Jump to content

Beaux orages ce soir


Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

tandis que le débat fait rage entre nous tous et Dominique sur ces fameux géopotentiels, de beaux orages assez violents se sont abattus sur l'est de la France et en particulier vers la frontière franco-suisse.

 

Ces orages "post frontaux" étaient provoqués par une petite mais active dynamique d'altitude.

 

Demain, aprés le passage du front froid frontolysé, retours du soleil pour les prochains jours.

 

la situation reste alarmante concernant le cumuls des précipitations dans de nombreuses régions françaises mais aussi Pays européens. (Espagne et Portugal en particulier)

 

Amitiés à tous

 

Laurent Violet ;)

Link to comment
Share on other sites

la situation reste alarmante concernant le cumuls des précipitations dans de nombreuses régions françaises mais aussi Pays européens. (Espagne et Portugal en particulier)

 

Oui. Par exemple pour Bordeaux/Mérignac le cumul pluviométrique:

 

-du 1er janvier au 17 juillet 2005 le cumul atteint un niveau record depuis 1946 (257,2mm en 2005 ). Toutefois sur la période 1921/1940, il n' y a que deux années qui ont, pour le moment, ont été pires que 2005 tout particulièrement 1921 avec 253.8 mm et 1938 avec 250.7 mm. Le déficit est de l'ordre de 50%.

 

-du 1er mai au 17 juillet le cumul atteint 58 mm. Il n'y a pas de record mais ce cumul est l'un des plus faibles :

1934: 39,4 mm

1986: 56,5 mm

1922: 57,9 mm

2005: 58 mm (déficit de 67%)

1989: 81,6 mm

Edited by weather.bordeaux
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Laurent, bonjour tout le monde,

Merci pour tes belles cartes laurent. J'ai remarqué que tu aimes bien les couleurs, bcp de bleu et qq rouges... Je plaisante. Je ne suis pas au parfum avec cette carte. Je suppose que les parties de couleur (rouge, marron,violet...oh pardon!) sont les endroits les plus actifs. J'ai remarqué que dans les lieux calmes, la valeur est assez élevée et basse dans les coins actifs. En plus la couleur doit donner un autre paramètre et pour finir, étant donné la valeur du vent cela doit être pris dans une couche assez haute, peut être 300hPa (320K?).

Si quelqu'un pouvait me donner qq indications, juste les fourchettes max min et correspondances. C'est quand même un super forum où l'on apprend presque tous les jours, merci à toutes ces personnes.

yves

;)

Link to comment
Share on other sites

Yves, bonjour à toi !

 

Cette carte du GFS n'est pas une surface isobare mais une surface isentrope (iso-thêta 320 K - on considère qu'à ces altitudes l'atmosphère est quasi-sèche d'où le choix de ce paramètre à 100 % adiabatique , en effet les rapports de mélange y sont très bas, proche de 0 g/kg). Cette valeur de 320 K se situe grosso-modo juste sous la tropopause.

Les noyaux de couleur vive correspondent à des zones de bas géopotentiels, les zones de couleur bleue dominante correspondent à des zones de géopotentiels moyens et/ou élevés. Les vents indiqués sont les vents pris sur cette surface isentrope. On aurait pu choisir (aussi) comme support une surface iso 1.5 PVU qui permet également de discerner les zones où le tourbillon de haute tropo s'étire donc croît.

 

Dominique ;)

Link to comment
Share on other sites

Salut cher Yves,

 

Pour faire simple, comme l'explique Dominique, que je salue au passage, le champ de vent sur cette carte suit en gros une surface fictive déformée donc pas plane. Cette surface comporte des creux (couleurs vives et des bosses couleurs plutôt bleu) sur une température fictivedont le taux d'humidité est effectivement trés bas. Ton champ de vent suit cette surface. Donc, en couleur vive, tu auras une zone fortement dynamique, avec une tropo dynamique abaissée, ton vent se situera sur cette surface abaissée et inversement pour les zones bleu . Tu peux associé cette carte avec le canal vapeur de météosat, où tu peux voir également tes zones dynamiques, tes tourbillons quelquefois trés visibles, les zones noires correspondant bien souvent à des zones "seches" (même si le terme n'est pas toujours exact) avec des mouvements dynamiques subsidents et des zones plus blanches correspondant à de la vapeur d'eau, donc des zones dynamiques faiblement ou plus fortements ascendantes.

