Aller au contenu


Afficher ou pas le shoutbox Shoutbox

Mizar : (12 septembre 2019 - 05:28) Vrai Serge !!! Le résultat final est souvent le travail de plusieurs ... :thumbup1:
serge44 : (11 septembre 2019 - 20:55) Le coach , y est pour le succès aussi , je crois qu,au Québec nous sommes due pour être souverains !
Mizar : (07 septembre 2019 - 20:32) hihi !
erol : (07 septembre 2019 - 18:57) Les Amère-ricains.... j'viens de la pogner... ^_^
Mizar : (07 septembre 2019 - 17:44) Oui Érol !!! ;)
Redimensionner le Shoutbox

Photo
- - - - -

L'Automne Météorologique 2019


  • Please log in to reply
29 réponses à ce sujet

#21 EricB

EricB

    Régulier

  • Membres
  • Pip
  • 564 messages
  • Localité :Montréal
  • Prénom :Éric

Posté 11 septembre 2019 - 23:15

Bonjour Éric, permets-moi de répondre à deux de tes interrogations. Je suis certain que Mizar me pardonnera.

 

(1)  La carte des température à 850 mb, qu'est-ce que ça représente et en quoi c'est utile ?

 

Tout d'abord, définissons de façon pratique ce qu'est la pression. La pression au sol représente la force qu'exerce le poids de l'atmosphère par unité de surface. Dans le Système International, l'unité de force est le newton et l'unité de pression est le pascal : un pascal, c'est un newton par mètre carré. La pression se mesure aussi en bars : un bar, c'est 100 000 pascals (selon wikipedia). Et un millième de bar, c'est un millibar. Lorsqu'on va en montagne, la pression baisse : c'est parce que l'atmosphère est plus ténue au-dessus des montagnes. Si on va en ballon, c'est similaire. Ainsi, on peut imaginer une surface immatérielle sur laquelle l'atmosphère terrestre "pèse" partout le même poids par unité de surface. La surface à 850 mb en est un exemple : le poids d'air par mètre carré est le même partout sur cette surface.

 

Il existe plusieurs grandeurs physiques qu'on peut vouloir représenter sous forme de cartes à l'altitude de 850 mb. En particulier, y a le géopotentiel (c'est l'altitude), l'humidité, les vents et la température. L'intérêt des cartes de températures à 850 mb, c'est qu'elles nous donnent la température à une altitude (variable) voisine de 1000 mètres par rapport au niveau de la mer, ce qui correspond environ à l'altitude des nuages bas (en l'absence de brume). Ainsi, lorsqu'il fait sous zéro à l'altitude de 850 mb, les précipitations tombent habituellement sous forme de neige (ou de grésil), lorsque le bas de l'atmosphère n'est pas trop chaud. C'est pourquoi les cartes de températures à 850 mb sont un indicateur de temps hivernal. Cependant, à l'automne et au printemps, la chaleur du sol réchauffe le bas de l'atmosphère et la neige fond souvent avant d'atteindre le sol, même s'il fait sous zéro à l'altitude de 850 mb. Maintenant, s'il fait très froid à 850 mb et plutôt chaud au sol, la situation peut devenir propice à l'instabilité convective et à la formation d'averses de grêle et de mélanges.

 

(2)  Les cartes d'épaisseurs entre 1000 et 500 mb, qu'est-ce que ça représente et en quoi c'est utile ?

 

Ces cartes représentent les distances verticales entre les deux niveaux de pression. Or, puisque le poids par mètre carré est fixé (étant donné que la différence entre 1000 mb et 500 mb est de 500 mb, une constante) la masse de l'air dans une colonne de un mètre carré entre 1000 et 500 mb est constante. Or, sachant que la pression est (à peu de choses près) le produit de la densité de l'air par sa température, on en déduit que l'épaisseur entre les niveaux 1000 et 500 mb est (approximativement) proportionnelle à la température moyenne de cette couche d'atmosphère. Ainsi, les cartes d'épaisseurs entre 1000 et 500 mb sont un bon indicateur de la température moyenne entre ces deux niveaux de pression. Les épaisseurs inférieures à 540 dam (540 décamètres = 5400 mètres) correspondent habituellement à une température moyenne nettement sous zéro, donc on a là un autre indicateur de temps hivernal. Sous les 540 dam, c'est toute la couche d'atmosphère entre 1000 et 500 mb qui est habituellement sous zéro. Ça signifie que les précipitations tombent davantage en neige qu'en grésil, pluie ou verglas, pourvu que ce soit suffisamment froid entre le sol et le niveau de 1000 mb, d'où l'intérêt de connaître en plus la température au sol et à 850 mb.

wow!! dis-moi... est-ce que tu es météorologue?


