Jump to content

Les coups de chaud s'enchaînent


Recommended Posts

Bonjour à tous,


De retour en haute Cerdagne depuis quelques jours, nous vivons ce 14 juillet sous les premiers signes de l'advection caniculaire via l'Espagne.
Déjà ce matin de bonne heure le sable prenait possession de l'Horizon sud sud ouest.
Il s'est épaissi au fil de cette journée et les tentatives instables demeurent vaines au dessus des crêtes (trop sec).
Dans la cuvette Cerdane (1200 mètres) le mercure est monté à 32°/33° cet après midi ce qui est assez rare.
Vers 1800 mètres on relève environ 30°, l'air chaud gagnant progressivement l'altitude par la bulle caniculaire qui maintenant ne quitte plus l'Espagne dont l'axe Malaga Madrid restait sous les 40° cet après midi.

Cette bulle devrait gagner le grand sud dans les prochaines heures puis basculer assez rapidement vers l'est nord est.
A priori ce n'est que sur son flanc ouest vers le week end que le flux, en sud ouest, serait peut-être propice à quelques orages ? Ce sera plus instable mais quid de lhumidité ? Peut-être Laurent V nous détaillera son point de vue par rapport à son dernier post ci-dessous.
Une nouvelle poussée caniculaire se profile en tout cas pour le début de la semaine prochaine, à confirmer mais ce scénario qui se répète depuis début juillet semble être le thème de cet été 2015.
S'il n'y a pas de changement radical de circulation, je crains fort pour le moisd'août ! :ph34r:

En attendant, je vous propose le niveau de l'isotherme 0° cet après midi par ailleurs disponible sur le tableau de bord que C, Pagé met à notre disposition.

Je l'utilise beaucoup, c'est global mais d'un rapide coup d'oeil, ces courbes horaires sont de très bons traceurs du relief thermique, donc de pas mal d'indications dans la distribution atmosphérique synoptique.

On voit bien la hauteur thermique maximale à 4400 m entre Golfe du Lion, Sardaigne, Sicile; c'est pratiquement la trace du "dôme chaud" jusqu'à la tropopause mais ce n'est pas là dessous que la chaleur est la plus intense (sauf durant la nuit), c'est à l'ouest de cette bulle, sur l'Espagne, où les vents de sud s'organisent et "remontent" la fournaise.

post-44-0-27375800-1436892174_thumb.jpg

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

bonjour Jean Louis.

 

Il fait de nouveau très chaud, en ce jeudi: déjà 36.5°c au compteur à Lalinde.

Ce coup de chaud devrait néanmoins être un peu plus bref, du moins en Aquitaine. Des nuages instables ont circulé ce matin de la Gironde aux deux Charentes, sans donner de réelles précipitations. Sans doute quelques gouttes tout au plus. D'autres remontées instables sont attendues ce soir du Gers-Lot et Garonne à la Dordogne, mais compte tenu de cet air sec, j'avoue ne pas trop y croire.

Sur la façade ouest de la région, il fait déjà moins chaud, le vent d'ouest et marin temporisant et freinant très sérieusement la montée des températures. Le contraste risque d'être important en fin de journée, entre le centre de la Dordogne et les côtes, où près de 10 à 15°c d'écart pourrait y être observé.

 

Les orages que tu évoquais sont en effet attendus à compter de vendredi soir et pourraient évoluer en deux vagues. La première touchant l'ensemble de la région Aquitaine, attendue vendredi soir samedi matin, tandis qu'une seconde vague orageuse plus organisée toucherait plus de région allant de l"Aquitaine à Midi Pyrénées. Cela reste encore qu'une supposition, les prévisions des vagues orageuses appelant à la retenue dans les affirmations. Néanmoins, c'est le scénario qui semblerait se mettre en place pour ce weekend.

 

La chaleur serait de nouveau de retour dés dimanche, et sans doute se prolongeant jusqu'à mercredi ou jeudi.

