Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

Stratus : (16 février 2019 - 15:35) Honnêtement je détesterais moins l'hiver si les rues et les trottoirs étaient bien entretenus et qu'il faisait plus souvent soleil et pas trop froid. Je peux compter sur les doigts d'une main où ces deux conditions ont été réunies cet hiver à St-Jérôme. Aujourd'hui, je voudrais bien marcher et profiter du soleil, mais les rues ne sont pas déneigées, il n'y a plus de trottoirs, il y a des trous de neige partout et on doit marcher entre les voitures... Pas gagnant !
dave20 : (14 février 2019 - 17:28) Tu me tiens au courant ! :)
erol : (14 février 2019 - 17:13) Sois assuré que dans la semaine de relâche, je vais passer encore dans ton coin.
dave20 : (14 février 2019 - 17:08) Mais à voir le pattern d'ici le 15 mars... il va y avoir une 4e fois.
dave20 : (14 février 2019 - 16:35) 3e fois chez moi Érol... par contre j'attends après la bordée de demain.
Redimensionner le Shoutbox

Photo
- - - - -

Enneigement au sol


  • Please log in to reply
31 réponses à ce sujet

#21 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 10 février 2019 - 14:10

Pas de réponses à mes questions?

 

Un autre site intéressant avec l'enneigement au sol qui semble être le plus réaliste jusqu'à maintenant: https://www.windy.co...8.597,-67.522,7



#22 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 11 février 2019 - 07:26

Il ne semble pas avoir d'intérêt pour ce sujet! Quelqu'un qui a la compétence peut répondre S.V.P.  Merci



#23 Dal

Dal

    Contributeur

  • Membres
  • PipPip
  • 1 268 messages
  • Localité :Montréal (St-Léonard)

Posté 11 février 2019 - 09:12

Il n'y a surement personne qui peut vous répondre présentement de plus avec ce système tout le monde est disons ailleurs.

 

Je suggères d'attendre quelque peu encore.



#24 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 17 467 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 11 février 2019 - 09:28

Il ne semble pas avoir d'intérêt pour ce sujet! Quelqu'un qui a la compétence peut répondre S.V.P.  Merci

 

Bon matin !!!  Si la montagne ne vient pas @ nous, allons à la montagne .... :thanksjap:

 

Pose tes interrogations ici.............   https://meteo.gc.ca/...ntact_us_f.html

 

Une personne de chez EC va te contacter et répondre du mieux à ta ou tes questions. 

 

Ils ont des gens juste pour cela et d'une gentillesse assez grande  ..... je le sais par expérience passé.

 

Tient moi au courant des réponses reçus.........

 

Bonne journée !!!   :bye:


Modifié par Mizar, 11 février 2019 - 09:40.


#25 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 11 février 2019 - 10:49

Merci Mizar! Je tente le coup demain et aussitôt que je reçois des informations, je les publie ici.

Je cherche encore à comprendre la dynamique de ce forum et de ses utilisateurs. À suivre...



#26 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 17 467 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 11 février 2019 - 11:01

Merci Mizar! Je tente le coup demain et aussitôt que je reçois des informations, je les publie ici.

Je cherche encore à comprendre la dynamique de ce forum et de ses utilisateurs. À suivre...

 

Salut Jean !!!  Malheureusement j'aimerais bien pouvoir te venir en aide du mieux possible pour tes questions sur l'enneigement mais, en ce qui me concerne, je ne suis pas un gars de stats , ou de moyennes ou tout ce qui concerne les chiffres . Je suis plus action-météo à venir.... :-)

 

Mais crois moi pour l'avoir fait quelques fois, le département chez EC ''question public'' vont t'aider grandement . C'est un département fait exactement pour le genre d'interrogation que tu as.

 

Pour le forum ici, généralement quand c'est possible, les gens répondent assez rapidement et si réponse tu n'a pas, c'est pas pour de l’ignorance ...sois-en certain.

 

:thumbup1:


  • Dal aime ceci

#27 serge44

serge44

    Régulier

  • Membres
  • Pip
  • 858 messages
  • Localité :Ste Therese de Gaspe à 5 km de la mer
  • Prénom :Serge
  • Nom :H

Posté 12 février 2019 - 15:44

Pas de réponses à mes questions?

 

Un autre site intéressant avec l'enneigement au sol qui semble être le plus réaliste jusqu'à maintenant: https://www.windy.co...8.597,-67.522,7

 

 

Bonne chance pour que tu puisse trouver  de la bonne information pour une carte d'enneigement au sol qui refléte  la réalité  . 

