Jump to content

Observations du 29 mai au 4 juin 2023


Recommended Posts

Plusieurs petits arbres, sur ma terre, commencent à flétrir. C'est sec comme en juillet. S'il ne pleut pas bientôt, plusieurs vont mourir et on aura également un gros problème avec les incendies de forêt. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Même chose ici à Val d'Or, si c'était pas des pluies abondantes d'avril, les cours d'eau seraient très bas. Je commence a m'inquiéter du risque d'incendie. Y'a des risques d'orages qui arrivent dans les prochains jours mais les précipitations vont être localisé et généralement assez faible. En ce moment, le risque d'incendie est très élevé et l'indice Haines va restée élevé (6+) jusqu'à vendredi. 

Link to comment
Share on other sites

Quand même rare dans le sud du Québec une vague de chaleur aussi sèche. Quand il fait 31 ou 33 au thermomètre, généralement l'humidex approche ou dépasse les 40 degrés (et l'humidité a tendance a augmenté de jour en jour). Je ne dirais pas que c'est confortable, mais c'est quand même relativement agréable; si on ne bouge pas trop et qu'on se met à l'ombre, on peut presque être bien. Ça doit être plus agréable en ville, car ici le ruisseau a cessé de couler (comme fin juillet d'habitude!) et il y a plein de poches d'eau stagnante où les moustiques s'en donnent à cœur joie. C'est le festival de la bibitte.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, bladic a dit :

Quand même rare dans le sud du Québec une vague de chaleur aussi sèche. Quand il fait 31 ou 33 au thermomètre, généralement l'humidex approche ou dépasse les 40 degrés (et l'humidité a tendance a augmenté de jour en jour). Je ne dirais pas que c'est confortable, mais c'est quand même relativement agréable; si on ne bouge pas trop et qu'on se met à l'ombre, on peut presque être bien. Ça doit être plus agréable en ville, car ici le ruisseau a cessé de couler (comme fin juillet d'habitude!) et il y a plein de poches d'eau stagnante où les moustiques s'en donnent à cœur joie. C'est le festival de la bibitte.

La rivière ouelle est à son niveau de fin août près de mon secteur.

Pour le 31 mai elle a jamais été aussi basse (depuis la prise de données évidemment) selon les données du ministère.

Pour les mouches par ici c'est très tranquille, ils n'y pas de trous d'eau. Pas de maringouins ou très peu et probablement la plus petite année de mouche noires que j'ai vu depuis 10 ans sur ma région.

J'ai pas tondu mon gazon cette année encore ! Même pas proche de le faire.

La neige a fondu fin avril sur mon terrain et il est tombé des grenailles à coup de 4-5 mm 2-3 fois.

Vendredi par ici on va geler :D

Présentement 31.6c mais sec et "agréable" à l'ombre comme tu dis.

Edited by dave20
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, dave20 a dit :

La rivière ouelle est à son niveau de fin août près de mon secteur.

Pour le 31 mai elle a jamais été aussi basse (depuis la prise de données évidemment) selon les données du ministère.

Pour les mouches par ici c'est très tranquille, ils n'y pas de trous d'eau. Pas de maringouins ou très peu et probablement la plus petite année de mouche noires que j'ai vu depuis 10 ans sur ma région.

J'ai pas tondu mon gazon cette année encore ! Même pas proche de le faire.

La neige a fondu fin avril sur mon terrain et il est tombé des grenailles à coup de 4-5 mm 2-3 fois.

Vendredi par ici on va geler :D

Présentement 31.6c mais sec et "agréable" à l'ombre comme tu dis.

Une bonne partie du printemps nous avions la flotte et vous aviez le soleil, dans l'est. Peut-être pour cette raison que c'est encore plus sec par chez vous que pour nous. Ici, les rivières importantes ne semblent pas encore trop basses car elles sont largement alimentées par des montagnes qui, jusqu'à tout récemment du moins, avaient encore de la neige (lundi de la semaine dernière j'étais au pic Johanssen en haut du Mont-Tremblant et j'avais les deux pieds dans la neige pour le dernier 15%). J'ai un ami pas loin de Saint-Côme et il me dit que la rivière qui longe sa terre est à peine plus basse qu'à l'habitude. Voyons voir la suite. Je vous souhaite que ça ne gèle pas... ou pas trop, car ce serait sûrement très mauvais après une telle chaleur.

