Jump to content

Semaine 4 ... avec un air de Sibérie ?


Piloutop

Recommended Posts

Bonjour,

 

Sans doute un peu "racoleur" comme titre, mais force est de constater qu'une arrivée de Froid (plus ou moins sévère) entre dans le domaine du possible à présent.

Les derniers modèles, en particulier GFS 6Z et ECMWF commencent à dessiner des situations propices à un vrai changement de temps avec refroidissement (modéré à important) à la clé ...

A 9 - 10 jours de l'échéance, certes tout est encore fragile de ce point de vue là ... mais le potentiel est là et les bons mécanismes sont parfois vus ... en particulier cette belle remontée des Hauts géopotentiels sur l'Atlantique ...

Les réserves de froid existent, on sait tous ou elles se situent actuellement ... Merci Jean Louis pour ces cartes.

Reste à ce que l'AR se positionne idéalement et que ça creuse bien en Méditérrannée ... je tiens à dire que ce ne sont pas des "si", mais on voit déjà bien les prémices de tout ça ... prendre forme petit à petit.

Aussi, je prends le risque d'ouvrir ce Topic !

La Météo c'est avant tout une prise de risque !

Le diagramme ENS GFS de 06Z a bien réorienté les courbes vers le bas ...

 

 

 

A suivre ... :( :P

Piloutop

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 66
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Bonjour à tous,

 

Effectivement, il est très difficile de se pronostiquer en se moment.

 

Néanmoins un scénario principal en ressort ( d'après les ensemblistes), à savoir le maintien des conditions anticycloniques dans un flux (sans doute) de secteur est à nord-est. Si cet air sec se confirmait pour la semaine prochaine, et en absence d'humidité au sol favorisant les inversions humides (brouillards), alors par rayonnement, on pourrait envisager de bonnes gelées matinales sans doute modérées suivies d'une hausse des températures plus ou moins élevées, 6 à 10°c en plus par rapport aux minimales (en fonction des valeurs des minimales: ex -6 le matin, on pourrait espérer un +4°c l'après-midi). Mais bien évidemment, tout ceci reste qu'une hypothèse basée sur un air sec et non humide.

 

Maintenant attendons et "wait and see"pour les réglages plus fins!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Vous avez tout dit ou presque.

 

Si l'on considère l'analyse Européenne de ce matin 06HTU, la situation a quand même changé depuis une semaine.

 

Nous restons dans le domaine pré-hivernal.

Les HP s'étirent maintenant de l'Océan au nord Sibérien de 1025 à 1050 hPa mais elles restent fragiles à l'ouest du 20ème méridien est.

 

Notre "étendue bleue" (au moins - 22°) s'est stabilisée.

 

La GF est bien descendu aux environs de la mer Noire en générant beaucoup de neige et de vent au contact de l'air froid.

 

Plus haut en latitude l'affrontement air froid air doux matérialise des gradients trés marqués en génèrant d'importantes cyclogenèses (menaçant tempête) en mer du Nord et en ouest Scandinavie.

 

On devine la diificulté de ces systèmes perturbés à pénétrer ce massif d'air glacé dans toute la troposphère.

 

Seule l'Europe de l'ouest et du sud ouest maintient ses températures au positif mais on pressent déjà l'influence de cet axe anticyclonique (voir le "filet" jaune clair de l'air nord est au Portugal avec les symboles de brouillards...).

 

Soyons effectivement prudent pour la suite, même pour la moyenne échéance.

D'autres bas géopotentiels s'apprêtent à "descendre en GF" encore jusqu'à lundi.

 

Nous repartirions de + belle en flux d'est sec et froid à l'arrière...

Mais cette configuration, si elle semble se confirmer, restera exposée au flux de sud latent aux porte ouest de l'Europe...

 

Ce matin le CEP nous livre encore l'ensemblisme de son cluster 1 jusqu'au 27 janvier.

 

Jour aprés jour, les 50 + 1 cartes vignettes nous placent en flux d'est de manière assez stable en donnant moins de poids aux tentatives de sud.

L'ensemblisme du CEP lâchant quelques GF toujours vers le sud est entretenant le flux au quadrant nord est mais en limitant la baisse des températures.

 

Plus que jamais à suivre...

 

http://img35.imageshack.us/img35/6659/euisottppww6vg.gif

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous et à toutes.

Pour mon premier message je vous propose une analyse que je mets à jour tous les jours.