 

j'ai consulté pour voir le lien que tu as publié et il ne concorde pas du tout avec ce que je mesure ici et il indique même une couche de neige de seulement  16  cm à Bougainville  :thumbdown:

 

zhei.jpg  


Modifié par serge44, 12 février 2019 - 20:21.


#28 serge44

serge44

    Régulier

  • Membres
  • Pip
  • 858 messages
  • Localité :Ste Therese de Gaspe à 5 km de la mer
  • Prénom :Serge
  • Nom :H

Posté 12 février 2019 - 15:59

Mais merci pour le lien Joao , il y a   les prévisions d'accumulations de neige à venir du modèle ECMWF , détaillé pour tout les  endroits  précis , c'est assez rare à trouver.


Modifié par serge44, 12 février 2019 - 15:59.


#29 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 13 février 2019 - 07:40

J'attends toujours une réponse d'EC. Je leur ai écrit le 11 février à 11h. J'imagine que la tempête occupe l'agenda. Toujours à suivre et je vous reviens dès que j'ai une réponse...

 

Pour Serge 44, c'est le modèle que j'ai trouvé qui se rapproche le plus de la réalité. Les effets locaux ne sont sûrement pas pris en compte. Navigue sur le site et éloigne toi de la côte et tu trouveras une bonne approximation de la réalité. En tout cas, c'est ce que je constate.



#30 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 13 février 2019 - 14:38

J'ai reçu une réponse aujourd'hui que je vous mets immédiatement de même qu'un extrait du Manuel d'observations météorologiques de surface publié par SMC-ECCC déposé à la fin du texte de M. Richard. Je vous reviendrai sur une réponse manquante sur la carte https://meteo.gc.ca/...sis/352_100.gif car le lien envoyé était incomplet. Aussitôt la réception du nouveau message, je vous le publie à moins que je me perde en motoneige dans cette nouvelle manne blanche!  :D

 

Bonjour M. Letarte,

 

Il y a trois sources principales de données de neige au sol au Québec, les stations automatiques d’Environnement et Changement climatique Canada – Service météorologique du canada (ECCC – SMC) qui sont équipé de capteur à ultrason pour la mesure de neige (SR50), les stations opérées par NAV Canada (NAVCAN) et les stations du réseau opéré par le MELCC du Gouvernement du Québec (GOVQC).

 

Voir en annexe pour la disponibilité des données de neige au sol pour les stations d’ECC – SMC.

 

Au début des années 2010s, les stations des aéroports du Québec (et du Canada) passent graduellement à NAV Canada. Si on prend par exemple, la station « GASPE A » (ID climatologique : 7052605), celle-ci passe à NAV Canada en mars 2013 et devient la station « GASPE A » (ID climatologique : 7052601). Nous affichons les données des stations de NAV Canada sur notre site internet, cependant, nous ne pouvons faire de promesses en ce qui concerne les données de NavCan, car ils sont un partenaire et les données de leurs stations n’ont subi aucun contrôle de qualité régulière de notre part. Il n’y a pas d’autre source de données de neige tombée, car nos stations automatiques ne peuvent différencier entre la pluie et la neige, par contre, tel que discuté précédemment, certaines de nos stations automatiques offrent les données de neige au sol (cm).

 

Un de nos partenaires, le MELCC (GOVQC), nous fait parvenir certaines données de certaines de leurs stations. Les données qui nous proviennent du MELCC et nous sont habituellement envoyées avec quelques mois de retard. Toutefois, vous pouvez avoir directement accès à ces données en visitant leur site internet :

 

http://www.environnement.gouv.qc.ca/climat/donnees/OQcarte.asp

 

Vous cliquez sur une des pastilles de couleurs situées à ou près de l’endroit désiré, puis sur "Sommaire de données quotidiennes".

Pour toutes autres informations sur les stations et données du MELCC, veuillez les contacter directement. Voir en annexe pour les coordonnées du MELCC.

 

Voir en annexe « manobs_7e-a19_fra_web.pdf » ou j’attire votre attention aux sections 3.7.6 « Chute de neige » et 3.8 « Épaisseur de la neige au sol ».

 

Voir en annexe « DATAMART », les données disponibles au Datamart pourraient possiblement vous être utile pour produire vous-même vos cartes. Veuillez les contacter pour plus d’information.

