Jump to content

Statistiques___Questions___Histoires___Météo Seulement


iceberg

Recommended Posts


Jusqu'ici ce janvier en termes de température moyenne pour Montréal.

 

Nous sommes à -5.7°C à partir des données d'hier et cela nous classe au numéro 10.

 

Le classement est basé sur 221 années de données depuis 1799.

 

Le numéro 1 est chaud et le numéro 221 est froid.

 

La température moyenne des 30 dernières années est de -9.1°C

 

Nous sommes 3.4°C au-dessus de la moyenne.

 

 


 

 

Link to comment
Share on other sites

 

 

Jusqu'ici ce janvier en termes de température moyenne pour Montréal.

 

Nous sommes à -5.7°C à partir des données d'hier et cela nous classe au numéro 10.

 

Le classement est basé sur 221 années de données depuis 1799.

 

Le numéro 1 est chaud et le numéro 221 est froid.

 

La température moyenne des 30 dernières années est de -9.1°C

 

Nous sommes 3.4°C au-dessus de la moyenne.

 

 

http://montrealsky.com/

 

 

 

 

Oui et il va aller vers le plus doux dans le rang des 221 d'ici la fin du mois qui s'annonce assez douce.

Edited by dave20
Link to comment
Share on other sites

25 janvier 1909, Montréal Rue St-Hubert...Après un important épisode de verglas de plusieurs jours....

5411022695-3bce96f2e1-b.jpg

https://www.flickr.com/photos/urbexplo/5411022695/in/photostream/lightbox/

 

 

À partir du 21 janvier, jusqu'au 25 dans certain secteur, Pluie verglaçante, orages, grésil...

Ici Montréal;

https://climat.meteo.gc.ca/climate_data/daily_data_f.html?hlyRange=%7C&dlyRange=1871-07-01%7C1993-03-31&mlyRange=1871-01-01%7C1993-12-01&StationID=5420&Prov=QC&urlExtension=_f.html&searchType=stnProv&optLimit=yearRange&StartYear=1884&EndYear=1886&selRowPerPage=25&Line=14&lstProvince=QC&timeframe=2&Day=1&Year=1909&Month=1#

Mais c'est le territoire touché qui est immense...et vue l'absence de données, on peu suposé beaucoup de chose en lisant les journaux de l'époque...

De Labelle dans les Laurentides, jusqu'en Montérégie;

 

La Presse, Montréal au lendemain de cette tempête;

A PIERREVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Pierreville, 26. — Le service local  de téléphone est complètement désorganisé. Les fils téléphoniques et télégraphiques étaient aussi rompus entre Montréal et Pierreville.

 

MARIEVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Marievllle, 26. — Les fils téléphoniques et télégraphiques ont été brisés dans un rayon de six milles, la compagnie d'éclairage électrique a subi beaucoup de dommages. Notre ville

a été plongée dans l'obscurité ces jours derniers. Les arbres fruitiers ont été très endommagés.

 

A SAINT-JEAN

(Du correspondant régulier de la Presse)

St Jean, 26. — Hier toutes les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues entre St Jean et Montréal, à cause des dégâts désastreux causés par le verglas sur les fils électriques. 

En notre ville, la compagnie de téléphone Bell et surtout la “St Johns Electric Light Company” ont subi de sérieuses pertes. Dimanche soir le service de téléphone a été complètement interrompu et notre ville a été plongée toute la nuit dans l'obscurité la plus complète. Hier matin, on a rétabli le service du téléphone presque partout dans la ville, mais la “St Johns Eletric Light Company” n'a pu réparer tous ses fils brisés dans la journée. En conséquence, les fabriques et autres établissements industriels faisant usage du pouvoir moteur électrique ont dû chômer toute la journée. La ligne de transmission du pouvoir électrique de Chambly à St Jean, est brisée, et jusqu'à ce que cette ligne soit réparée, on devra se servir de la vapeur pour produire l’énergie électrique et la lumière nécessaire à éclairer notre ville.

