Jump to content

Canicule à 28 degres?


Recommended Posts

Comment fait-il qu'on identfie une temperature de 28 degres comme canicule? Est-ce que je suis le seul qui pense que ça devrait être à partir de 30? Une temperature de 28 est trop commun dans le sud du quebec. En Nunavik peut-etre, mais pas ici... :ph34r:

Link to comment
Share on other sites

Je suis du meme avis que Christian, bien sur un 28 sans humidité n'est pas si pire, mais au Québec on a souvent de l'humidité qui crée de linconfort, je crois que 28 degré n'est pas trop bas, de plus dhabitude on natteint pas le 30 degrée tres souvent, le mois de Juin quon vien davoir a été exceptionnelle.

Link to comment
Share on other sites

J'ai l'air d'avoir perdu :ph34r:

 

Mais j'accepte vos arguments, peut-etre la canicule devrait etre calculé avec l'humdiex et non la simple temperature :mellow:

 

 

Oui je le sais que je suis compliqué, mais que voulez-vous, je suis en vacances, et je n'ai rien d'autre à faire.

Edited by shawn_strat
Link to comment
Share on other sites

Tu n'as pas perdu du tout. Je suis toujours ouvert aux commentaires, et je me suis moi-même posé cette même question quelquefois. Je te remercie d'avoir ouvert ce fil de discussions car cela a permis d'avoir l'avis des autres, ce que je n'avais pas demandé lors de la définition initiale des critères de MétéoAlerte pour le Québec.

 

:ph34r:

Link to comment
Share on other sites

Si on se réfère uniquement aux termes d'EC, il faudrait alors parler de canicule si la température excède 5 degrés la température normale, au moins 3 journées consécutives. Comme la normale est de 26 degrés en juillet à Montréal, il faudrait avoir 31 degrés pendant 3 jours consécutifs!! Or, une seule journée à 31 degrés se révèle inconfortable, même par temps assez sec.

 

Je crois qu'en plaçant la barre à 28 degrés, température à laquelle on commence à ressentir de l'inconfort, nous ne sommes pas hors norme. Et je crois que ce qui est important n'est pas le chiffre en soi mais les conséquences, sur nous, des conditions atmosphériques.

 

Je dirais même qu'il serait pertinent de mettre des observations quand l'humidex dépasse 35 degrés, même s'il ne fait que 26 (il faut alors un 80% d'humidité, et cela se produit à l'occasion).

 

D'autres avis?

Link to comment
Share on other sites

Il me semble qu'il faudrait baser le terme de canicule sur un niveau global de chaleur incluant l'humidex. 31 degrés sans humidité, c'est très confortable, mais 31 degrés avec un humidex de 43, c'est plus gênant!

 

Je ne sais pas ou on doit placer la barre, mais selon moi si la température avec humidex excède de 10 degrés la température normale pendant trois jours, je crois qu'on pourrait parler de canicule.

 

À Montréal, à partir de 36 degrés avec humidex pendant trois jours il serait question de canicule.

Link to comment
Share on other sites

La température normale n'a pas d'effet sur les risques associés à la chaleur, donc je crois qu'il ne faut pas tenir compte de cela pour l'expression canicule dans MétéoAlerte. Par exemple un 10C en plein hiver ne cause pas de problème associés à la chaleur sur le corps humain, même si cela peut être 15 degrés au-dessus de la normale.

 

Pour l'humidex, le problème est que celui-ci ne tient pas compte du vent, ni de l'insolation directe du soleil sur le corps humain, et n'est qu'un indice très approximatif. De plus, le même 28C à Dorval au-dessus d'une surface gazonnée à l'ombre n'est pas la même chose que lorsque vous marchez sur une surface asphaltée en ville exposé au soleil. Donc, il est autant difficile de se fier à un humidex qu'à la température mesurée dans les stations officielles. C'est pour cela que j'avais placé la barre à 28C en tenant compte des conditions générales au Québec lorsqu'il fait 28C (point de rosée et donc humidex). A partir de cette température, en général, il faut commencer à s'hydrater beaucoup plus, et à faire attention lorsqu'on pratique des sports à l'extérieur ou lorsque des personnes à risque (jeunes enfants et vieillards, etc.) pratiquent des activités extérieures ou sont à l'intérieur sans climatisation.