 

Salutations, 
John Richard

 

Services climatiques / Service météorologique du Canada
Environnement et Changement climatique Canada / Gouvernement du Canada

ec.climatquebec-climatequebec.ec@canada.ca

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Extrait: 3.7 Mesure des hauteurs de précipitations
3.7.1 Généralités

La mesure des précipitations s'exprime par la hauteur de l'eau (ou de l'équivalent en eau s'il s'agit de précipitations solides) qui atteint le sol pendant une période donnée. Des jauges et des éprouvettes graduées sont fournies à cette fin.

3.7.2 Unité de mesure

Le millimètre est l'unité de mesure des précipitations liquides. La hauteur de l'eau ou de l'équivalent en eau est normalement arrondie à 0,2 mm près (voir aussi les sections 3.7.3.1 et 3.7.6.1.) On appelle « trace » une précipitation inférieure à 0,2 mm. L'épaisseur de la neige qui vient de tomber se mesure à 0,2 cm près. On l'appelle « trace » lorsqu'elle est inférieure à 0,2 cm.

3.7.3 Chute de pluie

One doit mesurer l'eau recueillie par le pluviomètre pour déterminer la quantité de pluie ou de bruine. On doit aussi mesurer au moyen du pluviomètre la quantité de pluie verglaçante, de bruine verglaçante et de grêle (voir la section 3.7.3.1) et inscrire sous le titre « pluie » la hauteur d'eau en provenance de ces trois types de précipitations.

3.7.3.1

On considère que la mesure correcte du niveau de pluie dans l'éprouvette de plastique est la partie la plus basse de la surface courbée de l'eau ou du ménisque. Lorsque ce niveau est situé entre deux repères d'échelle, la hauteur est celle du repère le plus près. Dans le cas exceptionnel où le niveau est exactement à mi-chemin entre deux repères d'échelle, la hauteur enregistrée est la valeur intermédiaire entre les deux repères (valeur impaire), par exemple : 0,3 mm.

3.7.3.2

Quand le niveau du ménisque est au-dessous du repère d'échelle de 0,2 mm, on signale une « trace. »

Nota : Les précipitations de 0,2 mm de hauteur et moins sont extrêmement difficiles à mesurer. Donc, il faut inscrire « trace » ou 0,2 mm pour toutes ces observations. La valeur 0,1 mm ne sera jamais enregistrée.

3.7.3.3

Si les précipitations liquides ou verglaçantes recueillies dans l'entonnoir ou la jauge ont gelé, on doit les faire fondre en ajoutant une quantité mesurée d'eau chaude. On doit ensuite soustraire la quantité d'eau ajoutée du contenu de la jauge afin de déterminer la hauteur réelle des précipitations.

Par exemple :

  • Mesure du contenu total de la jauge : 1,4 mm
  • Eau chaude ajoutée : 1,0 mm
  • Chute réelle : 0,4 mm
3.7.4 Grêle

Lorsqu'il y a de la grêle, il arrive souvent qu'une partie des grêlons rebondisse hors du pluviomètre. Lorsque la quantité de grêle est suffisante pour recouvrir le sol, on doit retirer la partie supérieure du pluviomètre le plus tôt possible après la fin de la tempête de grêle, retourner la partie supérieure sur une surface horizontale et recueillir la grêle qu'elle recouvre. Il faut ensuite faire fondre cette quantité de grêle afin d'en obtenir l'équivalent en eau. Ajouter la quantité de grêle à la hauteur de « chute de pluie. »

3.7.5 Rosée

On doit ajouter la hauteur de rosée recueillie par le pluviomètre à celle des précipitations sans faire d'inscription particulière lorsqu'il y a eu d'autres types de précipitations. Lorsque l'observateur est convaincu qu'il ne s'est produit aucune autre précipitation, il doit mesurer et enregistrer la hauteur de rosée. Il doit aussi inscrire le mot « rosée » au registre des précipitations. Cette inscription est nécessaire non seulement pour des fins de statistique, mais aussi parce que la précipitation mesurée résultant seulement de la rosée ne doit pas faire partie des messages synoptiques.