 

Analyse prévisionnelle synoptique du 20/01/2006 (début de l'analyse 19h20 UTC) par Jérémy Gaultier alias snowman49

 

N'oubliez pas que pour visualiser les images en taille normale, il vous faut cliquer sur les images en forme de petites vignettes

 

 

Mais avant de commencer cette analyse, expliquons un peu les données que nous allons utiliser.

 

Les différents outils :

 

ENS 1°, qui donne en recoupage ENS MOY

ENS 2° qui va jusqu'à 16 jours.

Les 10 sorties (5 négatives et 5 positives) de ENS 1° et ENS 2° pour différentes échéances.

Nous allons aussi utiliser ENS RS qui est une coupe verticale de l'atmosphère à un point précis, ENS RS est alimenté grâce aux données de ENS 1°.

Les données sont disponibles sur internet sous le format *grib (binaire compréssé). C'est le format type des données météorologiques.

Maintenant que nous avons expliquer les outils, nous allons tâcher de voir la démarche prévisionnelle.

 

 

Démarche prévisionnelle :

 

Tout d'abord nous allons regarder la situation synoptique vue par ENS dans

j+5, pour se faire nous utiliserons les 10 sorties ENS 1°.

Dans cette phase nous allons comparer le run de 00h et celui de 06h pour tâcher de dénoter les différences ou les ressemblances.

Nous choisirons le scénario qui ressort le plus et nous étudierons ce scénario en essayant d'apporter une prévision pour la région Parisienne (78/91/77/95 et Paris) et région Pays de Loire.

Dans cette phase prévisionnelle plus précise nous utiliserons ENS MOY, ENS RS et le graphique ENS de 00h.

Ces outils nous permettrons d'apporter la prévision la meilleure possible.

Après cette prévision à but plus régional que synoptique, nous allons nous intéresser à la tendance après j+10.Dans cette partie nous comparerons les 10 sorties d'ENS 00h et d'ENS

06h.Ceci nous permettra de cerner la (grande tendance synoptique) qui se dégage.

Pour donner un ordre de grandeur aux températures nous utiliseront le diagramme ENS2°.

Maintenant que tout est expliquer nous allons pouvoir débuter cette analyse.

 

 

Analyse régionale (Parisienne et Pays de Loire) prévisionnelle et synoptique Européenne à j+5

 

Regardons tout d'abord les 10 scénarios de ENS 00h pour le 25/01/2006 à 00h UTC

 

http://img57.imageshack.us/img57/487/26on.th.png

 

Nous voyons un scénario dominant avec de hauts géopotentiels allant jusqu'en Islande, à l'Est de cette remontée de hauts géopotentiels une dépresion secondaire glisse en direction de l'Europe Centrale.

Notre scénario pour ce run est donc un anticyclone allant de l'Islande à la Méditerranée.

Regardons le run de 06h pour valider ce scénario.

 

http://img217.imageshack.us/img217/8112/22vy.th.png

 

Nous voyons le même scénario, ce sera donc notre scénario.

Notre scénario est un anticyclone accompagné de géopotentiels s'étirant de l'Islande à la Méditerrané, une dépression secondaire arrive par le flanc Est de cette remontée.

Au sol le temps devrait êtrecalme et assez frais avec des brouillards le matin.

Voici donc notre prévision grossière pour cette tendance synoptique.

Voyons maintenant les conséquences à une maille plus fine.

 

 

 

Commencons par les conséquences pour la zone régionale Pays de Loire (44/35/49/53/72).

 

Regardons tout d'abord le diagramme ENS 1° pour un endroit situer entre le 44/35/49/53.

C'est à dire au centre des Pays de Loire.

 

http://img230.imageshack.us/img230/9342/20tc.th.png

 

Nous voyons pour le 25 des températures de l'ordre de 5/6°C pour les maximales avec de petites gelées.

Regardons maintenant GFS 0.5° run du 20/01/2006 00h pour le même endroit.

 

 

http://img296.imageshack.us/img296/9603/29hx.th.png

 

Nous voyons pour le 25 des températures de l'ordre de 6/7°C pour les maximales avec des températures minimales de 0/1°C.

 

 

Prévision pour la région Pays de Loire pour le 25/01/2006

 

Temps : Brouillards le matin, soleil l'après midi.

Températures minimales : De -1 à 1°C

Températures maximales : De 5 à 7°C

Vent : De Sud-Est à Sud

Indice de Fiabilité : 9/10 pour le temps et 6/10 pour les températures

 

 

Voyons maintenant les conséquences pour la zone régionale Parisienne (78/91/77/95 et Paris).

