Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

Dal : (25 juillet 2020 - 08:20) Merci Dave, je cherches encore à comprendre le pourquoi de vouloir mettre ce type d'arbre mis à part un terrain argileux donc qu'il reste humide souvent pendant des jours et le fait qu'il reste petit et avec 4 cèdres à quelques pied de là ça "fitterait" :thumbdown:
dave20 : (25 juillet 2020 - 06:59) Ça pousse en milieu humide et à l'ombre la majorité du temps mais tolère bien le plein soleil. Par contre, en ville dans les sols perturbés et sec ? Pas sur...
Dal : (24 juillet 2020 - 16:32) Aux experts d'arbre sur le forum, la ville veut planté un Charme de Caroline sur mon terrain mais je me demandes n'est ce pas un arbre sensible pour la ville ?
Thierry : (07 juillet 2020 - 13:15) Merci Dave
Thierry : (07 juillet 2020 - 13:14) c'est amusant de lire... Ce soir et cette nuit : Généralement ensoleillé :-D
Redimensionner le Shoutbox

Photo
- - - - -

sujets: arbres, conseils, conditions météorologiques


  • Please log in to reply
8 réponses à ce sujet

#1 EricB

EricB

    Contributeur

  • Membres
  • PipPip
  • 1 321 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Éric

Posté 25 juillet 2020 - 21:32

J'ai décidé d'ouvrir ce sujet car deux membres demandaient des conseils à propos de la plantation d'un type d'arbre. Si je suis novice en météo, la foresterie, l'horticulture est quelque chose qui me passionne et je suis assez connaissant là-dedans, surtout en ce qui a trait aux plantes comestibles que l'on retrouve en forêt. Le type de sol qui convient à telle espèce d'arbre. Les conditions météos qui favorisent telle essence d'arbre. Je vous invite à poster ici vos questions et il me fera un grand plaisir d'y répondre. J'aimerais rendre la gentillesse aux membres météophiles qui m'ont si bien accepté ici :thumbup:



#2 Antoine

Antoine

    Membre +

  • Membres
  • PipPipPip
  • 2 748 messages
  • Localité :Rimouski
  • Prénom :Antoine
  • Nom :Bouchard

Posté 26 juillet 2020 - 06:13

Hors-sujet.

Il y a des groupes spécialisés sur Facebook pour ça.



#3 EricB

EricB

    Contributeur

  • Membres
  • PipPip
  • 1 321 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Éric

Posté 26 juillet 2020 - 13:28

C'était rempli de bonnes intentions pour les membres Dal et Dave qui parlaient d'arbres. Vous pouvez me contacter en privé pour des conseils. Je peux cependant vous dire que ceux qui aiment les couleurs d'automne, il est préférable de planter des érables à sucre et érables rouges(pour un beau rouge vif) ATTENTION à ne pas confondre érable rouge et érable norvège(un envahisseur) "royal red" qui garde un feuillage rouge vin à l'année. Ce n'est pas une espèce indigène et en plus il propage la maladie de la tache goudronneuse!!  :thumbdown:  :angry:  Il faut privilégier les espèces indigènes. Le bouleau peut apporter une belle coloration jaune l'automne. Les conifères eux ne perdent pas leur feuilles car ils ont des aiguilles à l'année sauf le mélèze laricin qui les perd. Le mélèze laricin est un très bel arbre de la forêt boréale et arbore une belle coloration dorée l'automne. Les sapins et épinettes gardent leurs aiguilles mais quand la neige tombe sur leurs branches c'est très joli! Le pin blanc perd aussi des aiguilles l'automne et les aiguilles peuvent acidifier le sol mais c'est excellent pour les personnes qui aiment le décor rustique. Le pin gris et l'épinette noire sont des arbres typique de la forêt boréale et c'est très joli d'avoir un décor de la forêt boréale en ville :thumbup2:  :goodheart:


  • Mizar aime ceci

#4 math423

math423

    Nouveau

  • Membres
  • 58 messages
  • Localité :Québec
  • Prénom :Mathieu

Posté 26 juillet 2020 - 19:40

Hors-sujet.

Il y a des groupes spécialisés sur Facebook pour ça.


Pourtant, il peut y avoir des liens intéressants entre la météorologie et la forêt et les essences d'arbres.

Nous sommes quand même dans "Discussions générales".
  • EricB aime ceci

#5 EricB

EricB

    Contributeur

  • Membres
  • PipPip
  • 1 321 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Éric

Posté 26 juillet 2020 - 19:52

en toute honnêteté je pense que le sujet à sa place... 



#6 Trapper

Trapper

    Membre +

  • Modérateurs
  • PipPipPip
  • 2 897 messages
  • Localité :St-Alphonse-Rodriguez, Lanaudiere
  • Prénom :Michel
  • Nom :Hebert

Posté 27 juillet 2020 - 07:13

On peut essayer en autant que ça ne devient pas des questions réponses sur comment faire des paysagement.  Il faut que ça reste relié à la météo et pas sur le RC.


Michel Hébert


Site personnel
Partenaire Hydro Météo
Météo-Québec
Modérateur Météo Centre
Observateur volontaire, Environnement Canada
http://www.wundergro...p?ID=IQUEBECS20

#7 Warstorm1993

Warstorm1993

    Nouveau

  • Membres
  • 42 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Thomas

Posté 27 juillet 2020 - 08:45

Pour ce qui est de la végétation (surtout les arbres), le sol est très important (hey hey le géologue qui parle). C'est quoi le type de sol qu'il y'a chez toi? Est ce que c'est un brunisol (sol brun, souvent profond et parfais pour les forêts mixtes ou feuillues que l'on retrouve dans le sud du Québec ou un podzol (sol acide, souvent avec un horizon gris et lessivée, propice pour les conifères comme les pins, épinettes, mélèze etc). Ça c'est la base. 