 

Un point important, tu peux avoir une zone sombre (donc fortement dynamique avec l'apparition de cellules convectives en son sein). C'est le mouvement subsident qui fait remonter "l'humidité de basse couche et provoque ainsi une instabilisation de la masse d'air. ( attention cette phrase est trés imagée)

Je suis sans doute trés imparfait dans mes propos, car pas dynamicien mais plus fidèle à la théorie (que l'on m'a enseigné) des masse d'air. D'où sans doute un certain nombre d'erreurs et d'imprecisions dans mes explications. Que les dynamitiens me pardonnent et restent tolérants. ;)

 

Je te joins deux autres cartes aussi importantes , la première qui donne sur une surface plane à une altitude donnée (300 hpa soit en gros 9000m) tes champs de vents mais aussi les zones convergentes et divergentes ( à cette même altitude) et une autre sur une coupe verticale ou tu retrouves tes convergences et divergences à différents niveaux couleur rouge ou bleu accompagnées de valeurs ainsi que tes noyaux subsidence/ascendance en HPa.

 

Salut à toi

 

Laurent Violet :huh:

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

Pas grave, Laurent, pour ton "loupé" dans la diffusion de tes cartes à 300 hPa !

 

Au fait, il est préférable de parler de déstabilisation de la masse d'air que d' "instabilisation" de la masse d'air.

 

Le mot "instabilisation" n'est pas encore dans le Larousse ! ^_^

 

Bravo pour ton explication sur les déclenchements convectifs dans les zones de subsidence. Peu de météos (que je fréquente) ont du mal à comprendre ce processus, et pourtant il est à l'origine (parfois) d'orages très violents, porteurs de gros grêlons et de courant densité (quand la répartition verticale du champ de vents s'y prête, bien sûr) !!!

 

Dominique ;)

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Dominique et Laurent,

Merci à vous deux pour vos explications, cela est plus clair maintenant et je vais étudier cela de près dans les livres de MF. Encore une marche de plus dans la connaissance mais le sommet est loin.

yves

;)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

mes cartes ont fonctionné ce matin. Youpi ça marche.

 

Comme quoi, il faut être parfois un peu tétu!

^_^

 

Les cartes que je vous ai jointes ce matin correspondent avec le déplacement des gros orages qui se sont abattus sur la Suisse d'une manière générale. On pourra y observer le bipôle ascendance-subsidence. Je n'ai pas eu le temps de calculer l'indice du fawbuch-miller, mais je pense que le résultat aurait été assez intéressant. Compte tenu du gros potentiel grêligène de ces orages. Pour cela , il aurait fallut un RS sur zone un peu avant le déclenchement du phénomêne.

 

Pour info, un courant de densité est provoqué (quand effectivement les vents sont de la partie) par la chute des lames d'eau. Plus la chute sera rapide (grêle par exemple) plus le courant de densité sera important. Et c'est lui qui provoque souvent les fronts de rafales parfois accompagnés de rouleaux d'Arcus (quand il y a beaucoup d'humidité en trés basses couches). Un front de rafale pourrait être comparé à une tornade mais horizontale et non verticale. Plus votre Arcus sera déchiqueté à sa base, plus votre front de rafale sera virulent. C'est peut être ce qui s'est passé sur le lac Léman; où (mais cela n'engage que moi) la température basse du lac 21.2°c aurait interrompu momentanément les ascendances maintenues par le relief environnant ,(accentuation du bipôle subsidence eau du lac, ascendance relief alpin au sud et du Jura au nord), la grêle devenant plus lourde plus maintenue en suspension serait descendue, entrainant en même temps ce courant, provoquant les dégats que l'on connait. Mais je le répète, cette analyse n'engage que moi!

Allez bonne journée.

 

Laurent Violet ;)

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas eu le temps de calculer l'indice du fawbuch-miller, mais je pense que le résultat aurait été assez intéressant.
justement comment le calcule-t-on cet indice ( impossible de trouver le moindre lien sur Google :( ) ?

 

A Sion ( Valais, suisse ) , il n'y a pas eu de dégats malgré les fortes précipitations 12 mm ( ce qui est beaucoup pour le coin lors d'orage ) et les rafales de vent plutot modérées ( pas plus de 60 km / h ) malgré un bon effet venturi : la cause venant très certainement d'une mauvaise ascendance générée par la température basse du Rhone par rapport à la masse d'air chaude arrivant dessus .

Par contre, gros impact de foudre dans la vallée .

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Laurent, bonjour à tous,

Merci pour tes cartes, ce qui est amusant c'est que ce matin, j'ai regardé le forum et il n'y avait pas tes cartes ainsi que ton analyse des orages sur le Léman, bizarre! Pb d'Internet?