  • Mizar et serge44 aiment ceci

#22 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 18 274 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 12 septembre 2019 - 05:39

Bonjour Mizar, j'aimerais bien un moment donné te rencontrer et que tu m'expliques toutes tes belles cartes :-) Je trouve ça super intéressant et j'aimerais les comprendre. Par exemple, sur la carte de droite, la région de Montréal est dans le bleu et selon la légende il ferait -8??? Ce qui ne fait pas trop de sens. Sur la carte de gauche tu parles d'une température kpa de 850. C'est pas plutôt une pression atmosphérique? Bref, c'est une pression plus basse que l'ouragan Dorian. Dès que tu fais un post, je vais tout de suite te lire. Tu met de belles cartes et si je pouvais bien les lire et les comprendre, je serais encore plus passionné de météo et y faire mes propres prédictions. Mon rêve serait simplement à partir de modèles, pouvoir faire mes propres prédictions avec comme appui des données scientifiques. J'ai participé à d'autres forums mais je me suis fait dire des insultes. Un forum américain les membres s'insultaient avec des propos méchants. J'aime beaucoup les cartes avec des couleurs car c'est facile pour moi visuellement. Je suis quelqu'un qui comprend assez vite et une fois que je vais comprendre, je suis certain que je vais adorer ça. On pourrait aller prendre un café ensemble un moment donné, je suis de la région de Montréal avec de la parenté dans la région de Lanaudière et parfois St-Alphonse de Rodriguez et Ste-Béatrix. C'est très beau là-bas et j'y vais souvent l'automne quand c'est les couleurs, c'est de toute beauté.

 

Allo Éric !!!    Les réponses sont venu et je n'aurais pu faire mieux... Merci @ Alain, Érol,Serge.... :thumbup1:   

 

La semaine c'est dur pour moi  de faire plus...  je quitte tôt et souvent revient tard en soirée et le matin je viens faire mon petit tour sur le forum vitement.

 

Je t’écrirais en privé cette fds et on essaiera de s'arranger quelque chose.... :holiday:

 

En attendant, voici un site ( sur plusieurs)qui m'a beaucoup aidé à mes  début d’apprentissage en météo....

 

http://la.climatolog...fr/sommaire.htm

 

Par la suite on passera à autre chose......   :thumbup1:


  • serge44 aime ceci

#23 Wave

Wave

    Membre +

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3 929 messages
  • Localité :Montreal (Ahuntsic)
  • Prénom :Alain
  • Nom :Trudel

Posté 12 septembre 2019 - 08:03

wow!! dis-moi... est-ce que tu es météorologue?

Non. Il s'en eu fallu de peu, mais je n'ai pas souhaité que ma passion se transforme en routine.


Modifié par Wave, 12 septembre 2019 - 09:01.

  • FileCity aime ceci
Wave

#24 Wave

Wave

    Membre +

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3 929 messages
  • Localité :Montreal (Ahuntsic)
  • Prénom :Alain
  • Nom :Trudel

Posté 12 septembre 2019 - 08:30

(...) Or, puisque le poids par mètre carré est fixé (étant donné que la différence entre 1000 mb et 500 mb est de 500 mb, une constante) la masse de l'air dans une colonne de un mètre carré entre 1000 et 500 mb est constante. Or, sachant que la pression est (à peu de choses près) le produit de la densité de l'air par sa température, on en déduit que l'épaisseur entre les niveaux 1000 et 500 mb est (approximativement) proportionnelle à la température moyenne de cette couche d'atmosphère. (...)

