Jump to content

JAKOTE34

Membres
  • Posts

    81
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by JAKOTE34

  1. Je savais que quelque chose allait nous éclairer en cette fin d'année 2005 et pour le début 2006. J'avais notè sur mon bureau bien en vue les previsions de raymond Cazalens datant du 19 nov 2005 concernant ses prévisions de vagues de froid. A priori tu es entrain de taper serieusement dans la fourmiliére ou tous ses savants connaisseurs de tout et de rien rigolent de ton travail qui est basé , pour te l'avoir dit et ecris , sur des années de constat. Continue de nous faire profiter de tes constatations et sache bien que si je ne te réponds pas sur le forum , je suis trés attentif a ton travail et a ton abnégation a ne pas lacher le morceau. Bonnes fétes a tous. Jakote34
  2. Dans un article du nouvel obs de la semaine derniére page 70 se trouve un article " les mystéres de l'eau , casse téte pour les scientifiques". Les questions dont se posent la communautè scientifique sont entre-autres : "pourquoi l'eau bout-elle a 100° plutot qu'à - 80° ? "ou alors "pourquoi les glacons flottent plutot que de couler ?. Un petit passage est reservé a la température de l'eau pure dans les nuages et à la température maxi de l'état de surfusion dans les nuages. A lire pour les passionnées . L'eau , chimiquement parlant est simple , mais aujourd'hui les savants qui éduquent nos enfants là trouvent compliqué. Tout est remis en question .Nous allons sur mars ou sur jupiter pour savoir si il y a de l'eau et en connaitre la raison mais nous ne sommes pas foutu de savoir ce que nous réserve celle qui coule dans nos robinets. Les scientifiques seraient t'ils comme les politiques : a cotè de la plaque...... Peut-étre aurons-nous un maitre de recherche ou un docteur en physique qui pourraient nous dire ou nous en sommes. Merci d'avance pour la réponse.Jakote34
  3. L'on ne parle plus du tsunami , et si celui-ci avait effectivement eu une influence sur l'axe de rotation entrainant de quelques degrés le courant jet beaucoup plus bas en lattitude , ou alors une influence sur les divers centres d'action qui font notre climat surtout dans le pacifique et ailleurs. Depuis quelques mois quand on y préte un peu d'attention l'on s'appercoit que la ceinture de vents forts entourant la terre n'occuppe pas la méme position qu'avant. Dites-moi tout.......
  4. My Webpage Pour les amateurs de glisse je vous invite de suivre la progression rapide du maxi catamaran orange de bruno Peyron qui contrairement a notre amiral Kersauson l'an dernier " ramait " dans les profondeurs de l'ocean glacial antartique. L'amiral nous avait dis que la mutation météo était en marche et que les prévisions météo étaient a jeter au panier..... Dans sa nouvelle course autour du monde , la configuration du parcours a voulu que son bateau se casse un bras , autand dire que le record ne sera pas battu encore cette fois ci. Que va t'il nous trouver comme excuses . J'avais donné a l'époque sur le forum quelques explications ( fin février , et mois de mars 2004 ) . A ce jour Peyron possede 5000 kilométres d'avance sur le record de l'amiral , ce n'est pas rien. Le premier journaliste qui va lui passer a port va étre servi car il a intérét de lui poser une bonne question. Surtout pas de question concernant la prévision météo.A+ jakote34
  5. L'effet papillon Un battement d'aile de papillon à Paris peut provoquer quelques semaines plus tard une tempête sur New-York. Cette image décrit l'effet papillon tel qu'il a été mis en évidence par le météorologue Edward Lorenz. Il a découvert que dans les systèmes météorologiques, une infime variation d'un élément peut s'amplifier progressivement, jusqu'à provoquer des changements énormes au bout d'un certain temps. Cette notion ne concerne pas seulement la météo, elle a été étudiée dans différents domaines. Si on l'applique aux sociétés humaines, cela voudrait dire que des changements de comportement qui semblent insignifiants au départ peuvent déclencher des bouleversements à grande échelle. Les scientifiques qui analysent l'évolution de nos sociétés estiment que dans le futur, les transformations sociales seront de plus en plus liés à quelques actions individuelles plutôt qu'à des phénomènes de masse. Ceci parce que deux conditions essentielles à l'émergence de l'effet papillon sont à présent réunies. D'une part, la circulation de l'information est devenue toujours plus rapide et plus dense entre les différents acteurs de la société et les diverses parties du monde. Ceci fait que des événements auparavant isolés, peuvent maintenant être reliés très rapidement. Ce qui favorise la transmission et l'amplification des changements. D'autre part, à l'aube du troisième millénaire, les sociétés humaines sont manifestement arrivées à un point de bifurcation. Nous sommes dans une période de redéfinition complète des normes et des valeurs en matière de travail, d'économie, mais aussi de vie sociale et de rapports entre Etats. Dans ce type de situation, une infime modification peut tout faire basculer. Ces éléments mettent le pouvoir de changer le monde à portée de notre main, à condition que nous sachions nous libérer de nos tyrans intérieurs. Si nous y parvenons, nous pourrons repérer dans notre vie de tous les jours les domaines dans lesquels un changement même minime de nos comportements peut déclencher l'effet papillon. PS/ il suffit de lire le texte dans son intégralitè et vous aurez compris que le forum a étè victime de l'effet papillon. L'effet papillon ne nous dit pas le temps que nous aurons vendredi 25 février a 08h21......