3.7.6 Chute de neige

On doit déterminer la quantité de neige qui est tombée au cours d'une période donnée en mesurant au moyen d'une règle, à plusieurs endroits, la hauteur de la neige nouvelle et en faisant la moyenne des hauteurs mesurées de nouvelle neige. Autant que possible on doit mesurer l'épaisseur de la neige nouvelle aux endroits où la neige tombée n'a pas été dérangée par le vent. Lorsque la neige a été balayée par le vent, on doit mesurer la hauteur de la nouvelle neige aux congères et aux endroits exposés; l'observateur doit alors estimer la hauteur de la neige qui se serait accumulée s'il n'avait pas venté tout en considérant les proportions relatives des congères et des endroits exposés. Lorsque la neige fond entre les observations, la quantité de neige qui demeure au moment de l'observation ne sera pas la hauteur totale de neige tombée depuis la dernière observation. Dans ces conditions, la hauteur signalée sera une estimation de ce que la hauteur de neige aurait été s'il n'y avait pas eu de fonte.

Le Weaverboard approuvé par le Service météorologique du Canada peut être utilisé comme une aide pour l’observateur pour mesurer la profondeur de la neige nouvellement tombée. Lors de chaque observation synoptique :

  1. mesurez la quantité de neige nouvellement tombée sur la planche avec une règle à neige;
  2. prenez plusieurs mesures et faites la moyenne des résultats;
  3. notez la profondeur à 0,2 cm près dans le bloc-notes de l’observateur;
  4. nettoyez la planche et déplacez-la dans un endroit à niveau exempt d’obstacles et à l’abri du vent. Si la neige fond, l’observateur doit évaluer ce que la profondeur aurait été si la neige n’avait pas fondu.
3.7.6.1 Mesure de l'équivalent en eau

Aux stations munies d'un nivomètre, deux récipients collecteurs sont fournis; l'un d'entre eux est placé dans le nivomètre tandis que l'autre sert de rechange. À chaque observation qui suit une chute de neige, l'observateur doitretirer le récipient exposé du nivomètre, le remplacer par l'autre puis faire fondre la neige recueillie dans le récipient exposé. Il faudrait utiliser une quantité connue d'eau chaude ou une source de chaleur peu intense, comme un radiateur, pour faire fondre la neige. L'équivalent en eau de la neige doit être mesuré au moyen du récipient gradué fourni à cette fin. En été, le récipient devrait être conservé à l'intérieur de la station. Lorsqu'il est utilisé, il doit être examiné et vidé chaque fois que le pluviomètre indique des précipitations mesurables. Bien qu'on exprime normalement l'équivalent en eau à 0,2 mm près, dans le cas exceptionnel où le ménisque se trouve exactement à mi chemin entre deux graduations d'échelle, la hauteur enregistrée peut être la valeur intermédiaire (impaire), par exemple 0,9 mm.

3.7.6.1.1

Lorsqu'il est tombé seulement de la neige et que la totalité ou une partie de la neige a fondu avant l'observation, on doitmesurer la quantité d'eau recueillie dans le nivomètre afin d'obtenir l'équivalent en eau de la neige, puis multiplier cet équivalent en eau par dix et le convertir en centimètres pour obtenir une valeur estimative de la chute de neige.

3.7.6.1.2

Lorsque l'observateur a lieu de croire que la neige recueillie dans le nivomètre est principalement attribuable à une « poudrerie élevée », il doit estimer l'équivalent en eau de la neige nouvellement tombée (voir la section 3.7.6.2). Pendant et/ou après des conditions de « poudrerie élevée », lorsqu'il na pas neigé, le récipient du nivomètre doit être examiné et vidé de toute neige qui s'y est accumulée, à chaque heure désignée pour mesurer les précipitations.

3.7.6.2 Estimation de l'équivalent en eau

Aux stations non munies d'un nivomètre, il faut estimer l'équivalent en eau des chutes de neige nouvelle. La hauteur de la neige qui vient de tomber doit être divisée par 10 puis convertie en millimètres pour obtenir l'équivalent en eau.

Par exemple : une chute de 3,0 cm de neige nouvelle donne un équivalent en eau de 3,0 mm.

3.7.6.2.1

Lorsqu'il est tombé seulement de la neige, et que la neige a déjà fondu au moment de l'observation, on doit mesurer la quantité d'eau recueillie dans le pluviomètre afin d'obtenir l'équivalent en eau de la chute de neige, puis multiplier cet équivalent en eau par 10 et le convertir en centimètres pour obtenir une valeur estimative de la chute de neige.

Par exemple : Si le pluviomètre contient 1,4 mm d'eau (neige fondue), la hauteur estimative de neige qui a fondu serait de 1,4 cm.

