Jump to content

Comment lire correctement des modèles, les indices


Rockabill

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Météorologues amateurs, ou professionnels plus avancés que plusieurs dentre nousje demande ici votre aide pour me dire comment lire correctement une carte de modèle, comme le NAM, le GEM REG et tout les autres ainsi que les graphiques GFS. Cela fait longtemps que je voulais en savoir plus. Jen ai appris par moi-même pas mal, mais il y a des choses que je ne suis pas sûr de saisir.

 

Aussi, les température à 850 mb, cela correspond à quoi ? à 2000 m daltitude ? Cette hauteur doit varier jimagine. Et pour les autres pressions en mb, par exemple 300 mb ou 500 mb, c est quelle hauteur en moyenne ?

 

Le Géopotentiel, (Dam) cela correspond aux poussées de température en altitudes ??? Je demande des éclaircies si vous pouvez,. Et le Thickness dam, à quoi sa sert ?

 

Quel est le meilleur modèle à regarder pour connaître la tendance des températures (si réchauffement ou refroidissement) sur plusieurs jours ?

 

La barre en couleur sur les cartes de modèle correspond aux potentiels de précipitations prévues en mm ?

 

Quand vous regardez vos indices pour savoir comment seront les orages, genre connaître le Li, helicity, cape, wind shear.je voudrais en savoir plus,,, quelquun a-t-il des liens qui donnent des infos pertinentes pour savoir interpréter ces indices.

 

Merci à tous ceux qui voudrons bien maider, en même temps je pense que ça va en aider dautres, qui comme moi, ne comprennent pas tout là dedans. Ce topic pourrait même servir à monter un recueil dinformations pertinentes pour savoir comment interpréter les indices, les graphiques, les cartes diverses de modèle.

 

Une carte en exemple les couleur sur la carte,, correspondent à la température à 1000 hpa, mais c est quelle altitude ça ? et les lignes noires de géopotentiel, qu'est-ce qu'elles veulent dire.

post-2-1187790222_thumb.gif

Edited by Rockabill
Link to comment
Share on other sites

Q: Aussi, les température à 850 mb, cela correspond à quoi ? à 2000 m daltitude ? Cette hauteur doit varier jimagine. Et pour les autres pressions en mb, par exemple 300 mb ou 500 mb, c est quelle hauteur en moyenne ?

 

R: Quand on parle de hauteur de niveau de pression en météo, on parle de la distance qui sépare le niveau de la mer du niveau de pression en question.

 

En moyenne, 850 mb = 1500m. Tu peux calculer la pression moyenne (et d'autres paramètres moyens) en fonction de l'altitude ici: http://www.digitaldutch.com/atmoscalc/

 

Note qu'une surface de pression peut très bien se retrouver sous la surface (exemple le niveau 850 hPa dans les rocheuses). Ceci se produit dès que un niveau de pression possède une valeur supérieur à la pression à la surface

 

Q: Le Géopotentiel, (Dam) cela correspond aux poussées de température en altitudes ??? Je demande des éclaircies si vous pouvez,. Et le Thickness dam, à quoi sa sert ?

 

R: Techniquement, le géopotentiel est la hauteur d'un niveau de pression multiplié par la gravité. En fait, le geopotentiel n'apparait jamais sur une carte météo, c'est la hauteur (en dam, décamètre) qui est montrée. Les épaissseurs sont la distance qui sépare 2 niveaux de pression donnée. Cette mesure est uniquement lié à la température moyenne (et dans une moindre mesure à l'humidité moyenne) dans la couche d'air entre ces 2 niveaux. Voilà pourquoi on peut faire un lien direct entre les changements d'épaisseurs et les changements de température (il ne faut pas oublier que cela représente une moyenne sur une couche... l'épaisseur entre 1000 et 500 hPa peut très bien augmenter sans nécessairement que la température augmente à tout les niveaux)

 

Q: Quel est le meilleur modèle à regarder pour connaître la tendance des températures (si réchauffement ou refroidissement) sur plusieurs jours ?