  6. Qu'est-ce qu'il se passait dans l'atmosphére le 12 janvier 2004 au réseau de 12 tu a la verticale de Brest. Ce jour là nous avons battu le record de vent en altitude ( 291 noeuds a 166 hpa ) détenu lors des tempétes jumelles du 27 decembre 1999 a 00tu ( 285 noeuds ). Lors des tempétes de 99 le modéle avait rejetè les valeurs du radiosondage de Brest du 27 decembre a 00z et n'avait pas donné suite , apportant par la suite une cascade de prévision rejetant par la méme des observations de bateaux passant en surface aussi bien des vents de 90 noeuds que des tendances de pression vertigineuses . Est-ce que dans le cas de la tempéte du 12 janvier 2004 le modéle 4D-Var a bien fait son travail et a prévu le passage en quelques heures d'un vent de 120 a 291 noeuds. Pour preuve j'ai fait a cette occasion une intervention sur ce forum trés tot le matin du 12 janvier ( yves et fred de la montagne avait répondu ). Ce matin du 12 janvier quand j'ai attiré l'attention de ce qu'il se passait dans la haute atmosphére je ne l'ai pas cherchè et encore moins trouvé sur tel ou tel modéle, seulement une appréciation visuelle d'une serie de photo sat et un suivi de la situation depuis la veille car mon petit doigt me disait qu'il allait se passer quelque chose. Pour en finir avec le moscou-paris pouvant durer 8 a 10 jours , je pense sincérement que d'ici 72 a 96 heures cela sera le Londres - tunis . Les anticyclones sont des bestioles fantasques et imprévisibles , c'est pour cela que malgré leur stabilitè légendaire il faut quand méme garder raison et prudence.Sans rancune et a bientot. ------- Pour la première fois dans l'histoire de ce forum, j'ai dû faire l'édition d'un message... Christian Pagé -------
  7. Suite au message du jeudi 29 juillet l'on avait échangè avec quelques passionnés ( laurent violet, jean-louis etc.....) quelques propos concernant la situation présente et a venir. La crainte de voir se developper une situation pluvio-orageuse s'est manifesté dés hier soir et aujourd'hui ou le tourbillon formé sur les iles canaries dés jeudi dernier s'est transformè dans son trajet maritime et sa remontée sur le nord espagnol et avec extension au sud- ouest de la france en perturbation pluvio-orageuse interessant une bonne moitie sud par extension ce soir et demain. Encore une situation qui a échappè a beaucoup de prévisionnistes et également aux différents journaux ou pour ne citer que le midi-libre de Béziers les prévisions faites par météo-consult font état pour la journée d'un grand soleil pour toute la journée sans que la moindre apparition de cumulo-nimbus ne soit précisé. Un tourbillon n'est jamais anodin surtout quand il se produit dans notre environnement immédiat. A bientot et au prochain tourbillon. Laurent ouvre l'oeil et le bon car ce n'est pas fini , la semaine risque d'étre chargée entre-autre dans ton secteur. A+
  8. http://weather.uwyo.edu/cgi-bin/sounding?r...&STNN=La+Coruna Le radiosondage de la corogne ce jour. Le miracle s'est produit ,ils sont montés a 900 hpa. Celui de santander n'est guérre mieux. http://weather.uwyo.edu/cgi-bin/sounding?r...&STNN=Santander
  9. http://visibleearth.nasa.gov/data/ev174/ev17477_Canary.A2002145.1200.500m.jpg Cette photo prise de la navette spatiale pour montrer la complexitè de cette région qui n'est pas la seule avec entre autre celle des iles Açores pour ne parler que de ce secteur. Ce jour là l'on peut constater l'effet de l'alizé bien établi de nord-est et l'effet orographique provoqué par le relief.
  10. Je m'étonne a ce jour que personne ne se soit appercu de la naissance d'un tourbillon atmosphérique le 23 juillet sous les iles canaries et aprés un large détour dans l'atlantique nord , soit passé au large de Bordeaux, Santander , puis a traversé le continent espagnol , les baléares ,le nord de la tunisie puis est venu se poser dans le sud tunisien pour donner naissance a un magnifique cumulo-nimbus. L'apprentissage de la métèo c'est d'abord observer, ensuite vous essayerez de comprendre. Beaucoup font le contraire, essayez de comprendre avant d'observer. Sortez un tant soit peu de la mouvance des modéles météos nombreux et variés qui vous servent une soupe a l'américaine, c'est a dire dépourvu et dépouillé de la réalitè des images satellites.Dommage car il se passe tous les jours des phénoménes comme celui-ci qui me font penser a la catastrophe de novembre 2002 ( route du rhum ). Si cela interesse quiconque , j'ai dans les deux cas des explications visuelles a vous faire découvrir.Salutations.
  11. Les principaux critéres concernant l'eventuelle offensive d'un épisode caniculaire sont stables sur l'Afrique et sur l'océan ou les principaux elements ( fit, front pluvio-orageux, vent et saison ) sont dans le creneau d'un étè classique. De ce fait et du fait du recul passager de l'anticyclone des açores,le regime d'alizés s'en trouve affectè . Il fera trés chaud sur l'Espagne et le Portugal comme tous les ans, mais c'est surtout la secheresse sur ces deux pays et tout le sud de la France qui nous génere a la longue des températures pouvant dépasser les 35° dans le sud-ouest et en Provence ou en trois mois (mai,juin, juillet ) il est tombè 18 millimétres de pluie et ou il a fait beaucoup de vent. Pour ce qui est de la durée de cette poussée de température durant le prochain week-end et sur le sud du pays , elle ne durera que au grand maximum 48 a 72 heures. Et ensuite a compter de mardi prochain l'on devrait retrouver des températures normales d'étè. L'on s'achemine vers un étè des plus classiques avec par contre une belle secheresse qui devrait encore durer sur le sud du pays jusqu'à la mi-septembre.Par contre les USA subissent et vont subir durant la semaine a venir des températures caniculaires. Je tiens a rassurer le lecteur que ce sont des prévisions personnelles issues de l'observation globale des phénomenes oceaniques et atmosphériques. A bientot et soyez patient car le 15 aout approche avec des nuits plus raffraichissantes. Salutations cordiales.