Le système d’alarme pour les incendies a été complètement désorganisé et durant la nuit de dimanche à lundi le chef de police Evariste Lasnier, assisté de MM. P. Robert, A. Desnoyers, Joseph Gervais et Achille Boutin, du département du feu, ont parcouru nos rues jusqu'au matin, réparant les fils servant à transmettre les alarmes à la station de pompiers, à mesure qu'ils se brisaient. 

Les dommages causés aux arbres qui font le plus bel ornement de notre ville le long de nos rues et dans nos places publiques, est très considérable. Le vent et le verglas les ont presque tous plus ou moins endommagés, quelques-uns même ont été mutilés d’une façon irréparable. Hier matin on a ramassé dans nos rues et dans nos parcs publics, des charges de branches brisées. 

La circulation dans nos rues dimanche soir était très dangereuse à cause de l'obscurité et des fils électriques brisés. Quelques personnes en touchant par accident à ces fils électriques ont reçu des chocs plus ou moins sérieux, mais aucun accident grave ne s'est produit.

 

LACHUTE 

(Du correspondant régulier de la Presse)

Lachute, 26. — Nous avons eu aussi de l'orage accompagné de tonnerre et d'éclairs. Des dommages très considérables ont été causés aux arbres fruitiers. Les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues; les fils de la compagnie électrique ayant été brisés, notre ville a été plongée dans l'obscurité pendant plusieurs heures.

 

LABELLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Labelle, 26. — Nous avons eu un violent orage électrique, samedi dernier. La pluie a tombé en abondance

 

HAWKESBURY

(Du correspondant régulier de la Presse)

Hawkesbury, 26. — Dimanche soir vers huit heures nous avons eu un violent orage accompagné de tonnerre et d'éclairs comme en plein mois de juillet

 

NOTRE-DAME DE STANBRIDGE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Notre-Dame de Standbridge. 26. — Nous avons eu de la pluie et du grésil pendant 3 jours. Plusieurs arbres ont été brisés, sous le poids du verglas qui s'était formé sur les branches. Hier il a commencé à neiger et aujourd'hui nous avons une forte tempête.

 
 
Plusieurs articles y sont consacrés;
Plus de communication avec New York et les bourses;
Service d'urgence débordé;
Les pompe d'eau de 'Montréal Water and Power Cop' ne pas alimentés pendant plusieurs jours;
verglas1909-1.png
 
 
Et en 1909 on parle déjà de la nécessité d'enfouir fils électriques...
verglas1909-2.png
 
La Presse, 26 Janvier 1909;
 
La Presse, 25 janvier 1909; (désastre sans précédent à Montréal..., tempête de verglas énorme...Pluie et orage a Ottawa/Hull, neige à Québec....)
 
La Presse, 27 janvier; Une poutre fléchit sous le poids de la glace au théâtre national de Montréal en pleine représentation...
 
 
etc...
 
 
 
 
 
La recette parfaite...
Vague de froid, Haute-Pression qui s'installe au labrador, chaleur et humidité du golf du Mexique et dépressions qui se creusent en remontant chez nous, drainant air chaud du sud en altitude et le froid dans la vallée du St-Laurent. 
http://meteocentre.com/reanalyses/cartes/20cr/amer/1909012400.gif
 
 
Je pose cette question; Est-ce qu'il y a d'autre endroit sur la planète ou géographiquement le verglas peu être aussi présent? 
Edited by did
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 

25 janvier 1909, Montréal Rue St-Hubert...Après un important épisode de verglas de plusieurs jours....

 

https://www.flickr.com/photos/urbexplo/5411022695/in/photostream/lightbox/

 

 

À partir du 21 janvier, jusqu'au 25 dans certain secteur, Pluie verglaçante, orages, grésil...

Ici Montréal;

https://climat.meteo.gc.ca/climate_data/daily_data_f.html?hlyRange=%7C&dlyRange=1871-07-01%7C1993-03-31&mlyRange=1871-01-01%7C1993-12-01&StationID=5420&Prov=QC&urlExtension=_f.html&searchType=stnProv&optLimit=yearRange&StartYear=1884&EndYear=1886&selRowPerPage=25&Line=14&lstProvince=QC&timeframe=2&Day=1&Year=1909&Month=1#

Mais c'est le territoire touché qui est immense...et vue l'absence de données, on peu suposé beaucoup de chose en lisant les journaux de l'époque...