 

Q: Il n'y a pas vraiment de meilleur modèle pour cela. La meilleur façon est de regarder plusieurs modèles et/ou des prévisions d'ensemble, pour avoir une idée de la probabilité de la réalisation d'un scénario météo.

 

La barre en couleur sur les cartes de modèle correspond aux potentiels de précipitations prévues en mm ?

 

R: J'imagine que tu fais référence aux cartes sur météocentre. Dans ce cas, les couleurs représentent l'accumulation de précipitations prévue par le modèles dans les derniers x heures (cela varie d'une carte à l'autre). Ex: Pour la carte suivante: http://meteocentre.com/models/gemreg_00/P1...N_024_0000.html, soit la prévision 24 h du GEM-REG, les couleurs représentent l'accumulation de précipitation donnée par le modèle dans les 3 dernières heures, soit entre +21h et +24h. Sur météocentre, la période d'accumulation est lié à l'intervalle des cartes. Quand les cartes sont aux 3 h, comme dans le cas précédant, l'accumulation est sur 3 h. Cartes aux 6 h, accum sur 6h, etc.

 

Q: Quand vous regardez vos indices pour savoir comment seront les orages, genre connaître le Li, helicity, cape, wind shear.je voudrais en savoir plus,,, quelquun a-t-il des liens qui donnent des infos pertinentes pour savoir interpréter ces indices.

 

R: Je laisse les accro de temps violent répondre à cette question... il y a une multitude de sites qui touchent à ce sujet.

 

Q: Une carte en exemple les couleur sur la carte,, correspondent à la température à 1000 hpa, mais c est quelle altitude ça ? et les lignes noires de géopotentiel, qu'est-ce qu'elles veulent dire.

 

R: Le niveau 1000 hPa est plutôt "weird" car il se trouve à plusieurs endroit sous la surface (soit partout où la pression à la surface est inférieur à 1000 hPa). Pour produire une telle carte on doit donc, là où la pression en surface est < 1000 hPa, interpoler les valeurs à la surface (température, vent, etc) vers le bas, dans le sol, là où l'atmosphère n'existe pas... Évidemment ce procédé est rempli d'approximations. Tout comme les autres niveaux, les hauteurs du niveau 1000 hPa sont mesurées par rapport au niveau de la mer. Pour un point où la pression au niveau de la mer est inférieur à 1000 hPa, la hauteur du niveau 1000 hPa aura une valeur négative, indiquant que ce niveau se trouve alors (fictivement) dans le sol.

Link to comment
Share on other sites

^_^ wow, merci à tout ceux à date qui nous donnent des infos très intéressante. Je suis d'accord que l'on devrait l'épingler ce topic, j ne sais pas si queulqu'un pourrait s'en occuper, M. Frank Lemire, modérateur, où te caches tu ? ;)

 

Merci particulièrement à toi Jean-François, en fait j'espérais particulièrement que tu répondre étant donnée ta formation. Cela faisait longtemps que je me posais une tonne de questions,, j'essayais de trouver par moi-même mais parfois, on ne sait plus trop quoi penser.

Link to comment
Share on other sites

^_^ c'est quand même très complexe la météo ! beaucoup de choses à savoir

 

Pour les indices sur les orages, quelqu'un peut-il se mouiller un peut pour nous faire profiter de ses connaissances ??? ;)

 

je sais que dans les épinglés en haut il y a un topic qui donne des sites traîtant des indices mais à quoi bon avoir tout ces sites quand tu ne sais pas qu'un Li de -4 est meilleur qu'un Li de 0 ou qu'un Cape de 4000 est bon comparé à un de 1500...

 

faut t-il avoir besoin de tout cela pour savoir si les orages deviendront violents ou non ?

