Jump to content

advection de basses couches


lefevre.65

Recommended Posts

Bonjour à tous , juste un petit amusement méso-synoptique : avez-vous remarqué cet après-midi l' advection de cette nappe de brouillard ou stratus qui est venue du sud ouest à travers Béarn, nord Bigorre et Gers pour venir se coller énergiquement à la nappe de moyenne Garonne en dépassant Toulouse et Montauban ? Il y avait même en fin de course une lame d' éclaircie entre les deux, me semble-t-il . Pau et Tarbes sont bien restées en WSW avec des tempés de 6 ou 7° . Le moteur froid me semble être une petite goutte froide à -2° en pseudo ( voir le RS de Bx ) en flux d ' ENE un peu plus au nord que l' on voit aussi sur l' analyse à 1000hpa de 12h. Ce n' est qu' anecdotique mais ça a bien compromis les belles éclaircies du SW toulousain cet après-midi . Qui l' aurait prévu ?

Que ça ne vous empêche pas de passer de bonnes fêtes . Amitiés à tous, en espérant vous retrouver un de ces jours . C.L.

NB en ce moment les tempés au sol sont sans doute inférieures aux tempés sous abri de 4 à 6° ; d' où les dépôts de givre et les flaques gelées . Quelqu' un sait-il où trouver les tempés sol ?

 

D' ailleurs aujourd' hui Vendredi on assiste à l' aboutissement de la rotation enclenchée hier avec ce petit vortex de basses couches où trois plaques de brouillards ou stratus s' enroulent autour d' un centre situé sur le nord du gers ,

comme aussi entre l' Ebre et les Pyrénées avec un deuxième petit vortex "brouillasseux."

A bientôt et bonne soirée déjà . C.L.

Edited by lefevre.65
Link to comment
Share on other sites

Exact christian. J'ai pour ma part bien remarqué ce à quoi vous faites allusion, avec cette invasion de stratus, parvenue dans le ciel toulousain, dès 15h environ.

Cette couche est du reste toujours au dessus de nous, actu, empêchant la baisse du thermo, toujours positif à cette heure avancée de la nuit.

Piloutop

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Christian,

 

Vous l'avez aussi remarqué :rolleyes: je l'ai suivi sur le canal visible de Météosat en grande définition cette zone de stratus, qui se trouvait sur les Landes, aura effectivement conforté votre zone stationnaire de stratus depuis le langonnais jusqu'à chez vous. Pour ces prévisions de phénomêne de basses couche, j'utilise beaucoup le modèle anglais trés souvant IMPARABLE pour ces prévisions de stratus. Et d'aprés la modélisation UKMO, on devrait rester sous les stratus au moins jusqu'au 25 inclu. ces stratus ont gagné trés nord, jusqu'aux charentes. "c'est plié" il ne faudra pas compter sur le soleil les prochains jours.

 

Pour répondre à votre question,

 

Le GFS au 0.5° propose une carte de prévision de températures au sol. Consultez :

http://www.meteociel.com/modeles/index.php.

 

Ce site (à mon avis) à largement détroné la wetterzentrale.

 

Je l'utilise ainsi que wetter3.Il sont aujourd'hui indispensable, de plus vous avez toutes les 6 heures l'ensembles des 14 scénarios du GFS 1° ensembliste.

 

Je pense que l'on pourrait se voir courant janvier ou février 2007 autour d'une table un vendredi soir, ou mieux, un samedi soir,( car je travaille dés 5h30 le samedi matin) c'est un de mes souhaît, partagé par Christian P et Raymond. Il faudra voir avec Philippe et Jean Louis (mais aussi Hervé, Calou et Lolo du Gers pour que l'on s'organise quelques chose.

 

Bonne fêtes de fin d'année christian et à l'année prochaine.

 

Amicalement

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et merci à Laurent Violet pour ce site qui peut être intéressant . Aujourd' hui en ce qui concerne les tempés sol et sous abri, à première vue GFS se plante complètement : il donne 4 ou 5 ° de moins sous abri qu' au sol, alors que ça devrait être l' inverse, même si aujourd' hui elles doivent être analogues avec les chaleurs latentes de condensation et un petit brassage turbulent . Ils ont surtout la chance d' être généreux dans les mises à disposition .

Amitiés et re-bon Noël . C.L.

Link to comment
Share on other sites

Rebonjour Christian.