De Labelle dans les Laurentides, jusqu'en Montérégie;

 

La Presse, Montréal au lendemain de cette tempête;

A PIERREVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Pierreville, 26. — Le service local  de téléphone est complètement désorganisé. Les fils téléphoniques et télégraphiques étaient aussi rompus entre Montréal et Pierreville.

 

MARIEVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Marievllle, 26. — Les fils téléphoniques et télégraphiques ont été brisés dans un rayon de six milles, la compagnie d'éclairage électrique a subi beaucoup de dommages. Notre ville

a été plongée dans l'obscurité ces jours derniers. Les arbres fruitiers ont été très endommagés.

 

A SAINT-JEAN

(Du correspondant régulier de la Presse)

St Jean, 26. — Hier toutes les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues entre St Jean et Montréal, à cause des dégâts désastreux causés par le verglas sur les fils électriques. 

En notre ville, la compagnie de téléphone Bell et surtout la “St Johns Electric Light Company” ont subi de sérieuses pertes. Dimanche soir le service de téléphone a été complètement interrompu et notre ville a été plongée toute la nuit dans l'obscurité la plus complète. Hier matin, on a rétabli le service du téléphone presque partout dans la ville, mais la “St Johns Eletric Light Company” n'a pu réparer tous ses fils brisés dans la journée. En conséquence, les fabriques et autres établissements industriels faisant usage du pouvoir moteur électrique ont dû chômer toute la journée. La ligne de transmission du pouvoir électrique de Chambly à St Jean, est brisée, et jusqu'à ce que cette ligne soit réparée, on devra se servir de la vapeur pour produire l’énergie électrique et la lumière nécessaire à éclairer notre ville.

Le système d’alarme pour les incendies a été complètement désorganisé et durant la nuit de dimanche à lundi le chef de police Evariste Lasnier, assisté de MM. P. Robert, A. Desnoyers, Joseph Gervais et Achille Boutin, du département du feu, ont parcouru nos rues jusqu'au matin, réparant les fils servant à transmettre les alarmes à la station de pompiers, à mesure qu'ils se brisaient. 

Les dommages causés aux arbres qui font le plus bel ornement de notre ville le long de nos rues et dans nos places publiques, est très considérable. Le vent et le verglas les ont presque tous plus ou moins endommagés, quelques-uns même ont été mutilés d’une façon irréparable. Hier matin on a ramassé dans nos rues et dans nos parcs publics, des charges de branches brisées. 

La circulation dans nos rues dimanche soir était très dangereuse à cause de l'obscurité et des fils électriques brisés. Quelques personnes en touchant par accident à ces fils électriques ont reçu des chocs plus ou moins sérieux, mais aucun accident grave ne s'est produit.

 

LACHUTE 

(Du correspondant régulier de la Presse)

Lachute, 26. — Nous avons eu aussi de l'orage accompagné de tonnerre et d'éclairs. Des dommages très considérables ont été causés aux arbres fruitiers. Les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues; les fils de la compagnie électrique ayant été brisés, notre ville a été plongée dans l'obscurité pendant plusieurs heures.

 

LABELLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Labelle, 26. — Nous avons eu un violent orage électrique, samedi dernier. La pluie a tombé en abondance

 

HAWKESBURY

(Du correspondant régulier de la Presse)

Hawkesbury, 26. — Dimanche soir vers huit heures nous avons eu un violent orage accompagné de tonnerre et d'éclairs comme en plein mois de juillet

 

NOTRE-DAME DE STANBRIDGE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Notre-Dame de Standbridge. 26. — Nous avons eu de la pluie et du grésil pendant 3 jours. Plusieurs arbres ont été brisés, sous le poids du verglas qui s'était formé sur les branches. Hier il a commencé à neiger et aujourd'hui nous avons une forte tempête.