  12. Réseau de Radiosondage de ce jour 12z: Brest : néant Bordeaux : néant La corogne: T° de + 10° a 500 hpa . Inexploitable. Santander : T° +60° au sol et guére mieux ensuite. Inexploitable. Palma: néant La facade atlantique est bien représentè, bravo aux prévis qui réussiront a faire parler ces radiosondages. Il y a des fois ou ils sont critiqués mais dans ces cas là on peut bien les comprendre s'ils se trompent.
  13. http://weather.uwyo.edu/cgi-bin/sounding?r...&STNN=Santander Dites-moi c'est quoi çà , du Kd ,du cm ou du nq ( n'importe quoi). A+
  14. Voiçi ce que l'on appelait il y a peu de temps les trainées de condensation qui n'étaient censées contenir que de la vapeur d'eau...... Je pense a la radiosonde quand elle doit traverser ces nuages paraissant anodins et qui sont de veritables usines chimiques. A voir sur le site "www.chemtrailcentral.com/ ". Certains indices d'instabilitè doivent étre bien au dessus de ce qu'ils devraient étre quand les capteurs de la radiosonde doivent respirer tout cela. C'est pour cela qu'il faut regarder et interpréter ces indices là avec grande précaution et maitrise surtout quand l'on n'a jamais pratiquè le radiosondage. La théorie est trés utile mais posséde elle aussi ses limites quand on se laisse griser par de belles abaques surtout si elles sont en couleurs. Je m'étonne que Mr Pagés ne parlent pas plus souvent de tout cela car je crois savoir que le canada posséde beaucoup d'études a ce sujet mais qui sont tellement sombres pour l'environnement et les citoyens qu'il ne soit pas bon de le dire. A bientot " le progrés fait rage , dépéchons-nous de vivre" . Salutations cordiales. Les Chemtrails -------------------------------------------------------------------------------- De plus en plus des tas de gens se demandent si plusieurs pays ne jouent pas avec les armes météorologiques, climatiques depuis de longues années. Dans les pages précédentes j'ai effectué un lien avec le projet HAARP, expliqué comment des systèmes à micro-ondes pourraient permettre de créer des phénomènes météorologiques de grande ampleur. Ce dossier ne serait pas complet si on n'évoquait pas des phénomènes qui sont apparus dans le ciel des Etats-Unis depuis deux ans, les "chemtrails". Il s'agit de traînées qui apparaîssent non seulement dans le ciel américain mais dans d'autres régions du monde. Voici quelques images extraites du site http://www.chemtrailcentral.com/ où le lecteur pourra trouver une mutitudes d'images et de témoignages divers et variés. Des clichés pris par des satellites civils (ont un est reproduit dans le numéro &&& de l'excellente petite revue Effervescience confirment l'ampleur de ce traitement de vastes régions. Il y a de meilleurs images où des témoins ont pu voir le ciel soudain "quadrillé" par deux familles de traces, sans qu'on puisse savoir s'il s'agissait d'épandage d'un produit chimique, de traînées de condensation ou du résultat d'une action d'ondes électromagnétiques. Dans certains cas des témoins on pu photographier des avions se livrant à un épandage opéré par des avions non-identifiés. Les enquêtes se sont régulièrement heurtées à des fins de non-recevoir (enquête sur les plans de vol, etc). Ce phénomène, de toute évidence non-naturel, provoqué par l'homme peut revêtir des formes très diverses. L'image ci-après est en soi intéressante : Il est bien difficile de situer l'altitude à laquelle se situe le phénomène mais, de deux choses l'une : ou ces formes tarabiscotées sont liées à l'effet d'une turbulence atmosphérique ou elles sont le résultat d'un épandage selon une trajectoire complexe ou d'un balayage de micro-ondes également complexe. Il est exclu d'imputer le phénomène à une cause naturelle pour deux raisons. - Il n'y a aucune nébulosité naturelle qui pourrait présenter une forme aussi tourmentée. - S'il s'agissait au départ d'une forme moins complexe aucune turbulence naturelle ne saurait créer une structure de ce genre. On peut donc hasarder différentes hypothèses : 1 - La forme tourmentée était pré-existante et résultait soit du plan de vol d'un avion réalisant un épandage. 2 - La forme est le résultat du balayage du faisceau d'ondes électromagnétiques ayant créé cette structure. 3 - La structure aurait été créée comme traceur, pour étudier les effets météorologiques lié à un effecteur non visible. La forme aurait été au départ régulière et ce sont les différentes actions sur les masses atmosphériques qui auraient produit un tel résultat. Ceux qui se souviennent des premiers essais nucléaires américains ont vu des clichés où des fusées avaient disposé des fins panaches verticaux, lesquels se trouvaient alors distordus par l'explosion, ce qui permettait d'avoir une mesure précise de la masse gazeuse déplacée. Mise en évidence des effets aériens d'une explosion nucléaire par un marquage préalable (tirs de fusées) Ainsi, dans ce problème des " chemtrails" a-t-on affaire à l'effecteur, ou à un marquage de l'atmosphère destiné à mesurer les effets d'un effecteur non visible (ondes électromagnétiques) ? Personnellement j'aurais tendance à pencher pour la seconde hypothèse, d'autant plus que ces marquages, en forme de quadrillages se dissipent souvent assez rapidement. On aurait alors le scénario suivant : - On inscrit un quadrillage régulier dans le ciel (essentiellement observé par un satellite militaire). - On agit sur les masses atmosphériques et on mesure l'effet produit par la déformation (rapide) de ce quadrillage et par sa dispersion. Des témoins qui se situaient dans ces régions ont été sujets à des irritations oculaires, bronchiques, à des allergies, des maux de tête et des maux très variés. Il existe des "maladies des chemtrails". On peut évidemment songer à l'effet de produits répandus au dessus de leur tête, mais la cause pourrait être autre. Ce pourrait être, entre autre, le résultat de la vaporisation de produits agricoles dû au bombardement de ces terrains par des micro-ondes. Ou cela pourrait être l'effet des micro-ondes