 

Effectivement, trés souvant, le GFS détermine mal des situations d'isothermie de trés basses couches. Il ne doit pas être pas conçut de manière à ce qu'il voit les phénomênes de trés basses couches (Ho là c'est pas trés français ça!!) Idem en cas de situation d'entrées maritimes l'été par le Pays Basque. En fait les températures sous abris ont étés calculées comme si les brouillards n'avaient pas existé. D'ailleur, ce matin, ils sont passés entre les mailles du filet (son maillage ne permet pas de voir de tels phénomênes) Effectivement, dans de telles situations, il ne faut pas le suivre. Donc c'est la raison pour laquelle, j'utilise dans ce cas trés préci l'UKMO anglais. Coté températures, il y a bien fait -4 ce matin à bordeaux comme annoncé par le GFS(idem pour les points de rosés) ......mais au dessus de la couche d'inversion, ce qui n'est pas pareil. C'est LE DEFAUT MAJEUR du GFS qui plante toutes les société météo qui s'en servent de manière automatisées. Ils ne lisent pas entre les lignes :rolleyes:

 

En fait, ce matin, les températures au sol correspondent à peu prés à celle d'UKMO prévues sous abri et à un degré prés à celles observées. Par exemple à St Caprais il ne fait que -0.8°c ce matin sous l'inversion alors qu'hier sous ciel clair nous avions -5.2°c.

 

Il faut (mais vous cela fait 42 ans que vous pratiquez Christian) savoir jongler. Pour ma part. Si maintient de l'inversion, c'est ce qui risque d'arriver, on peut compter sur un bon 1 à 3°c au max :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

 

Au sujet de l'inversion, j'ai retrouvé ce polycope que j'avais dessiné dans les années 75/80.

Il me servait dans la formation météo routière que je dispensais au personnel d'exploitation de la DDE et des autoroutes dans le cadre de la viabilité hivernale.

 

Le but était en effet d'attirer l'attention sur des températures de chaussées, lors des inversions et suite au fort rayonnement nocturne au petit matin, qui étaient la plupart du temps inférieures de quelques degrés à celle des abris que nous avions disséminé sur l'ensemble des subdivisions teritoriales.

 

Nous mesurions des écarts atteignant parfois les 7° à 8° entre la surface de roulement et l'abri; les corps de chaussée réagissant différemment en fonction des matériaux ou des situations géographiques.

 

Ces écarts donnaient quelques surprises au personnel exploitant chargé de la surveillance des surfaces de chaussées qui atteignaient le point de congélation beaucoup plus rapidement que dans l'abri.

 

Les écarts pouvaient dépasser même les 10° sur les tabliers de pont ou sur les tobogans routiers qui n'existent plus.

 

Comme indice d'alerte, nous prenions la temparature au thermo sonde ou à l'infrarouge des parties en métal, glissières panneaux..., qui rayonnaient en premier.

 

Gare si l'humidité venait s'ajouter à l'inversion...

Il fallait sortir les réglettes à calculer le point de rosée.

 

http://img136.imageshack.us/img136/9913/quipement004cua2.jpg

 

Cette époque est maintenant révolue avec les stations météo routières automatiques et télétransmises qui mesurent en permanence les parametres vent, pluie, températures et humidité de l'air, températures de surface et de profondeur de chaussée.

Une des dernières que javais faite installer se trouve toujours sur le periphérique sud extérieur au niveau d'AZF. Elle avait résisté à l'explosion de l'usine située seulement à quelques dizaines de mètres ! :rolleyes:

 

La girouette "YOUNG" de cette station m'avait permis de donner quasi instantanément la direction du vent à MF juste aprés la catastrophe.

Link to comment
Share on other sites

Merci Jean-Louis et Christian pour ces explications intéressantes!

 

Sinon, le stratus vient de se lever sur la météopole il y a quelques minutes. Soleil encore un peu faible à cause de son angle important et par la présence d'humidité dans les basses couches.

Link to comment
Share on other sites

Oui GFS gère très très mal les phénomènes de basses couches. Je l'ai constaté il y a 2 ans.. Je m' étais aperçu qu' UKMO s'en sortait plutôt pas mal et notamment si l'on regardait l' humidité à 1000hPa et la prévision des nuages bas.

 

Et voici à nouveau une preuve flagrante qu' UKMO gère mieux les choses :

 

GFS nous indique dans la région une humidité à moins de 30 %, alors UKMO donne un taux d'humidité à plus de 95%... La différence est vraiment flagrante.

 

http://img179.imageshack.us/img179/46/mubordeauxavnmy0.png

 

http://img329.imageshack.us/img329/3485/ukmrh1000002006122500ui2.th.pnghttp://img329.imageshack.us/my.php?image=u...06122500ui2.png

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

 

Effectivement la coupes GFS Bordelaise ci-dessus est exempte d'humidité sur toute la hauteur.

 

Ceci dit attention à cette coupe qui ne concerne que "l'atmosphère libre" au dessus de 850 hPa (1500mètres) c'est à dire dans la partie la plus ventrue et la plus sèche du radiosondage de Bordeaux au-dessus de l'inversion !