 
 
Plusieurs articles y sont consacrés;
Plus de communication avec New York et les bourses;
Service d'urgence débordé;
Les pompe d'eau de 'Montréal Water and Power Cop' ne pas alimentés pendant plusieurs jours;
 
 
 
Et en 1909 on parle déjà de la nécessité d'enfouir fils électriques...
 
 
La Presse, 26 Janvier 1909;
 
La Presse, 25 janvier 1909; (désastre sans précédent à Montréal..., tempête de verglas énorme...Pluie et orage a Ottawa/Hull, neige à Québec....)
 
La Presse, 27 janvier; Une poutre fléchit sous le poids de la glace au théâtre national de Montréal en pleine représentation...
 
 
etc...
 
 
 
 
 
La recette parfaite...
Vague de froid, Haute-Pression qui s'installe au labrador, chaleur et humidité du golf du Mexique et dépressions qui se creusent en remontant chez nous, drainant air chaud du sud en altitude et le froid dans la vallée du St-Laurent. 
 
 
 
Je pose cette question; Est-ce qu'il y a d'autre endroit sur la planète ou géographiquement le verglas peu être aussi présent? 

 

 

Intéressant Did merci !!!!

 

Pour ta question je dirais, à toute les latitudes moyenne ou l'hiver existe ... Non ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

La vallée du St-Laurent est statistiquement reconnue comme propice au verglas. En raison de la canalisation du vent nord-est qui empêche le mercure de monter comme il le devrait avec cet écoulement d'air froid canalisé par l'orientation et le relief de chaque côté du fleuve. L'air doux en altitude ne subit pas ce blocage.

 

Oui Erick, le verglas est possible partout où il y a un hiver et des températures négatives. Personne est à l'abri mais certains micro climats y sont plus susceptibles.

Edited by dave20
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 

 
Je pose cette question; Est-ce qu'il y a d'autre endroit sur la planète ou géographiquement le verglas peu être aussi présent? 

 

 

C'est dur de dire si ça peut être aussi présent ailleurs sur la planète mais disons que nos système sont alimentés par le golfe du Mexique assez souvent et la canalisation du St-Laurent apporte l'air froid du Labrador... difficile de faire ''pire'' ou ''mieux''.

 

Les secteurs les plus propices au verglas sont la vallée du St-Laurent entre autre Ottawa, Montréal et Québec. Une autre zone est l'est de Terre-Neuve, possiblement vu l'eau froide et l'uplift qui augmente les pcpn lors de vent nord-est.

 

Une étude intéressante que j'avais lu il y a quelques années que je viens de retrouver. L'est de l'Amérique du Nord est particulièrement à risque avec quelques effets locaux aggravant.  Tout ça (pas juste le verglas) c'est ma passion en météo, tout est basé sur les effets locaux.

post-276-0-95428100-1579577551_thumb.png

 

 

 

https://www.ouranos.ca/publication-scientifique/FicheTheriault2016_FR.pdf

Edited by dave20
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Merci pour l'info. Ça confirme beaucoup de chose.

 

J'adore aussi les micro-climats et les effets orographiques.

 

J'ai remarqué aussi que dans les grosses basse-pression qui donne du vent violent du sud dans la vallée du Richelieu, la température ne grimpe jamais au sol sur la rive-nord (au pied du bouclier canadien). La température peu variée jusqu'à 10° entre Mtl-Trudeau et Mtl-Mirabel ,comme si l'air chaud passait au dessus de nos têtes, le vent demeure toujours NE ici jusqu'au passage du front froid, qui bien souvent 'rétabli' la situation, en faisant grimper la température derrière le front froid (avant une baisse évidemment). 

 

Étant originaire de Abitibi, (3-4 cas de légers verglas par année), j'ai vu une grosse différence (on multiplie par 4/5 le nombre de cas de verglas dans la vallée du st-Laurent). Ici le vent en surface est toujours Sud-ouest ou Nord-Est que ça se réchauffe ou pas, tandis quant Abitibi, le vent tourne au nord , on perd 20° d'un coup, il tourne au sud on gagne rapidement de la chaleur, beaucoup plus rapidement que dans la vallée du st-Laurent.