elles-mêmes. Enfins des témoins ont pu photographier après dissipation du phénomène des résidus filamenteux : On se souvient que ces "cheveux d'anges" furent associés au phénomène ovni il y a pas mal d'années. Mais comme les essais d'armes climatiques ne datent pas d'hier on peut se demander si ces cheveux d'anges avaient un rapport quelconque avec le phénomène ovni et si ce dernier ne tombait pas à pic pour détourner l'attention des gens d'une chose que l'on voulait garder secrète. Effervescience parle de stéréate de baryum, capaple de rester en suspension dans l'air pendant plusieurs heures, sous forme de bulles de savon, retombant ensuite au sol sous forme de filaments gluants. La thèse de la bulle de savon est intéressant car ceci permettrait alors de former un écran réfléchissant relativement efficace avec un masse de matière limitée. On trouvera dans le numéro &&& de la revue Effervescience plusieurs remarques concernant la nature de produits chimiques utilisés, épandages opérés dans des buts divers. Cela va de la vaccination de populations, à grande échelle, thèse propagée par les militaires (à moins qu'il ne s'agisse de tester l'efficacité de l'épandage de produit beaucoup moins sympathiques, de tests liés à l'emploi d'arme bactériologiques ou chimiques) à différentes façons de modifier le temps en dispersant des produits absorbant la vapeur d'eau ou réfléchissant les rayons du soleil. Effervescence évoque également une idée selon laquelle ces tubes enrichis en produits chimiques pourraient constituer des canaux privilégiés pour assurer la propagation d'ondes électromagnétiques destinées aux communications. Personnellement c'est l'aspect "quadrillage" qui me frappe. J'ai alors tendance à y voir non la source d'un phénomène mais le moyen d'en mesurer les effets. La conclusion est que l'enquête ne fait que commencer. Nous sommes peut être simplement en train de prendre soudain conscience de ce qui se trame au dessus de nos têtes depuis un sacré paquet d'années. Retour page 2 Page suivante Retour vers Nouveautés Retour vers Guide Retour vers page d'Accueil Nombre de connexion depuis le 12 septembre 2002 : 7381
  15. stratégies planétaires Tempêtes de Décembre 1999: Ouragans, ou arme climatique? Dans la nuit des 25 et 27 Décembre 1999, deux ouragans d'une violence exceptionnelle s'abattaient sur la France, alors que le pays s'apprêtait à célébrer le passage à l'An 2000. Au lendemain de ces tempêtes, le réseau électrique est anéanti, et une grande partie des forêts sont complètement dévastées, offrant un paysage apocalyptique d'arbres arrachés ou décapités. Ces tempêtes pourraient avoir été provoquées par une arme climatique, utilisée afin de sanctionner l'attitude récalcitrante de la France sur la mondialisation, les OGM, et le traité de l'AMI... Un phénomène météorologique très inhabituel Ces tempêtes représentaient un phénomène météo très inhabituel, avec un jet stream exceptionnellement rapide, et qui, de plus, est descendu en basse couche, ce qui n'est pas censé se produire. La photo satellite de 18 heures du 27 Décembre montre très bien ce jet stream, formant une "aiguille" d'environ 1200 km de long et arrivant perpendiculairement à la cote atlantique. Les modélisations 3D réalisées par Météo France sont également très intéressantes et montrent à quel point la configuration météorologique avait l'efficacité d'une machine de guerre. image satellite du 27 Décembre, et cartes de la force des vents les 25 et 27 Décembre L'existence des armes climatiques a été implicitement reconnue dans un traité international de désarmement. Un traité international adopté en 1977 sous le nom de "convention ENMOD", interdit expressément le développement d'armes "de nature à influencer le climat". Le fait que ce type d'armes soit mentionné dans cet accord indique que leur existence n'est pas de la science-fiction. Les armes climatiques pourraient avoir été développées sur la base des travaux du physicien Nikola Tesla sur l'électromagnétisme et sur la ionosphère Ce physicien contemporain d'Einstein est à l'origine de plus de 800 brevets très largement utilisés par la technologie actuelle. Certaines de ses inventions et surtout ses théories sur l'énergie et l'électromagnétisme sont tout à fait fascinantes. Elles ouvrent aussi la voie à des applications terrifiantes: armes climatiques, ou tremblements de terre générés artificiellement grâce à des antennes souterraines... Les USA disposent de bases opérationnelles pour l'utilisation de l'arme climatique Les antennes du projet HAARP, à Gakona en Alaska Un rapport nommé US Air Force 2025 datant d'août 1996 a pour objectif le contrôle de la météo en 2025. Cet objectif a été confirmé par Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller en politique étrangère du président Jimmy Carter. Avec Henry Kissinger, Brzezinski est l'un des principaux concepteurs de la politique étrangère américaine de domination totale. Dans son livre "Entre deux époques", Zbigniew Brzezinski écrit: "la technologie mettra à la disposition des grandes nations des procédés qui leur permettront de mener des guerres furtives, dont seule une infime partie des forces de sécurité auront connaissance. Nous disposons de méthodes capables de provoquer des changements climatiques, de créer des sécheresses et des tempêtes, ce qui peut affaiblir les capacités d'un ennemi potentiel et le pousser à accepter nos conditions. Le contrôle de l'espace et du climat ont remplacé Suez et Gibraltar comme enjeux stratégiques majeurs." Depuis 1995, l'arme climatique des Etats-Unis en est au stade opérationnel. La base de Gakona en Alaska, connue sous le nom de "projet HAARP", est officiellement consacrée à "l'étude" de la ionosphère. Mais techniquement, elle pourrait tout aussi bien être utilisée de façon opérationnelle. Cette base comporte un réseau de 180 antennes très spéciales qui sont notamment capables de générer une onde stationnaire géante autour de la planète. Avec ses 1,7 gigawatts, HAARP est actuellement