 

En fin de période, même si l'échéance reste lointaine, une possible "cassure" semble se dessiner et l'ensemble des scénarios déterministes convergent plus ou moins tous dans ce sens. Cassure avec retour d'un temps plus océanique et surtout bien plus frais.  Si à cette heure, ce scénario semble plus ou moins se valider, la question est: sera t-il bref, où à l'inverse, la fin juillet et le début du mois d'Aout sera t-il à l'inverse des 3 semaines de juillet et de la dernière semaine de juin, soit 4 semaines de temps très chaud et très sec consécutives.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Laurent, bonsoir Jean-Louis et les autres,

 

Très content de te retrouver sur ce forum qui du coup reprend des couleurs après de longs mois d'hibernation  :scared:

 

Je confirme une activité électrique importante de mon côté sur les coteaux sud du Gers vers 20h30. Cela concernait plutôt le sud de la Haute-Garonne.

 

Le flux était orienté sud sud-ouest. Seulement quelques gouttes anecdotiques sont tombées. Les plus "gros cumuls" sont tombés vers le sud du 31. 

 

En fin d'après-midi, l'atmosphère était déjà lourde et pesante. En direction du sud, c'était pré orageux.

 

Jean-Louis, tu as dû être concerné par quelques développements instables ou coup de tonnerre ?

 

La fin de semaine prochaine semble marquer comme tu le dis Laurent un changement dans le régime de temps. Le zonal devrait faire un court retour en fin de week-end puis laisser place une fois plus à ce dôme caniculaire. Mais l'échéance reste encore trop lointaine. A suivre avec intérêt ...

 

A bientôt.

 

Laurent 

Edited by Laurent
Link to comment
Share on other sites

En effet les orages ont fait déborder leurs enclumes vers Toulouse ce qui a masqué le soleil en fin de journée, et réduit les maximales.

Par contre pas vraiment de vent frais reliées aux précipitations, et nous n'avons reçu que quelques gouttes. Les cellules s'évaporaient en se dirigeant vers le nord de la Haute-Garonne. Peut-être plus de chance en fin d'après-midi aujourd'hui!

Hier soir sur le radar et sur la carte foudre on voyait un très grand nombre d'impacts sur les chaines frontalières. Ça n'a pas été facile pour l'étape du Tour de France!

 

Christian

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Christian,

 

En cette fin d'après-midi de vendredi, même scénario qu'hier soir : les orages naissent sur la chaîne frontalière Pyrénéenne et progressent en direction du Nord-Est.

Il tombe actuellement (19h15) quelques gouttes au sud de Auch.

 

Laurent

Link to comment
Share on other sites

Bonjour aux Christian, Laurent(s) et à tout le monde,

 

 

Sans constater un profond bouleversement synoptique, les éléments commencent à bouger dans le ciel du grand sud.

Le talweg Atlantique grignotte l'air chaud par l'ouest en destabilisant l'atmosphère depuis le sud ouest (humidification en basses couches et advection plus fraîche en altitude au-dessus de surfaces chauffées à blanc depuis début juillet).

 

Certaines officines météo évoquent une nouvelle poussée de forte chaleur la semaine prochaine ? A voir car même si la la ceinture caniculaire est encore bien présente, elle semble abandonner (temporairement?) le sud ouest Européen.

 

Ici, en haute Cerdagne, les orages d'après midi sont revenus depuis 48 heures; hier vendredi en fin d'après midi c'était la grêle de taille modérée au dessous de cunimbs particulièrement hauts qui se sont vite aplatis en soirée.

Aujourd'hui à 14Heures locales, ça "pompe" à nouveau.

 

A suivre

Link to comment
Share on other sites

Sur Toulouse hier soir, échos radars de moyenne intensité, je n'ai pu identifier que quelques rares gouttes qui ne se sont pas évaporées.

Durant la nuit, 0.8 mm, même pas de quoi vraiment faire un arrosage de surface!

Et là, je croyais que c'était bon mais la zone orageuse nous a soigneusement évitée avant d'exploser à partir de Rodez, en un bel MCS.

Un autre gros paquet dans le centre nord de l'Espagne actuellement, et quelques cellules isolées allongées sur les pyrénées, dans un axe sud-ouest-nord-est.