Anecdotiquement, j'ai jasé avec un agriculteur dans mon coin, qui habite dans le creux de la vallée de Mirabel, près de la rivière du Nord, et il me disait qu'un producteur d'asperges avait perdu plus de la moitié de sa récolte à cause du gel intense d'il y a environ deux semaines. Même des arbres avaient été affectés (les petites feuilles sur son chêne à gros fruits avaient noirci et étaient mortes). Bref, plusieurs effets locaux, mais quand même hors du commun à ce temps-ci de l'année. On est à des années-lumières de 1816, mais ces variations importantes sont intéressantes à suivre (peut-être moins pour ceux qui en subissent les contrecoups, cela dit...).

Edited by bladic
  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Salut François, tes textes sont toujours très agréables à lire... 

Il me semble que c'est le troisième ou quatrième printemps sec, une tendance ? ...

Ici c'est chaud mais confortable, demain j'ai pas mal de voiture à faire; ça çà va être dure ...

30,0 C tout juste à 19h

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, bladic a dit :

Une bonne partie du printemps nous avions la flotte et vous aviez le soleil, dans l'est. Peut-être pour cette raison que c'est encore plus sec par chez vous que pour nous. Ici, les rivières importantes ne semblent pas encore trop basses car elles sont largement alimentées par des montagnes qui, jusqu'à tout récemment du moins, avaient encore de la neige (lundi de la semaine dernière j'étais au pic Johanssen en haut du Mont-Tremblant et j'avais les deux pieds dans la neige pour le dernier 15%). J'ai un ami pas loin de Saint-Côme et il me dit que la rivière qui longe sa terre est à peine plus basse qu'à l'habitude. Voyons voir la suite. Je vous souhaite que ça ne gèle pas... ou pas trop, car ce serait sûrement très mauvais après une telle chaleur.

Anecdotiquement, j'ai jasé avec un agriculteur dans mon coin, qui habite dans le creux de la vallée de Mirabel, près de la rivière du Nord, et il me disait qu'un producteur d'asperges avait perdu plus de la moitié de sa récolte à cause du gel intense d'il y a environ deux semaines. Même des arbres avaient été affectés (les petites feuilles sur son chêne à gros fruits avaient noirci et étaient mortes). Bref, plusieurs effets locaux, mais quand même hors du commun à ce temps-ci de l'année. On est à des années-lumières de 1816, mais ces variations importantes sont intéressantes à suivre (peut-être moins pour ceux qui en subissent les contrecoups, cela dit...).

Ici aussi les dernières plaques de neige on disparues la semaine dernière en forêt. La différence avec vous c'est qu'en mai il est tombé 3 fois plus de pluie que chez moi.

La rivière est à son plus bas niveau enregistré pour la date mais cela signifie pas que c'est la sécheresse ici. Oui le gazon est sec mais un peu plus creux c'est pas problématique encore vu que le couvert neigeux contenait 250-300 mm.

Les arbres se portent bien. Je suis pas inquiet pour ici en regardant la semaine prochaine. Autre chose dans l'ouest.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Pooram a dit :

Salut François, tes textes sont toujours très agréables à lire... 

Merci!

 

il y a une heure, andrép a dit :

Je sais pas pourquoi mais sur mon lot j’avais planter des petits chênes, 

la plupart on des feuilles brûlées pourquoi les chênes?

Selon l'agriculteur à qui j'ai parlé, c'est le gel tardif et ça ne tue pas l'arbre. Il y a beaucoup de sève qui monte pour faire de nouvelles feuilles. Par contre, il dit que c'est important d'enlever les nouvelles pousses qui sortent du tronc pour forcer la sève à aller vers le bout des branches. Pourquoi les chênes? Mon hypothèse serait qu'ils ont besoin d'une saison de croissance légèrement plus longue et donc ils « sortent » dès que la chaleur semble installée. Les autres arbres peuvent être plus patients. Simple hypothèse...

 

il y a 9 minutes, dave20 a dit :

Pour le gel, c'est habituel ici en retrait du fleuve et même avec une saison plus avancée. Les grandes cultures sont le long du fleuve et ça gelera pas.

Les jardins sont pas fait dans les "hauts".

Merci pour l'explication. Effectivement c'est un autre monde dans les montagnes... 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, andrép a dit :

Je sais pas pourquoi mais sur mon lot j’avais planter des petits chênes, 

la plupart on des feuilles brûlées pourquoi les chênes?

La plupart des essences d'arbres indigène du Québec en particulier le tremble, le bouleau sont résistant à un fort gel. J'ai déjà vu du -6 -7c dans les vallées de mon secteur à la mi juin sans dommage sur les feuilles ou minime.

Par contre les chênes rouge/blanc ainsi que les frênes sont sujet à perdre leurs feuilles lors d'une bonne gelée.