 

Et autre chose...beaucoup plus sec en Abitibi (la température varie beaucoup plus rapidement), du moins en hiver. 

Et quelle surprise en arrivant dans le sud du Québec...Il faut déneiger les toitures...avec verglas, neige lourde et pluie....

Personne ne déneige les toitures en Abitibi, la neige est beaucoup trop sèche et elle se fait balayer facilement par les vents vif du Nord-ouest derrière les clippers, qui représente 90% de la neige en hiver là bas.

Edited by did
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

La ville de Québec

.

Lundi 22 janvier 1855.

.

Violente tempête de vent, pluie, grésil et neige.

 

Vents de 60 km/h et rafales à 80 km/h.

 

Les vents de l'est se sont ensuite tournés vers le nord-est.

 

Le baromètre a atteint son point le plus bas à 976,26 hPa.

 

5 mm de pluie avec 15 mm de grésil et 6 cm de neige vers la fin des précipitations.

 

Température maximale de 3.1°C.

 

Température minimale de -2.5°C.

Link to comment
Share on other sites

 

25 janvier 1909, Montréal Rue St-Hubert...Après un important épisode de verglas de plusieurs jours....

5411022695-3bce96f2e1-b.jpg

https://www.flickr.com/photos/urbexplo/5411022695/in/photostream/lightbox/

 

 

À partir du 21 janvier, jusqu'au 25 dans certain secteur, Pluie verglaçante, orages, grésil...

Ici Montréal;

https://climat.meteo.gc.ca/climate_data/daily_data_f.html?hlyRange=%7C&dlyRange=1871-07-01%7C1993-03-31&mlyRange=1871-01-01%7C1993-12-01&StationID=5420&Prov=QC&urlExtension=_f.html&searchType=stnProv&optLimit=yearRange&StartYear=1884&EndYear=1886&selRowPerPage=25&Line=14&lstProvince=QC&timeframe=2&Day=1&Year=1909&Month=1#

Mais c'est le territoire touché qui est immense...et vue l'absence de données, on peu suposé beaucoup de chose en lisant les journaux de l'époque...

De Labelle dans les Laurentides, jusqu'en Montérégie;

 

La Presse, Montréal au lendemain de cette tempête;

A PIERREVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Pierreville, 26. — Le service local  de téléphone est complètement désorganisé. Les fils téléphoniques et télégraphiques étaient aussi rompus entre Montréal et Pierreville.

 

MARIEVILLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Marievllle, 26. — Les fils téléphoniques et télégraphiques ont été brisés dans un rayon de six milles, la compagnie d'éclairage électrique a subi beaucoup de dommages. Notre ville

a été plongée dans l'obscurité ces jours derniers. Les arbres fruitiers ont été très endommagés.

 

A SAINT-JEAN

(Du correspondant régulier de la Presse)

St Jean, 26. — Hier toutes les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues entre St Jean et Montréal, à cause des dégâts désastreux causés par le verglas sur les fils électriques. 

En notre ville, la compagnie de téléphone Bell et surtout la “St Johns Electric Light Company” ont subi de sérieuses pertes. Dimanche soir le service de téléphone a été complètement interrompu et notre ville a été plongée toute la nuit dans l'obscurité la plus complète. Hier matin, on a rétabli le service du téléphone presque partout dans la ville, mais la “St Johns Eletric Light Company” n'a pu réparer tous ses fils brisés dans la journée. En conséquence, les fabriques et autres établissements industriels faisant usage du pouvoir moteur électrique ont dû chômer toute la journée. La ligne de transmission du pouvoir électrique de Chambly à St Jean, est brisée, et jusqu'à ce que cette ligne soit réparée, on devra se servir de la vapeur pour produire l’énergie électrique et la lumière nécessaire à éclairer notre ville.