Christian

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

Bonjour Laurent, Jean Louis et Christian (s).

 

On respire ce matin. Sous les strato-cumulus océaniques, arrivés cette nuit par l'océan.

En revanche on désespère sur le front des précipitations. Dans mon département la Dordogne, la température de "la rivière espérance" (la Dordogne) est à 27°c avec plus ou moins 0.5°c...ce qui rend la baignade très agréable et "on rentre " très facilement dans l'eau. En revanche, le niveau, est aussi bas que celui observé en août 2003 selon les témoignages locaux. Ne parlons pas de la Vézère, totalement "effondrée", et même devenue impraticable par canoë à certains endroits, surtout quant on connait le tirant d'eau d'un canoë, comme le notre par exemple, où nous passons dans 15 cm d'eau!  Le Céou est préoccupant. La faute: au retard des prises de décisions de limiter les arrosages, et l'entêtement à grand coups d'aides de la PAC, de poursuivre dans les cultures de maïs, plante très gourmande en eau et surtout totalement inadaptée dans la région...

 

La plus grosse désillusion vient des orages. On les attendait, on les espérait, à en "prier" ( pour ce qui sont croyant) pour qu'enfin de la pluie, même 5 mm puissent venir remplir un peu nos cuves à eau.

Il en sera rien en définitive. Attendus et modélisés par le GFS-CEP-UKMET-GEM, , avec des signaux totalement favorables au développement d'orages, présence d'humidité plus importante sur le profil du radiosondage de Bordeaux de 12h, dés 700 HPa ce qui était mieux que les précédents profils plus secs et ce jusqu'à 600 HPa, une belle dépression elliptique de surface, signature d'une belle convergence de vent NO sur la façade Atlantique et SE sur la façade est du département, une petite anomalie certes allongée, d'altitude, une petit forçage à 500 HPa, niet, rien y aura fait. Alors oui, quelques orages ont éclatés sur les Landes, surtout l'extrème est du département.et surtout chez vous en Midi Pyrénées et la partie Est de la région Aquitaine (la palme revient au Lot et Garonne où, selon l'historique radar d'infoclimat, les orages semblent avoir été très virulents, mais arrivés en Dordogne, seul l’extrême SE fut concerné, ces orages se sont rapidement essoufflés et ont uniquement concerné un axe Villefranche du Périgord, Groléjeac en gros, en m'évitant bien soigneusement de 10km!!!!   Je suis maudit je vous dit :-) Par contre au niveau vent de sud provoqués par les orages nous fûmes servit!

Alors ma question: que s'est-il passé?  Alors que les modèles étaient tous unanimes, les signaux au vert, tout à capoté. Il y a bien eu orages mais surtout sur Midi Pyrénées. Quelqu'un aurait il un début d'explication, toujours très formateurs pour nous.

 

La suite me dirait vous. même si un nouveau petit coup de chaud semble de nouveau être attendu pour mardi, dans l'ensemble cette semaine, placée en flux de SO, semble être un peu plus moite, avec toujours de possibles développement orageux non exclus, mais non organisés et plus de manière anarchiques, en revanche, les températures semblent être plus raisonnables, mais jusqu'à quand...Si le CEP et le GEM 12h convergent, le GFS fait cavalier seul...Qu'en sera t-il en définitive de ce régime plus océanique de fin de semaine prochaine évoqué depuis quelques jours déjà?

 

Bon dimanche à vous tous

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Laurent,

 

Je comprends ton désarroi  :cryhappy:. J'étais loin de penser que la Dordogne pouvait être aussi chaude que dans une piscine ! :scared:.

 

Contrairement à toi, j'ai été copieusement arrosé à partir de 21h30 pendant à peu près 1h. J'étais dans "l'axe". Cet axe qui d'ailleurs était le même que celui de jeudi et vendredi dernier.

 

C'était du Nord-Est. Ce qui était impressionnant, c'était le nombre d'impacts de foudre. Il faut dire que je suis bien exposé sur les hauteurs avec vue bien dégagée vers le sud.