l'émetteur le plus puissant de la planète. Les Etats-Unis prévoient d'augmenter encore cette puissance, pour atteindre les 3,6 gigawatts. En utilisant des hautes fréquences combinées avec les propriétés réfléchissantes de la ionosphère, HAARP serait capable de réchauffer localement l'athmosphère à la manière d'un four à micro-ondes. En augmentant le contraste thermique entre les masses d'air à proximité d'une tempête, il est possible de transformer celle-ci en ouragan ou en mini-cyclone. HAARP serait également capable d'orienter et de manipuler un jet stream, en le faisant onduler et descendre vers les basses couches de l'athmosphère. La base américaine de Pine Gap en Australie (au centre du désert australien, à 250 km au Nord Ouest d'Alice Springs) abriterait également des émetteurs très spéciaux ainsi que la plus profonde antenne souterraine jamais construite. Ces "tempêtes" ont été suivies par un virage à 180 degrés de la politique du gouvernement de Lionel Jospin au sujet de la mondialisation et des OGM. A partir de l'année 2000, la politique du gouvernement Jospin a changé, et une fracture avec l'opinion publique s'est développée. La vérité est peut-être que le pays ayant été mis à genou par ces deux "tempêtes", la France a été vaincue et n'a pas eu d'autre solution qu'une discrète capitulation, à l'insu de la population qu'il était préférable de ne pas informer. Avant les "tempêtes": Lionel Jospin réaffirme à plusieurs reprises la primauté du politique sur l'économique La France parvient à influencer de manière décisive la position des autres pays de l'Union Européenne sur le dossier des OGM, contribuant à l'échec des négociations de l'OMC à Seattle. Et surtout, en 1998, la France se retire des négociations de l'AMI (Accord Multilatéral sur l'Investissement), provoquant l'échec de ce projet-clé du processus de mondialisation. Après les "tempêtes": Lionel Jospin déclare que ce n'est pas le rôle de l'état d'intervenir dans les affaires économiques privées, même en cas de licenciements massifs provoqués par les délocalisations d'entreprises. Le gouvernement autorise les cultures d'OGM dans le cadre de la "recherche scientifique". On a appris récemment que les cultures d'OGM sont aujourd'hui présentes dans plus de la moitié des départements français. Le gouvernement émet un avis favorable sur le clonage humain "à des fins thérapeutiques". Une décision du Conseil d'Etat en Juin 2001 a finalement annulé cette autorisation. Les négociations de l'AMI n'ont pas repris, mais le gouvernement Jospin a accepté la modification de l'article 133 du traité d'Amsterdam, en vue de permettre à la Commission Européenne de négocier à la place des états les futurs accords multilatéraux de type AMI. Une reformulation de l'AMI est d'ailleurs en cours d'élaboration depuis 2 ans sous le nom de NTM. Si la modification de l'article 133 est adoptée, les états européens n'auront plus aucun moyen de s'opposer à de futurs accords de type AMI ou NTM. A l'insu des médias et du public, le gouvernement Jospin préparait depuis début 2000 la privatisation d'EDF (la compagnie nationale d'électricité), afin d'offrir au secteur privé le marché de l'électricité. Les médias n'ont commencé à parler du projet qu'en Février 2002, pour préparer l'opinion, et sans dévoiler l'objectif final, en parlant seulement d'une privatisation partielle. En saisissant le prétexte des attentats du 11 Septembre 2001, et à l'unisson avec les Etats-Unis, le gouvernement Jospin s'est empressé d'adopter des mesures sécuritaires contraires aux droits de l'homme et à la Constitution. Le gouvernement a également légalisé le gigantesque fichier policier "STIC" sur les citoyens, un fichier qui existait depuis 5 ans en toute illégalité. A l'occasion de sa candidature aux élections présidentielles, Lionel Jospin a été très clair sur sa conversion à la mondialisation: "Je suis socialiste d'inspiration, mais le projet que je propose au pays n'est pas un projet socialiste. Il est une synthèse de ce qui est nécessaire aujourd'hui, c'est-à-dire la modernité. Il faut épouser son temps". La meilleure réponse à Jospin était alors venue de Jean-Pierre Chevènement: "Je ne regarde pas vers une sorte de résignation à la mondialisation libérale sous prétexte que ce serait moderne." Où l'on reconnaît la méthode de guerre américaine... Une théorie des militaires américains est que les bombardements de nuit ont un plus fort impact psychologique sur les populations. Les Américains ont largement appliqué cette tactique pendant la guerre du Golfe, en Serbie, et en Afghanistan. Les deux "tempêtes" de Décembre se sont produites de nuit, et de plus, entre deux réveillons marquant une date symbolique, le début de l'An 2000. On ne pouvait rêver un meilleur impact psychologique... à lire sur les armes climatiques: - le livre de Marc Filterman, "Les armes de l'ombre", aux Editions Carnot (disponible chez Amazon) - la page sur les armes climatiques, sur le site de Marc Filterman à lire sur Nikola Tesla: - une série de pages web très complètes sur le site de Frenzy - le livre "Coucou, c'est Tesla", un ouvrage collectif (disponible chez Amazon) pour en savoir plus sur le projet HAARP - le rapport du GRIP à propos du projet HAARP (format PDF). Vous trouverez également d'autres rapports du GRIP sur des sujets intéressants, comme les projets d'armes non-léthales. - Une page de synthèse sur le projet HAARP - La page consacrée à HAARP sur le site de Marc Filterman - Le site officiel du projet HAARP, destiné à rassurer le public, avec des détails techniques et même une web cam THEMES ASSOCIES Guerre du Golfe 2 Les motivations et les conséquences d'une guerre globale dont l'enjeu dépassait largement l'Irak... Attentats aux Etats-Unis La face cachée des attentats du 11 Septembre 2001. Les projets des Maitres du Monde Les projets des Maitres du Monde pour un contrôle global des individus et de la société: manipulations génétiques, contrôle des esprits, implants, traçabilité, nouvel ordre économique...