Le système d’alarme pour les incendies a été complètement désorganisé et durant la nuit de dimanche à lundi le chef de police Evariste Lasnier, assisté de MM. P. Robert, A. Desnoyers, Joseph Gervais et Achille Boutin, du département du feu, ont parcouru nos rues jusqu'au matin, réparant les fils servant à transmettre les alarmes à la station de pompiers, à mesure qu'ils se brisaient. 

Les dommages causés aux arbres qui font le plus bel ornement de notre ville le long de nos rues et dans nos places publiques, est très considérable. Le vent et le verglas les ont presque tous plus ou moins endommagés, quelques-uns même ont été mutilés d’une façon irréparable. Hier matin on a ramassé dans nos rues et dans nos parcs publics, des charges de branches brisées. 

La circulation dans nos rues dimanche soir était très dangereuse à cause de l'obscurité et des fils électriques brisés. Quelques personnes en touchant par accident à ces fils électriques ont reçu des chocs plus ou moins sérieux, mais aucun accident grave ne s'est produit.

 

LACHUTE 

(Du correspondant régulier de la Presse)

Lachute, 26. — Nous avons eu aussi de l'orage accompagné de tonnerre et d'éclairs. Des dommages très considérables ont été causés aux arbres fruitiers. Les communications télégraphiques et téléphoniques ont été interrompues; les fils de la compagnie électrique ayant été brisés, notre ville a été plongée dans l'obscurité pendant plusieurs heures.

 

LABELLE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Labelle, 26. — Nous avons eu un violent orage électrique, samedi dernier. La pluie a tombé en abondance

 

HAWKESBURY

(Du correspondant régulier de la Presse)

Hawkesbury, 26. — Dimanche soir vers huit heures nous avons eu un violent orage accompagné de tonnerre et d'éclairs comme en plein mois de juillet

 

NOTRE-DAME DE STANBRIDGE

(Du correspondant régulier de la Presse)

Notre-Dame de Standbridge. 26. — Nous avons eu de la pluie et du grésil pendant 3 jours. Plusieurs arbres ont été brisés, sous le poids du verglas qui s'était formé sur les branches. Hier il a commencé à neiger et aujourd'hui nous avons une forte tempête.

 
 
Plusieurs articles y sont consacrés;
Plus de communication avec New York et les bourses;
Service d'urgence débordé;
Les pompe d'eau de 'Montréal Water and Power Cop' ne pas alimentés pendant plusieurs jours;
verglas1909-1.png
 
 
Et en 1909 on parle déjà de la nécessité d'enfouir fils électriques...
verglas1909-2.png
 
La Presse, 26 Janvier 1909;
 
La Presse, 25 janvier 1909; (désastre sans précédent à Montréal..., tempête de verglas énorme...Pluie et orage a Ottawa/Hull, neige à Québec....)
 
La Presse, 27 janvier; Une poutre fléchit sous le poids de la glace au théâtre national de Montréal en pleine représentation...
 
 
etc...
 
 
 
 
 
La recette parfaite...
Vague de froid, Haute-Pression qui s'installe au labrador, chaleur et humidité du golf du Mexique et dépressions qui se creusent en remontant chez nous, drainant air chaud du sud en altitude et le froid dans la vallée du St-Laurent. 
http://meteocentre.com/reanalyses/cartes/20cr/amer/1909012400.gif
 
 
Je pose cette question; Est-ce qu'il y a d'autre endroit sur la planète ou géographiquement le verglas peu être aussi présent? 

 

Plus étendue, mais tellement similaire à notre tempête de verglas de 1998 ! Le genre de conjonction qui se produit une fois par cent ans.

 

Merci David pour ce dossier, c'est bien documenté!  :thumbup1:  :thumbup1:

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Prévisions détaillée : Prévisions émises à : 20h30 HNE le  vendredi 27 janvier 1851.


 


Avertissement de neige abondante en vigueur.

Avertissement de vent fort en vigueur pour.

Avertissement de poudrerie en vigueur pour: La ville de Québec  pour samedi le 28 janvier 1851.