 

Regardons tout d'abord le diagramme ENS 1° aux environs de Paris.

 

http://img472.imageshack.us/img472/1339/24oe.th.png

 

Nous voyons pour le 25 des températures de l'ordre de 5/6°C pour les maximales avec de petites gelées.

Regardons maintenant GFS 0.5° run du 20/01/2006 00h pour le même endroit.

 

http://img472.imageshack.us/img472/4654/29de.th.png

 

Nous voyons pour le 25 des températures de l'ordre de 4/5°C pour les maximales avec de petites gelées.

 

 

Regardons tout de même ENS MOY run du 20/01/2006

 

http://img475.imageshack.us/img475/300/26qd.th.png

 

On note une parfaite équivalence avec ENS 1° et GFS 0.5°

Ce qui donne de la fiabilité à ces 2 runs pour cette date.

 

 

Prévision pour la région Parisienne (78/91/77/95 et Paris) pour le 25/01/2006

 

Temps : Brouillards le matin, soleil l'après midi.

Températures minimales : De -2 à 0°C

Températures maximales : De 4 à 6°C

Vent : De Sud-Est à Sud

Indice de Fiabilité : 9/10 pour le temps et 6/10 pour les températures

 

Nos prévisions régionales sont désormais éffectuées, passons à la suite.

 

Tendance synoptique à j+10

 

Regardons tout d'abord les 10 sorties de ENS 2° pour le 30/01/2006 à 00h UTC

 

http://img66.imageshack.us/img66/5631/21uf.th.png

 

On note un scénario dominant voyons un anticyclone entre l'Islande et la Norvège, il y a 5 sorties qui vont pour ce scénario.

On remarque surtout que pour ce run il n'y a pas de grand scénario dominant.

Nous allons regarder le run de 06h pour voir si un scénario ressort franchement.

 

http://img76.imageshack.us/img76/6379/29rw.th.png

 

On voit sur ce run un scénario bien dominant, ce scénario voit des hautes pressions accompagnés de hauts géopotentiels allant du Groenland au sud de la Grande Bretagne, un système dépression serait présent entre l'Espagne et l'Italie.

Nous allons donc choisir ce scénario car c'est lui qui ressort le plus.

Notre scénario sera donc le suivant :

Un anticyclone accompagné de hauts geopotentiels serait présent du Groenland au sud de la Grande Bretagne, un système dépressionaire serait présent entre l'Espagne et l'Italie.

De l'air très froid déboulerait donc sur la France par le Nord-Est, sur le Sud du pays des précipitations seraient à craindre.

 

 

Nous allons voir grâce à différents graphiques les conséquences de ce scénario sur les températures à 1500m pour la période du 30/01/2006 au 02/02/2006 pour la région Parisienne.

L'échéance étant encore très lointaine, je vous pris de prendre cette démarche comme un essaie.

Aucune crédibilité ne peut lui être apporter.

 

Tout d'abord regardons les températures à 850hpa en croisant le run de ENS 00h avec celui de 06h.

 

http://img76.imageshack.us/img76/6269/29ld.th.png

 

Nous remarquons une courbe moyenne de l'ordre -7° à -6°C du 29 au 01 en hausse le 02.

Regardons le run de 06h maintenant

 

http://img76.imageshack.us/my.php?image=22bp.png

 

Nous remarquons une courbe moyenne de l'ordre -10° à -6°C du 29 au 03 en hausse le 04.

 

Notre prévision des températures à 850hpa pour cette période sera donc de -7° à -9°C avec une possible plus grosse chute.

 

Voici donc notre synthèse prévisionnelle :

:!: :!: Un épisode hivernal intense est prévisible pour le Nord de la France à partir du 27/28, les prévisions de températures à 850hpa sont à la baisse d'analyse en analyse.

Le sud lui est sous le risque d'épisodes neigeux.

 

 

L'indice de fiabilité de cette tendance est de 70%.

 

 

Pourquoi cette analyse tous les jours ?

Cette analyse a pour but tout d'abord d'apporter une méthode de prévision avec des moyens prévisionnels (ne se basant sur ENS/GFS).

Cette méthode de prévision a été crée dans le but d'apporter la meilleure fiabilité possible et ce à une échéance la plus lointaine possible.

Le recoupage de différents runs étant la meilleur manière de procéder selon moi.

On peut reprocher à cette analyse de ne prendre qu'un modèle en compte mais les résultats sont là et c'est ca qui importe.