Voici l'explication. L'atmosphère se comporte selon la "loi des gaz parfaits" :  PV=nRT , où P est la pression, V est le volume, "n" est la quantité de matière (le nombre de molécules de gaz exprimé en nombre de moles), R est une constante et T est la température. Dans une colonne d'air située entre les niveaux 1000 et 500 mb dont la base fait un mètre carré, la quantité de matière "n" est constante et la pression moyenne ​(1) est constante. En conséquence, la température moyenne ​(1) est directement proportionnelle au volume de la colonne ​(2). Puisque la base de la colonne est fixée à un mètre carré, le volume de la colonne est égal à sa hauteur, qui est l'épaisseur entre 1000 et 500 mb. Cela démontre que la température moyenne de cette couche d'air est proportionnelle à son épaisseur.

 

Dit plus simplement, à même pression et pour une quantité donnée de molécules, un gaz chaud occupe un plus grand volume qu'un gaz froid.

 

(1) : Il s'agit de moyennes pondérées par la densité de molécules.

(2) : Cette relation est exacte à condition que la couche d'atmosphère entre les niveaux 1000 et 500 mb soit homogène et de composition constante. Étant donné la présence variable de vapeur d'eau et de nuages, il s'agit d'une approximation.


Modifié par Wave, 12 septembre 2019 - 09:12.

Wave

#25 Oliski2006

Oliski2006

    Régulier

  • Membres
  • Pip
  • 872 messages
  • Localité :Longueuil

Posté 12 septembre 2019 - 11:03

Voici l'explication. L'atmosphère se comporte selon la "loi des gaz parfaits" :  PV=nRT , où P est la pression, V est le volume, "n" est la quantité de matière (le nombre de molécules de gaz exprimé en nombre de moles), R est une constante et T est la température. Dans une colonne d'air située entre les niveaux 1000 et 500 mb dont la base fait un mètre carré, la quantité de matière "n" est constante et la pression moyenne ​(1) est constante. En conséquence, la température moyenne ​(1) est directement proportionnelle au volume de la colonne ​(2). Puisque la base de la colonne est fixée à un mètre carré, le volume de la colonne est égal à sa hauteur, qui est l'épaisseur entre 1000 et 500 mb. Cela démontre que la température moyenne de cette couche d'air est proportionnelle à son épaisseur.

 

Dit plus simplement, à même pression et pour une quantité donnée de molécules, un gaz chaud occupe un plus grand volume qu'un gaz froid.

 

(1) : Il s'agit de moyennes pondérées par la densité de molécules.

(2) : Cette relation est exacte à condition que la couche d'atmosphère entre les niveaux 1000 et 500 mb soit homogène et de composition constante. Étant donné la présence variable de vapeur d'eau et de nuages, il s'agit d'une approximation.

 

 

Si vous aimez vraiment les maths, référez-vous à l'équation hypsométrique, qui résume tout ces concepts en chiffre !   :

 

L'épaisseur d'une couche entre deux niveaux:   

 

z2-z1= RT\g*ln(P1/P2)

 

 

est proportionelle à: R, la constante=287, T la température moyenne de la couche, P1 et P2 sont les préssions au niveau Z1 et Z2 et g la gravitée    ,   donc, plus T est grand (autrement dit, plus la tempérarture de la couche est grande), plus l'épaisseur entre P2 et P1 sera grande

 

Donc si P2 est à 500hpa et P1 est à 1000 et la température moyenne de la couche est de -10 degrés (ou 263 kelvin), alors on aura que l'épaisseur est de   z2-z1= 287*263/9.81*ln(1000/500)= 5333 m i.e,  s'il précipite, il risque fortement de neiger puisque l'épaisseur de la couche est inférieure à 5400m, alors que si la température moyenne de la couche est de 5 degrés, la colonne va mesurer 5637m, donc il risque de pleuvoir  (ah les maths et la physique, que de plaisirs) 



#26 Wave

Wave

    Membre +

  • Membres
  • PipPipPip
  • 3 929 messages
  • Localité :Montreal (Ahuntsic)
  • Prénom :Alain
  • Nom :Trudel

