Jump to content

Record de chaleur pour l'Antartique


EricB

Recommended Posts

Ce qui me fait peur c'est plus la discorde violente qui pourrait naitre de ce problème que le problème lui même...

 

Les uns pourraient bien déclarer que l'on a plus le temps d'attendre les sceptiques et pauser des gestes lourds de conséquences ...

Les autres pourraient considérer comme menaces l'existance même de ceux qui veulent agir...

 

Si Trump est réélu on va sûrement avoir une bonne démonstration de cela ...

D'ailleur on voit déjà avec les trains et chemins de fer et les anti-gazoduc autochtones.

 

Malheureusement je pense que seule le temps et la nature peux nous réunir sur cette question - les scientifiques; mmmm, c'est difficile - pour toutes sortes de raisons...

(beaucoup de 3 petits point je sais ...)

Edited by Pooram
Link to comment
Share on other sites

Mon pauvre Eric, quand il s'agit d'une question complexe, comme le climat, il y a tant de variables, qu'il est possible de faire plusieurs interprétations, ce qui mène à des débats. Il devient difficile de trouver la vrai réponse, et parfois il n'y a pas de vrai réponse mais des interprétations différentes.

Voici un exemple, 2 personne Madame A et Madame B, on leur demande de placer leur mains dans des sceaux remplit d'eau, Madame A place ses mains dans l'eau à 25c, elle est un peu fraiche mais elle s'y habitue. Madame B dans de l'eau à 35c, c'est chaud comme un spa, mais après un temps, elle ne ressent plus la chaleur, elle s'habitue.

Après un certain temps, on demande aux deux, de placer leurs mains dans un sceau d'eau à 30c, pis on leur demande leur avis sur la température de l'eau, Madame A dit tout haut "Wow elle est vraiment chaude" madame B lui répond "Vous êtes malade,on gèle dans cette eau", s'ensuit une engueulade entre les deux sur la température de l'eau.

Cet exemple illustre que personne n'a vraiment raison, tout dépend de la perception de chacun, avoue qu'il serait difficile d'obtenir un consensus entre les deux Dames.

De plus, notre société est rendue vraiment complexe, parfois je me dis qu'elle est trop complexe même pour les grands dirigeants de la terre. Prenons l'exemple des voitures électriques, ici au Québec, avec l'hydro, pas de problème, mais que fait-on au Maroc, ou en Saskatchewan pour charger les voitures? Pas avec de l'hydro électricité, pas de rivière dans ces coins là pour en générer. Panneaux électriques? quand c'est rendu qu'il te faut 100 terrains de football pour faire fonctionner quelques centaines d'autos, on pourrait utiliser ces terrains pour faire pousser de la nourriture à la place. Tu vois, c'est pas simple, si on tire la couverte d'un bord, on en enlève de l'autre coté. On peut bien tout arrêter, les autos, avions, bateaux, trains, on va vivre comme dans le temps de nos grands-parents, es-tu prêt à déneiger ton entrée, ton trottoir, ta rue, avec une pelle en bois(le plastique n'existerait plus), cultiver tes carottes, patates, pis avoir peur d'en manquer à la fin de l'hiver? On peut en parler, mais faut être réaliste dans ce débat. En attendant, demain,5-10 cm au sud du St-Laurent et 3-rivières.

 

là c'est clair, c'est comme l'eau de la piscine quand il pleut. Quand il fait chaud l'été et que l'eau est à 75 je la trouve froide mais quand il pleut et que je me baigne, on dirait que c'est un sauna et pourtant, l'eau est à 75 parce que la température de l'eau de pluie est à 60 environ alors on trouve l'eau très chaude, c'est bien cela? ^_^  :)

Link to comment
Share on other sites

là c'est clair, c'est comme l'eau de la piscine quand il pleut. Quand il fait chaud l'été et que l'eau est à 75 je la trouve froide mais quand il pleut et que je me baigne, on dirait que c'est un sauna et pourtant, l'eau est à 75 parce que la température de l'eau de pluie est à 60 environ alors on trouve l'eau très chaude, c'est bien cela? ^_^  :)

Exact, il y en plein d'exemples de la sorte. Si on coupe un arbre dans la forêt, certain vont crier au drame pour le déboisement mais d'autres verront que ça fera du soleil pour les jeunes pousses d'arbres qui en arrachaient à l'ombre des gros arbres. Comme tu vois, pour une même situation, on peut voir du bien, ou du mal.  :) 

Link to comment
Share on other sites

Par essence, la science est l'étude objective des phénomènes. Elle s'appuie sur une collecte rationnelle de données et leur analyse rigoureuse dans le but de mieux connaître le monde. Le chercheur de vérité est prêt à abandonner toute idée non conforme aux observations. Il place la recherche de la vérité devant ses propres bénéfices. Il fait la distinction entre opinion et vérité, entre croire et savoir, entre recevoir et apprendre. Son but est désintéressé. La politique est absente de sa démarche.