 

J'espère que cette analyse vous a plu, laissez ici vos commentaires ou impréssions ou même questions.

Amicalement à vous.

 

Jeremy Gaultier

 

Dorénavant je posterais préferentiellement les analyses sur ce forum au lieu de celui d'Infoclimat (le chaos qui règne sur ce forum à l'heure de la sortie de GFS est dingue !)

Bien amicalement à vous ;)

Edited by Jeremy Gaultier
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

Merci Snowman pour ce travail toujours respectable.

Une analyse de prévision n'est jamais simple.

 

Dans la présentation peut-être pourais-tu afficher les cartes dans leur tailles réelles un peu redimensionnées

Ensuite Imageshack permet cet affichage direct sans être obliger de cliquer sur le document à chaque fois.

Cela permet de lire le texte en suivant directement la carte.

 

Mais bon, fais comme tu le sent, ce sera toujours bien... ;)

 

Attention ce soir. Le général hiver masse ses troupes sur les frontières Européennes de l'est.

Le "cliquetis" des armes est perceptible...

 

Notre vague bleue est maintenant impressionnante !

 

On dirait même que mon infatigable grenouille accentue sa course vers l'ouest non ? :!:

 

Ci dessous une traduction de la moyenne échéance du Met Office qui a été actualisée cet aprés midi:

 

Evolution du temps au Royaume Uni du mercredi 25 janvier au vendredi 3 février 2006

 

Les vents dest se développeront rapidement au début de cette période pendant laquelle les hautes pressions prendront le contrôle par le nord du Royaume Uni.

Quantité de secteurs seront concernés par le froid de manière notable avec de nombreuses gelées prévues.

On envisage également des brouillards givrants parfois tenaces toute la journée.

Il y aura menace de neige en parties orientales du Royaume Uni.

Après que les températures soient rapidement passées sous la normale au cours de cette période, quelques journées très froides sont envisagées.

La probabilité du retour à un temps plus doux semble assez basse à ce stade de prévision.

 

On ne peut plus hivernal comme bulletin qui s'appui probablement (tant il coincide ) avec les 50 + 1 membres ensemblistes du CEP réactualisé ce endredi à 12H00. Mais vous pouvez consulter le déterminisme CEP qui suit d'assez prés.

 

A compter du milieu de semaine prochaine les cartes vignettes deviennent trés hivernales et les prédictions de caesar 13, que je remercie également, pourraient se réaliser.

 

A suivre

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Jean Louis,

Il y a 2 problèmes pour l'affichage direct des cartes et graphiques.

Le premier vient leur largeur (pour les 10 sorties ENS 2580px de largeur !!)

Le second vient de leur nombre.

J'essaye au maximum de clarifier la présentation en faisant des résumés pour chaque rubrique, ceci permettant à la personne non désireuse de connaître le raisonnement menant à cette prévision d'avoir les informations directement.

Ce bulletin d'analyse sera en constante évolution suivant vos remarques et les nouveautés prévisionnelles.

Bien amicalement à vous et bonne soirée.

;)

Jeremy

Edited by Jeremy Gaultier
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Sans se préciser, la menace hivernale reste toutefois d'actualité en grignotant peu à peu le seuil Européen.

 

La GF détachée vers la Mer noire est en comblement; qu'à cela ne tienne, une autre va la remplacer trés rapidement (en ce moment).

 

Le détachement vers le sud est des bas géopotentiels en GF coupe chaque fois temporairement les hautes pressions de surface.

 

Celles ci semblent se reconstituer rapidement dès ce samedi soir depuis la profonde Sibérie !

 

Le flux continental d'est nord est devrait alors s'installer juqu'à mardi avant rotation au sud est.

 

A priori nouvelle GF ( la dernière ? ) en détachement par la suite (milieu de semaine) et plus vers le bassin Méditerranéen cette fois-ci.

 

Aprés ? C'est la grande question. Dans le cas ou la colossale masse d'air froid se maintiendrait, on imagine ce que cela pourrait donner ...

 

Prudence à partir de cette échéance d'autant que cetains déterministes ne sont pas d'accord (même l'ensemblisme GFS).

 

A suivre de trés prés...

Link to comment
Share on other sites

Juste pour rajouter le dernier flash de Météoconsult bien que ce genre d'officine météo payante ne soit pas ma tasse de thé... ;)

Il n'empêche que l'on peut être assez d'accord avec leur scénario qui paraît

le plus plausible pour l'instant.

