieurs millimètres aussi à recevoir sur bon nombre de régions. On verra voir les prochaines sorties de 00Z... j'ose pas encore trop me prononcer! MQ
  9. (PC) - Environnement Canada annonce un hiver plus doux que la normale, mais cela ne devrait surprendre personne, si on considère les modèles climatiques des dix dernières années. Des 37 dernières saisons, deux seulement ont été plus froides que la normale, et cela fait dix ans que l'hiver est inhabituellement clément par comparaison avec les moyennes historiques, affirme le climatologue David Phillips, d'Environnement Canada. «L'hiver n'est plus ce qu'il était», a commenté M. Phillips en entrevue. Selon lui, toutes les conditions sont réunies pour donner des saisons plus chaudes que la normale, y compris l'hiver. «Le climat a changé.» Seules quelques régions du Grand Nord et des parties du Labrador peu habitées devraient connaître un hiver plus froid que la normale. Certains secteurs du Québec et des provinces atlantiques peuvent s'attendre à des températures normales, tandis que dans le reste du pays, les conditions seront relativement clémentes, prévoit M. Phillips. Un facteur jouera un rôle important pour confirmer ou infirmer ces prévisions: le phénomène El Nino, c'est-à-dire des changements de température engendrés par un vaste étendue d'eau chaude dans l'océan Pacifique. Cela a pour effet d'entraîner davantage d'air du Pacifique que d'air de l'Arctique au-dessus du pays, ce qui affecte considérablement nos hivers, note M. Phillips. Si El Nino reste entier et que sa taille augmente, on est presque assuré d'un hiver plus clément qu'à l'habitude, souligne le climatologue. Les seules saisons qui ont été plus froides que la normale, au cours de la dernière décennie, sont le printemps 2002 et celui de 2004, note-t-il. Et rien ne trahit plus clairement la tendance au réchauffement climatique au pays que la température enregistrée au cours des quatre dernières saisons. «L'an dernier au Canada nous avons eu l'hiver le plus chaud jamais enregistré près de quatre degrés au-dessus de la normale. L'automne dernier a été le deuxième automne le plus chaud, nous avons eu le printemps le plus chaud et le deuxième été le plus chaud jamais enregistrés. Les 12 derniers mois ont probablement été les 12 mois les plus chauds des 60 dernières années au Canada.» MQ
  10. Voici les résultats d'un sondage IPSOS Descarie publié hier mais qui a été réalisé entre les 12 et 15 juin dernier. À la question :: Quel est le site que vous utilisez le plus souvent pour vérifier les prévisions de la météo? Les gens ont répondus dans une proportion de... http://www.infopresse.com/articles_medias/06_09/fichiers/0000018961-001.gif Source : Infopresse MQ
  11. Trop drôle! Montez le volume... http://youtube.com/watch?v=rGQHBGab8ZU&mode=related&search
  12. OTTAWA, le 28 juillet /CNW/ - Le Consortium Canada 511 se réjouit de la décision du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) d'affecter le numéro de téléphone 511 aux services d'information aux voyageurs et de renseignements météorologiques. Cette décision ouvre la voie à un service téléphonique national, 24 heures sur 24, qui offrira aux Canadiens de l'information essentielle sur les voyages et la météo. Pour ce faire, les gens n'auront à faire qu'un seul numéro de trois chiffres facile à retenir. L'objectif du service 511 est de fournir aux Canadiens une information à jour sur la météo et les conditions de déplacement afin qu'ils puissent prendre des décisions éclairées sur leurs plans de voyage. Un service semblable existe déjà dans plus de la moitié des Etats des Etats-Unis. Une fois que le service 511 sera en place, Environnement Canada, un des partenaires du Consortium Canada 511, fournira une information météo à jour, y compris les avertissements concernant les événements météo importants. Chaque province pourrait fournir de l'information utile aux voyageurs, par exemple, des avis sur l'encombrement des routes et les fermetures de routes et de voies causées par la construction, l'entretien hivernal et les conditions routières. Différents systèmes de transport publics et privés pourraient fournir une information sur les horaires et les retards pour plusieurs modes de transport, y compris les transports en commun, les autocars interurbains, les traversiers, les trains et les avions. La date de lancement n'est pas encore connue. Le Consortium Canada 511 est un partenariat d'agences gouvernementales et privées qui comprend Environnement Canada, Transports Canada, les gouvernements provinciaux et territoriaux, l'Association canadienne du transport urbain et la Société des systèmes de transport intelligents du Canada (STI Canada). C'est STI Canada qui coordonne les activités du Consortium. MQ