 

La politique, c'est l'art de tirer un avantage économique ou social d'une autorité conférée par une position économique, idéologique ou hiérarchique. L'argumentation et les manoeuvres du politicien servent à défendre et à renforcer cette position. L'enjeu, c'est la sécurité, la fierté, la personne, l'ego.

 

La religion, c'est la politique drapée dans les apparats de la vertu. Ses arguments se fondent sur une conception arrêtée de la métaphysique du monde et de la morale. Ses enseignements se basent sur son autorité. Elle ne fait pas la distinction entre croire et savoir, entre recevoir et apprendre.

 

Chez tous les enseignants, il y a une dose de recherche de vérité, une dose de politique et une dose de religion. La communauté des scientifiques est avant tout faite d'élèves, plus ou moins bien entraînés à la rigueur et plus ou moins émancipés de l'autorité de leurs enseignants. Elle est aussi faite d'individus influencés par des forces internes et externes des plus diverses. Elle n'est pas monolithique, mais elle est parcourue de courants qui parfois s'opposent et parfois se complètent.

 

Le climat est un domaine d'étude et de recherche comme bien d'autres. Pour la plupart, ses acteurs ne sont ni libres sur le plan économique, ni complètement affranchis de l'autorité de leurs enseignants et de leurs supérieurs hiérarchiques. On ne mord pas la main qui nous nourrit. On ne renonce pas facilement à une idée qui nous a été profondément inculquée. Lorsque les subventions de recherche en dépendent, en tant que chercheurs et auteurs, on fait preuve de prudence dans nos écrits et nos conclusions. Parfois et peut-être plus souvent qu'on ne le croit, le principal enjeu est la sécurité d'emploi. La science vraie et indépendante est un idéal, non pas inaccessible, mais difficile à atteindre tant qu'on n'est pas autodidacte ou retraité.

 

Ceci est le fruit de mes réflexions que je partage. Cela ne se veut pas une vérité que j'impose, mais simplement une opinion et une analyse très personnelles et forcément subjectives. Je n'ai ici rien à vous démontrer et vous n'avez rien à réfuter. Je ne veux débattre de rien. Si en vous ce discours résonne, c'est que vous êtes - pour vous-même - sensiblement arrivé aux mêmes constatations.

Edited by Wave
  • Like 5
Link to comment
Share on other sites

 

 

Le chercheur de vérité est prêt à abandonner toute idée non conforme aux observations. Il place la recherche de la vérité devant ses propres bénéfices. Il fait la distinction entre opinion et vérité, entre croire et savoir, entre recevoir et apprendre. Son but est désintéressé. La politique est absente de sa démarche.

 je suis d'accord avec ça Wave :thumbup1:  

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai écouté ce soir ce reportage  à télé québec sur un sujet très  important http://www.lienmultimedia.com/spip.php?article74338

 

C'est tellement rendu complexe en 2020 , la faute , c'est  30 ans de laissé allez , de domination du libéralisme du marché , du profit , savez vous pour quoi il n'y a plus de morue dans le golfe du st  Laurent , C'EST PARCE QUE  ÇA VALAIT MOINS CHER  QUE ... TROIS PETIT POINTS!    ... LE CRABE, LE HOMARD ET LA CREVETTE!.

Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement du canada a réouvert la pêche aux chalutier dragueur de fond en 1999, pour la simple raison qu'il voulait (le gouvernement) , éliminé toute trace de pêche respective  qui produisait un produit frais !   y commençais a  y avoir trop morue sur le banc de miscou , oui oui c'est vrais , j'ai honte du canada actuel! j'appuis le mouvement autoctonne  même si c'est a cause de la loie marchall que j'ai du céder mes permis de pêche commerciales pour partager au autoctonnes !

 

 

Édit;   conseille d'ami, n'allez pas sans aucune considération manifester pour d'autres , c'est a dire qu'il faut être sur et certains  que vous allez pas vous faire berner par quelqun  qui se sert de vous!