  16. Bien le bonjour a vous tous. Cet article n'est pas nouveau mais invite a la prudence quand aux orientations a venir en matiére climatique et aux futures "mutations stratégiques "a venir.D'autres articles se trouvent sur les moteurs de recherche quand aux éventuelles modification des hautes couches de l'atmosphére et ionosphére par des procédés électro-magnétiques. Bonne lecture. A+ La maîtrise du climat comme perspective ou comme fantasme Cette question ressort dun projet connu outre-Atlantique sous le nom de H.A.A.R.P., qui a suscité ces temps-ci un certain nombre dinquiétudes et de dénonciations dans son pays dorigine. En Europe, bien que le groupe des Verts au Parlement européen se soit discrètement saisi de laffaire, la connaissance de H.A.A.R.P. et la prise de conscience de ses implications ne semblent pas, pour lheure, aller au-delà dun très petit nombre de personnes lucides et informées. On trouve pourtant, publiés sur lInternet, un bon nombre de documents, au demeurant dintérêt variable, qui traitent de ce projet, dont certains en langue française. Les considérations qui suivent sappuient principalement sur le travail de Luc Manpaey et sur le rapport de Rosalie Bertell, distribué lors de laudition publique au Parlement européen du 5 février 1998[iI]. En apparence, la question du climat et de son appropriation techno-marchande nest pas lenjeu principal du programme HAARP. Elle sen détache pourtant sous la forme de supposés bienfaits pour la société civile de ce qui est dabord, à nen pas douter, une recherche dordre militaire. La maîtrise du climat y fait simplement figure de bénéfice secondaire, ou plutôt de produit dérivé[iII] qui serait, si le programme parvenait à ses fins, analogue à ce que le nucléaire civil est au militaire. A vrai dire, si lon sen tient à la communication officielle diffusée au sujet de HAARP, celui-ci ne serait même quun innocent programme de recherche fondamentale en vue dune meilleure connaissance des phénomènes à luvre dans cette partie de la haute atmosphère connue, depuis les années 1930, sous le nom de ionosphère. Mais les auteurs précédemment évoqués nont pas manqué de débusquer, derrière cet alibi officiel, une initiative dordre stratégique, tant défensive quoffensive, laquelle sinscrit dans la continuité dun grand nombre de projets ou dexpérimentations militaires menés par les Etats-Unis depuis la fin des années 1950[iV]. Pour lheure, la chose se présente donc sous la forme dune pure recherche scientifique, dont la finalité technique immédiate est, de toute évidence, dordre militaire, mais laissant présager une exploitation marchande à court ou moyen terme. Les techniques de modification de lenvironnement à des fins militaires constituent un secteur de la recherche sur lequel nexistent que de maigres informations qui doivent, en quelque sorte, être reconstituées par recoupements, car elles tendent à se dissimuler derrière dautres projets. Pourtant, note Luc Manpaey, « aux Etats-Unis, dès les années 1950, des rapports ou déclarations officielles reconnaissaient lintérêt militaire des techniques de modification des conditions climatiques []. Depuis, les recherches en direction dune maîtrise et dune manipulation des éléments naturels nont jamais cessé. Tout au plus, la Convention de 1977 sur linterdiction dutiliser des techniques de modification de lenvironnement à des fins militaires ou toutes autres fins hostiles a-t-elle ralenti lallure des travaux, ou du moins leur publication »[V]. Bien que discrètes, certaines sources dinformation restent dailleurs publiques, comme cette étude baptisée Air Force 25, dont lun des rapports sintitule : Weather as a Force Multiplier : Owning the weather in 2025. Présenté officiellement comme une pure recherche scientifique, mais en réalité sous contrôle exclusivement militaire[VI], le programme HAARP High Frequency Active Auroral Research Programm ¾ sinscrit de toute évidence dans ce regain dintérêt pour les techniques de manipulation environnementale, observable aux USA depuis le début des années 1990. Lun des objectifs de HAARP vise à garantir linfaillibilité des systèmes de télécommunications et de la maîtrise de lair et de lespace. Doù lintérêt pour cette zone précise de la haute atmosphère, située au-dessus de la stratosphère à une altitude comprise entre 60 et 500 Km de la surface terrestre et constituée de particules ionisées hautement chargées en énergie : lionosphère[VII]. Dans le programme HAARP, la recherche seffectue au moyen de manipulations locales sur la couche ionosphérique à partir dune gigantesque installation de 48 émetteurs sur un site localisé en Alaska et nommé Gakona. Notons en passant que lendroit recèle dimmenses réserves gazières et pétrolières appartenant à une société connue sous le nom dArco, également propriétaire des brevets technologiques de HAARP et jouant, dans cette affaire, le rôle de financier écran. Jusquà présent inexploitées en raison de leur distance des lieux de consommation, ces réserves énergétiques trouvent donc leur emploi industriel, en alimentant les turbines des émetteurs. En attendant mieux, ce sont dores et déjà 95 tonnes de diesel qui sont ainsi brûlés chaque jour dans un espace jusqualors préservé de la plupart des pollutions courantes. Si ce médium ionisé quest la couche ionosphérique assure sans défaillance ¾ au moins jusquà maintenant[VIII] ¾ sa fonction première de protection de la biosphère, sa potentialité technique à réfléchir les ondes électromagnétiques nest pas, en revanche, dune totale fiabilité ! Différents facteurs naturels, notamment les variations du rayonnement solaire, peuvent modifier momentanément la composition de la zone ionosphérique par où transitent les signaux. De telles fantaisies dans la haute atmosphère sont parfaitement intolérables et doivent donc être réprimées. Cest, de toute évidence, lun des objets du programme HAARP. Mais on a aussi des raisons de penser que « des émetteurs HF au sol (radars ou émetteurs radio puissants) modifient aussi lionosphère et influencent les performances des systèmes dont les signaux traversent la zone de lionosphère qui a été perturbée »[iX]. En-dehors