 

Une vague de froid en perspective sur la France

 

Une vague de froid historique sur l'Europe de l'Est qui se profile à partir de la semaine prochaine jusqu'en France...

 

Depuis plusieurs jours nous vous donnons des informations sur l'évolution de la vague de froid qui sévit en Russie et en Europe de l'Est depuis le mois de Décembre : les plaines moscovites, les parages de l'Oural jusqu'aux confins de l'Ukraine connaissent leur hiver le plus froid depuis 20 ans. Ce Samedi matin, les températures sur ces régions étaient souvent comprises entre -35°C et -20°C.

 

Le responsable est l'anticyclone dit de Sibérie. Pourtant coutumier de ces contrées, mais qui connaît cette année une persistance et une puissance exceptionnelle ; l'une des explications à apporter est justement la faiblesse des vents dominants d'Ouest océaniques, dont même la France est restée plutôt à l'écart depuis le mois de Novembre...Donc, sans apport d'air doux, c'est l'air froid qui s'accumule sur le continent...et qui va finir par s'écouler vers l'Europe de l'Ouest ! Sans pouvoir encore quantifier l'intensité et la durée du froid, voici d'ores et déjà le scénario météo qui semble le plus probable pour la France pour les prévisionnistes de METEO CONSULT :

 

Dans un premier temps, de Lundi à Mercredi prochain, l'anticyclone sibérien va s'étendre jusqu'à l'Europe de l'Ouest. Il devrait nous apporter de l'air de plus en plus froid mais sec. Les nuits s'annoncent donc étoilées ce qui sera d'autant plus favorable à la chute des températures. Les gelées matinales seront quasi-généralisées le plus souvent comprises entre -2°C et -8°C en plaine et entre -10°C et -15°C en montagne. Ce scénario pour cette période de Lundi à Mercredi semble assez fiable.

 

Dans un deuxième temps, à partir de Jeudi prochain, une dépression scandinave devrait se décaler vers la France en perdant de son activité mais l'humidité qu'elle va engendrer devrait donc apporter des chutes de neige essentiellement sur la moitié Nord de notre pays. Ces chutes de neige sont prévues pour Vendredi, Samedi et Dimanche. En altitude, c'est de l'air de plus en plus froid qui nous arrive, ainsi, les températures devraient rester négatives toute la journée sur un grand quart Nord-Est en fin de semaine.

 

Cette situation météorologique sera donc à surveiller de très près car les chutes de neige attendues pourront être localement importantes jusqu'en plaine. Toutefois, à cette échéance, difficile d'être précis mais retenez donc qu'après un froid sec prévu pour la première partie de semaine, on se dirigerait vers une fin de semaine toujours aussi froide mais également accompagnée de chutes de neige.

 

A suivre...

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

on va dire que ça commence à sentir bon tout ça, mais je préfère encore attendre quelques jours avant d'établir une certitude sur ces prévisions. Notons au passage que MF semble se mouiller, car certains bulletins départementaux du Sud-Ouest parlent déja de froid relativement fort et même de neige pour certains, jusqu'en plaine. En ce qui me concerne, cette hypothèse me parait très plausible, mais seulement si les modèles restent figées jusqu'à samedi! Ce qui est bien évidemment très peu probable, et c'est d'ailleurs ça qui fait le côté passionnant et intriguant de la météorologie. <_<

Je ne vous cache cependant pas que je suis assez optimiste pour ce coup. Wait and see, et n'oubliez pas: Qui vivra verra...

Cordialement, Enzo.

PS: Je vais surement partir à La mongie le week-end prochain, j'ai intêret à ne pas oublier mon écharpe et mon bonnet!! -_-

Edited by enzo82
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

je vois que le débat fait rage concernant la future vague de froid. ;)

 

Je dois bien vous avouer que je ne suis pas aussi optimiste que vous concernant cet épisode. ;)

 

Si les prévisions semblent maintenant validées concernant lundi, mardi, et mercredi, ne partons pas comme certain de mes confrères dans le sensationnel et restons crédible! -_-

 

Des gelées matinales de -3 à -5°c localement plus sur des sols trés radiatifs, en janvier rien de bien exceptionnel, c'est normal, les jours sont courts, donc le rayonnement tellurique fait le reste (en absence bien entendu de vent)! Des températures négatives toute la journée sur l'est de la France (connaissant cette région pour y avoir vécu quelques années sur le secteur de Montbéliard), là non plus rien de bien exceptionnel. d'ailleurs, les anciens me rapportaient qu'il y a un demi siècle, il était rare d'y avoir le dégel en janvier et février avec la présence de neige quasi permanente de fin décembre à fin février. seulement, l'homme a une mémoire météorologique très courte trop courte, et nous avons connu jusqu'à maintenant des hivers (quand même ) plus chaud globalement que la moyenne! ;)