 

Ce soir st cette nuit

 


Neige. Accumulation de  5 cm. Vents du nord-est de 30 km/h.  Minimum moins 17. Refroidissement éolien moins -28.


 


Sam, 28 jan


 


Neige et poudrerie. Venteux. Accumulation  de 25 cm. Vents du nord-est de 50 km/h avec rafales à 80. Maximum moins 11. Refroidissement éolien moins 24.


 


Nuit


 


Neige et poudrerie.Venteux. Accumulation  de 15 cm Vents du nord-est de 40 km/h avec rafales à 60. Minimum moins 13 Refroidissement éolien moins 24.


 


Dim, 29 jan


 


Neige intermittente. Maximum moins 4.


 


Nuit


 


Dégagement. Minimum moins 20.


 


Lun, 30 jan 


 


Ensoleillé. Maximum moins 28.


 


Nuit


 


Dégagé. Minimum moins 31.


 


Mar, 31 jan


 


Ensoleillé.  Maximum moins 22.


 


Nuit


 


Dégagé. Minimum moins 30.


 


**************************************************


 Cette prévision est faite avec des données réelles et simulées


 avec la technologie d'aujourd'hui et vous donne une vraie idée de ce que serait une prévision dans notre passé il y a longtemps.


 Ce n'est pas une vraie prévision officielle pour aucune date en 2020.


 


**************************************************


http://montrealsky.com/


Edited by iceberg
Link to comment
Share on other sites

 

Prévisions détaillée : Prévisions émises à : 20h30 HNE le  vendredi 27 janvier 1851.

 

Avertissement de neige abondante en vigueur.
Avertissement de vent fort en vigueur pour.
Avertissement de poudrerie en vigueur pour: La ville de Québec  pour samedi le 28 janvier 1851.
 
Ce soir st cette nuit

 

Neige. Accumulation de  5 cm. Vents du nord-est de 30 km/h.  Minimum moins 17. Refroidissement éolien moins -28.

 

Sam, 28 jan

 

Neige et poudrerie. Venteux. Accumulation  de 25 cm. Vents du nord-est de 50 km/h avec rafales à 80. Maximum moins 11. Refroidissement éolien moins 24.

 

Nuit

 

Neige et poudrerie.Venteux. Accumulation  de 15 cm Vents du nord-est de 40 km/h avec rafales à 60. Minimum moins 13 Refroidissement éolien moins 24.

 

Dim, 29 jan

 

Neige intermittente. Maximum moins 4.

 

Nuit

 

Dégagement. Minimum moins 20.

 

Lun, 30 jan 

 

Ensoleillé. Maximum moins 28.

 

Nuit

 

Dégagé. Minimum moins 31.

 

Mar, 31 jan

 

Ensoleillé.  Maximum moins 22.

 

Nuit

 

Dégagé. Minimum moins 30.

 

**************************************************

 Cette prévision est faite avec des données réelles et simulées

 avec la technologie d'aujourd'hui et vous donne une vraie idée de ce que serait une prévision dans notre passé il y a longtemps.

 Ce n'est pas une vraie prévision officielle pour aucune date en 2020.

 

**************************************************

http://montrealsky.com/

 

 

 

Un beau weekend ça.

Link to comment
Share on other sites

 La ville de Québec  pour samedi le 28 janvier 1851.

 

La pire tempête de neige de la saison pour la ville de Québec a rendu toutes les routes impraticables pendant plusieurs jours avec 45,7 cm de neige tombée. La pression barométrique est tombée à 975,28 hPa à son point le

 

plus bas. Tout les courrier de Montréal arriva jusqu'a Trois-Rivières. Montréal n'a reçu que 10 cm de neige mais le vent était très fort. Une forte vague de froid a suivi la tempête de neige qui a duré 3 jours.

Edited by iceberg
Link to comment
Share on other sites

Jusqu'ici ce janvier en termes de température moyenne pour Montréal.

 

Nous sommes à -5.4°C à partir des données d'hier et cela nous classe au numéro 8.