 

Cape

cin

hel

ehi

brn

Ncape

Li

tt

tq

ki

si

sweat

.... et encore d'autres

RH

MAX T: 27

 

 

 

à suivre j'espère,,, avis aux grands chasseurs !

Nous avons soif de connaissances !!!!!!!

Edited by Rockabill
Link to comment
Share on other sites

Cape

Convective availlable potetial energy, en J/Kg

En gros c'est la quantité d'énergie relâchée par une parcelle d,air qui part du sol et qui s'élève en altitude. C'est le meilleur indice d'instabilité qui existe.

 

600 à 1000: assez instables pour des orages

1000 à 1500: instable, orages forts possibles avec un bon trigger

1500 et +: suffisant pour des orages violents, le plus haut le mieux

 

Cin

Convective inhibition

parfois dans les basses altitudes il se produit une inversion où l'air est plus chaud, cet air plus chaud empêche la convection en la retenant au sol. Idéalement, on veut un cin fort en début et milieu de journée et qu'il disparaisse vers 16-17h pour maximiser la chaleur au sol.

 

hel

Helicité

C'est la différence dans la direction des vents avec l'altitude. On peut appeler ca le cisaillement directionnel. Ce cisaillement permet de créer de la vorticité dans les flux entrants des orages et permettent donc aux courant ascendants d'entrer en rotation. En géréral, on regarde l'hélicité sur 3km et sur 1 km. Sur 3 km pour juger du potentiel de supercellules et sur 1 km pour juger du potentiel de tornade. il faut noter qu'un orage transforme de beaucoup son environnement donc souvent la valeur indiquée par les modèles et celle qui se trouvera sur le terrain variera grandement.

 

ehi

Energy helicity index

CAPE X HEL / 120000

Indice simple qui compile le CAPE et l'Hélicité. À partir de 1 on comence à parler, au dessus de 3 ca cmmence à être sérieux.

 

brn

indice qui tient compte du cisaillement en vitesse du vent avec l'altitude. Le cisailleemnt en vitesse du vent est très important parce que c'est lui qui sépare le courant ascendant du courant descendant. C'est un ingrédient de sévérité très improtant.

- de 50: supercellules possibles

20-10, top notch pour les supercellules

- de 10: trop de cisaillement, les updrafts seront répandus avant de s'organiser

 

Ncape

Normalized Cape

C'est le Cape divisé par l'altitude sur laquelle le cape est présent. C'est que seulement le chiffre du cape ne suffit pas, il faut aussi savoir interpréter sa distribution sur un téphigrame. Cet indice le fait. Les non-initié devraient se servir du Li pour commencer, moins complet mais qui donne sensiblement la même idée de distribution du Cape.

 

Li

lifted index

C'est une compraison entre la température de l'environnement à 500 mb (environ 5800 m) et l'air qui monte du sol. Si L,air qui monte du sol est plus chaud que l'environnement en altitude, bien il flottera sur celui-ci (convection), s'il est plus frais, il coulera vers le sol. La forumule du Li est Tenv - Tparcelle, le résultat est en degrés C. il est moins utilisé depuis que le Cape peut être facilement calcué mais il est toujours utile pour juger sa répartition.

0 à -2: instable

-2 à -4: assez instable pour que ce soit fort

moins de -4: assez pour des orages violents.

 

 

tt

Totals-totals

C'est un indice qui compare l'environnement entre 850 mb et 500 mb. Il a le gros défaut de ne rien calculer si la couche d'humidité en surface se situe juste sous ce niveau. Pour cette raison il est moins utilisé. Par contre, au haut TT avec un faible Cape indique des chances de convection surélevée (ex: devant un front chaud).

 

 

sweat

Un équation utilisant plusieurs variable d'insabilité et des cisaillement des vents. Un excellent moyen pour évaluer le potentiel de temps violent.

 

Je renvienda plus tard sur les autres.