 

Je suis beaucoup plus septique concernant la neige sur le sud-ouest comme lu plus haut. Qu'il neige en Franche Comté ou en Alsace l'hiver, là non plus rien de bien exceptionnel, la voirie est là bas bien équipée, et pour infos, je "chaussais" les pneux cloutés dès le 15 novembre juqu'au 15 mars ( en 90-91-92 pourtant des hivers là-bas assez doux) voire plus. Chaque commune étant également équipée de petite fraiseuses à trottoir. Ma commune de 2500 habitant en avait bien deux, et puis avec les pneux cloutés, pas de problème! Ces régions sont également très ventées l'hiver avec un vent local appelé la bise (entre Vosges et Jura). Combien de fois, j'ai eu des températures de -10°c le matin, et pas un cm² de parebrise à gratter le matin, un vrai régal! Ce n'est non plus pas un hasard si l'on achete là bas des humidificateurs que l'on positionne sur les radiateurs. ;)

 

Là encore, dans le passé, les chutes de neige étaient pour ainsi dire courantes! (Les stations des Vosges se sont d'ailleurs équipées de canons à neige que très récemment suite aux hivers très doux depuis les années 90)! idem pour le Jura!

 

Donc je disais la neige chez nous comme le souhaite certain, franchement, je vous dis non! ;) une masse d'air même modérémment humide provenant du NE aura beaucoup trop de chemin pour pouvoir maintenir son activité, elle doit passer les Alpes (c'est pas gagné),une autre partie passerait sur les points faibles, c-à-d elle va subir une première compression adiabatique en redescendant les vosges, puis une deuxième en redescendant le massif central, donc autant vous dire, beaucoup de perte d'humidité. Le NE chez nous est en général sec.

 

En revanche pour qu'il neige chez nous, si on se refère aux année 85, les perturbations Atlantiques passant sur l'Espagne et remontant via les Pyrénées sur l'Aquitaine sont propices aux chutes de neige (souvant des AS ou des NS à bases élevées) surtout quand il y a advection de NE en T°c négatives sur une grande épaisseur verticale. Elles conservent leur activité et proviennent de TD élevés (océan doux). Ce fut le cas en 85 avec une T°c de départ de -10°c, et une T°c à la fin de l'épisode neigeux de -5°c dans la nuit de dimanche à lundi, je m'en souviens comme si c'était hier, Il y avait bien eu redoux!.

 

Donc raisonnablement, on peux s'attendre à des gelées matinales modéreés, normales pour un mois de janvier -février si ciel clair ( n'oublions pas que l'Aquitaine est une région "cotière" or l'océan Atlantique enregistre ses T°c de mer les plus basses fin janvier début février), sinon risque d'isothermie si nuages bas avec possibilité de maintien de T°c négatives toute la journée au sol et des T°c positives au dessus de l'isothermie, températures positives si soleil (-8 le matin et +10 à 12°c l'après-midi sur des sols sablonneux ne sont non plus pas exceptionnel), et de la neige attendue pour le prochain week-end sur l'Alsace et la Franche Comté (en faible quantité également) et là non plus, rien de bien exceptionnel. Si manteau neigeux au sol il y a, ce sera normal que les T°c chutent ensuite la nuit. (connaissant le fort pouvoir rayonnant de la neige).

 

Voilà mon point de vue, il mérite débat, disons plutôt que nous ne sommes plus habitués à des hivers simplement normaux.

 

Bon dimanche à tous :)

Edited by enzo82
Link to comment
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec Laurent . D'après les modèles de ce jour, pour la semaine prochaine, le temps hivernal dans nos régions (sud-ouest) me semble plutôt banal.

 

Les hivers doux, de ces 15 dernières années, nous ont fait perdre "la normalité" d'autrefois. A titre d'exemple, à Bordeaux, sur la période 1953/1954 à 1982/1983, il y avait en moyenne 2 hivers sur 3 où le sol était couvert de neige. Depuis, donc sur la période 1983/1984 à 2004/2005, la tendance s'est inversée avec seulement un peu plus d' 1 hiver sur 3 !! Enfin, aucun mois de janvier depuis 1988 sur Bordeaux n'a connu au-moins un jour avec un sol couvert de neige alors que dans les années 50 et 60 cela était fréquent (1954, 1955, 1957, 1960, 1966, 1967).