dune conception utilitariste et militaro-marchande du monde, il ny a évidemment aucun rapport entre ces ondes hautes fréquences émises depuis le globe terrestre et les variations du rayonnement solaire. En revanche, ces pollutions HF devraient, en toute logique, conduire à sinterroger sur le seuil de perturbation technologique qui pourrait affecter la fonction naturelle et protectrice de lionosphère. Mais cette question ne semble pas plus préoccuper la recherche soi-disant fondamentale que celle des effets sur la biosphère du milliard de téléphones portables aujourdhui en fonction. En résumé, « lintérêt de la station HAARP provient du besoin daccroître la fiabilité dun grand nombre de systèmes de communication, navigation et surveillance dont les signaux passent par lionosphère, mais aussi dexplorer des innovations technologiques qui suggèrent des applications telles que la détection dobjets souterrains, la communication à grande profondeur dans le sol ou les océans, et la génération démissions optiques et infrarouges »[X]. Le programme HAARP sinscrit en fait dans une perspective plus large, que résume le concept dEnvironmental Warfare, aujourdhui central dans la littérature militaire américaine. Les projets dintervention sur les climats, à plus ou moins grande échelle, et le fantasme de leurs applications bienfaisantes à la société civile sy trouvent explicitement mentionnés. Une thèse soutenue en 1996 par un certain Barry B. Coble à la Faculty of the School of Advanced Airpower Studies fournit une analyse des techniques de modification climatique présentement disponibles tout en donnant un aperçu des développements prochains. La principale technique actuelle paraît relativement bénigne et a connu diverses utilisations en agriculture pour réduire notamment les dégâts causés par la grêle. Il sagit du procédé densemencement des nuages au moyen de diverses substances (iodure dargent, chlorure de calcium entre autres) afin de retarder ou danticiper des précipitations, ou encore daccroître ou réduire une couverture nuageuse. La même technique permet aussi dagir sur le développement ou la dispersion des brouillards. Selon ce docteur ès manipulations climatiques, les perspectives futures dopérations militaires choisissant cette stratégie devraient sorienter dans les directions suivantes : « modifier la quantité dénergie solaire disponible par lintroduction de matériaux destinés à absorber ou réfléchir le rayonnement solaire ; échauffer latmosphère par des moyens artificiels depuis la surface terrestre ; modifier le mouvement des masses dair par des moyens artificiels ; influencer lhumidité en augmentant ou en retardant lévaporation ; modifier les processus de formation des nuages et provoquer des précipitations en utilisant des agents chimiques »[XI]. Parmi les manipulations atmosphériques imaginables lors de futures hostilités et signalées par un autre auteur, on retiendra particulièrement celle-ci : « la destruction totale et temporaire de la couche dozone au-dessus dun territoire ennemi afin de permettre à des niveaux dangereux de rayons ultraviolets datteindre le sol ; cette destruction pourrait être possible, selon Westling, par la libération contrôlée dun composé de bromure depuis des satellites en orbite ». La chose paraît dautant plus possible quil nen aura pas fallu tant au capitalisme industriel pour déjà altérer gravement la dite couche dozone. En quoi se vérifie que lEnvironmental Warfare na rien dune utopie, mais trouve linspiration dune bonne partie de ses moyens dans léconomie dévastatrice. Dailleurs, dans le rapport Air Force 2025 déjà évoqué, qui est une étude commandée par lEtat-Major de larmée de lAir américaine, ses auteurs font valoir que toutes ces trouvailles en manipulations climatiques trouveront en retour leur application dans le champ économique, ce qui aura, selon eux, lavantage de lever bien des obstacles légaux dans le domaine stratégique. La recrudescence probable de catastrophes dites naturelles, associée à la pression démographique, constitue en quelque sorte le milieu idéal pour que se forme une demande économique favorable aux entreprises de modifications volontaires du climat. Dans cette perspective, la transformation de la pluie et du beau temps en marchandises profitables semble avoir, si lon peut dire, de beaux jours devant elle. Largument de nombreux climatologues, selon lequel le système climatique étant de nature hautement complexe et chaotique rendant parfaitement hasardeux, quant aux effets globaux, toute action humaine sur lun ou lautre de ses éléments, risque de ne pas peser lourd dans la balance face à une mentalité qui ne se soucie que du court terme et de ce quil rapporte. Quimportent les désastres, dès lors que lon peut vendre de pseudo-remèdes eux-mêmes porteurs de nouveaux désastres ! Lors des tempêtes qui ont balayé une partie de louest de lEurope en décembre 1999, messieurs Kessler et Jospin, respectivement vice-président du MEDEF et premier ministre de la France, nont pas manqué, depuis leur abri, de relever que ces aléas climatiques étaient loin dêtre défavorables à la croissance du produit intérieur brut. En tant que tel, le projet de maîtriser le climat a toute lallure du fantasme de toute-puissance et ne risque pas de saccomplir. Ce qui, en revanche, pourrait bien se mettre en place, cest un nombre croissant de manipulations climatiques locales, tant à des fins civiles que militaires, et ayant toutes chances daggraver lévolution dun système déjà inconsciemment déréglé par deux siècles dactivité industrielle intensive. Létat desprit qui transparaît dans les études et rapports américains sur le sujet éclaire parfaitement le refus de lactuel occupant de la Maison-Blanche de ratifier le si modeste accord de Kyoto, déjà si exorbitant aux yeux de ladministration Clinton. Pourquoi le premier des Etats voyous dune planète qui nen manque pas envisagerait-il de contribuer à restaurer, même modestement, un système quil a particulièrement contribué à détériorer, au moment où des perspectives de manipulation, tant stratégiques que lucratives, soffrent à son projet de domination planétaire ? MLG, Mars 