 

Le classement est basé sur 221 années de données depuis 1799.

 

Le numéro 1 est chaud et le numéro 221 est froid.

 

La température moyenne des 30 dernières années est de -9.1°C

 

Nous sommes 3.7°C au-dessus de la moyenne.

 

 

Link to comment
Share on other sites

Salut à tous .


 


Ce soir je regardais l'émission Le Tricheur et Guy Jodoin est arrivé avec cette question :


 


Selon les données de L'Aéroport Montréal Trudeau au cours de la tempête de neige


qui a eu lieu le 4 Mars 1971 combien de cm sont tombés.?


 


Moi je pensais environ 45 cm  et Guy Jodoin dit :


 


Et la bonne réponse .....  102 cm 


 


J'y croyais pas ... est-ce la bonne statistique?


 


Pas pour Montréal certain ?

Edited by Lucky
Link to comment
Share on other sites

Salut à tous .

Ce soir je regardais l'émission Le Tricheur et Guy Jodoin est arrivé avec cette question :

Selon les données de L'Aéroport Montréal Trudeau au cours de la tempête de neige

qui a eu lieu le 4 Mars 1971 combien de cm sont tombés.?

Moi je pensais environ 45 cm  et Guy Jodoin dit :

Et la bonne réponse .....  102 cm 

J'y croyais pas ... est-ce la bonne statistique?

Pas pour Montréal certain ?

Selon les données de EC pour YUL (l'aéroport PET) :

 

Le 3 mars 1971

Neige totale reçue : 3,3 mm d'eau (3,8 cm de neige)

Neige au sol : 56 cm

Vitesse max du vent : 43 km/h

 

Le 4 mars 1971

Neige totale reçue : 36,6 mm d'eau (43,2 cm de neige)

Neige au sol : 66 cm

Vitesse max du vent : 108 km/h

 

Le 5 mars 1971

Neige totale reçue : 0,0 mm (0,0 cm)

Neige au sol : 91 cm

Vitesse max du vent : 64 km/h

 

Je pensais que la tempête s'était prolongée le 5 mars. Alors le vent oui, mais pas la neige, selon ces données. Et pour les quantités de neige tombées, ça n'est pas si impressionnant. La tempête a été beaucoup plus forte à Québec. Mais à l'époque, les voitures étaient à propulsion arrière et elles s'enlisaient partout à la moindre bordée.

Edited by Wave
Link to comment
Share on other sites

Rapport mensuel pour le mois de février 2020 pour Montréal.

 

 

Pour la température moyenne est de -6.2℃  ce qui le classe au numero 30.

 

La moyenne minimale était de -10.8℃  ce qui le classe au numero  38.

 

La moyenne maximale était de -1.6℃  ce qui le classe au numero  22.

 

Un mois doux. 1.5 au-dessus de la moyenne des 30 dernières années.

 

 

La température moyenne saisonnière hivernale était de -5.5, ce qui la situe au numéro 11.

 

 

Total mensuel de neige est de 67.6 cm, ce qui le classe au numero 55.

 

Les chutes de neige étaient de 19.2 cm au-dessus à la moyenne  des 30 dernières années.

 

 

Côté météo,Un mois doux avec des chutes de neige supérieures à la moyenne.

 

 

 

 Le numéro est le plus élevé et le 198 est le plus bas. Le résultat du classement est basé sur 198 années d'observations.(1822-2020). Pour la neige.

 

 

 Le numéro 1 est le plus chaud et le 221 est le plus froid . Le résultat du classement est basé sur 222 années d'observations (1798-2020). Pour la température.

 

 

Une exclusivité de Montrealsky.com.

 

http://montrealsky.com/

Edited by iceberg
Link to comment
Share on other sites

Très intéressant ce topic. Par contre, je me demande d'où sortent les données de 1799 à 1871 avant l'arrivée de la station Montreal Mcgill?

 

Bonsoir,

 

Je n'ai pas vu la réponse passée.  Je dormais peut-être sur le gaz?  J'aimerais bien connaître la réponse.  Merci.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...