 

Il faut cependant comprendre plus que les simples indices et que faire des prévisions est bien plus complexe. Rien ne bat le fait d'être apte à comprendre un téphigrame et des cartes d'analyses de surface, satellite et autres.

Edited by JF Massicotte
Link to comment
Share on other sites

^_^ wow, merci à tout ceux à date qui nous donnent des infos très intéressante. Je suis d'accord que l'on devrait l'épingler ce topic, j ne sais pas si queulqu'un pourrait s'en occuper, M. Frank Lemire, modérateur, où te caches tu ? ^_^

 

Merci particulièrement à toi Jean-François, en fait j'espérais particulièrement que tu répondre étant donnée ta formation. Cela faisait longtemps que je me posais une tonne de questions,, j'essayais de trouver par moi-même mais parfois, on ne sait plus trop quoi penser.

Je suis ici! ;)

 

Je le mets en épinglé sur ce pas ! ;)

Link to comment
Share on other sites

^_^ GOOD !

 

une très bonne chose de faite ici car on aura pas besoin de chercher ce topic perdu dans 50 jours de sujets divers.

 

merci Frank, cela servira à plusieurs comme moi, j'en suis sûr. Il s'agit juste d'ajouter des éléments théoriques au fur et à mesure pour monter un dossier de connaissances sur les choses qui nous passionnes tous sur ce forum.

 

 

autre chose...un gros merci à Jean-François Massicotte pour ces informations pertinentes, je t'avais pas mal interpellé car je pense que tu dois en connaître beaucoup sur les orages et leur complexité.

 

et j'ajouterais que cela serait intéressant d'en apprendre davantage sur les téphigrammes,,, mais le temps ne presse pas.

 

Paris ne s'est pas construit en un jour. ;)

Edited by Rockabill
Link to comment
Share on other sites

Resalut

 

WOW!!! Merci à tous les experts! Là, ça devient intéressant et ça va permettre au "moins expert" comme moi de mieux comprendre les discussions.

Au premier message que j'ai envoyé sur un site français qui donne plein de définition, j'en ai trouvé un autre qui parle de plein de chose sur la météorologie. De plus, il y a plein d'images qui nous aide à mieux comprendre cette science. regardez à gauche pour ouvrir plein de sections.

J'espère que j'apporte, à ma façon, un peu plus de connaissances.

 

Encore merci à tous ceux qui nous font partager leurs connaissances :)

 

Daniel

http://www.ffme.fr/technique/meteorologie/...orage/orage.htm

Link to comment
Share on other sites

Pour le téphigrames:

 

http://www.quebecvortex.com/sections.php?o...rticles&secid=8

 

 

C'est très incomplet et même aps en ligne sur le site. Celui-ci est le seul lien menant vers ces articles. C'est en construction et certaines informations peuvent être erronées.

 

 

Rockabill: Ca fait plaisir! Le mieux à faire est de continuer de lire sur le sujet.

Edited by JF Massicotte
Link to comment
Share on other sites

Pour le téphigrames:

 

http://www.quebecvortex.com/sections.php?o...rticles&secid=8

 

 

C'est très incomplet et même aps en ligne sur le site. Celui-ci est le seul lien menant vers ces articles. C'est en construction et certaines informations peuvent être erronées.

 

 

Rockabill: Ca fait plaisir! Le mieux à faire est de continuer de lire sur le sujet.

-_- c est ce que je vais faire mon cher et dans une coupe d'années je devrais commencer à être pas pire.

 

merci des contributions à tous et n'hésitez pas à continuer d'ajouter du stock

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Je me souviens d'avoir lu un peu plus tot cette automne un sujet ou l'on expliquait tres bien comment lire les infos sur un modele. Malheureusement je ne le retrouve plus sur le site...

 

exemple: disons, 12/15/2007 00utc 012hr....etc...

 

Est-ce qu'il serait possible de mettre ici un exemple graphique de modele et de mettre les explications pour comprendre exactement ce que le graphique nous dit..soit 00utc 012hr..etc...