  13. Curieux d'avoir l'avis du public l'a dessus... ça semble soulever des passions ce sujet. Pour les commentaires, poursuivez dans le sujet ouvert aux conversations. Prenez note que le premier vote qui sera enregistré n'est pas le mien... je voterai peut-être plus tard lorsque d'autres votes auront été enregistrés. MQ
  14. (Le Journal de Montréal) - 40 ex-employés dénoncent l'antisyndicalisme de la station Dans une lettre ouverte envoyée au Journal de Montréal, 40 ex-employés de MétéoMédia dénoncent le «climat malsain d'intimidation et de harcèlement» qui leur a coûté leur emploi. Dans la lettre, les ex-employés allèguent avoir fait les frais «d'une véritable saignée» depuis qu'ils ont signé leur première convention collective, en septembre dernier. «Par cette lettre, nous voulons dénoncer une entreprise qui, comme Wal-Mart, combat le droit à la syndicalisation et prend tous les moyens dits légaux pour y parvenir, peut-on lire. Une entreprise dont le taux de roulement a été, en nombre absolu, de 115 pour cent sur une période de quatre ans.» En tout, 105 employés ont quitté la station depuis 2001, sur un personnel d'environ 85 membres, selon le syndicat des travailleurs et travailleuses de MétéoMédia, affilié à la CSN. Huit membres - présentateurs, réalisateur, aiguilleurs et caméramans - ont été mis à pied depuis novembre. Quinze autres seraient partis volontairement, selon Louis de Belleval, président du syndicat. «Même dans un McDo, le taux de roulement n'est pas aussi élevé !» s'est-t-il exclamé en entrevue hier. Six départs font l'objet de griefs. «Tout a commencé il y a près de cinq ans, lorsque nous [...] avons déposé une demande d'accré- ditation syndicale. Depuis, les coupures se sont multipliées à une vitesse vertigineuse», indique-t-on dans la lettre ouverte. «L'employeur (Pelmorex Communications) a écoeuré tout ce qui était pro-syndical», résume Louis de Belleval, lui-même mis à la porte à l'automne. «Le moindre prétexte était sujet à une rencontre au bureau des ressources humaines, à des réprimandes verbales ou par écrit, à une note disciplinaire ou à une suspension de quelques jours ou semaines», ajoute-t-il. Tout employé qui parle «syndicat» à MétéoMédia met sa job en péril, assure Chantal Lepage, mise à la porte en novembre et l'une des 40 signataires de la lettre. Avec tous ces départs, le syndicat n'aurait plus aucun représentant à l'intérieur de la boîte. «Tous ceux qui étaient impliqués sont soit en congé de maladie (burnout) ou ont été écartés», affirme Isabelle Lalonde, qui est partie après 12 années à MétéoMédia. Il a été impossible de joindre un représentant de MétéoMédia durant le congé férié d'hier.
  15. (PC) - Une autre saison mouvementée se prépare dans l'Atlantique en ce qui a trait aux ouragans, mettent en garde les météorologues canadiens et américains. La saison 2006 des ouragans débute officiellement le 1er juin, mais déjà, les scientifiques préviennent les gens habitant dans l'Est de l'Amérique du Nord que de nombreuses tempêtes sont prévues, avec jusqu'à cinq ouragans de premier plan dont les vents devraient atteindre une vitesse de 180 kilomètres/heure, voire davantage. «C'est un peu comparable à ce à quoi nous nous attendions l'année dernière à la même époque», a indiqué Bob Robichaud, météorologue au Centre canadien de prévisions d'ouragan (CCPO), à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse. «L'an dernier, nous nous attendions à avoir entre 12 et 15 tempêtes, et cette année, nous en prévoyons environ 17. Personne ne se risquerait à dire que ça va être aussi pire que l'année dernière, mais tout indique qu'il s'agira d'une autre saison de forte activité, près de deux fois plus forte qu'à la normale», a-t-il ajouté. En 2005, la saison des ouragans a été la plus dévastatrice jamais enregistrée. Il y a alors eu 27 tempêtes baptisées, 15 ouragans et sept ouragans de très forte intensité. Les dommages les plus sérieux ont eu lieu le long de la côte du golfe du Mexique. Les scientifiques de l'équipe de prévision des ouragans de l'Université Colorado State affirment que les mêmes facteurs ayant contribué à la violente saison de 2005 sont observés cette année. «L'océan Atlantique demeure anormalement chaud, et les températures à la surface du Pacifique tropical continuent de refroidir», a indiqué Phil Klotzbach, spécialiste des prévisions météorologiques à Colorado State, expliquant deux des facteurs clés contribuant à la formation d'ouragans. Le littoral est connaît une forte activité en terme de tempêtes depuis une décennie, et bien que ces saisons soient habituellement cycliques, personne ne sait à quel moment prendra fin cette période d'activité, ou même si elle prendra fin. «Est-ce le réchauffement de la planète ? A compter de maintenant, verrons-nous seulement des saisons des ouragans mouvementées ? Voilà la grande question», a indiqué Dave Phillips, grand spécialiste de la météo au ministère fédéral de l'Environnement. MQ
×
×
  • Create New...