Edited by weather.bordeaux
Link to comment
Share on other sites

Je suis tout à fait d'accord que les conditions ne seront pas exceptionnelles mais pour la neige, je suis assez optimiste pour la région midi-pyrénées(avec cette dépression en méditerranée). A Saint-Gaudens(400m d'altitude au pied des pyrénées), nous n'avons pas eu un seul flocon depuis le début de l'hiver et pour la pluie, rien de significatif. C'est vraiment catastrophique pour la sècheresse.

Bref, j'espère que le piémont pyrénéen sera bel et bien touché par quelques chutes de neige. Qu'en pensez-vous?

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous,

 

Je me garderai bien, ce soir, d'aller au delà des 2 ou 3 prochains jours.

 

Les modèles assez versatiles offrent des possibilités différentes d'un run à l'autre.

 

Du coté des officines et des présentateurs météo on note d'ailleurs une certaine retenue pour la fin de la semaine.

 

Pour palier à cette expectative je vous propose le GFS déterministe pour le lundi 30 janvier et au dessous l'analyse des mêmes paramètres (sauf température je crois ?) pour la journée du 2 février 1963 qui correspond pour moi à une véritable période hivernale intercalée entre 1956 et 1985.

 

Certes si le flux paraît moins profond et moins bas en géopotentiels qu'en 1963, force est de constater une certaine similitude !

 

Durant la dernière décade de janvier et la première de février, les bas géopotentiels descendaient par bouffées entre les 2 HP et se muaient plus ou moins en GF facilement réalimentées et actives dans un flux au quadrant nord est.

 

Je t'assure Laurent que cela ne venait ni d'Espagne ni de l'Océan :) c'était du bon nord est donnant une neige trés foide et s'accrochant partout.

 

J'avais 12 ans et je me souviens de cet épisode car je ramenais des chandelles de glace à mes parents à chaque retour d'école.

Certaines devaient bien faire les 40 à 50 cm et 1 à 2 kg, je les déposais dans l'évier au grand désespoir et à la colère de ma mère...

 

Je me souviens notamment de cette journée de chandeleur (2 fev 1963) avec une bonne épaisseur de neige trés gelée dans les rues de Toulouse depuis plusieurs jours; il neigeait trés souvent. Les nuits étant particulièrement froides entre les épisodes neigeux; trés faible dégel en journée.

 

Pour en revenir à la fin de cette semaine joker ou wait and see...

 

 

http://img400.imageshack.us/img400/9783/rtavn19215xm.gif

 

http://img398.imageshack.us/img398/5695/rrea001196302022sx.gif

Edited by Jean-Louis
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous ...

Ce WE, je me trouvais à Baqueira en Espagne pour 2 jours de ski.

C'était énorme, avec un soleil relativement froid et une neige que je qualifie pour ma part, d'excellente. :P

Ca m'a permis de décompresser et de prendre du recul par rapport aux modèles qui visiblement continuent à jouer avec nos nerfs !

Je sais par ailleurs que ECMWF était bon hier ...

Aujourd'hui, il est bcp moins bon ...

 

Bref, je suis tout a fait Jean Louis dans son raisonnement ...

D'ici le WE prochain, bcp de choses peuvent encore évoluer ... C'est du reste le cas depuis plusieurs jours, pour l'ensemble des modèles. Pas un n'y échappe et le CDM 31 se donne 3/5 ... Les runs Ensembliste du CEP seraient assez bons, à contrario du déterministe qui est peu plus tiède ce soir ...

Il est bon parfois de sortir le nez des modèles et de laisser aller son intuition et pourquoi pas faire résurgir des analogues ...

Je trouve la comparaison avec des situations passées très formatrice et pouvant déboucher parfois sur des analyses un peu différentes ...

Le "wait and see" en signature de Jean Louis ce soir n'est d'ailleurs pas anodin ...

Complètement Ok avec Jean Louis. Attendons gardons le moral, et ne commençons pas à sousestimer cette descente froide, avant qu'elle ne soit arrivée !

M'a vraiment fait du bien ce WE au ski moi ... :)

Piloutop

Link to comment
Share on other sites

Bonjour a tous,bonjour Jean Louis,

 

 

oui Jean Louis, mais le climat de la région midi-Pyrénées, ce n'est pas le même que celui de l'Aquitaine et je préchais pour ma paroisse. Vous êtes beaucoup plus influensables par les retours d'est que nous. Et puis, vous êtes très proche des Pyrénées. Il existe déjà une réelle frontière climatique entre Tarbes et Pau, la Bigorre et la vallée d'ossau, Agen et Montauban.