L'inversion paraissant plafonner vers 970/980 hPa c'est vraiment une affaire de trés basses couches invisible sur la coupe.

 

Ci-dessous la même pour Toulouse mais depuis 1000 hPa.

On voit bien que l'inversion humide actuelle y est à peine appréhendée.

 

On voit cependant apparaître l'umidité au dessus du sol de manière + soutenue et continue à partir du 28 décembre. Elle correspond aux entrées martimes importées par l'autan qui se lèvera au fil des jours, accompagnant des épaisseurs de sud plus importantes mais toujours aussi sèches en moyenne et haute atmosphère.

 

Je ne jette pas la pierre à GFS qui éprouve des difficultés (maillage trop lâche ?) avec les humidités d'inversion pure mieux vues à priori par UKMO, mais qui semble mieux apprécier les humidités "dynamiques", celles qui rentrent par advection par exemple.

Enfin, il n'y a pas trop de plantages me semble-t-il avec les "entrées" par autan...

Je ne sais pas s'il en est de même depuis le littoral Aquitain ?

 

Sur le site du ECMWF nous avons la chance d'avoir accés depuis 48 heures (c'est Noël ^_^ ) à l'ensemblisme du CEP et de ses 51 membres pour l'échéance jusqu'au 31 décembre.

La présence de hautes pressions ne semble plus faire de doute jusqu'à et pour cette échéance mais leur origine serait nettement + sudistes...

Le flux de sud ouest perturbé devenant encore plus dynamique depuis l'Océan jusqu'au profond nord nord est de l'Europe et au delà ! :huh:

On devine ce "suroît mou" en toute fin d'échéance sur la coupe GFS de Bordeaux.

 

Sans doute une première parenthèse dans cet hiver à peine débutant :rolleyes:

 

http://img167.imageshack.us/img167/6962/sanstitrega6.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Joyeux Noêl à tous ... ^_^

Effectivement, si on se projette au Jour de l'An, on peut dire qu'il sera très très doux ... avec notre bon vieil Autan de retour ... B)

En attendant, je vais tenter de ne pas gâcher mon plaisir en savourant, peut-être, une deuxième journée sans dégel à Toulouse.

-2.3°C au plus bas à Muret ce matin et actu : -1.6°C, sous les stratus ...

Depuis hier, nous sommes passés sous la moyenne des T pour Décembre, à Toulouse, avec un déficit de -0.3°C, au 24 décembre.

On est loin de 2005 (-3.5°C) certes, mais faut reconnaitre qu'avec ces froids advectifs récurrents, depuis 2 ans (2001 était aussi dans ce cas, même s'il y avait un peu plus de dynamisme à l'époque), décembre est une valeur sûre pour les Hivernautes, sur Sud-Ouest ! :P

Piloutop

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Jean Louis,

Bonjour à tous.

 

Stratus à perte de vue. Les paysages étaient tout simplement sublimes, hier en rentrant de Charente, au niveau de Montlieu la Garde. Arbres tout blanc. Vraiment la féérie de l'hiver. Sur ces secteurs, l'altitude étant supérieure au reste de la région, nous nous rapprochions de la base du stratus. A noter qu'il faisait plus "chaud" en Charente (-1 °c) contre un joli -4°c en retournant dans mes "montagnes" girondines (entre deux mers).

 

pour en revenir au GFS, hormi ces soucis d'inversions peu épaisses (car les plus épaisses sont, par contre bien visibles avec ce modèle), j'ai peu de chose à lui reprocher.

 

Concernant les entrées maritimes estivales par le pays Basque, je surveille avant tout les vents (leurs historiques) par exemple un vent d'est modéré depuis plusieurs jours entrainant un "upweelling" (si cher à Christian et son ami météo de la rochelle auteur d'un ouvrage sur les vents dans les pertuis charentais ) qui pivote subitement à l'ouest, est, dans 98% des cas, synonyme d'entrées maritimes avec front de rafale dont l'intensité reste cependant à déterminer. Aprés reste à savoir, si ces entrées maritimes rentrent à l'intérieur des terres ou non.

 

Pour les prochains jours, je suis à 198% d'accord avec Raymond je change de métier si cela ne se lève pas dés demain jeudi!!! :P

 

Nous allons rejoindre le soleil dés cet aprés midi pour nous rendre à Cauteret. Au programme ski de fond et surtout raquettes histoire de voir l'étendu des dégats (en eau bien entendu).

 

Retour le 2 janvier 2007.

 

Donc c'est avec un peu d'avance que je vous souhaîte à tous mes chers amis météo toulousaings, un joyeux réveillon de la Saint Sylvestre.

 

Laurent V :rolleyes:

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...