2002 :Liste des titres publiés :Liste des titres en préparation :Tribune :e-mail :Page d'accueil :Comptes-rendus de publications -------------------------------------------------------------------------------- Luc Manpaey, Le programme HAARP, science ou désastre, Groupe de recherche et dinformation sur la paix et la sécurité, Website : www.grip.org. [iI] Rosalie Bertell, Background of the HAARP Project, document distribué à laudition publique du 5 février 1998 au Parlement européen. [iII] Au sens où lon désigne aujourdhui les prolongements, le plus souvent néfastes et toujours lucratifs, de toutes sortes de projets et entreprises. [iV] Rosalie Bertell, actuellement présidente de lInternational Institute of Concern for Public Health (Toronto, Canada) ¾ mais dont il est bon de savoir quelle fut aussi conseillère scientifique du Président Carter pour les technologies de défense dans les années 1970 ¾ apporte néanmoins un nombre considérable dinformations à ce sujet. Selon son rapport, le projet militaire de substituer à lionosphère un bouclier artificiel, doté du même potentiel de transmission des télécommunications, mais ¾ si on peut dire ¾ libéré des fluctuations et perturbations naturelles, ce projet donc remonte à 1958. Cest lépoque où lUS Navy aurait procédé clandestinement à lexplosion de trois bombes nucléaires à une altitude ionosphérique, au dessus de lAtlantique sud et à environ 1800 Km de la ville du Cap. Il ne sagissait que dévaluer les effets électromagnétiques de ce type dexplosion à très haute altitude sur les systèmes de télécommunication !... Dautres essais analogues auront lieu en 1962, suivis par ceux de lUnion soviétique. Dans sa communication, R. Bertell retrace la succession de projets déments et dexpérimentations insensées, et aussi des accidents survenus, tel celui davril 1986 dans le Nevada ayant entraîné de sérieuses retombées radioactives sur tout le continent nord-américain, lesquelles furent, sur le moment, attribuées à la catastrophe de Tchernobyl, survenue par un « heureux » hasard à quelques jours dintervalle. [V] Luc Manpaey, op. cit., page 6. [VI] Dont les vrais bailleurs de fond sont la Navy, lAir Force et le Département de la Défense. [VII] En deçà de lexploitation technique dont elle est lobjet, lionosphère joue un rôle fondamental de protection de la biosphère, notamment en fixant les particules chargées électriquement par les phénomènes dintenses ionisations qui caractérisent cette zone atmosphérique. « Le rayonnement solaire frappant un atome ou une molécule est partiellement absorbé par cet atome ou molécule, mais a une énergie suffisante pour lui arracher un électron, doù la production dun électron libre et dun atome chargé positivement » (Manpey, p. 12). Il en résulte, à une altitude denviron 80 Km, une couche atmosphérique conductrice, et propice à la réflexion des ondes radio, donc à leur transmission. [VIII] Une des questions posées par Nick Begich, lun des représentants dune totale opposition au projet HAARP, est celle-ci : « labsence dinformations satisfaisantes sur des sujets aussi controversés que limpact dondes à certaines fréquences sur les organismes, ou encore les conséquences potentielles dexpériences prolongées et plus agressives sur lionosphère, relève-t-elle dune volonté de dissimuler, ou plutôt dune ignorance de la réponse ? » (L. Manpey, page 44). [iX] Ibidem, page 18. [X] Ibidem, page 18. Parmi les applications possibles du projet HAARP, il faut aussi noter celle-ci, qui est de lordre de larmement psycho-technologique, mais aussi susceptible, en cas de force majeure, de servir au contrôle des populations, de celles que, dans la littérature militaire, on désigne sous le nom dennemi intérieur : dans son livre qui semble avoir eu quelque écho outre-atlantique ¾ Angels dont play this HAARP ¾ Nick Begich souligne que le type dondes utilisées dans le cadre de HAARP ont aussi cette vertu de provoquer dans le système cérébral la sécrétion de substances neuro-chimiques aptes à générer « un vaste arsenal de réponses et de comportements émotionnels ou intellectuels tels que des sentiments de peur, de dépression, de désir, etc. ». Lauteur se dit convaincu que cette potentialité ne peut pas ne pas être prise en compte dans le cadre dun tel programme. On le croit dautant mieux que la domination moderne sest annexée, pour les situations en temps de paix, une large panoplie de manipulations émotionnelles et sensorielles. [XI] Résumé donné par L. Manpey, op. cit., page 23. undefined undefined More... ADVERTISEMENT [Close] ADVERTISEMENT [Close] Click Here
  17. Hier dans mon mail passè a jean-louis je faisais part de ma surprise de voir olivier de Kersauson prendre la décision de faire évoluer sa trajectoire dans une zone ou il ne fallait pas se trouver. Pour cela je vous invite a suivre sur le site de geronimo les vaccations et le périple d'olivier de la journée de vendredi et aujourd'hui. La journée de vendredi a étè un enfer et il en connaitra d'autres.Comme quoi méme aux fins fonds de l'hérault l'on peut donner des conseils a Olivier et encore plus aux routeurs. En météo méme l'amiral peut avoir des faiblesses passagéres que l'on comprend mieux quand on sait que les décisions se prennent par 10 ou 15 métres de creux et un vent de face, par contre ceux qui sont a terre et qui "essayent' de conseiller ces gens là ,eux ne devraient pas en avoir de faiblesses.Si vous voulez suivre la course méteorologique vous avez le site météo de nouvelle-zelande qui donne une bonne couverture de la situation dont je vous passe l'adresse www.bom.gov.au/weather/national/charts/ .Quand a l'adresse de geronimo www.trimaran-geronimo.com .La course et la traversée du pacifique sud ne sera pas de tout repos comme l'a étè l'océan indien, il semblerait que la course commence maintenant. A BIENTOT ET "bon surf" avec l'amiral et son équipe de cascadeurs.Salutations à vous tous
  18. Pour les amateurs de sensations fortes suivez bien l'euroulement qui se passe depuis quelques heures par 50 nord et 30 ouest. C'est peut-étre ce que certains cherchent , c'est a dire la formation d'une belle tempéte.A plus tard .
×
×
  • Create New...