Edited by serge44
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Par essence, la science est l'étude objective des phénomènes. Elle s'appuie sur une collecte rationnelle de données et leur analyse rigoureuse dans le but de mieux connaître le monde. Le chercheur de vérité est prêt à abandonner toute idée non conforme aux observations. Il place la recherche de la vérité devant ses propres bénéfices. Il fait la distinction entre opinion et vérité, entre croire et savoir, entre recevoir et apprendre. Son but est désintéressé. La politique est absente de sa démarche.

 

La politique, c'est l'art de tirer un avantage économique ou social d'une autorité conférée par une position économique, idéologique ou hiérarchique. L'argumentation et les manoeuvres du politicien servent à défendre et à renforcer cette position. L'enjeu, c'est la sécurité, la fierté, la personne, l'ego.

 

La religion, c'est la politique drapée dans les apparats de la vertu. Ses arguments se fondent sur une conception arrêtée de la métaphysique du monde et de la morale. Ses enseignements se basent sur son autorité. Elle ne fait pas la distinction entre croire et savoir, entre recevoir et apprendre.

 

Chez tous les enseignants, il y a une dose de recherche de vérité, une dose de politique et une dose de religion. La communauté des scientifiques est avant tout faite d'élèves, plus ou moins bien entraînés à la rigueur et plus ou moins émancipés de l'autorité de leurs enseignants. Elle est aussi faite d'individus influencés par des forces internes et externes des plus diverses. Elle n'est pas monolithique, mais elle est parcourue de courants qui parfois s'opposent et parfois se complètent.

 

Le climat est un domaine d'étude et de recherche comme bien d'autres. Pour la plupart, ses acteurs ne sont ni libres sur le plan économique, ni complètement affranchis de l'autorité de leurs enseignants et de leurs supérieurs hiérarchiques. On ne mord pas la main qui nous nourrit. On ne renonce pas facilement à une idée qui nous a été profondément inculquée. Lorsque les subventions de recherche en dépendent, en tant que chercheurs et auteurs, on fait preuve de prudence dans nos écrits et nos conclusions. Parfois et peut-être plus souvent qu'on ne le croit, le principal enjeu est la sécurité d'emploi. La science vraie et indépendante est un idéal, non pas inaccessible, mais difficile à atteindre tant qu'on n'est pas autodidacte ou retraité.

 

Ceci est le fruit de mes réflexions que je partage. Cela ne se veut pas une vérité que j'impose, mais simplement une opinion et une analyse très personnelles et forcément subjectives. Je n'ai ici rien à vous démontrer et vous n'avez rien à réfuter. Je ne veux débattre de rien. Si en vous ce discours résonne, c'est que vous êtes - pour vous-même - sensiblement arrivé aux mêmes constatations.

Tout à fait, oui.

L'humanité; avec l'aide du temps, est sur le point de vivre dans son quotidien, le premier geste du scientifique; "l'expérience"... la ou tous les points de vue se dissolvent en un point universelle. Qui à son tour fait naitre d'autres points de vues et hypothèses...

Au niveau de la parole et de l'écrit, "la vérité ne sera jamais qu'à découvrir..." "L'aventure de la conscience"

Edited by Pooram
Link to comment
Share on other sites

Tout à fait, oui.

L'humanité; avec l'aide du temps, est sur le point de vivre dans son quotidien, le premier geste du scientifique; "l'expérience"... la ou tous les points de vue se dissolvent en un point universelle. Qui à son tour fait naitre d'autres points de vues et hypothèses...

Au niveau de la parole et de l'écrit, "la vérité ne sera jamais qu'à découvrir..." "L'aventure de la conscience"

:thumbup1:  Sous-entendu : "... à découvrir pour soi-même". C'est ce qui distingue croire et savoir.

Link to comment
Share on other sites

Le gouvernement du canada a réouvert la pêche aux chalutier dragueur de fond en 1999, pour la simple raison qu'il voulait (le gouvernement) , éliminé toute trace de pêche respective  qui produisait un produit frais !   y commençais a  y avoir trop morue sur le banc de miscou , oui oui c'est vrais , j'ai honte du canada actuel! j'appuis le mouvement autoctonne  même si c'est a cause de la loie marchall que j'ai du céder mes permis de pêche commerciales pour partager au autoctonnes !

 

 

Édit;   conseille d'ami, n'allez pas sans aucune considération manifester pour d'autres , c'est a dire qu'il faut être sur et certains  que vous allez pas vous faire berner par quelqun  qui se sert de vous!