Sinon, même si je ne décode pas toutes les infos, surtout en vertical, je te l'avais dit une fois, mais on peut quand même voir que cela bouge bcp dans ce coin, vers les "10E". On peut remarquer, entre autres, des vitesses verticales assez exceptionnelles. Il y a des noyaux d'ascendance assez forts -90 (en bleu) vers 900hPa ainsi que des noyaux de subsidence (+)50 en rouge vers 700hPa. Ces derniers traduisent une dynamique de flux froid et induisent un air froid en réaction au soulèvement de l'air chaud. On a également une courbure de la ligne de valeur 0, au milieu de ces deux valeurs. Elle est convexe vers la subsidence et semble indiquer un forçage du flux froid subsident sur le flux chaud, d'où un développement actif. On a aussi une perte de pression de -46hPa/h à cet endroit et à cette altitude.

Ce qui me trouble un peu sur cette carte, ce sont les noyaux subs/ascend jusqu'à 200hPa. Pour les flèches, associèes avec les pertes ou augmentaions de Hpa en hautes altitudes, elles semblent indiquer les subsidences et ascendances (convergence/divergence) à ces hautes altitudes. Voilà, voilà, j'espère ne pas me tromper. EN tout cas cela devait être terrible en Suisse.

yves :(

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous !

 

Effectivement, ces orages sur le Léman ont été particulièrement corsés - ouah, le jeu de mots ^_^ - (une station auto suisse a même relevé plus de 160 km/h en rafales et je ne parle pas des tombereaux de grêlons qui se sont abattus dans ces villages du canton de Vaud).

 

Pour les cartes (en couleur) de Laurent Violet-Rouge-Vert-Jaune-Orange ( ^_^ ), méfions-nous avant d'en tirer des conclusions hâtives quant à leurs interprétations.

 

Il faut savoir que (selon les modèles et la taille de leurs grilles) le "bruit" généré par le relief du modèle supplante la réalité. C'est particulièrement vrai sur les champs de vitesse verticale, qu'elles soient prises à 700, 600, 500 et dans une moindre mesure à 200 hPa.

 

Pour éviter de tomber dans le panneau et de ne pas tomber dans le catastrophisme interprétationnel à la vue de champs identiques sur une zone au relief marqué, je vous suggère de prendre une version de modèle à points de grille tous les 1°5 de latitude (soit un point de grille tous les 100 km environ). Vous verrez que l'information fournie avec ce choix de grille pour ce type de paramètre est suffisant pour annoncer des orages du type qui se sont abattus de part et d'autre du lac de Genève.

 

De la même façon, n'essayez pas de prévoir avec une précision trop poussée les endroits exacts où les Cb se développeront. La technique n'est pas encore au point, les modèles méso-nh ne sont pas encore très bons pour prévoir ce genre de phénomènes avec une grande précision tant géograhique que temporelle.

 

Ce que l'on sait faire, par exemple sur un massif comme les Alpes françaises, en cas de prévisions d'orages, c'est de dire s'ils seront puissants ou faibles, isolés ou généralisés. Par contre, on ne sait pas encore prévoir, disons 12 à 24 heures à l'avance, quelle vallée en particulier sera touchée ou quel massif plutôt qu'un autre.

 

Voilà, sur ce je vous souhaite une bonne nuit à tous et surtout faîtes de beaux rêves.... en couleur (comme les cartes de l'ami Laurent). ;)

 

Dominique :(

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

bonjour cher Dominique.

 

(pour Cyril, le fawbuch se calcule à partir d'un RS par exemple celui de 12 heures du jour de l'orage par exemple)

 

Concernant ces cartes, qui sont effectivement trés imparfaites, ne donnent pas une vision totalement réaliste c'est exact, il ne faut pas les interpreter comme tel mais plutot s'en servir comme support, Christian et Dominique ont totalement raison,pour voir ce qui se passait dans cet orage, il y aurait fallut lancer un RS dans la cellule, si celui ci résiste! et une coupe radar mais verticale pour voir les noyaux de précipitations. Néanmoins (nous retournons à nos cartes trés générales), elles peuvent renseigner sur l'état global de l'atmosphère à un instant T. (donner une bonne vision des choses)

 

Concernant les cartes verticales, il y en à 5, une concernant le champ de température, celle ensuite diffusée sur ce forum, une concernant le champ d'humidité, (celle ci peut être souvent utile pour prévoir, associée au champ de vent au sol, et au champ de noyaux d'ascendance /subsidence, des formations brumeuses (exemples des entrées maritimes depuis le 15 juillet jusqu'au dimanche 17 juillet sur le littoral landais, je vous en avais parlé la semaine dernière), une concernant la hauteur des nuages avec les T° potentielles (que je trouve pas assez réaliste quelquefois), et enfin la dernière qui donne les advections horizontales et le tourbillon absolu.