Link to comment
Share on other sites

À mon avis c'est peut-être le terme canicule employé dans MétéoAlerte qui ne cadre tout simplement pas....

 

Si par définition une canicule doit durer 3 jours, il ne faudrait pas employer ce terme si la température dépasse 28°C pour une journée seulement...

 

D'autres termes pourraient être utilisés comme chaleur accablante (ce qui cadrerait avec les avertissements de EC.

Link to comment
Share on other sites

J'avais réutilisé ce terme car c'est ce qui était utilisé à l'époque du site oragenet

sur lequel MétéoAlerte est basé.

 

http://web.archive.org/web/20010809041028/http://oragenet.org/REALTIME/situation-oragenet.gif

 

En France, le seuil est >=30C, utilisé initialement pour le Québec, et rajusté à 28C à cause de l'impact de l'humidité.

 

Pour les températures froides, j'ai déjà:

Dans la carte: Temps froid

Dans la situ texte: température très froide

faute d'équivalent du terme canicule pour le temps froid.

 

Je pourrais mettre, pour T>=28C:

Dans la carte: Temps chaud

Dans la situ texte: temps chaud

ou autre???

 

Aussi:

Canicule

qui montre que:

Entre coup de soleil et coup de chaleur, les risques sont nombreux pour tous ceux qui travailleront par plus de 30°C à l'ombre.

 

C'est pourquoi au Québec avec l'humidité j'avais placé le seuil à 28C...

 

Wikipedia: La canicule est une période de très forte chaleur durant l'été.

 

Autre définition:

En ces temps de températures tropicales, le mot canicule est utilisé à tout-va.

Mais que se cache t’il sous ce mot venu du latin « canicula » voulant dire petite chienne ?

Le Larousse donne comme définition : période très chaude de l’été.

En météorologie, on définit la canicule comme étant une période d’au moins 5 jours durant laquelle la température maximale atteint au moins 25 degrés chaque jour et excède la barre des 30 degrés au minimum à 3 reprises.

 

et un document complet sur les effets sur la santé

http://www.gereso.com/actualites/DossiersT...ailchaleur.html

 

 

Alors pas évident à mon avis de savoir ce qui est le mieux... :lol:

Link to comment
Share on other sites

J'aime bien le terme simple de "chaleur". "Chaleur accablante" est bien aussi, quoique 28 avec du temps, c'est chaud, mais confortable si l'air est sec.

 

On pourrait aussi y aller pour "température élevée", ce qui serait le corollaire de "température froide" pour l'hiver.

 

À propos de l'humidex et pour éclairer les gens, il représente une valeur d'inconfort et voici pourquoi.

 

On sait que l'évaporation de l'eau crée une perte de chaleur. Donc, le corps humain a une seule façon de se refroidir : la transpiration ou évaporation de l'eau par les pores de la peau.

 

Or, plus l'air qui entoure notre corps contient de vapeur d'eau, plus notre corps a de la difficulté à évaporer l'eau, puisque l'air a une capacité limitée de la contenir sous forme de vapeur. Conséquence, le corps a davantage de difficulté à se refroidir. Cette capacité plus limitée à transpirer fait que nous ressentons alors une chaleur accrue, qui est, en fait, une plus grande difficulté à perdre de la chaleur, d'ou l'inconfort ressenti. On traduit alors cet inconfort par un indice qui est l'humidex, qui tient compte de la capacité corporelle à transpirer pour nous refroidir compte tenu de la température et du taux d'humidité.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...