Merci Serge de partager ton expérience personnelle au niveau des pêches !!! C'est de ça qu'on a besoin : plus de vécu et de partage de ce vécu. Ça nous enrichit collectivement.  :)

Edited by Wave
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Et bien, je suis content d'avoir pu contribuer à cet échange. J'adore vous lire, ça fait un peu changement des discussions factuelles sur le temps qu'il fait. On pourrse la réflexion plus loin sur le sort de notre planète et les anomalies climatiques. Moi ça me fait peur, tenez: un autre record enregistré: https://www.tvanouvelles.ca/2020/02/13/record-de-temperature-enregistre-en-antarctique

Link to comment
Share on other sites

Je pense que le problème, ce sont les extrémistes activistes qui aiment provoquer et faire de la casse, ce qui nuit au réel message. Oui, le problème est réel sur les changements climatiques et la survie de l'humanité est en jeu mais les écolo-révolutions(je ne sais pas comment ça s'appelle mais c'est ceux qui bloquent les ponts et vont vandaliser les restaurant où on sert de la viande) sont un problème, c'est comme les extrémistes de la gauche... cette gauche radicale nuit réellement au message qu'on veut envoyer et c'est une nuisance même à la cause. Je pense que c'est avec des discours scientifiques avec une hypothèse appuyée par des faits réels qui votn faire prendre conscience à la population de l'urgence climatique, qu'en pensez-vous?

Link to comment
Share on other sites

Quand tu dis que l'humanité est en jeux, c'est un peu faux selon moi, ce qui est en jeux c'est le système capitaliste actuelle, ça nous a pris quelques milliers d'années afin de le façonner comme il est aujourd'hui et nous ne savons pas comment fonctionner hors de celui-ci. Pourtant, plusieurs peuples réussissent à fonctionner hors de celui-ci  entre autre les Amish en Amérique du nord. Si on fait crasher le système actuelle, qui est basé sur l'énergie fossile, effectivement on va en arracher, mais surement que les Amish continuerons leur vie comme il le font présentement, c'est la preuve que l'humanité s'est un peu peinturé dans le coin et on est pris au piège, mais les hommes trouverons le moyen de continuer à survivre, de manière différente certes.

Edited by softin
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Et bien, je suis content d'avoir pu contribuer à cet échange. J'adore vous lire, ça fait un peu changement des discussions factuelles sur le temps qu'il fait. On pourrse la réflexion plus loin sur le sort de notre planète et les anomalies climatiques. Moi ça me fait peur, tenez: un autre record enregistré: https://www.tvanouvelles.ca/2020/02/13/record-de-temperature-enregistre-en-antarctique

 

Donc Éric , tu as tout oublié la discussion de l'autre jour concernant cette même zone et le probable 18,3°C à  la base d'Espérenza?

Link to comment
Share on other sites

 

Le dernier record de 19,8 en 1982............................ reste juste a homologuer celui-ci de 2020 ce qui n'est pas fait je crois.  La photo mise en scène n'est pas très représentative du secteur et bien loin de-cela..

 

C'est de bonne guerre encore une fois !

Edited by Mizar
Link to comment
Share on other sites

 

"Si cette glace venait à fondre, le niveau de la mer augmenterait de 50 à 60 mètres sur plusieurs générations, rappelle le quotidien britannique.".... c'est pas un peu exagéré? Que représente le volume total de glace sur terre et combien ça ferait de cm d'épaisseur si on le ramenait à la surface totale des océans (sans même tenir compte que cette surface serait plus grande à chaque cm d'épaisseur en plus) Aussi... une partie de cette eau s'évaporerait et serait constamment sous forme gazeuse.

Edited by Thierry
Link to comment
Share on other sites

"Si cette glace venait à fondre, le niveau de la mer augmenterait de 50 à 60 mètres sur plusieurs générations, rappelle le quotidien britannique.".... c'est pas un peu exagéré? Que représente le volume total de glace sur terre et combien ça ferait de cm d'épaisseur si on le ramenait à la surface totale des océans (sans même tenir compte que cette surface serait plus grande à chaque cm d'épaisseur en plus) Aussi... une partie de cette eau s'évaporerait et serait constamment sous forme gazeuse.

C'est effectivement exagéré... Mais faire fondre la banquise de l'Antarctique prendrait des milliers d'années c'est sûr!!