 

Mais comme tu dis :

 

Wait and see :)

Edited by laurent violet
Link to comment
Share on other sites

En revanche pour qu'il neige chez nous, si on se refère aux année 85, les perturbations Atlantiques passant sur l'Espagne et remontant via les Pyrénées sur l'Aquitaine sont propices aux chutes de neige (souvant des AS ou des NS à bases élevées) surtout quand il y a advection de NE en T°c négatives sur une grande épaisseur verticale. Elles conservent leur activité et proviennent de TD élevés (océan doux). Ce fut le cas en 85 avec une T°c de départ de -10°c, et une T°c à la fin de l'épisode neigeux de -5°c dans la nuit de dimanche à lundi, je m'en souviens comme si c'était hier, Il y avait bien eu redoux!.

 

Bonjour à tous,

 

D'après la Wetterzentrale, les 7 et 8 janvier 1985 je n'ai pas vu de dépression atlantique donné de la neige. Ca devait être plutôt en janvier 1987 qu'une dépression atlantique s'était dirigé vers l' Espagne puis la Méditerranée. Elle avait provoqué un grand redoux en altitude on était ainsi passé, au niveau 850 hPa, de -9.3°C le 12 janvier à 00 h à -0.7°C le 13 janvier à 12h UTC. La couche de neige avait atteint sur Bordeaux 15 cms :)

 

Situation le 12 janvier 1987

 

Situation le 13 janvier 1987

 

Un flux de nord froid et humide peut donner pas mal de neige dans la région comme ce fut le cas en mars 1958 (Situation le 11 mars 1958) ) avec 8 cm de neige.

 

Sinon un flux d' est avait apporté 1 cm de neige à Bordeaux le 6 et 7 mars 1971:

http://www.wetterzentrale.de/archive/ra2/1...a1971030612.gif

Edited by weather.bordeaux
Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Pas grand chose à rajouter encore ce matin.

L'expectative n'est pas levée.

Avec en prime des pannes de site, CEP, TEMSI Europe... C'est gênant :) .

 

Le "filet" de froidure continentale a retrouvé son chemin la nuit dernière.

Les pointages de 06HTU le matérialisaient en arc de -4° à -6° ou -7° parfois depuis les basses Alpes jusqu'en pays Basque Espagnol en passant par Midi Pyrénées les Landes. -3° à Toulouse et -5° vers Mont de Marsan.

Minimales nettement plus élevées sur 2/3 nord du pays.

 

Contentons nous de la brêve échéance en attendant mieux.

Le preiso DWD pour demain 12HTU nous replace en flux de sud; c'était prévu.

Signe qui ne trompe pas, ce matin, les Pyrénées étaient bien visibles depuis les environs de Toulouse.

 

Claus tient toujours le coup; la froidure qu'il a induit ce matin en toute proche Europe de l'Est est assez édifiante avec des -10 à -15° ou même -30° de la Pologne à l'Allemagne jusqu'aux Balkans.

 

Les troupes du général hiver sont maintenant à portée de vue !

 

C'est Lisbeth qui devrait mettre le feu aux poudres en ouvrant une ultime brêche à travers ce massif de hautes pressions particulièrement froid en basses couches.

 

La fin de la semaine et surtout le début de l'autre seront décisives...

 

A suivre

 

http://img34.imageshack.us/img34/3633/emtbkna6ej.gif

 

J'ai trop parlé, l'analyse 06HTU vient d'arriver.

On remaque l'avancée considérable du "bleu" qui franchit les frontières est Allemandes de la Laponie à la Mer Noire.

Longtemps que l'on avait vu pareille invasion et descente !

 

On remarque aussi le "filet vert" des tempé assez négatives évoqué plus haut et qui franchit les Pyrénées occidentales.

 

La suite s'annonce des plus passionnante.

 

http://img301.imageshack.us/img301/5039/euisottppww065gi.jpg

Edited by enzo82
Link to comment
Share on other sites

Alors là si l'hiver et la neige arrive jusqu'à nous, c'est du prozac qu'il va falloir donner à notre Pilou bien aimé! -_-

 

Pas étonnant qu'il ne soit pas joignable après au téléphone toute la journée, il doit passer ces journées à récuperer et dormir :)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...