Posté 13 septembre 2019 - 11:49

Si vous aimez vraiment les maths, référez-vous à l'équation hypsométrique, qui résume tout ces concepts en chiffre !   :

 

L'épaisseur d'une couche entre deux niveaux:   

 

z2-z1= RT\g*ln(P1/P2)

 

 

est proportionelle à: R, la constante=287, T la température moyenne de la couche, P1 et P2 sont les préssions au niveau Z1 et Z2 et g la gravitée    ,   donc, plus T est grand (autrement dit, plus la tempérarture de la couche est grande), plus l'épaisseur entre P2 et P1 sera grande

 

Donc si P2 est à 500hpa et P1 est à 1000 et la température moyenne de la couche est de -10 degrés (ou 263 kelvin), alors on aura que l'épaisseur est de   z2-z1= 287*263/9.81*ln(1000/500)= 5333 m i.e,  s'il précipite, il risque fortement de neiger puisque l'épaisseur de la couche est inférieure à 5400m, alors que si la température moyenne de la couche est de 5 degrés, la colonne va mesurer 5637m, donc il risque de pleuvoir  (ah les maths et la physique, que de plaisirs) 

En effet ! Et quelle belle formule !!!  :dance:

 

J'avais oublié de mentionner que la température T est en Kelvins.

 

Démontrer cette formule est des plus amusant ! Il faut combiner PV=nRT et l'équation hydrostatique (équation différentielle fondamentale de l'hydrostatique), puis intégrer entre les niveaux P1 et P2, puis remarquer que la température moyenne s'exprime à l'aide d'une intégrale. Je vous fais grâce des détails.  ;)


Modifié par Wave, 13 septembre 2019 - 12:02.

Wave

#27 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 18 274 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 14 septembre 2019 - 08:38

Si on se rend plus loin dans le mois pour ne pas y voir presque la fin.... Une  tangente qui prend forme peu @ peu. C'est encore assez marginal mais quelques signaux y arrivent quelque peu.

 

Apres une brève période douce (à venir) voir plus que la normale auparavant, un léger déclic semble se faire.

Miniature(s) jointe(s)

  • téléchargement (4).png


#28 dave20

dave20

    Membre extra

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 9 209 messages
  • Localité :Ste-Perpétue, L'Islet
  • Prénom :Dave

Posté 14 septembre 2019 - 08:55

Si on se rend plus loin dans le mois pour ne pas y voir presque la fin.... Une tangente qui prend forme peu @ peu. C'est encore assez marginal mais quelques signaux y arrivent quelque peu.

Apres une brève période douce (à venir) voir plus que la normale auparavant, un léger déclic semble se faire.


Le MJO va passer en phase 8. Ça correspond fortement. Frais dans l'est du Conus dans les dates que tu mentionnes.
  • Mizar et Dal aiment ceci

#29 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 18 274 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 15 septembre 2019 - 09:34

Le brun-jaune commence a disparaître vers le Sud peu @ peu comme le vert-bleu qui se renforce et vienne eux aussi, vers le Sud.

 

Quoi qu'on en dise, le cycle ou la roue des saisons sont toujours fidèle au poste.

 

Par-contre et c'est bien perso @ moi ce petit commentaire, même si l'Automne fait partie d'une de mes saisons que j'adore, à partir du 15 septembre, je trouve cela bien long avant que le véritable temps excitant commence.  Par chance qu'il y a les couleurs pour diluer le tout. 

  

Car aussi , on commence a voir un petit peu ce que le long long terme semble vouloir nous réservé et c'est toujours quelque peu,fébrilisant.   :pinch:

 

:bye:

Miniature(s) jointe(s)

  • mslp_f360_usbg.png

Modifié par Mizar, 15 septembre 2019 - 09:35.


#30 Mizar

Mizar

    Membre senior

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 18 274 messages
  • Localité :Waterloo, Québec
  • Prénom :Erick
  • Nom :C.

Posté 15 septembre 2019 - 09:38

Notre Enso lui ???  Il reste dans le négatif pour le moment.

Miniature(s) jointe(s)

  • 14SEP2019_ostia_tsm_a_pacifico.png





1 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 1 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)