 

Un véritable feu d'artifice. Je n'ai personnellement pas eu de dégâts à déplorer mais il y a depuis ce matin pas mal de petites branches d'arbres arrachées sur le sol.

 

La vigilance orange sur cette "axe" a bien été anticipée par MF. J'ai même reçu un sms d'alerte le matin même envoyé par le maire de ma commune...On ne pouvait pas

 

mieux faire pour prévenir et tout ranger à l'extérieur.

 

Te dire pourquoi tu n'as rien eu, je ne pourrais pas. Il s'agit de réglages fins de modélisation pour ce qui est de la prévision. Avec les nouvelles descentes d'échelle d'AROME

 

nous sommes à une maille de 2.5 km.  Un bon Cb rentre maintenant dans la maille. Tu connais mieux le terrain que moi ainsi que sa géologie. C'est de la méso ou micro

 

échelle. C'est aussi ce qui rend compliqué et aussi passionnant cette discipline...

 

Bonne fin de week-end à vous tous.

 

Laurent 

Edited by Laurent
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

 

Effectivement, la forte convection qui a démarré depuis les Pyrénées s'est fortement accélérée en soirée de samedi se transformant quasiment en MCS avant d'entamer une lente progression vers le nord est et Midi Pyrénées en évitant soigneusement l'ouest et le nord ouest Aquitain.

Je n'ai pas d'éléments précis ici, notamment archivés et à micro échelle, pour la détermination fine de cette trajectoire plus active en partie est mais sur le Toulousain il paraît que ça n'a pas été très actif mis à part beaucoup de vent mais sur une courte durée.

 

La surface tropo était assez élevée sur l'ouest et le sud ouest Européen durant cette journée de samedi (12000 à 13000 mètres) sans jet supérieur notable. En plus basses couches, je ne sais pas.

(En Cerdagne, les cunimbs n'en finissaient plus de monter sans rencontrer de tropo sans doute assez haute).

Plus globalement, ces orages étaient calqués sur la frontière entre l'air brûlant post caniculaire et le talweg Océanique avançant vers l'est.

Celui-ci faisant rentrer, en flux de sud ouest, de l'air chaud et humide à thêta' élevés boosté lors de sa progression par des températures de surface en surchauffe continue depuis début juillet.

Ces orages ont éclatés en zones les plus affectées en durée et en intensité par les températures caniculaires, ce n'est pas une coïncidence.

L'est de cet axe orageux était encore sous l'emprise caniculaire, trop sec et trop chaud en altitude (Christian Pagé ne voyait-il pas les enclumes « s'évaporer » aux portes de la fournaise Toulousaine dernièrement ?).

L'ouest de cet axe (dont la Dordogne?) étant peut être déjà dans le talweg et par conséquent éloigné de cette zone d'affrontement où il a dû se passer certainement beaucoup de choses.

Les analyses font ressortir entre autres de nombreuses lignes de convergence et de cisaillements de vent notamment sur les pointages de surface d'où ces probables surventes relevées au sol.

 

Pour la suite, un sursaut post caniculaire est attendu en première partie de semaine avant l'installation d'un flux plus Océanique donc « respirable » mais au prix d'une très forte incertitude dans les scénarios de prévision; la ceinture de canicule étant seulement « rétractée » en Espagne et encore bien présente sur tout le Magrheb et au delà.

 

Dernier point important il me semble, et c'est la tiédeur de la Dordogne évoquée par Laurent V qui m'y a fait penser, la température de la Méditerranée est sous l'emprise caniculaire depuis 3 semaines. Ca pourrait nous valoir de sévères épisodes cévenols après l'été.

 

Ci-dessous, le lien du reportage de Kéraunos sur ces orages; très intéressant et remarquable avec des photos magnifiques.

 

Jean Louis

 

http://www.keraunos.org/actualites/fil-infos/2015/juillet/suivi-orages-18-juillet-midi-pyrenees-aquitaine-auvergne-rhone-alpes-bourgogne-grele-fortes-pluies.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...