 

Concernant celle citée en exemple, il est évident qu'elle ne permet pas de prévoir que tel ou tel orage se développera sur telle zone, en revanche (et c'est une constatation), elle renseigne assez bien souvent sur le potentiel que pourrait avoir un orage si celui si se développe sur une zone voisine ou la zone en question.

 

Concernant ensuite la prévision des orages à cours terme, seul ensuite Météosat (dans les 3 canaux, important) IR colorisé, visible (de jour) et vapeur, associé au réseau des radars permettent de repérer d'interpréter et de prévoir à cours terme tel ou tel déplacement et éventuellement si ce phénomène risque de s'accentuer ou non. Je pourrais citer en exemple l'orage de Bordeaux du 27 juin. (sommets outrepassants, rotation cyclonique des précipitations visible dès 17 h00 sur l'océan, plusieurs cellules s'étaient développées vers 16 h00 à l'ouest de la Navarre et sous le vent des Mont Cantabriques).

 

 

 

Bonne journée

 

Laurent Violet :(

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

Tu parles comme les québecois Laurent en parlant de Cb à sommets "outrepassants". C'est bizarre, en France, on parlerait plutôt comme les anglo-saxons (qui sont à l'origine du terme) en parlant d' "overshooting".

Ces Cb à overshooting traduisent effectivement de puissants courants ascendants qui viennent percuter la tropopause et générer dans la basse stratosphère des débordements convectifs malgré un environnement hyper-stable statiquement parlant.

C'est avec des tropo élevés que l'on observe généralement ce genre de phénomènes, donc généralement en été dans des masses d'air chaud qui se retrouvent brutalement soulevées par des advections dynamiques latérales sous-jacentes d'air stratosphérique. Ces puissants Cb traduisent une forte activité électrique, sont souvent grêligènes et accompagnés de puissants mouvements verticaux.

 

En attendant, profitons du grand bleu sur le Grand Sud ! ^_^

 

Dominique :(

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Merci pour le lien Laurent Violet ; j'adore la géométrie en effet :P

 

Par contre

Concernant les cartes verticales, il y en à 5, une concernant le champ de température, celle ensuite diffusée sur ce forum, une concernant le champ d'humidité, (celle ci peut être souvent utile pour prévoir, associée au champ de vent au sol, et au champ de noyaux d'ascendance /subsidence, des formations brumeuses (exemples des entrées maritimes depuis le 15 juillet jusqu'au dimanche 17 juillet sur le littoral landais, je vous en avais parlé la semaine dernière), une concernant la hauteur des nuages avec les T° potentielles (que je trouve pas assez réaliste quelquefois), et enfin la dernière qui donne les advections horizontales et le tourbillon absolu.

Les cartes présentes sur le forum proviennent uniquement du modele GFS mais est-ce que vous avez votre propre modele qui couvre un coin particulier comme la Gironde ?

 

Concernant la prévision du tourbillon absolue, je la trouve plutot compliquée : il faut mesurer la résultante des forces de pression en chaque point d'un systeme, la pression atmosphérique au sein du fluide présent dans ce systeme, la vitesse de l'écoulement du fluide, prendre en compte le parametre de Coriolis et surtout avoir une bonne prévision du courant jet et du tourbillon relatif !

Quel crédit faut-il apporter à ces cartes ?

 

Sinon, je ne suis pas d'accord sur le fait qu'il soit difficile de prévoir la convection à 12h d'échéance ; regardez les cartes d'aéronautiques comme celle ci http://aviation.weathersa.co.za/sigweu00.gif qui donnent souvent de très bons résultats ( il y a intéret sinon je ne donne pas cher de la vie des pilotes :( ) .

Link to comment
Share on other sites

Cyril,

 

On parlait de la prévision des orages au-dessus des massifs montagneux, exercice plus périlleux qu'en zone de plaine où la modélisation de l'atmosphère est plus réaliste.

 

Le relief du modèle est souvent très grossier, même dans les modèles les plus fins. Donc, il est impossible de prévoir 12 à 24 heures à l'avance la position d'une cellule convective en milieu accidenté, sachant que la durée de vie des plus coriaces de ces cellules n'excède pas les 1 à 2h30.

 

Et même en zone de plaines, on s'aperçoit très souvent qu'après coup les orages ne se sont pas produits là où on les attendait !

 

Et même en prévision aéronautique, tout n'est pas si parfait que cela, surtout en situation instable, les pilotes le savent bien d'ailleurs !

 

A+

 

Dominique ;)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...