3.7.6.3 Neige roulée, neige en grains, granules de glace et cristaux de glace

Comme pour la neige (voir la section 3.7.6), on doit mesurer l'accumulation de ces éléments sur le sol et ajouter le résultat à la hauteur de neige. On doit en mesurer (voir la section 3.7.6.1) ou en estimer (voir la section 3.7.6.2) l'équivalent en eau de la même façon que pour la neige.

3.7.7 Neige et pluie mêlées
3.7.7.1 Stations avec nivomètre

Lorsque la totalité ou une partie de la neige a fondu, on doit obtenir la hauteur totale des précipitations à partir de la quantité recueillie dans le nivomètre. On doit estimer les quantités relatives de pluie et de neige en prenant en considération la hauteur de la neige, qui s'est accumulée sur le sol avant la fonte, s'il y a eu accumulation de neige, de même que l'intensité et la durée de la chute de neige. Par exemple, si la hauteur totale mesurée au moyen du nivomètre a atteint 2,8 mm, et que la chute de neige a été estimée à 1 cm (ce qui signifie un équivalent en eau de 1 mm), la hauteur totale des précipitations moins l'équivalent en eau de la neige (2,8 - 1,0) donnerait la hauteur de la pluie soit 1,8 mm.

3.7.7.2 Stations sans nivomètre

La quantité de neige fraîche qui n'a pas fondu doit être mesurée conformément aux directives décrites dans la section 3.7.6. Le contenu du pluviomètre doit aussi être mesuré en conformité aux directives décrites dans la section 3.7.3.3, en utilisant au besoin une quantité mesurée d'eau chaude pour faire fondre toute neige qui s'est accumulée dans le pluviomètre. La hauteur mesurée au moyen du pluviomètre, dans ce cas, représente la hauteur totale réelle de pluie plus l'équivalent en eau de la neige. La hauteur de pluie peut alors être déterminée comme le démontre l'exemple donné dans la section 3.7.7.1.

3.7.7.2.1

Lorsque la neige a fondu, on doit obtenir la hauteur totale des précipitations au moyen du pluviomètre. On doit estimer les hauteurs relatives de pluie et de neige tel qu’il est indiqué à la section 3.7.7.1.

3.8 Épaisseur de la neige sur le sol
3.8.1

On doit déterminer en centimètres entiers l'épaisseur totale de la neige sur le sol au moment de l'observation, en faisant une série de mesures et en établissant la moyenne. Pour faire ces mesures, l'observateur doit choisir un endroit où la neige ne s'amasse pas en congères. On doit prendre soin de mesurer l'épaisseur totale y compris l'épaisseur de toute couche de glace présente.

3.8.2

Un certain nombre d'échelles à neige, sur lesquelles sont peintes des bandes de couleurs alternantes, ou une autre échelle convenable, constituent un moyen approprié pour mesurer l'épaisseur totale de la couverture de neige sur le sol.

3.8.3

On ne doit pas faire correspondre les relevés effectués selon la section 3.8.1 avec les relevés nivométriques hebdomadaires ou bihebdomadaires (parce qu'ils sont habituellement effectués ailleurs).



#31 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 13 février 2019 - 16:34

Voici une nouvelle réponse concernant la carte (https://meteo.gc.ca/...sis/352_100.gif) qui va entraîner un nouveau courriel! À suivre...

 

Bonjour M. Letarte,

 

Cette carte provient du site Web suivant http://iweb.cmc.ec.gc.ca/cmc/indexf.html , soit des opérations du Centre météorologique canadien (CMC). Sur cette page, l’analyse est localisée sous « Production », « Analyses », « 06Z, analyse de neige ».

 

Pour mieux répondre à vos questions concernant ce produit, je vous réfère auprès du CMC.

Voici un lien vers le « Guide des produits du CMC »http://collaboration.cmc.ec.gc.ca/cmc/CMOI/product_guide/index_f.html , incluant une adresse courriel : production-info@cmc.ec.gc.ca pour les contacter.

 

Salutations, 
John Richard

 

Services climatiques / Service météorologique du Canada
Environnement et Changement climatique Canada / Gouvernement du Canada

ec.climatquebec-climatequebec.ec@canada.ca


Modifié par Joao, 13 février 2019 - 16:36.


#32 Joao

Joao

    Nouveau

  • Membres
  • 18 messages
  • Localité :Gaspé
  • Prénom :Jean
  • Nom :Letarte

Posté 13 février 2019 - 17:19

Encore de la lecture: Analyse globale de l'épaisseur de la neige

http://collaboration...now_article.pdf






3 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 3 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)