Link to comment
Share on other sites

Justement pourquoi ne pas faire un retour sur ce fameux 20.75 °C tout nouveau et tout  record ''Abnormal'' comme rapporté un peu partout dans le monde depuis hier et encore plus aujourd'hui ...

 

Tous les meilleurs de ce monde avec ce genre de nouvelles, soit l'AFP  (voir une fois de plus le J de M de ce matin) , la BBC , mais surtout the Guardian à l'origine du tout  et tant d'autre(ssssssss) dont Greata aussi  sur son Tweeter.....en  font de gorge chaude et ponde et  propage cette   ''''peut-être""   nouvelle marque ou fausseté sans la moindre validation et confirmation.

 

D'ailleurs j'ai bien hâte de voir justement la validation de ce chiffre avec impatience et il faudra que je sois bien patient, car je ne crois pas qu'elle va venir. Niet /Nada

 

Alors ou se retrouve cette nouvelle marque, sur l'Ile de Seymour  à la station Marambio...... je vous laisse la surprise et revenez me dire ou vous voyez un 20.75 quelque part. 

 

Sur le lien que je donne,il est possible de voir les données quotidienne à différent utc.

 

http://www.meteomanz.com/sy5?l=1&ind=89055&m1=02&y1=2020

 

 

Remarquez que le fameux 18,3 recensé à Esperanza le 6 lui, y est sans problème.

 

Ce lien aussi que je vous donne et amusez-vous sur les différentes bases du monde.

 

 

http://www.meteomanz.com/index?l=1

post-204-0-07560900-1581708394.png

post-204-0-74443600-1581708402_thumb.png

post-204-0-57959400-1581708410_thumb.png

post-204-0-90794400-1581708425_thumb.png

Edited by Mizar
Link to comment
Share on other sites

C'est effectivement exagéré... Mais faire fondre la banquise de l'Antarctique prendrait des milliers d'années c'est sûr!!

Bonjour Morem. Je suppose que tu ne parles pas de la banquise, mais de la calotte de glace en Antartique. Car la banquise par définition, ça flotte. Ce qui ne flotte pas n'est pas de la banquise. Et si la banquise venait à fondre, le niveau d'eau des océans baisserait (en l'absence d'autres contributions) car, pour une masse donnée, l'eau liquide occupe un moins grand volume que la glace.

 

Je ne sais pas pourquoi on fait l'hypothèse que les calottes de glace (de l'Antarctique ou du Groenland) pourraient fondre. On peut aussi faire l'hypothèse que les martiens vont venir nous envahir ou qu'une comète va détruire le monde. Si les calottes fondent, ce sera sur des milliers d'années. Aucun modèle actuelle n'est suffisamment robuste pour qu'on accorde crédit à une telle prédiction, et encore moins sur une durée qui nous concerne : nous, nos enfants et petits enfants. Donc, si quelque journal insiste sur ce scénario de fin du monde, c'est purement et simplement du sensationnalisme et de la propagande. Le but est soit de supporter un agenda politique, soit de faire vendre des journaux.

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Bonjour Morem. Je suppose que tu ne parles pas de la banquise, mais de la calotte de glace en Antartique. Car la banquise par définition, ça flotte. Ce qui ne flotte pas n'est pas de la banquise. Et si la banquise venait à fondre, le niveau d'eau des océans baisserait (en l'absence d'autres contributions) car, pour une masse donnée, l'eau liquide occupe un moins grand volume que la glace.

 

Je ne sais pas pourquoi on fait l'hypothèse que les calottes de glace (de l'Antarctique ou du Groenland) pourraient fondre. On peut aussi faire l'hypothèse que les martiens vont venir nous envahir ou qu'une comète va détruire le monde. Si les calottes fondent, ce sera sur des milliers d'années. Aucun modèle actuelle n'est suffisamment robuste pour qu'on accorde crédit à une telle prédiction, et encore moins sur une durée qui nous concerne : nous, nos enfants et petits enfants. Donc, si quelque journal insiste sur ce scénario de fin du monde, c'est purement et simplement du sensationnalisme et de la propagande. Le but est soit de supporter un agenda politique, soit de faire vendre des journaux.

Oui c'est Calotte polaire que je voulais dire, mon erreur loll mais comme toi je pense que ça prendrait des milliers d'années pour faire fondre la calotte. Cependant, c'est pas parce que les médias font du sensationnalisme avec ça qu'il n'y a rien de vrai et qu'on peut repartir les usines de Charbon.

Edited by morem
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
×
×
  • Create New...