 

Ce serait vraiment excellent pour les débutants en la matière!!! :)

Link to comment
Share on other sites

Je vais reprendre ton exemple et en ajouter un peu

 

12/15/2007 00utc 012hr FCST VALID 12/15/2007 12utc

 

Premièrement il faut savoir ce que veux dire UTC : Universal Time Coordinated

 

Je vais éviter la grande explication précise de la chose, mais grosso modo le UTC c'est le temps de base civil mondial. Tu pourrais aussi encore voir le GMT (greenwich mean time) ou tout simplement le Z (heure Zulu)

 

Le UTC c'est l'heure mondial, ce qui ne correspond pas avec notre heure locale. Il faut faire une conversion pour savoir quelle heure il est ici par rapport à l'heure mondiale. Et c'est vraiment très simple.

 

Lorsque nous sommes à l'heure normal de l'est (comme présentement) tu dois retirer 5h à l'heure UTC pour connaitre l'heure ici. 00utc - 5h = 19h

 

Lorsque nous sommes à l'heure avancé de l'est (en été) tu dois retirer 4h à l'heure UTC, 00utc - 4h = 20h

 

 

Bon maintenant, pourquoi 00utc ?

 

le 00utc correspond à la dernière initialisation du modèles. Ou si tu préfère la dernière fois que le modèle à été mis à jour. Dans ce cas-ci c'est 00utc.

 

La plupart des modèles de prévision ont deux initialisation de base par jour. À 12utc et à 00utc. Prenons le GFS, le NAM et le REG en exemple

 

Certains modèles ont des modifications aux initialisations de base aussi 2 fois par jour. à 6utc et à 18utc. Pensons ici au NAM et au GFS. Généralement elles sont moins fiables que les initialisations de base (corrigez moi si je me trompe). Elles sont moins utilisés pour faire des prévisions, mais peuvent quand même donner un avant goût de ce qui va venir, ou bien simplement consolider les prévisions initiales.

 

Et il y a d'autres modèles, comme par exemple le RUC (rapid update cycle) qui se mets à jour plusieurs fois par jour.

 

Revenons donc à ton exemple...

 

12/15/2007 00utc...ici il s'agit de la date et de l'heure de l'initialisation. Donc mondialement le modèle s'est mis à jour à 00utc le 15 décembre 2007, mais localament en faisant la conversion, ton point de départ pour les prévisions sera le 14 décembre 2007 à 19h.

 

ne pas oublier que 00utc correspond à minuit mondialement ou 24h00. Et à minuit on change de journée.

 

12/15/2007 00utc....012hr.....le 012hr c'est la prévision dans 12hr en partant du 00utc. Si tu avais cliqué par exemple sur 040hr...ben c'est ce nombre qui aurait été marqué.

 

12/15/2007 00utc 012hr.....VALID FCST 12/15/2007 12utc.......ici ça te dit que la prévision sera valide le 15 décembre 2007, toujours en partant de ton 00utc à 12z. Encore une fois il faut faire la conversion. 00utc + 12hr = 12utc. Minuit + 12h = midi...heure mondiale. 12utc - 5h = 7h...heure locale.

 

Donc, ton départ pour la prévision était le 14 décembre à 19h, tu ajoute 12 heures alors tu te retrouve avec ce que le modèle prévoit à 7h le lendemain matin.

 

Normalement, t'a pas vraiment besoin d'avoir la seconde partie d'indiquée (Valid FCST bla bla bla) En sachant ton point de départ + le nombre d'heure que tu clic ( 06hr, 012hr, 24hr etc..) et en faisant le calcul pour la conversion, tu vas te débrouiller.

 

Si c'est pas clair, lâchez vous lousse pour rendre ça plus clair. Ou si j'ai fait des erreurs, ou si j'ai omis quelque chose, hésitez pas à me corriger.

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...