Par ici les chênes et frênes ne se rendent pas naturellement et dans les vallées ceux-ci gèlent à chaque années ou presque. Ils perdent leurs feuilles et elles repoussent légèrement plus petite.

Par ici les chênes rouge ressemblent à des bonsaïs de 2-3 metres dans les secteurs localisés ou il gèle même en juillet une année sur 3. Sur le dessus des coteaux ils sont pas comme dans le sud mais font un arbre.

 

 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, bladic a dit :

Quand même rare dans le sud du Québec une vague de chaleur aussi sèche. Quand il fait 31 ou 33 au thermomètre, généralement l'humidex approche ou dépasse les 40 degrés (et l'humidité a tendance a augmenté de jour en jour). Je ne dirais pas que c'est confortable, mais c'est quand même relativement agréable; si on ne bouge pas trop et qu'on se met à l'ombre, on peut presque être bien. Ça doit être plus agréable en ville, car ici le ruisseau a cessé de couler (comme fin juillet d'habitude!) et il y a plein de poches d'eau stagnante où les moustiques s'en donnent à cœur joie. C'est le festival de la bibitte.

Exact !!! C'est d'ailleurs pourquoi, il n'y a eu aucun avertissement ''officiel'' mais plutôt, que des bulletins spéciaux. ^_^

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Ça explique 

Il y a 3 heures, dave20 a dit :

La plupart des essences d'arbres indigène du Québec en particulier le tremble, le bouleau sont résistant à un fort gel. J'ai déjà vu du -6 -7c dans les vallées de mon secteur à la mi juin sans dommage sur les feuilles ou minime.

Par contre les chênes rouge/blanc ainsi que les frênes sont sujet à perdre leurs feuilles lors d'une bonne gelée.

Par ici les chênes et frênes ne se rendent pas naturellement et dans les vallées ceux-ci gèlent à chaque années ou presque. Ils perdent leurs feuilles et elles repoussent légèrement plus petite.

Par ici les chênes rouge ressemblent à des bonsaïs de 2-3 metres dans les secteurs localisés ou il gèle même en juillet une année sur 3. Sur le dessus des coteaux ils sont pas comme dans le sud mais font un arbre.

 

 

 

 

Ça explique pourquoi on retrouve souvent les massifs de chênes naturel sur les versants orientés sud en estrie en particulier

Exemple mont Shefford ,mont orford et aussi dans la passe de  Bolton entre Knowlton et South bolton. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

6 hours ago, Pooram said:

Oufff la poussière partout aujourd'hui; une véritable tempête de poussière généralisée en Montérégie.

 

En effet.. J'étais sur le site historique du Fort Chambly en Montérégie quand la "tempête" est arrivé vers les 19h. Assez particulier de voir la visibilité réduite en pensant que ce serait de la pluie et surprise.. Que de la poussière. Disons que les érables se sont vidés de leurs "hélicoptères". Le sol en était pleins lol. 

Link to comment
Share on other sites

Plusieurs orages ont frappé proche du secteurs de Val d'Or durant la soirée et la nuit. Le problème, c'est que les cellules étaient généralement monogénique avec peu de pluie et on a eu beaucoup d'éclairs. Y'a plusieurs incendies dans les secteurs au sud et a l'est de Lebel-sur-Quévillon. image.thumb.png.6478835c24fc642870a9be029b707b3f.png

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Warstorm1993 a dit :

Plusieurs orages ont frappé proche du secteurs de Val d'Or durant la soirée et la nuit. Le problème, c'est que les cellules étaient généralement monogénique avec peu de pluie et on a eu beaucoup d'éclairs. Y'a plusieurs incendies dans les secteurs au sud et a l'est de Lebel-sur-Quévillon. image.thumb.png.6478835c24fc642870a9be029b707b3f.png

Même chose entre le Lac Saint-Jean et Havre-Saint-Pierre et sur la rive sud aussi. Peu de pluie.  Ça ne sera pas bon pour les feux.

 

Le climatiseur est en marche ici... entre 10° et 13°C le long du littoral du bas-du-fleuve

Link to comment
Share on other sites

:o

Explosion de feux aujourd'hui sur le centre nord du Québec. La sopfeu sera dépassé.

Abitibi et haute Maurici

Hier il faisait 33C et cet après-midi il fait 6°c avec un brouillard dense associé à bon vent du nord-est. Une petite bruine juste pour dire. Seule humidité en 2 semaines.

 

CODNEXLAB-GOES-East-subregional-ca_c_quebec-02-20_40Z-20230602_map_noBar-46-1n-10-100.gif

Edited by dave20
  • Like 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...