 

Après avoir regarder ton sol (épaisseur, type, couleur, acidité, composition), faut aussi regarder comme tu le dit le climat générale de ton secteur, est ce que tu est proche de la mer, avec des tendances a assouplir les extrêmes de température (froid et chaud l'hiver) ou en plein mainland ? Est ce que tu a beaucoup de vent (cela décidera de la densité de ta maille d'arbres, car un arbre isolée a plus de chance de cassé qu'une forêt dense). 

 

Aussi, la météo est importante mais cela va plus avec du cas par cas. Genre, si tu a des arbres fruitiers, sait-tu comment les préparés pour les événements météos plus extrêmes. Comme par exemple, le taillage des pommiers est important pour leurs donner une forme, les branches par exemples trop horizontales ont tendances a cassé durant les événements de verglas. Aussi, certaines espèces exotiques doivent être couverte à la fin de l'automne pour ne pas subir les dégâts du gels. De plus, la météo joue beaucoup sur les parasites, champignons et les ravageurs. Les scarabées japonais (une nuisance extrême chez moi), adore les températures chaudes et légèrement humide. On les vois en grande quantité aller se reproduire et dévorer tout durant les fin d'après midi. Mais au contraire, ils ne sont pas bien capable de voler si leurs ailes sont mouillées, donc après un orage, c'est le meilleur moment pour aller "résoudre le problème :P".

 

En bref, je te conseil de faire des recherches, il existe beaucoup de livres de botaniques et d'agricultures qui parlent de ces sujets. Ce que j'aime beaucoup justement avec cela, c'est que c'est une science qui touche à beaucoup de domaines différent  (géologie, climatologie, biologie etc). 

 

Sur ceux, bon sujet et j'espère t'avoir aider un peu. 



#8 dave20

dave20

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 10 172 messages
  • Localité :Ste-Perpétue, L'Islet
  • Prénom :Dave

Posté 27 juillet 2020 - 09:17

En ville, le sol à été passablement perturbé, les horizons habituels du sol ont certainement été mélangées. Surtout en quartier résidentiel ou parfois sont obligé de faire du remblais ou surélevé les habitations à cause de la nappe phréatique.

#9 Warstorm1993

Warstorm1993

    Nouveau

  • Membres
  • 42 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Thomas

Posté 30 juillet 2020 - 10:40

Mal grès tout, il est parfois étonnant la vitesse à lequel un sol peut se différentier. Chez moi par exemple, on a une ancienne construction (érablière) où justement, du remblais à été placer durant les années 80 (bon ok, c'est quand même 40 ans). Sauf que justement, le sol se trouve sous 4 gros pins noirs probablement bicentenaire. Quand on a creusé le sol cette année pour faire une nouvelle serre, j'ai été étonner de voir que le remblais avait déjà développer un horizon lessivée et un interface d’oxydoréduction. C'était même drôle de retrouver un vieux clou rouillée avec une traînée d'oxyde de fer sur 35cm puis un début de concrétion d'oxyde de fer en dessous à l'interface de changement d'état d'oxydation. Donc en bref, en 40 ans, du remblais totalement perturbée et anthropique était déjà devenu un podzol humo-ferrique a cause des aiguilles des pins noirs présent a proximité. 

 

J'ai eu la chance de faire des relevées pédologiques sur notre terrain familiale dans le cadre du projet que j'ai eu a faire en pédologie (géologie des sols). Mon terrain est divisée en trois sections forestières et le sol est distinct pour les 3 zones. On a donc une zone a érablière (érable à sucre, érable rouge, érable de Pennsylvanie, frêne, ormes, quelques hêtres et bouleau avec un brunisol très organique voir même un gleysol par endroit). Une section résineuse (pin noir, pin rouge, pruche, sapin, quelques épinettes noires et beaucoup de thuyas avec un podzol bien développer puis une section mixte avec un mélange de toute les espèces et un brunisol acide voir légèrement lessivée). Ce qui est le plus drôle la dedans, c'est que le repeuplement des arbres (nouvelles pousses) est directement liée au type de sol. Ce qui veux dire que malgré le fait que certains pousses de pins noir et de pruches tentant de pousser dans la zone des érables, ils finissent toujours par mourir. L'inverse est aussi possible, avec les pousses d'érables et de bouleau qui n'arrivent pas a croître dans le podzol de la section résineuse. 

 

Donc pour moi, le type de sol influence directement la végétation et vous savez ce qui influence grandement le type de sol, c'est aussi le climat. Pas a l’échelle d'un terrain, mais quand l'on regarde les cartes pédologiques (type du sol) du Quebec, certains sols ne peuvent exister que dans certains types de climat. 

 

Par exemple, des luvisols sont des sols argileux très lessivé, on les retrouve presque pas dans la vallée du St-Laurent mais ils sont abondant en Abitibi et dans la baie James. Il demande un fort lessivage et donc des précipitations abondantes. Les sols salins se retrouve principalement sur le bord des cotes (tsé ... la mer) mais aussi dans les régions sèches surtout a cause de l'agricultures. L'apport d'eau des nappes phréatiques ou par irrigation dans des environnement chaud et sec peut transformer un sol agricoles en sols sodiques ou salée par evaporation et concretion des minéraux dissous dans l'eau. 

 

Bon, c'était mon grain de "sel", on peut revenir a la météo maintenant xD


  • dave20 et Dal aiment ceci




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)